27 octobre 2018

San Carol au Petit Bain (Paris) le vendredi 26 octobre en première partie de Teleman

19h37 : la soirée commence - devant une salle presque vide - avec un quatuor français, angevin plus précisément, San Carol : deux claviers dont Maxime Doboscz, le chanteur, un guitariste encapuchonné et un batteur métronomique. Au début, on dirait du prog planant, sauf que les percussions dansantes montrent qu'on est bien en 2018. Et puis deux chansons aux mélodies sublimes - oui, oui (et en plus l’une s’appelle Cancer !) - nous enchantent. Et puis de longs morceaux qui peuvent évoquer la transe noisy des années 90. Et puis ce... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 octobre 2018

"Il Francese" de Murat : le doute est fécond

"Mon Capitaine, mais qu'avons-nous foiré ? J'en sais rien ! Achtung baby !" Imaginons que le "j'en sais rien" de l'introduction du dernier album de notre cher Jean-Louis (Murat) soit l'écho français (franco-italien ?) au récent "I Don't Know" de notre encore plus cher Paulo (McCa) : nous vivons en des temps incertains, et quel que soit notre âge, la tête nous tourne. A cela s'ajoute forcément le doute chez JL Bergheaud, car après des débuts difficiles et une confirmation tardive d'un succès commercial qui resta quand même mitigé,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 octobre 2018

"Frères Ennemis" de David Oelhoffen : la cité nous appartient

Le polar commercial français étant à peu de choses près en état de mort cérébrale, il convient de ne pas trop faire la fine bouche devant ce "Frères Ennemis" qui aligne discrètement de nombreuses qualités... sans parvenir tout à fait à les transformer en réussite. En partant d'un sujet qui peut rappeler ceux des chefs d'oeuvre de James Gray, c'est à dire un noeud gordien de trahisons et de culpabilité au sein d'une "famille" déchirée entre activités criminelles et liens du sang, Oelhoffen nous propose un passionnant portrait d'une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 octobre 2018

"Radiate " de Jeanne Added : Can you feel the vibration, waving through me ?

L'apparition de Jeanne Added il y a près de 3 ans avec son "Be Sensational" frappa notre imagination : une jeune femme impressionnante, à la culture musicale plus que sérieuse - avec son expérience au Conservatoire de Paris, sa pratique du champ lyrique, du jazz et du violoncelle, Jeanne sait jouer et surtout sait CHANTER, à la différence de la vaste majorité des soi-disant chanteuses, de rock comme de variétés, dans notre pauvre pays -, affichant une détermination inhabituelle, et nous offrant un électro-rock combatif, voire même... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 octobre 2018

Revoyons les classiques du cinéma français : "la Vérité" de HG Clouzot (1960)

1960, République française. Mais ça pourrait aussi bien être la France de Pétain, comme celle vue dans "le Corbeau". Un pays de rats, de vieillards haineux, médiocres, déterminés à tuer dans l'œuf toute velléité de rébellion, surtout de la part de la jeunesse, qui se croit (déjà) tout permis. Un pays de merde, pas si loin de l'Espagne noire et grise sous la botte de Franco, en fait. Mais ça remue, quelque chose est en train de se passer. Du côté des étudiants, comme c'était le cas un peu partout dans le monde à cette époque-là. La vie... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 octobre 2018

"A Bord du Blossom" de Manset : le voyage continue...

C'est toujours avec crainte qu'on attaque la chronique d'un nouvel album de Manset, ce monument vaguement effrayant de la musique française, mais aussi ce "ringard" indéfendable aux yeux de la majorité de gens ayant moins de 40 ans. Et les critiques dédaigneux auront du grain à moudre avec ce drôle d'objet qu'est "A Bord du Blossom" : il y a ces textes qui semblent tirés du journal d’un explorateur sur son navire (le Blossom, donc ?) parti à la découverte de mondes inconnus, récités d'une voix chenue qui sonnent à nos oreilles... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 octobre 2018

Juniore le jeudi 4 octobre à la Cigale (Paris) en première partie de Miles Kane

19h45 : Juniore ! Un trio français avec deux filles et un individu (a priori de sexe masculin) masqué et cagoulé ! Plus étonnant encore, la longiligne chanteuse Anna Jean se trouve être ni plus ni moins que la fille de JM Le Clézio ! La musique de Juniore est un mélange ma foi très accrocheur de variété française typée sixties et de garage rock millésimé, avec la batterie lourde et métronomique (bravo à Swanny Elzingre, à la présence magnétique et au jeu puissant !) et la guitare surf (la cagoule !) au twang maléfique... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 octobre 2018

Séance de rattrapage : "Volontaire" de Hélène Fillières

"Volontaire" est un film à messages, et aussi un film qui nous apprend, volontairement ou pas, beaucoup de choses : - l'Armée, c'est bien : tu y deviendra une femme, ma fille - la Marine française, c'est mieux : en 2018, même les noirs homosexuels deviennent bérets verts - la Marine française, c'est vraiment encore mieux : même les femmes peuvent devenir des hommes - le triomphe de la volonté, c'est tout simple : tu peux escalader un mur même si tu n'a jamais, au grand jamais, eu les capacités physiques pour le faire - si tu es un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 octobre 2018

"Oups ! - Game Over T4" de Midam : Again and again. And again.

Alors là je ne sais pas. Ma fille de 7 ans se délecte avec ces micro histoires de massacres sanglants et de morts brutales, basées sur le postulat - jamais remis en cause - de l'imbécilité radicale de son héros anonyme, conjuguée à une malchance systématique. Et ma fille ne joue pas (encore...que je sache ?) aux jeux vidéo. D'abord on sourit, puis on s'ennuie rapidement devant la répétition insensée des "gags". L'absence vertigineuse de contexte, de surprises, d'évolution de l'intrigue, de personnalité des héros, bref de tout ce qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 septembre 2018

"Les Frères Sisters" de Jacques Audiard : les confidences de J.A.

J e sais bien que je suis un réalisateur formidablement surestimé dans mon pays, et même que je suis très fier de moi, j'ai toujours réussi à emballer les gogos, à chacun de mes films, en tirant sur les mêmes grosses ficelles (la fraternité, la famille, le combat entre le bien et le mal qui à la fin reviennent au même, les femmes - toutes des p... sauf maman, etc.). A force de tourner un peu en rond dans un hexagone de plus en plus étroit pour moi, je me suis dit que j'allais frapper un grand coup et aller titiller les Amerloques... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,