05 août 2022

"Jim, I’m Still Here" de James Righton : confinement et nouvelle “persona”

Depuis le début de la pandémie il y a plus de deux ans, et surtout suite aux différents épisodes douloureux de confinement qui se sont succédé, qui ont mis à mal la musique live, on a souvent eu l’occasion de réfléchir à l’impact – positif ou négatif – que ces situations extrêmes avaient eu sur l’inspiration de nombreux artistes. Jim, I’m Still Here, le nouvel album de James Righton, ex-membre de Klaxons et surtout déjà responsable d’un brillant disque de crooner moderne, The Performer, est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 juillet 2022

Blood Red Shoes à la Maroquinerie (Paris) le jeudi 21 juillet

21 h : Laura-Mary et Steven ont annoncé une tournée où ils célèbreraient les classiques du groupe, d’où notre surprise et légère déception de les voir entrer en scène accompagnés de deux musiciens et débuter leur set par trois titres de l’album Get Tragic de 2019. Tant qu’à faire, on aurait préféré une visite de leur dernier disque, Ghost on Tape… Bon, sinon, pendant que nous prenons notre mal en patience, nous constatons que Steven Ansell, quinze ans plus tard, reste un batteur / ange blond à la voix divine et à la frappe... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 juillet 2022

"Locked Down and Stripped Back Vol. 2" de The Wedding Present : éloge de la légèreté

Un peu oublié désormais de ce côté-ci de la Manche, The Wedding Present furent au cours des années 80-90 l’un des principaux groupes anglais produisant de la musique réellement bruyante (à des niveaux de décibels totalement interdits désormais en France !), dans un registre beaucoup moins psychédélique que leurs collègues de My Bloody Valentine : une musique plutôt raide, rapide, d’une grande intensité, qui toucha les sommets avec les albums Bizarro (1989) et Seamonsters (1991), et avec... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 juillet 2022

Michael J. Sheehy en session Life Is a Minestrone le jeudi 30 juin

Quand Michael J. Sheehy entame Just Love Me, premier titre de son premier album solo après la fin de son groupe « culte » Dream City Film Club, on ne peut pas s’empêcher de penser que l’artiste qui écrivait cette chanson de triangle amoureux, dont le texte évoque le goût du sexe et la foi en l’amour d’un Cohen (« I don't care what you do with her / you might say I've got no pride / you might say I'm only here for the ride / but baby, I don't care what you do with her / just love me » - Je me fiche de ce que tu fais... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 juin 2022

"Seul contre l'Abeille" de Rowan Atkinson et Will Davies : le retour de Mr. Bee

Trevor, la nouvelle création de Rowan Atkinson, n’est pas loin d’être un nouvel avatar de l’illustre, de l’immortel Mr. Bean : on retrouve chez lui un grand nombre des grimaces, des postures physiques qui ont fait le succès de ce dernier, avec une injection – pertinente, efficace – d’une dose de réalisme. Trevor est divorcé, et souffre de ne pas voir assez sa fille, même s’il est clairement le premier responsable (irresponsable ?) de la situation désastreuse dans laquelle il se trouve. Car Trevor a beaucoup de mal à trouver... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 juin 2022

White Lies au Trabendo (Paris) le mercredi 15 juin

21h05 : le Trabendo est bondé maintenant d'un public de fans - un public largement féminin - déjà extatique, et on sent que le trio de White Lies va être reçu comme les stars qu’ils ne sont pas vraiment, et que cela compensera certainement la difficulté d’avoir à succéder à une première partie aussi brillante que Serpent. Trio ? Quatuor plutôt, les trois musiciens originaux étant soutenus par un claviériste au rôle prépondérant, vu l’importance des claviers dans la musique du groupe. Et si la musique de White Lies évoque plus... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 juin 2022

"The Unstable Boys" de Nick Kent : it’s only rock’n’roll, and I hate it !

Contrairement à ce que tout le monde semble vouloir croire, et à ce que les publicitaires tentent nous faire gober, les années 70 n'ont rien eu de bien brillant et les fameuses "rock stars" de l'époque étaient en général un ramassis d'idiots camés au comportement répugnant, qui n'auraient plus guère droit de cité à notre époque. Si vous ne nous croyez pas, lisez ou relisez la prose de Nick Kent, journaliste musical qui a vécu lui-même dans l'œil du cyclone – au point de sombrer un temps dans une sévère addiction aux drogues... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 juin 2022

Gilla Band au Festival Levitation (Angers) le vendredi 3 juin

23h30 : grossi, barbu, adulte… Dara Kiely ne met que quelques minutes pour mettre le feu à la foule de ses fans surexcités : Gilla Band (ex Girl Band, depuis moins d’un an) ne se laisse pas impressionner par le triomphe de Morby. De toute façon, on joue dans une cour bien différente rendant toute comparaison impossible, et permettant d’aller chercher notre plaisir dans des endroits différents du corps et du cerveau. Gilla Band, régulièrement qualifié de groupe le plus important, le plus novateur de son époque, c’est une musique... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 mai 2022

"All Souls Hill" de The Waterboys : "Tout peut changer en un clin d'œil"

Plus classiquement rock’n’roll que son prédécesseur, Good Luck, Seeker, qui partait dans plein de directions formelles différentes, prenant parfois des risques démesurés, All Souls Hill, le dernier album de Mike Scott a plus de chances de séduire les fans traditionnels des Waterboys. Il semble amorcer un retour vers un rock ou un folk plus traditionnel, d’ailleurs ancré dans des racines américaines. Le fait qu’il soit moins « étrange » peut également s’expliquer, peut-être par le fait qu’il est le résultat d’un travail... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 mai 2022

Wet Leg au Point Ephémère (Paris) le samedi 14 mai

21h35 : bien protégées des regards dans la série obscurité et la brume du Point Éphémère, Rhian et Hester paraissent dès leur entrée beaucoup plus à l'aise. Et, bien heureusement, le son est bon, avec la belle voix de Rhian correctement audible. Ce n'est guère que lorsque Hester chante - sur deux morceaux uniquement, dont Convincing, l’un des deux titres rajoutés à la setlist par rapport à hier, que sa voix n'émerge pas du maelström sonore. Miracle de la bienveillance du public, Rhian sort de sa réserve pour nous jeter un bref... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,