21 septembre 2017

"120 battements par minute" de Robin Campillo : le retour du combat politique au cinéma

Bon je vais être conspué, mais j'ai eu une fois de plus le sentiment d'avoir affaire avec "120 battements par minute" à un film à la fois porté et desservi par l'une de ces désormais classiques "hystéries cannoises", dédoublée par l'enthousiasme d'une certaine critique parisienne y retrouvant ses clans et ses codes : du coup, ce film absolument notable mais loin d'être complètement réussi, souffre d'un niveau d'attente disproportionné par rapport à ses qualités, certaines mais plus humbles. Personnellement, je me suis passionné pour... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 septembre 2017

"Les Nouvelles Aventures de Lapinot Tome 1 : Un Monde un peu Meilleur" : Back from the Dead !

Un bon héros est un héros mort. Et ressuscité bien sûr. Ou bien encore vivant dans un monde parallèle, aussi. En fait ce n'est pas très grave, d'ailleurs Trondheim expédie toute justification en deux lignes de dialogues, avant de reprendre les "Aventures de Lapinot" (l'un des personnages les plus emblématiques, à mon humble avis, de la BD contemporaine...) plus ou moins là où on en était resté... il y a 13 ans quand même. Et en 13 ans, beaucoup de choses ont changé, pas forcément en bien : on a les terroristes islamistes, on a les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 septembre 2017

Les films d'Eric Rohmer passeront-ils l'épreuve du temps ? "Conte d'Automne" (1998)

Je me souviens avoir salué à l'époque de sa sortie le seul "Conte des Quatre Saisons" à renouer avec la veine des meilleurs Rohmer, celle du marivaudage amoureux et des mensonges maladroitement manipulateurs? Le revoir près de 20 ans est un petit choc, tant se succèdent les moments de grâce absolue, tant le plaisir du spectateur est immense devant l'Art exquis du grand réalisateur quand il s'agit de traquer la vérité dans la parole dissimulatrice, de lire derrière la façade des yeux de ses personnages. Si nous ajoutons ici une ample... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 septembre 2017

Les films d'Eric Rohmer passeront-ils l'épreuve du temps ? "Le Beau Mariage" (1982)

"Le Beau Mariage" a un gros défaut : celui d'être un film un peu moyen logé au milieu de la collection de petites merveilles qu'est la série des "Contes et Proverbes". C'est d'ailleurs peut-être parce que le caractère exaspérant du personnage principal (ce qui n'est pas une nouveauté chez Rohmer, on le sait, mais Béatrice Romand est particulièrement brillante dans le rôle de la "ch..." et avait d'ailleurs reçu un Prix d'Interprétation à Venise) contamine le plaisir habituel que nous ressentons devant les jeux du "maître du marivaudage... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 septembre 2017

Séance de rattrapage : "Sage Femme" de Martin Provost

Quand on en arrive au générique de fin de "Sage-femme", il me semble qu'on a normalement une question en tête. Une seule : "Qu'est-il arrivé au cinéma français "du milieu", celui de Sautet, de Truffaut ?". Pourquoi est-ce qu'en 2017, avec des acteurs de la trempe de Deneuve, Frot et surtout Olivier Gourmet (le mec qui transcende tout ce qu'il joue), on n'arrive pas à avoir quelque chose qui soit un "vrai" film, qui s'élève au dessus (ou s'enfonce au dessous) des clichés qui composent ce que quelqu'un a pensé être à un moment un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 septembre 2017

"It's Only Rock'n'Roll et autres Bricoles" de Philippe Paringaux : madeleines rances...

Pour les gens de ma génération qui développèrent leurs goûts musicaux au début des années 70 en lisant Best, Extra et surtout Rock & Folk (seule revue survivante de cette "grande époque" de la critique rock hexagonale), le nom de Philippe Paringaux resplendit tout là haut au firmament, parmi les "passeurs" essentiels à notre culture, avec ceux de Yves Adrien ou Philippe Garnier. Relire ses textes parus dans Rock & Folk s'aparentait donc pour moi à une "madeleine de Proust"... sauf que, comme chez Proust en fait, le goût de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 septembre 2017

"Les Salauds Devront Payer" d'Emmanuel Grand : Made in France

Je lis bien trop de polars scandinaves et americains pour mon propre bien : j'en ai oublié que notre histoire et notre territoire sont également des sources intarissables de fiction. La moindre qualité de ce "Les Salauds Devront Payer" (titre un peu vulgaire trahissant la grande intelligence du livre d'Emmanuel Grand) n'est donc pas de me remettre les idées en ordre sur le potentiel du polar français, pour peu qu'il sorte de l'ornière de la copie de son modèle anglo-saxon (serial killers, scènes gore et apologie horrifiée du Mal, on... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 septembre 2017

Catherine Ringer (+ Sparks) à la Cigale le lundi 4 septembre

20h55 : Catherine Ringer est sur scène avec un quatuor guitare – claviers – basse – batterie, mais j’ai d’abord un peu de mal à la reconnaître, non pas que ses soixante ans (très proches) l’aient plus marquée que normal, mais elle a de prime abord un côté très sage qui tranche avec notre souvenir d’une Catherine bien déjantée. La première chanson, Senior, est d’ailleurs à proprement parler effrayante, autant par ses paroles (« Senior ? J’adore… ! », OK !) que par la manière extrêmement conventionnelle... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 septembre 2017

Les films d'Eric Rohmer passeront-ils l'épreuve du temps ? "L'Amour l'après-midi" (1972)

J'avais 15 ans quand j'ai vu "l'Amour l'après-midi" un dimanche après-midi sans amour dans un petit cinéma de la petite ville de province où se traînait mon adolescence. On était en 72, ou peut-être bien début 73, et le film m'avait marqué, presque traumatisé : on y (entre-) voyait plusieurs très belles femmes nues, et le triste "héros" du film s'enfuyait en courant plutôt que de coucher avec la sublime Zouzou. Tout cela m'avait semblé certes fascinant, mais quand même bien mystérieux ! Puis au fil des années, étant devenu le fan... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 août 2017

Jain à Rock en Seine le samedi 26 août

Je me suis assis pour reposer un peu mes vieilles jambes (encore que je me demande si la position assise n'est pas pire pour moi !), et quand je me relève dix minutes avant le set de Jain, j'ai un choc : la grande scène est quasi intégralement vide, si ce n'est un petit pupitre noir et blanc en plein centre. La Toulousaine ne semble pas avoir peur de se frotter seule aux milliers de spectateurs d'un festival comme Rock en Seine ! Un point pour elle ! 18h20 : en effet, Jain est là, seule... oui mais pas pour longtemps ! Le temps... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,