21 janvier 2021

"Walking Dead - Saison 10" d'Angela Kang : l'éternel retour des morts-vivants...

Alors que la dixième saison de l’une des très rares séries modernes vétéranes encore « en activité », The Walking Dead, s’est bouclée sur un seizième épisode retardé de près de 6 mois pour cause – ironie du sort – de pandémie globale, il est temps de faire le point. Si l’on ignore la partie de la population terrestre indifférente aux séries TV – des résistants dont le nombre décroit régulièrement – on peut clairement distinguer pour Walking Dead la horde des vrais fans – prêts à défendre à coups de morsures... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 décembre 2020

"The Call" de Lee Chung-Hyun : femmes au bord de raccrocher leur téléphone

Voilà des décennies que l’on célèbre le talent unique qu’a le jeune cinéma coréen pour rompre toutes les barrières habituelles entre les genres cinématographiques, pour proposer une expérience originale, stimulante et souvent inédite. Bien entendu, la recette est plus savoureuse quand elle est préparée par des maîtres comme Bong Joon-Ho ou Park Chan-Wook, mais "The Cal"l, récente production du Pays du Matin Calme récupérée par Netflix du fait du Covid19, montre qu’elle fonctionne très bien aussi sur le territoire plus... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 décembre 2020

"Black Box" d'Emmanuel Osei-Kuffour : la violence dans la tête

Parmi les productions Blumhouse désormais diffusées sur la plateforme Amazon Prime, "Black Box" d’Emmanuel Osei-Kuffour ne semble pas beaucoup recueillir les suffrages des amateurs de films de genre, qui se déclarent pour la plupart frustrés devant un concept SF intéressant mais ne débouchant finalement que sur un drame familial convenu. Et si l’on retournait justement ce point de vue, et qu’on considérait que c’est là le grand intérêt de ce petit film ? "Black Box" – titre très faible, sans doute uniquement utilisé pour... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 novembre 2020

"His House" de Remi Weekes : House and Freedom

Même si "His House" (spoiler !) n’est pas un chef d’œuvre, et même pas un grand film, il nous réjouit profondément par son originalité et même son audace. Parce qu’il tente un vrai renouvellement du genre un peu usé du film de « maison hantée » – même si formellement, on en est loin, on aurait bien imaginé cette histoire venir s’inscrire dans le cycle des "The Haunting Of…" de Flanagan -, tout en travaillant le « mélange de genre » inventé voilà plusieurs décennies par la jeune « nouvelle vague » sud-coréenne, et qui a... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 novembre 2020

"Kadaver" de Jarand Herdal : Shakespeare vs. l'holocauste nucléaire

Au risque de nous répéter, ce qui est vraiment bien avec l'approche internationale de Netflix, c'est que la plateforme est capable de nous proposer des films de jeunes réalisateurs de plus en plus de pays différents, ce qui permet, en particulier à ceux qui n'ont pas accès facilement aux salles Art & Essai des grandes villes, de sortir plus facilement de l'épuisante routine du cinéma anglo-saxon. Au risque de nous répéter aussi, ce qui est pénible avec l'approche artistique de Netflix, c'est que la plateforme privilégie le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 octobre 2020

"Les Liens Maudits" de Domenico de Feudis : superstitions italiennes et rituels sanglants

Il n’est plus très « à la mode » de réaliser, même chez Netflix, des films d’horreurs qui choisissent la voie d’un certain réalisme – dans les limites du genre, bien entendu –, et les choix scénaristiques et de mise en scène des Liens Maudits, une production italienne de la plate-forme, rendent forcément le premier film de Domenico de Feudis attirant pour quiconque est fatigué des éternelles mêmes histoires qui nourrissent le fantastique de consommation courante. Il s’agit ici de confronter une jeune femme (Mía Maestro,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 août 2020

"The Terror - Infamy" de Max Borenstein et Alexander Woo : mauvaise histoire de fantôme japonais...

Il est très difficile d’admettre comment, même pour une série TV qui se veut donc, visiblement, une série d’anthologie mêlant faits historiques réels et fantastique / horreur, on peut passer d’un récit d’explorateurs britanniques du XIXème siècle perdus dans les glaces polaires à une chronique des tourments infligés par le gouvernement américain à ses ressortissants d’origine japonaise pendant la seconde guerre mondiale. Et d’ailleurs, le manque d’intérêt général envers "The Terror", qui se positionne pourtant comme une série « de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 février 2020

"l'Institut" de Stephen King : "J'ai choisi d'être heureux !"

Pour son roman annuel (eh oui, c'est qu'il est d'une productivité toujours aussi surprenante, notre "maître contemporain du fantastique"!), Stephen King fait le pari original de ne pas inventer totalement, pour une fois, une situation surnaturelle, horrifique ou policière, mais de nous offrir sa version personnelle d'une "légende urbaine" des plus banales qui soit, celle de l'enlèvement d'enfants par un organisme para-gouvernemental qui se livrera sur eux à de sinistres expériences. Et pourquoi pas ? On sait Stephen... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 novembre 2019

"Eli" de Ciaran Foy : la malédiction

Quand nous étions - au moins certains d'entre nous -, très jeunes, il était possible d'aller se délecter honteusement, au cœur de la nuit parisienne, dans certaines salles qui proposaient ces films d'horreur au rabais à même de satisfaire nos penchants les plus obscurs. Aujourd'hui, le fantastique le plus nul a accès aux multiplexes, mais, soyons honnêtes, c'est quand même la plateforme Netflix qui a repris le plus vaillamment le flambeau du n'importe quoi, pourvu que ça soit fantastique, et gore aussi. La capacité du géant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 novembre 2019

"Wounds" de Babak Anvari : bugs

Depuis les grandes réussites de David Cronenberg comme "Videodrome", "Naked Lunch", ou dans une moindre mesure "Spider", l'horreur mentale n'a connu que peu de succès au cinéma : quelques belles exceptions en Asie - parmi lesquelles des films de Hideo Nakata - et pas grand chose d'autre. On a donc forcément pas mal de respect envers  Babak Anvari qui, auréolé de la reconnaissance de son "Under the Shadow", tente de retrouver cette veine ambitieuse d'un cinéma fantastique trop souvent réduit à des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,