08 décembre 2016

Hitchcock en Blu-ray Discs : "The Trouble with Harry" (1955)

A mon avis l'un des films les moins satisfaisants de la riche et longue filmographie de Hitchcock, "Mais qui a tué Harry ?" souffre d'abord de l'échec patent des tentatives humoristiques répétées, qui n'arracheront qu'occasionnellement un faible sourire de la part d'un spectateur vite accablé d'ennui devant ce mol et stérile exercice de style. Si l'on imagine que Hitch s'est amusé à adapter ce qui est fondamentalement une petite pièce de théâtre grinçante, il est quand même dommage que ce qui en reste au final, c'est surtout un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 mars 2016

Revoyons les classiques du cinéma : "Rebecca" de Alfred Hitchcock (1940)

Découvert tardivement, ce premier film "américain" de Hitchcock, même s'il est situé dans sa majeure partie dans une Cornouailles très gothique, avait constitué à l'époque pour moi un véritable choc esthétique, et était entré directement dans les cimes de mon top personnel des films du maître. Situé plus dans le drame romantique que dans le thriller mental (encore que...), "Rebecca" permet en effet à Hitchcock de déployer de manière typiquement expressionniste toute sa magistrale syntaxe de la terreur et de l'obsession, dans le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 juin 2015

"Les 39 Marches" de John Buchan : Revoir Hichcock plutôt...

... plutôt  que relire John Buchan, que j'avais découvert quand j'avais 15 ans, dans la foulée de la découverte du classique de Hitch, et de son remake bien troussé des années 70... Car, aujourd'hui, on a bien du mal à  accrocher à  ce livre curieusement construit, occupé pour les deux tiers par une course poursuite abracadabrante dans les landes écossaises, où l'accumulation de coïncidences peu plausibles met à l'épreuve la crédulité du lecteur moderne, habitué à des thrillers mieux ficelés. Finalement, l'intérêt... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 septembre 2013

Hitchcock en Blu-ray Discs : "Le Crime était presque parfait" (1954)

Malgré son succès public de l'époque, "Le crime était presque parfait" n'est pas considéré comme un Hitchcock important, et revient assez peu souvent dans les analyses de la filmographie du maître, si ce n'est pour souligner la remarquable utilisation qu'il fait de la 3D, une technique alors balbutiante (et qui devait le rester longtemps...). Bonheur visuel indéniable, ce "petit" film s'avère pourtant un remarquable stimulant pour l'intellect. Théâtral comme "la Corde", il est beaucoup plus raffiné, beaucoup plus intelligent, au point... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 00:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 juin 2013

Hitchcock en Blu-ray Discs : "La Corde" (1948)

"La Corde" est un film facilement criticable, tant par l'artificialité de sa mise en scène résultant du défi que le Maître s'était donné de faire un film en un seul plan, que par le manque de réalisme de son matériau scénaristique montrant l'effondrement quelque peu forcé d'un crime parfait. On peut aisément trouver qu'il manque de rythme (et il est vrai qu'il y a un petit "tunnel" au milieu, malgré la relative courte durée du film - un peu plus d'une heure vingt), et juger que le grand Jimmy Stewart n'est pas aussi bon qu'à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 juin 2013

Hitchcock en Blu-ray Discs : "La Mort aux Trousses" (1959)

Le superbe travail de restauration / digitalisation effectué pour cette édition en Blu-ray de "la Mort aux Trousses", LE thriller moderne originel, matrice des futurs James Bond ou, plus clairement encore, Jason Bourne, a une conséquence inattendue : celle de rendre excitante à nouveau la dernière partie du film, celle de la maison dans les bois et du (quasi) final sur le Mont Rushmore, deux scènes qui m'avaient jusqu'à présent toujours semblé en deçà de ce qui avait précédé (l'introduction paranoïaque et fantaisiste, la drague dans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 juin 2013

Hitchcock en Blu-ray Discs : "Fenêtre sur Cour" (1954)

"Fenêtre sur Cour" n'est pas mon Hitchcock préféré, même si sa partie "théorique" sur la représentation, sur l'espace et sur la position (et le rôle) du spectateur constitue certainement l'un des travaux les plus passionnants du Maître : c'est d'ailleurs curieusement l'un de ses axes de recherche qui a été le moins poursuivi (sauf par De Palma bien entendu, comme dans "Body Double"...) : même si c'est sans doute la "théatralité" de la mise en scène qui appelle ce commentaire, je trouve que c'est chez Resnais - qui n'est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 juin 2013

Hitchcock en Blu-ray Discs : "Psychose (Psycho)" (1960)

Il paraît vain de vouloir écrire ne serait-ce que quelques lignes de plus, même sans prétention, sur un film comme "Psychose" qui a été déjà tellement commenté - et copié, cité, célébré bien entendu (par De Palma et Van Sant pour ne citer que les disciples les plus talentueux) - qu'il ne recèle plus guère de mystères, paradoxe ultime pour un thriller dont on se souvient qu'Hitchcock avait interdit l'entrée aux spectateurs après le début de la projection. Qui le découvrira aujourd'hui sans avoir trop lu d'analyses au préalable sera... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 juin 2013

Hitchcock en Blu-ray Discs : "Sueurs Froides (Vertigo)" (1958)

On sait que "Vertigo" a désormais supplanté "Citizen Kane" au titre du "plus grand film de l'histoire du cinéma" décerné par la critique US : même si je préfère moi aussi le thriller dépressif d'un Hitchock vieillissant à l'exercice de style brillant du jeune Orson Welles, il s'agit là évidemment une reconnaissance de l'effacement du rôle politique du cinéma en faveur d'une vision plus "entertainment", basée qui plus est sur les ressorts inépuisables de la psychanalyse freudienne. "Vertigo" déploie toujours aussi efficacement 55 ans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 mars 2013

De Palma, mon beau souci : "Obsession" de Brian De Palma (1977)

"Obsession" a longtemps été l'un de mes films préférés de Brian De Palma - même s'il ne saurait rivaliser en délire kitsch avec le sublime "Phantom of the Paradise", ni en rigueur "hitchcockienne" avec "Body Double", ni en perfection classique avec "l'Impasse" : simplement, ici comme nulle part, De Palma nous proposait un cours pratique sur l'application des thèmes et de la forme inventés par Alfred Hitchcock au cinéma "moderne" (n'oublions jamais que les années 70 ont marqué l'apogée et la mort du cinéma moderne, avant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,