21 novembre 2019

"La Belle Epoque" de Nicolas Bedos - Ready Player Two

Personnellement, je ne sais rien de Nicolas Bedos (fils de... ?), même si j'ai cru comprendre qu'il s'agit de quelqu'un qui n'a pas très bonne réputation. Pourtant, à voir son "La Belle Epoque", j'ai tendance à penser plein de bonnes choses de lui : d'abord parce que le scénario de ce film est certainement l'un des plus malins que j'ai vus dans un film français depuis belle lurette, avec ce jeu imparable entre réalité et virtualité, auquel nul n'échappe, même pas - surtout pas - ce "Papy qui fait de la résistance", en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 mai 2019

"Nous Finirons Ensemble" de Guillaume Canet : mépris de classe et bon p'tit pinard

On n'a pas forcément envie d'écrire grand-chose sur ce pathétique "Nous finirons ensemble", son compte ayant déjà été bien réglé par la vaste majorité des critiques "officielles". Si ce ratage complet mérite qu'on y revienne, c'est parce qu'il semble prendre le chemin d'être un vrai succès populaire, alors qu'il est politiquement - et moralement, aussi - en décalage complet avec les préoccupations actuelles du peuple français, telles qu'elles se manifestent autant dans les derniers soubresauts des Gilets Jaunes que sur les réseaux... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 janvier 2019

"Doubles Vies" d'Olivier Assayas : L'auto-fiction, l'écrivain et le Web

"Doubles Vies" est une surprise, qui voit Assayas s'essayer à un modèle de cinéma duquel il a toujours été assez éloigné, un cinéma du marivaudage et de la parole reine : disons pour simplifier que l'idée plutôt saugrenue lui est venue de faire du Rohmer maintenant que le grand Rohmer n'était plus là. Un peu comme Rohmer avait nourri parfois son cinéma de l'actualité ou de réflexions politiques (on se rappelle surtout de "l'Arbre, le Maire et la Médiathèque"), Assayas décide de mettre dans la bouche de ses personnages ses propres... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 novembre 2018

"Le Grand Bain" de Gilles Lellouche : The Deep End

Eh oui, à force de consacrer des films aux névroses féminines, et de les considérer (ces névroses...) - non sans une certaine misogynie - comme LE grand sujet de comédie, il était temps que quelqu'un s'essaie à pleurer sur nous, les hommes, avec nos vies foutues. Que cela soit Lellouche qui s'y colle, lui à qui on donne difficilement notre sympathie de cinéphiles raffinés, est une bonne surprise, et qu'il en tire un film correct,, presque excellent par instants, une autre, encore plus grande. Fausse copie à la française de "The... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 septembre 2016

Séance de rattrapage : "La Prochaine Fois Je Viserai le Coeur" de Cédric Anger

Rien de plus casse-gueule désormais que le film "de psychopathe", sujet usé après une vingtaine d'années des mauvais (et de bons, aussi...) films hollywoodiens. La caution de "l'histoire vraie" vient d'ailleurs s'ajouter comme un méchant risque supplémentaire : entre le spectaculaire putassier et le point de vue moral forcément réducteur, entre le "c'est affreux, mais ça s'est passé comme ça !" et la complaisance envers l'esthétique du crime, comment trouver la place de faire un film "juste" ? C'est une question que s'est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,