19 janvier 2020

"1917" de Sam Mendes : Le travelling de Kapo (slight return), et autres considérations...

Il y a longtemps que les questions morales liées à la pratique de l'Art Cinématographique, chères à Bazin ou à Rivette, ont été passées par pertes et profits par l'industrie du divertissement qui est, dans sa logique propre, disposée à faire feu de tout bois sans se poser trop de questions pourvu que le spectateur en ait pour son argent et que le critique - de plus en plus ignare - puisse crier au film génial. Ce qui ne veut pas dire que nous, qui avons encore du respect pour cet Art plus que centenaire, devions... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 janvier 2020

"Killing Eve - Saison 2" de Phoebe Walter-Bridge : the Rules of Attraction

...et puis bon, on s'est laissés tenter par cette seconde saison des aventures policières et homo-érotiques (enfin, on exagère un peu, sur le coup,là...) d'Eve Polastri et de Villanelle. Avec moins d'illusions puisqu'on a compris que l'approche choisie pour "Killing Eve" s'apparentait davantage en un "ça passe ou ça casse" qu'à un travail d'orfèvre. Et donc, on remet le couvert pour une seconde saison dans la droite ligne de la première, qui raconte plus ou moins n'importe quoi, sans souci de cohérence narrative réelle, ni, pire,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 janvier 2020

"L'Art du Mensonge" de Bill Condon : "imagine que c'est du Champagne..."

2019 a été une tellement belle année cinématographiquement parlant qu'il est assez difficile de retomber aussi brutalement qu'en cette première semaine de 2020 dans la dure réalité du tout-venant du cinéma. Et il est donc logique d'accueillir un objet aussi artificiel et peu cinématographique que cet "Art du Mensonge" avec méfiance, voire avec réticence. Car, après tout, qu'avons-nous là, sinon un "projet" dont les ambitions sont réduites au strict minimum ? On prend un roman - avec coups de théâtre de rigueur - qui avait été plutôt... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 janvier 2020

"Tainted Love" de Warmduscher : the Thin Black Family

On ne parle pas beaucoup, ou plutôt pas assez en France de Warmduscher, ce super-groupe (si l’on s’en tient à cette appellation très années 70…) composé à l’origine de membres de formations anglaises pourtant « à la mode » comme The Fat White Family ou Insecure Men. Et nos bougres avaient surtout la (petite) réputation jusque-là d’un combo garage punk un peu cradingue. Or, leur troisième album (déjà ! car voilà encore des stakhanovistes comme on les aime…), "Tainted Lunch", risque bien de changer la donne, tant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 décembre 2019

"A Picture of Good Health" de LIFE : une question de vie ou de VIE ?

On peut se désoler du fait que le Rock anglais soit désormais bien ancré dans la répétition des codes musicaux qu’il inventa, disons entre 1976 et 1985, au cours de cette fabuleuse décennie qui vit et le punk et la new wave renouveler fondamentalement les règles et les références musicales de notre génération. A l’inverse, on peut aussi admettre que la situation politique, économique et sociale – liste à laquelle il convient de rajouter désormais « environnementale » - est tellement désastreuse que la violence revendicatrice du punk... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 décembre 2019

"The end of the f***ing world - saison 2" de Charlie Covell : no future ?

Oh, que l'on n'en avait pas envie, de retrouver James - survivant - et Alyssa - fiancée - deux ans plus tard ! On résiste donc : Alyssa fait toujours la (même) gueule et nous épuise, James a grandi, presque un homme déjà, il a appris à ressentir des choses, on regrette l'adolescent frêle et presque autiste de la première saison. Alyssa et James sont menacés par Bonnie, une autre victime de parents mal-aimants / maltraitants : ça fait beaucoup, non ? Et puis il y a une autre mort violente à mi-parcours, même si le parcours cette... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 décembre 2019

"Everything not Saved will be Lost, Part 2" de Foals : la colère...

Il faut bien admettre que la première partie de "Everything Not Saved will be Lost", publiée en mars dernier n’avait pas pleinement recueilli les suffrages de la critique, ni même le succès populaire espéré par Yannis Philippakis et sa troupe. Nombreux furent les commentaires mitigés sur un album qui hésitait entre « stadium rock » façon U2 et expérimentation courageuse, frôlant même parfois les terres un peu honteuses du Rock Progressif millésimé années 70 et 80. Heureusement, l’approche furieusement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 décembre 2019

"The end of the f***ing world - Saison 1" de Charlie Covell : eighteen

A l'origine, il y a un roman graphique US d'un certain Charles Forsman, a priori pas traduit en français, heureusement adapté par une équipe anglaise, transposé dans l'inimitable grisaille d'Outre-Manche et donc nourri du non moins inimitable humour local... ce qui lui évite largement de n'être qu'un alignement de stéréotypes de plus sur un couple de jeunes "amants" fugitifs et meurtriers. "The End of the F---ing World" est donc un objet assez bâtard, entre poncifs éculés sur le rejet du monde pourri des adultes - ici tous... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 novembre 2019

"Hot Motion" de Temples : l'impasse ?

Temples n'est pas un groupe qui se trouve dans une bonne situation en 2019 : leur premier album, "Sun Structures", avait été bien reçu par la critique, mais s'était avéré très "scolaire" dans son exploration respectueuse des codes de la pop psychédélique anglaise des seventies, et les avait fait classer dans la catégorie peu enviable des suiveurs, loin derrière Tame Impala qui labourait les mêmes terres, mais avec une contemporanéité enviable. Malgré le soutien improbable de Noel Gallagher (sans doute séduit... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 novembre 2019

"Le Roi (The King)" de David Michôd : Brexit dans la boue...

Mais à quoi peut bien servir "le Roi", le nouveau film de David Michôd produit par Netflix ? Du point de vue historique - ce qui est quand même le positionnement "naturel" de ce genre de super-production sensée nous ramener à des pages glorieuses ou tragiques de notre Histoire - "le Roi" est une fumisterie totale, voire même une triste plaisanterie : personnage principal (ce fameux roi Henri V) ne partageant aucun trait commun, ni physique, ni moral, avec le réel souverain d'Angleterre, défiguré, fourbe et cruel, et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,