20 mars 2018

"Phantom Thread" de P. T. Anderson : Film of Love and Hate

Ne pas être un grand fan du cinéma - à mon sens lourd, pompier, arrogant - de P.T. Anderson jusqu'à ce jour, contribue certainement à la profonde jouissance qu'a provoqué en moi ce "Phantom Thread" surprenant de réserve, de minutie et d'élégance, en particulier lors de sa première heure, lorsque sont introduits les personnages avec une justesse de ton et une émotivité à fleur de peau stupéfiantes dans un cadre aussi formaliste, formel et convenu que celui de la haute couture, qui plus est dans la société anglaise des années 50 : la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 mars 2018

"Violence" de Editors : Carrying the Fire

Editors, après un brillant démarrage ("The Back Room", "An End has a Start") qui les avait placés au coude à coude avec Interpol dans la course à l'héritage post-punk de la famille Joy Division, avait loupé son virage électronique, puis perdu et son aura et une grande partie de son public en banalisant sa musique dans un genre héroïque et fatigant : car soyons honnêtes, si notre nostalgie inextinguible envers Ian Curtis nous faisait aimer la voix de Tom Smith, qui a vraiment besoin d'un nouvel avatar de Simple Minds ? "Violence" sera... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 février 2018

"Happy Valley - Saison 2" de Sally Wainwright : les Misérables

"Happy Valley" fait donc partie des rares séries TV dont la seconde saison surpasse clairement la première, et vient s'inscrire du coup parmi nos coups de coeur du genre bien spécial de la "série anglaise". Si les prémisses de la saison inquiètent un temps, puisqu'il semble au départ que Sally Wainwright nous propose de poursuivre la même intrigue, on se rend vite compte que, un peu à la manière des grands polars scandinaves (oserons-nous une fois de plus la référence à l'incontournable "The Killing" ?), il s'agisse cette fois de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 février 2018

"Happy Valley - Saison 1" de Sally Wainwright : Fargo en Yorkshire

Le point de départ de "Happy Valley" n'est pas d'une originalité foudroyante, puisque nous avons affaire à une copie extrêmement fidèle du scénario de "Fargo" (le film), transposé de l'Amérique profonde à l'Angleterre profonde : même cause, mêmes effets, dans un cadre tout aussi brutal, puisque le délabrement social du Yorkshire s'accompagne de vices tout aussi extrêmes : cupidité, toxicomanie, violence et perversions diverses, nous ne sommes pas vraiment dépaysés (c'est encore une fois noir de chez noir..) par rapport au thriller des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 février 2018

"Marble Skies" de Django Django : le pari "pop" crossover presque réussi...

Lorsque démarre la chanson "Marble Skies", en ouverture à la fois suave et pétaradante du troisième album de nos petits chouchous de Django Django, on ne peut pas s'empêcher de se dire que, ça y est, cette fois, les londoniens électro-psychédéliques ont trouvé la martingale : après un premier album incroyablement créatif dans son mélange de genre - du rock psyché au dance-floor en passant par BO d'un film imaginaire de Tarantino - et donc un peu fatigant sur la distance, et un second essai terriblement ambitieux, complexe et donc...... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 février 2018

"Electric Dreams" de Ronald D. Moore et Michael Dinner : Philip K. Dick's Inadaptable Books

S'il nous fallait une preuve ultime, après la trahison originelle de Blade Runner et les multiples aberrations qui suivirent, que Philip K. Dick est absolument inadaptable, ce serait très certainement cette laborieuse collection d’épisodes inspirés de nouvelles de notre cher "Maître du Haut-Château", dans laquelle ma maison Amazon, décidément bien peu inspirée, a visiblement investi pas mal, que ce soit pour embaucher des acteurs connus auxquels on ne donne rien à faire d'intéressant, ou pour représenter des mondes futurs d'une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

06 février 2018

"Songs of Praise" de Shame : Lu sur "La Fourchette"

Je devrais en toute logique adorer "Songs of Praise", le menu dégustation du nouveau restaurant Shame, composé de plats bien épicés qui contiennent tous les ingrédients que j'aime : un bon esprit de rébellion contre la critique gastronomique institutionnelle, des références punks / post punks qui activent mes glandes salivaires (des grands chefs étoilés The Clash aux rois de la nouvelle cuisine The Stranglers, en passant par les recettes cryptiques de Joy D ou des Ruts), et surtout, surtout, une intensité suffocante qui transcende la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 janvier 2018

"Les Heures Sombres" de Joe Wright : le discours d'un Premier Ministre

"Les Heures Sombres" est un film qui a tout pour que je le déteste : c'est un biopic, célébrant sans vergogne les vertus exceptionnelles du peuple anglais, interprété par un (grand) acteur grimé pour ressembler le plus possible à son personnage, qui en fait des tonnes dans un rôle forcément oscarisable. Pire, le tâcheron Joe Wright se surpasse avec une mise en scène enflée et gonflante, sensée rajouter un maximum de lyrisme et de spectaculaire dans ce qui n'est a priori qu'une histoire de mots et de capacité à convaincre les autres.... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 janvier 2018

"Paddington 2" de Paul King : l'homme qui a vu l'ours...

Je dois l'avouer, j'ai beaucoup de mal avec le personnage de Paddington, dont l'épuisante gentillesse et l'inébranlable foi en l'humanité fait renaître en moi des élans képons que je croyais bien enfouis depuis mes 20 ans. Nonobstant l'abjection absolue que représente l'idée d'ingérer des tartines de marmelade, il y a dans ce "Paddington 2" une accumulation de fautes impardonnables qui devraient valoir au dénommé Paul King douze mois au moins de travaux d'intérêt général, comme le nettoyage à la brosse à dents électrique de la fosse... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 janvier 2018

Réécoutons les classiques du Rock : "London Calling" de The Clash (1979)

Chaque époque a son groupe phare, combinant la justesse de l'attitude (politique, ou simplement morale) et la parfaite adéquation de la musique avec l'air du temps. La fin des seventies a donc eu The Clash, beaux, enthousiastes et passionnés, conjuguant au présent l'éternelle révolte rock. Apparus au milieu du brasier londonien de 1976-1977, les Clash ont tout de suite compris que le mouvement punk pouvait être rapidement symbole de stupidité s'il n'embrassait pas les causes essentielles de son époque : la lutte contre les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,