20 octobre 2012

Séance (tardive) de rattrapage : "Mammuth" de Kervern et Delépine

On avait oublié - honte à nous - après des décennies de rôles caricaturaux et faciles, de films sans grâce, d'apparitions publiques antipathiques, combien Gérard Depardieu était - est - un acteur sublime, lui qui fut dans sa jeunesse l'égal des plus grands. S'il n'y avait qu'une seule bonne chose à dire de "Mammuth", c'est qu'il nous rend l'immense, le génial acteur des années 70, de l'époque Duras, Blier, Téchiné, etc. La subtilité, la légèreté dont fait preuve Depardieu ici, pour donner vie à un personnage qui se prêtait pourtant à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 septembre 2012

"Malavita Encore" de Tonino Benacquista : un parcours différent !

On avait aimé "Malavita" du prolixe et généreux Tonino Benacquista, écrivain certes mineur, mais presque toujours inspiré. Il convient néanmoins de l'oublier un peu pour savourer cette "suite" qui me semble emprunter un parcours sensiblement différent. A la place d'une intrigue "policière" unique, on a ici un "roman" choral, comme on dit, avec quatre histoires qui ne se rejoignent que peu, mais constituent au final un portrait complet convaincant, juste et touchant, de cette étrange famille américaine déplacée en France dans le cadre... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 août 2012

"Un lieu incertain" de Fred Vargas - Bonne première moitié et puis...

La première moitié de "Un Lieu Incertain" n'est pas loin d'être ce que Fred Vargas a écrit de mieux : profondément poétique, fantaisiste jusqu'au délire, réjouissant grâce à un sens de l'humour aussi truculent que complètement décalé, le livre se dévore littéralement. Puis vient le moment où il faut bien être sérieux, faire un "vrai polar", et d'un coup, tout cela cesse complètement d'être convaincant : on sent que Vargas bâcle un peu son livre, multiplie les coups d'oeil dans le rétroviseur, entremêlant son intrigue de personnages du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 juillet 2012

Revoyons les classiques du cinéma : "La Vie Rêvée des Anges" de Erick Zonca (1998)

Près de quinze ans après le choc de la découverte du premier film d'Erick Zonca, acclamé par la critique et relativement bien reçu par le public, que reste-t-il de "la Vie Rêvée des Anges" : si Zonca n'a pas concrétisé les espoirs de la critique qui attendait un "nouveau Pialat" (mais en plus light…), si ni Elodie Bouchez ni la (ici) stupéfiante Natacha Régnier n'ont tout-à-fait eu la carrière vertigineuse que leurs interprétations extraordinaires pouvaient laisser prévoir, le film lui-même tient bien la route, et pourrait même... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 juillet 2012

Séance de rattrapage : "le Concert" de Radu Mihaileanu - Peut-on aimer un "mauvais" film ?

Peut-on aimer un "mauvais film" ? Un film au scénario mal écrit et totalement invraisemblable, à la mise en scène ratée - particulièrement en ce qui concerne les scènes de comédies, pataudes et ridicules, manquant systématiquement leur cible -, mélangeant qui plus est les poncifs du feed good movie à l'anglaise ("réalisons nos rêves" comme dans "Full Monty" ou "Billy Elliott") avec ceux de "l'âme slave" ? Oui, parce que, contre toute attente, "le Concert" réussit à nous fasciner par la conviction - maladroite, certes - qu'il dégage... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 juillet 2012

Soutenez Dominique A contre le marasme de la "chanson française" : "Rendez-nous La Lumière" !

Comment faire évoluer la chanson française ? Voilà une question à laquelle nombre d'artistes nationaux, à la lisière du rock (ou bien même franchement "rock") se sont employés à répondre, souvent vainement. Dominique A nous propose avec "Rendez-nous la lumière" une alternative crédible au sentimentalisme nauséabond de la variété populaire comme à l'héritage culturel des "grands anciens" de la chanson à texte : un sujet "écolo" porté par une foi politique claire, délivré avec une impétuosité lyrique qui doit plus à Arcade Fire qu'à Léo... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 juillet 2012

"Murena - Chapitre Quatrième : Ceux Qui Vont Mourir..." : suranné...

Puisque je suis apparemment l'un des rares lecteurs de la série historique "Murena" à ne pas adhérer du tout à ses principes (travail historique fouillé, ici validé par une introduction "respectable" d'un spécialiste "sérieux" de l'Antiquité romaine, dessin classique estampillé BD franco-belge éternelle...), il vaut sans doute mieux que j'arrête ma lecture à la fin de ce premier cycle avec ce "Ceux qui vont mourir..." plutôt plus réussi que ses laborieux prédécesseurs. L'accélération de l'intrigue politique après une ellipse... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 juillet 2012

"Ô Dingos, Ô Châteaux !" de Tardi et Manchette : du plaisir et une question...

Oublions un instant le plaisir intense qu'on ressent à la lecture de "O dingos, O châteaux", résultat de la combinaison parfaite entre les scénarios destroy de Manchette (personnages hallucinés agissant de manière irrationnelle et largement auto-destructrice, engrenages fictionnels qui déraillent et où le pire est la seule chose qui soit certaine...) et le graphisme noir, quasi sadique dans sa précision rondelette de Tardi... Et posons-nous la question qui nous tarabuste depuis longtemps à chaque nouveau Tardi : n'est-on pas désormais... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 juin 2012

"W.E.S.T - Tome 6 : Seth" : fin frustrante d'une série frustrante...

J'ai toujours eu un gros problème avec W.E.S.T, à la différence de nombre de lecteurs qui, je dois le reconnaître, crient systématiquement au "chef d'oeuvre du 9ème Art", surtout d'ailleurs du fait du très beau graphisme (et de la très belle mise en couleur...) de Christian Rossi : l'absence totale de "plaisir" à la lecture des aventures horriblement fades - malgré la multiplication sympathique de phénomènes fantastiques au milieu de scénarios "politiques" - de cette troupe d'agents secrets du surnaturel d'avant l'heure (on est dans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 juin 2012

"L'Amour, l'Argent, le Vent" de Barbara Carlotti : je n'aime pas la chanson française...

Je n'aime pas, mais alors vraiment, vraiment pas la "chanson française", même dans son expression la plus "noble" (Ferré, Barbara, etc.) - je ne parle même pas de la variété française, quiconque a mon âge et a été élevé alors que Michel Sardou triomphait sait ce que le mot "horreur" veut dire. J'ai beau respecter l'avis de nombreux amis mélomanes qui me disent que "Barbara Carlotti, c'est bien", écouter son "L'Amour, l'Argent, le Vent" s'apparente pour moi à une séance de torture chinoise : j'ai des frissons d'angoisse, des tics... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,