01 décembre 2013

"Jeune et Jolie" de François Ozon : un très beau film, à cause de sa froideur...

Quand on lit certaines critiques, négatives ou au moins dubitatives, sur le dernier Ozon, "Jeune et Jolie", après être sorti d'une séance où l'on a tour à tour été dérouté, fasciné, puis surpris par le justesse du regard d'Ozon, on peut se demander : 1) jusqu'où le puritanisme universel est-il arrivé à contaminer la France 2) jusqu'où les mécaniques de récit hollywoodiennes ont-elles rendu le spectateur actuel fainéant, qu'il ne puisse accepter un film qui ne soit livré clé en main avec explications psychologiques à l'appui. Triste... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 21:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 novembre 2013

"Melody's Echo Chamber" de Melody's Echo Chamber : allez, camarade, encore un petit effort !

Bon, évidemment les fans de Tame Impala - dont le leader, Kevin Parker officie ici en tant que producteur / déconstructeur et guitariste, enfin je crois - ont crié au miracle, et les fondus de dream pop psychédélique ont a-do-ré : tu vois cette musique est tellement sincère / pure / émouvante / envoûtante. Et moi, évidemment encore, de m'ennuyer poliment devant ce travail joliment exécuté, mêlant références au psychédélisme éternel et mélodies éthérées dont il semble que la jeunesse d'aujourd'hui ait foutrement besoin. Eh oui,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 novembre 2013

"Léviatemps" de Maxime Chattam : seulement pour la ballade dans le Paris de 1900...

Ce n'est que le second "livre" de Chattam qui me tombe entre les mains, et ayant particulièrement détesté le premier ("l'Ame du Mal", rien à sauver...), je n'attendais pas grand chose de ce "Léviatemps" si ce n'est trois ou quatre heures de divertissement décérébré. Et curieusement, j'ai été intéressé par la description très documentée de l'Exposition Universelle de 1900 (je suis même allé rechercher sur le Net des images de ces fameux pavillons, du Pavillon de l'Electricité en particulier, de l'ancien Palais de Chaillot, des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 octobre 2013

Séance de rattrapage : "Holy Motors" de Leos Carax

D'abord, le temps des "auteurs" - au moins comme on l'entendait, au sens "nouvelle vague" du terme en France - semble prêt d'être révolu, et Carax, super auteur maudit s'il en est, n'échappe pas à cet effet d'obsolescence : lorsque "Holy Motors" débute, il y a comme une gêne à assister désormais à ce qui peut passer pour l'expression d'un nombrilisme intellectuel vaguement prétentieux, voire même arrogant, qui avait jadis coûté à Carax sa carrière. Et puis, peu à peu, l'aspect ludique du film se dessine, et l'emporte sur ce qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 octobre 2013

"Corps de Mots" des Têtes Raides : le pouvoir de la poésie

Nouveau virage à 180 degrés pour les Têtes Raides : eux qu'on avait connus à nouveau électriques et festifs nous livrent avec "Corps de Mots" l'un de ces manifestes poétiques "intégristes" dont on n'a certes plus l'habitude, mais qui peinera sans aucun doute à recruter de nouveaux clients, à notre époque où la poésie des mots n'a plus guère droit à la parole. Et le droit à la parole, c'est bien le grand sujet de Christian Olivier et ses Têtes Raides, qui motive leurs choix musicaux comme politiques depuis toujours. "Corps de Mots"... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 octobre 2013

Séance de rattrapage : "Insaisissables" de Louis Leterrier

“Now You See Me” est d’abord un film formidablement excitant pour quiconque a encore des yeux d’enfants devant les tours de passe passe des magiciens, qu’ils soient bateleurs dans la rue ou David Copperfield. Ne serait-ce que pour cela, comme ce fut naguère le cas avec le magnifique « Prestige » de Nolan, il serait dommage de ne pas se faire plaisir. Bien sûr, les critiques formulables (et formulées en général) contre le film sont nombreuses : d’abord une complexité inutile de l’intrigue, sans doute pour dissimuler les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

09 octobre 2013

Séance de rattrapage : "Populaire" de Régis Roinsard

« Populaire » semble concentrer en une heure quarante tous les travers du cinéma français commercial récent : la fétichisation d’une époque révolue, "forcément" plus charmante que notre XXIe siècle, la primauté de la décoration sur l’histoire, l’absence dramatique d’humour dans ce qui se veut pourtant une comédie sentimentale, le charisme quasi nul des acteurs, qui incapacite le fonctionnement de l’éternel "boy meets girl", sans parler de ces personnages mal écrits, dont les motivations et le fonctionnement nous restent... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 septembre 2013

"Vengeance" de Benjamin Biolay

Benjamin Biolay pouvait il vraiment égaler sa "Superbe" ? Sans doute pas, et du coup, j'ai longtemps hésité avant de goûter à cette "Vengeance", emballée qui plus est dans une pochette parfaitement hideuse. J'ai quand même fini par vaincre mes appréhensions, pour me retrouver rapidement convaincu que, non, je ne prendrai aucun plaisir à suivre Biolay dans cette nouvelle aventure. La faute à une orientation plus agressive, en phase avec le titre et la pochette donc, qui sonne souvent faux (Biolay n'est pas un rocker, on le savait... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 septembre 2013

"Random Access Memories" de Daft Punk

La nostalgie des années 80 fait des ravages, surtout chez ceux qui ont eu la chance de ne pas les vivre, ces tristes années de mauvais goût et de vulgarité. Sans doute est-ce aujourd'hui plus rassurant de s'inventer un passé imaginaire que de créer un futur chaque jour plus effrayant.  "Les" Daft Punk, fatigués sans doute de vouloir imaginer les sons possibles d'un avenir robotique qui n'en finit pas de ne pas arriver, reviennent avec ce très beau "RAM" à une dance music archétypale, organique, humaine, forcément mélancolique. Du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 22:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 août 2013

Séance de rattrapage : "Amour" de Michael Haneke

Aimer les films de Michael Haneke n'est pas facile, et nul ne saurait critiquer celui (ou celle) qui se sentirait manipulé(e) par la froide approche "technique" du grand (eh oui, il faut reconnaître désormais que Haneke est un "grand" du Cinéma !) réalisateur autrichien. "Amour", film justement célébré un peu partout sur la planète, ne transige pas avec les règles habituelles de Haneke, puisque toute émotion, toute sollicitation empathique du spectateur est délibérément exclue du programme, tranchant ainsi avec les systèmes... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,