26 février 2019

"Une Intime Conviction" d'Antoine Raimbault : présomption d'innocence

Eric Dupond-Moretti fait partie de ces avocats internationalement admirés, qui deviennent une véritable référence dans leur métier : mais ce qui caractérise Dupond-Moretti, au-delà de sa connaissance parfaite du Droit et de ses analyses créatives mais rigoureuses, c’est son utilisation brillante – et implacable - de la présomption d’innocence, pierre de touche de la Justice… souvent malmenée dans les faits. La grande intelligence du film remarquable d’Antoine Raimbault, ce n’est pas seulement de confier le rôle de Dupond-Moretti au... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 février 2019

Howlin' Jaws le lundi 18 février à la Maroquinerie (Festival Nuits de l'Alligator)

20h : Howlin’ Jaws, de Paris, je craignais un peu l'exercice de style rockab', et encore plus en voyant la contrebasse et les mèches gominées du trio. Et puis non, à la place, on a eu droit à 30 minutes d’un rock’n’roll certes traditionnel - on va dire millésimé 50's, 60's et même 70's - joué avec virtuosité et intensité à la fois. Lucas Humbert, le guitariste, est particulièrement impressionnant et il soulève chaque morceau, ou presque (Oh Well, Stranger…), vers l'extase. Comme les compositions sont solides (la palme au bagarreur... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 février 2019

"Minuscule 2" de Hélène Giraud et Thomas Szabo : 1001 pattes et presque autant d'ailes...

Je ne sais pas, j'aurais bien voulu que "Minuscule 2" soit un chef d'œuvre, pour pouvoir chanter moi aussi la gloire de l'animation "à la française" (… même si les Chinois sont apparemment pour beaucoup dans la confection du film…). J'ai été bluffé par la réussite technique, ce mélange remarquable entre prises de vues réelles - le monde des hommes, avec des paysages sublimes, dans les Alpes comme en Guadeloupe, et des personnages délicieusement ridicules - et animation réellement pétillante… et rien que ça m'a permis de passer une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 février 2019

Séance (tardive) de rattrapage : "Ernest et Célestine" de Benjamin Renner, Vincent Patar et Stéphane Aubier

Une surprise, et pas une bonne, que la découverte de cet "Ernest et Célestine" à la si bonne réputation parmi les cinéphiles : pas une déception totale, certes, mais quand même… Je m'étais préparé à une belle après-midi de tendresse devant le film avec ma fille de 7 ans et demi, et nous avons eu droit à ce que l'on ne peut, très généreusement, que qualifier de demi-échec : principalement à cause d'un scénario terriblement maladroit de Daniel Pennac, sans doute trop obnubilé par sa volonté de passer un message "adulte" de tolérance... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 février 2019

"White Spirit" de Dédo et Weldohnson : esprit farceur...

Il n'est pas si fréquent d'avoir un véritable humoriste comme Dédo aux commandes d'une BD, et que l'on ait aimé ou pas le résultat en refermant ce "White Spirit", véritable OVNI dans un paysage finalement bien balisé, il est impossible de nier qu'on a souvent ri de très bon cœur. Le héros de "White Spirit", parfait bobo / hipster parisien complètement haïssable est infiniment drôle, tant par sa méchanceté qui semble infinie que par son incapacité complète à "vivre" dans tous les sens habituels du terme : vie amoureuse ratatinée et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 février 2019

Bigger au Bataclan le 2 février, en première partie de Razorlight

Le problème ce soir est de parvenir à la salle de concert : gilets jaunes obligent, une grande partie de Paris est fermée au trafic et le métro lui-même venait seulement de rouvrir dans le quartier de la République. Le Bataclan est donc quasi vide quand j'y pénètre... ... juste quelques minutes avant le début du set, à 19h20, de Bigger, un groupe que son chanteur nous présente en français impeccable, avec une pointe d'accent, comme venant de "Dublin... et un peu de Franche-Comté" : eh oui, c’est plutôt une plaisanterie, Bigger... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

31 janvier 2019

"Doubles Vies" d'Olivier Assayas : L'auto-fiction, l'écrivain et le Web

"Doubles Vies" est une surprise, qui voit Assayas s'essayer à un modèle de cinéma duquel il a toujours été assez éloigné, un cinéma du marivaudage et de la parole reine : disons pour simplifier que l'idée plutôt saugrenue lui est venue de faire du Rohmer maintenant que le grand Rohmer n'était plus là. Un peu comme Rohmer avait nourri parfois son cinéma de l'actualité ou de réflexions politiques (on se rappelle surtout de "l'Arbre, le Maire et la Médiathèque"), Assayas décide de mettre dans la bouche de ses personnages ses propres... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 janvier 2019

"Das Feuer" de Patrick Pécherot et Joe Pinelli : travail de mémoire

On est en 1916 : Henri Barbusse a 43 ans quand il publie "Le Feu", un brûlot réaliste sur l’horreur sans nom de la Guerre des Tranchées, qui bat alors son plein, et qu’il vient de vivre pendant deux ans. Le livre reçoit le Prix Goncourt, mais déplaît à ceux qui ne veulent pas croire à ce récit apocalyptique, qui voit l’humanité ramenée à sa plus simple expression : le désir de survie animal sous la mitraille et dans la boue primale. La guerre, l’une des pires de l’histoire récente, se termine, et le travail d’oubli commence. On est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 janvier 2019

'Edmond" d'Alexis Michalik : "Edmond" ou "Cyrano" ? Michalik ou Edmond ?

Sachant que "Cyrano de Bergerac" est la pièce la plus populaire du théâtre français, et que "Edmond", la mise en abyme de la création de cette pièce (ou bien le biopic "romancé" d'Edmond Rostand), écrite et montée au Théâtre du Palais Royal par Alexis Michalik, a été l'un des plus gros succès critiques et publics de ces dernières années, que pouvait-on attendre d'une version cinéma de celle-ci ? Eh bien, plus ou moins ce que l'on a devant nous : un spectacle populaire intelligent mais pas toujours très finaud, qui fait passer à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 janvier 2019

Les films d'Eric Rohmer passeront-ils l'épreuve du temps ? "Ma Nuit chez Maud" (1969)

S'est posée à moi la question de la modernité de "Ma Nuit Chez Maud", cinquante ans après que Rohmer ait filmé Trintignant faisant des maths le soir après sa journée de travail chez Michelin à Clermont-Ferrand, et discutant de la pertinence de Pascal avec un ancien copain marxiste. Ou plutôt la question de la manière dont ce cinéma-là, filmant en noir & blanc des gens coincés entre une foi catholique, qui semble désormais désuète, et un désir "moderne" de sexe sans engagement peut parler à quelqu'un qui a à peine trente ans. Le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,