13 septembre 2020

"Dans un Jardin qu’on Dirait Eternel" de Tatsushi Ômori : le sens de la vie ?

Après avoir souffert une sorte de martyre durant les deux longues heures et demie de "Tenet", il nous semblait évident d'aller nous réparer et le cœur et l'âme devant "Dans un Jardin qu’on Dirait Eternel", film japonais d'un réalisateur encore jamais distribué dans les salles françaises, Tatsushi Ômori. Un film calme, plutôt lent (mais pas trop, on y reviendra…), mais surtout un film qui parle de la VRAIE vie, de la seule réalité qui importe : le passage des saisons, la difficulté d'être soi-même face à la complexité des choix... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 août 2020

"Asadora ! - Tome 2" de Naoki Urasawa : Saga (2/?)

Après un premier volume que l'on qualifiera de mise en bouche, Urasawa confirme dans ce second livre, déjà plus ludique, le principe de sa nouvelle "saga", annoncée comme très, très longue. Un premier chapitre qui nous promène sur les traces (passées) du monstre entraperçu dans le premier tome, et puis nous retrouvons Asa qui apprend sans coup férir à piloter (et à faire atterrir !) un avion en toute urgence pour poursuivre sa mission de sauvetage, avant de devenir propriétaire de ce même avion en faisant chanter un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 août 2020

"L'infirmière" de Kôji Fukada : la femme en bleu...

Comme ce fut le cas avec "Madre" il y a quelques semaines, "l'Infirmière" est un film desservi par sa bande annonce - qui en dit trop, comme beaucoup de bandes-annonces -, par son slogan inepte ("Victime ou manipulatrice ?"), et par son positionnement publicitaire de "thriller", genre censé attirer dans les salles un public bien maigre depuis la rupture du confinement. D'où une certaine désillusion des spectateurs devant cette longue attente d'un bouleversement de la vie d'Ichiko, et devant l'impossibilité d'une "vengeance", de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 août 2020

"The Terror - Infamy" de Max Borenstein et Alexander Woo : mauvaise histoire de fantôme japonais...

Il est très difficile d’admettre comment, même pour une série TV qui se veut donc, visiblement, une série d’anthologie mêlant faits historiques réels et fantastique / horreur, on peut passer d’un récit d’explorateurs britanniques du XIXème siècle perdus dans les glaces polaires à une chronique des tourments infligés par le gouvernement américain à ses ressortissants d’origine japonaise pendant la seconde guerre mondiale. Et d’ailleurs, le manque d’intérêt général envers "The Terror", qui se positionne pourtant comme une série « de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
10 mai 2020

"Le Marais" de Yoshiharu Tsuge : période de transition...

Yoshiharu Tsuge est l’un des artistes les plus importants dans l’histoire du manga, celui qui a littéralement inventé le récit autobiographique, et donc apporté une pierre essentielle à la construction d’un art adulte, en y injectant en outre une bonne dose d’ésotérisme. Pourtant, nous n’avons eu longtemps en France, accès qu’à son "Homme sans Talent", certes un chef d’œuvre, sorte de minuscule partie immergée d’un iceberg colossal. Les Editions Cornelius, dont on ne peut que louer l’impressionnant travail réalisé pour nous... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 avril 2020

Classiques et nouveautés de l'Anime : "Le Château Ambulant" de Hayao Miyazaki (2004)

"Eh oui, un cœur, c'est lourd à porter !"... Peut-être la plus belle phrase entendue dans un film de Miyazaki, alors que son oeuvre époustouflante ne manque pourtant guère d'instants miraculeux et de "petites phrases insignifiantes" qui embrassent la complexité effrayante du monde. Du monde et des êtres qui le peuplent, humains, esprits ou démons. Avec le "Château Ambulant", l'immense Miyazaki signait en 2004 un film libre de toute convention narrative "classique", mais aussi démesuré et ambitieux, au risque - totalement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 avril 2020

Classiques et nouveautés de l'Anime : "Nausicaa de la Vallée du Vent" de Hayao Miyazaki (1984)

A sa re-sortie en salles en 2006, "Nausicaä de la Vallée du Vent" m'avait moins franchement séduit que les films postérieurs de Miyazaki, mais la parution en DVD de la première oeuvre du "vieux génie" de l'animation pour ses nouveaux studios (Ghibli) m'avait permis une analyse plus précise de ce qui fonctionnait et de ce qui laissait encore à désirer dans ce que l'on peut, sans être péjoratif, qualifier de "coup d'essai". Le revoir en 2020, surtout après avoir lu la belle analyse offerte par l'ouvrage sur les Studios Ghibli... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 avril 2020

"Un Monde Parfait selon Ghibli" d'Alexandre Mathis : Sirocco

« Chihiro, assise dans un train, voit le paysage défiler. Elle est accompagnée du Sans-Visage, de Bô et de Kashira. Le train roule sur l’eau. Il ne se passe rien. Pourtant cette scène a marqué toute une génération. Elle résume Chihiro, Miyzaki et, par extension Ghibli… » En 2020, on n'en est plus, et c'est une bénédiction, à devoir convaincre qui que ce soit de l'importance artistique de Hayao Miyazaki et de son Studio Ghibli, non seulement dans le cinéma d'animation, mais dans l'histoire du Cinéma (avec un "C"... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 mars 2020

Classiques et nouveautés de l'Anime : "Porco Rosso" de Hayao Miyazaki (1992)

"Porco Rosso" est mon Miyazaki préféré. Chaque fois que je le revois, j'ai les larmes aux yeux, je sens le vent de l'Adriatique me remplir l'âme d'émotions, je redeviens le jeune garçon romantique que j'étais à 15 ans : ça ne loupe jamais. Car, quelque part entre le lyrisme à la fois archaïque et post-moderne de Corto Maltese - le plus grand héros de mon adolescence - et les souvenirs de Saint Exupéry (que mon père me forçait à lire alors que je n'avais pas encore l'âge de le comprendre), Hayao... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 mars 2020

Classiques et nouveautés de l'Anime : "Le Voyage de Chihiro" de Hayao Miyazaki (2001)

A sa sortie, alors que les connaisseurs du genre avaient déjà été stupéfaits devant les chefs d'oeuvre que sont "Porco Rosso" et "Princesse Mononoké", et alors que les Studios Ghibli atteignaient l'apogée de leur créativité et de leur succès commercial, "le Voyage de Chihiro" avait été un triomphe critique sans précédent pour un film d'animation japonais : déjà lauréat de l'Ours d'Or à Berlin en 2002, il remportait également l'Oscar en 2003 du meilleur film d'animation, symbolisant l'ouverture (tardive) du marché américain à cette... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,