22 février 2024

Poussières d'étoile : "Ouvrez le chien - Live In Dallas 95" (2020) de David Bowie

« Comment commettre un suicide commercial ? Eh bien, de la manière suivante : vous allez jouer des chansons d’un album qui n’est pas encore sorti et les compléter avec des morceaux obscurs du passé que vous n’avez jamais joués sur scène. » Telle fut la déclaration, pleine d’un humour britannique bien typique, de Bowie durant un interview donné le 14 septembre 1995, soit le jour même du lancement de la tournée Outside. En fait, l’album 1. Outside sortait 10 jours plus tard, et le véritable défi que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 février 2024

"La zone d'intérêt" de Jonathan Glazer : un moyen-métrage parfait...

Permettons-nous une introduction polémique : tous les réalisateurs et tous les cinéphiles savent - sauf ceux qui, pour des raisons idéologiques ou commerciales préfèrent faire semblant de ne pas le savoir -, depuis Rivette et son article sur le travelling de Kapo, ou au moins depuis Lanzmann et son Shoah, qu'il y a des choses que le Cinéma ne peut pas montrer en utilisant sa panoplie habituelle d'artifices spectaculaires, et que ce qui s'est passé dans les Camps d'extermination en fait partie. Et c'est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 février 2024

Réécoutons les classiques du Rock : "Peter Gabriel" de Peter Gabriel (1980)

A sa sortie, cet album (PG3 ou "Melt", appelez-le comme vous voulez) a eu un gros impact sur nous, fans de Peter Gabriel depuis les fantaisies en robe et masque de renard de Foxtrot, et dont la trajectoire solo était jusque là aussi brillante (Solsbury Hill, Here Comes The Flood) qu'erratique (un PG2 quasiment totalement raté). Cet troisième album solo réussissait en effet à être en même temps commercial et expérimental, et restait profondément fidèle au mouvement progressif dont Gabriel était... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 février 2024

"New Last Name" de Courting : brit pop auto-tunée !

Avouons-le, nous n’avions pas succombé à la hype venue d’Outre-Manche lors de la parution de Guitar Music, le premier album de Courting : intéressant, certes, mais pas complètement convaincant du fait d’une approche brouillonne de la musique, qui empêchait à notre goût le mélange de genres pratiqué de fonctionner. Ce retour (faussement) belliqueux (l’épée au poing, mais dans une mise en scène théâtrale !) des Liverpudlians montre apparemment que nos réticences vis à vis du grand n’importe quoi pratiqué par le groupe... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 février 2024

"Sadness Sets Me Free" de Gruff Rhys : la lumière des aurores boréales…

« In the nightclub of my mind, I’m doing cocaine in the cloakroom / Come on, set me free from my vain and selfish ways » (Dans la discothèque de ma tête, je prends de la cocaïne au vestiaire / Allez, libère-moi de mes manières vaniteuses et égoïstes). Allez, admettez-le, soyez sincères, vous en connaissez beaucoup des albums qui commencent par ce genre de phrase, vous ? Et surtout posée sur une jolie architecture de sons qui nous ravissent immédiatement l’âme : un piano joueur, des cordes légères, comme un Divine... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 janvier 2024

"Pauvres créatures" de Yorgos Lanthimos : l’émancipation de la fille de Frankenstein

Même s’il a été rapidement reconnu dans les festivals comme un « auteur » notable avec ses The Lobster et Mise à mort du cerf sacré, Yorgos Lanthimos ne faisait pas consensus : nombreux étaient les cinéphiles – et nous en faisions partie, reconnaissons-le – qui lui reprochaient sa prétention surplombante quand il faisait dans ses films le procès d’une humanité jugée déficiente, ainsi que la lourdeur de son style, décoratif et pompier. The Favourite montrait déjà une évolution « positive » de son... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 janvier 2024

"Iechyd Da" de Bill Ryder-Jones : « Je suis toujours perdu mais je connais l’amour… »

Lorsqu’il quitta en 2008 le bateau pourtant porté par des courants favorables de The Coral, Bill Ryder-Jones surprit tout le monde en proposant une musique beaucoup moins « rock » (alors que nous le voyions alors comme le « guitar hero » flamboyant du groupe !) dans ses premiers albums : oscillant élégamment entre musique orchestrale, à la limite du Rock Progressif parfois, et dénuement folk, Ryder-Jones était partout où on ne l’attendait pas, et se révélait un musicien réellement original, et donc... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 janvier 2024

"Double piège" de Daniel Brocklehurst : Harlan Coben revisité par la TV britannique

Le nom de Harlan Coben au générique d’un film ou d’une série est à la fois la garantie d’une bonne intrigue policière qui nous tiendra accrochés jusqu’à une conclusion en général bien ficelée, et, malheureusement aussi d’un alignement de poncifs qui ont fini par fatiguer, à la longue : énigme trouvant sa source dans le passé, poids de l’hérédité et des lourds secrets familiaux, enquête menée par un héros sous la pression de la police qui le soupçonne, et quelques dérapages bien réactionnaires. Double piège (Fool... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 janvier 2024

"Pick-Up Full of Pink Carnations" de The Vaccines : English Pie !

Lorsque The Vaccines explosèrent littéralement en Angleterre, il y a presque 15 ans de cela, notre réflexe fut une relative prudence : voilà un groupe londonien qui ressemblait diablement à un clone des Strokes, qui semblait s’ingénier à reprendre les codes du rock new-yorkais, bref qui ressemblait plus au résultat d’un calcul avisé d’une agence de Marketing qu’à un « vrai groupe » de rock à la « street cred » impeccable. Le souci était que les chansons étaient quand même diablement bonnes, que le groupe, dès son... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 janvier 2024

Poussières d'étoile : "Low" (1977) de David Bowie

J'ai découvert Low à sa sortie dans des conditions très particulières, aberrantes sans doute, mais finalement, d'une manière assez amusante, pertinentes par rapport au projet conceptuel qu'est cet album "différent" de MM. Bowie et Eno (sans oublier Iggy Pop, qui était dans le coup...). Je l'ai écouté plusieurs fois sur l'électrophone (un Teppaz assez bas de gamme, pour ceux qui savent ce que ça signifie) de ma petite amie de l'époque, sans me rendre compte que la vitesse de rotation était... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,