05 avril 2015

Lire ou relire Le Carré, immense écrivain de notre temps : "Une Vérité si Délicate" (2013)

Le dernier - et absolument remarquable - roman en date de l'inépuisable Le Carré emboîte dans une intrigue addictive deux thèmes "politiques" actuels forts : les "whistle blowers" et la substitution progressive des armées "nationales" par des sociétés de mercenaires privées. Seulement en cela, "Une Vérité Si Délicate" serait déjà un livre important, qui nous aide à mieux comprendre - quitte à s'en désoler - le monde dans lequel nous vivons désormais. Ce qui élève le livre au dessus de la production courante, voire même de bien... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 avril 2015

Séance de rattrapage : "Downton Abbey - Saison 1" de Julian Fellowes

Si "Downton Abbey" était américain, il faut bien dire qu'on ne le regarderait même pas : un scénario qui abuse des ressorts du soap "classique", une mise en scène insipide qui dessert souvent le récit, une absence de "profondeur" consternante, alors que nombres de thèmes ici traités se prêteraient si bien à de vraies ambitions (la société qui mue, le poids des rituels, les mensonges et les faux semblants, la prise de conscience politique... tiens, ce sont des sujets que James Ivory a d'ailleurs travaillés, et pas mal du tout, dans ses... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 mars 2015

"Blake & Mortimer - Tome 21 : Le Serment des Cinq Lords" : Pour Lawrence...

Ayant zappė, en attendant d'y revenir un jour, pas mal d'albums de la nouvelle série des Blake et Mortimer "postumes", ce retour assez fidèle à l'atmosphère à la fois compassée et fantastique de l'univers "jacobsien", recréé de manière plutôt convaincante par Juillard - malgré un très léger déficit de "vie" -, s'est avéré assez agréable. C'est néanmoins, au delà de l'aspect un peu mortifère de la récréation appliquée d'un imaginaire aussi marqué dans l'espace comme dans le temps, grâce au remarquable scénario de Yves Sente que "le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 février 2015

"At Least For Now" de Benjamin Clementine : Grace...

Lorsque "At Least For Now" est entré dans ma vie, j'ai eu cette petite sensation, si intrigante et frustrante à la fois, de "déjà vu". Pourtant, la musique, les mots, le chant de Benjamin Clementine ne ressemblaient pas à grand' chose de connu, ni dans le Rock (Anthony & The Johnsons, Nick Cave par brefs instants), ni même dans la chanson française qui sert pourtant d'alibi à son exil à Paris (Ferré ?)... Et puis j'ai trouvé... "At Least For Now", c'est le même tsunami émotionnel que celui qu'avait déclenché à l'époque le "Grace"... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 février 2015

"Imitation Game" de Morten Tyldum : film baudruche

Quelle histoire extraordinaire que celle de "Imitation Game" ! Du vécu, entre petite (l'homosexualité du génie des maths que fut Alan Turing, à l'origine de l'invention de l'ordinateur) et grande histoire (le travail des casseurs de code anglais qui brisèrent Enigma, et changèrent le cours de la seconde guerre mondiale, ni plus ni moins !), des espions, des traumas, du mystère, de la politique, etc. Et Cumberbatch, l'un des jeunes acteurs les plus excitants du moment... Que de talent a-t-il donc fallu à Tyldum et à son équipe (car à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 janvier 2015

Réécoutons les classiques du Rock : "Foxtrot" de Genesis (1972)

J'avais 15 ans en 1972, et comme je ne pouvais guère que me payer plus de 5 albums par an, ces albums qui tournaient en boucle sur mon Teppaz me faisaient vraiment de l'usage. Le résultat est là : 40 plus tard, et persque autant d'années sans réécouter "Foxtrot", je connais toujours par coeur chaque mot, chaque intonation de la voix mutante de Peter Gabriel, chaque note de chaque chanson. Du coup, juger "Foxtrot" aujourd'hui avec un minimum d'objectivité m'est parfaitement impossible. Pourtant, il est indéniable que la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 janvier 2015

Séance (tardive) de rattrapage : "The Damned United" de Tom Hooper (2009)

La bonne nouvelle, c'est qu'il n'est nul besoin d'aimer le foot ni d'avoir jamais entendu parler de Brian Clough pour comprendre "The Damned United" et apprécier ses qualités : un sujet fort, une narration bien construite, faite d'allers et retours pertinents entre deux moments clé de la carrière du (paraît-il) célèbre entraîneur anglais, une énergie et une verve certes bien typique du bon cinéma anglais (qui ne sacrifie pas aux lieux communs abondant dans ce genre de biopics sportifs américains), des acteurs qui semblent se régaler... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 décembre 2014

"The Take Off and Landing of Everything" de Elbow : Pas de seconde chance dans la vie d'un rocker adulte...

Ce que l'on était en droit de craindre, alors qu'Elbow était au sommet de sa puissance créatrice avec "Build A Rocket, Boys" s'est donc tragiquement matérialisé avec ce "Take Off and Landing of Everything" profondément ennuyeux, et, cela m'en coûte de l'avouer, radicalement insignifiant. Il n'y a pas de seconde chance dans la vie d'un "rocker adulte", pourrait on dire le plus sérieusement du monde : une fois tarie l'inspiration vertigineuse qui faisait décoller les albums précédents du groupe, et une fois passés les trois ou quatre... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 décembre 2014

"Closing Time" de Erland & The Carnival : disque de chevet de 2014

La beauté se niche partout, et sans doute plus que nulle part ailleurs, dans notre quotidien le plus ordinaire : c'est cette beauté-là, saisie sur la magnifique photo (anonyme) de la pochette de "Closing Time" que Gawain Erland Cooper et Simon Tong ont décidé de célébrer, en abandonnant du coup toute la préciosité gothique et l'emphase de leur précédent - et déjà excellent - "Nightingale". Plus humain, plus touchant, plus près du coeur que "Closing Time", on aura du mal à trouver dans le rock anglais en 2014, et la combinaison... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 décembre 2014

Metronomy au Popload Festival (Audio Club - São Paulo) le samedi 29 novembre

A 23h30, Joseph Mount et son Metronomy sont là. .. et ils vont littéralement me souffler ce soir. Ce set de clôture d'une mini tournée sud-américaine va prouver que Metronomy a encore mûri depuis la dernière fois que je les ai vus à Madrid, et surtout que ce groupe est un véritable Dr Jekyl / Mr Hyde, passant d'une manière quasi magique de frêles chansons d'amour blessé à des tueries electro qui entraînent le public de l'Audio Club  dans des moments de transe joyeuse. Plus intéressante encore est la manière dont les chansons de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,