19 novembre 2017

"Congo Requiem" de Jean-Christophe Grangé : Apocalypse Now...

Il est marrant, Grangé : pondre un pavé de 900 pages sur un sujet ne lui suffit plus, il invente donc avec "Congo Requiem" un putain de concept révolutionnaire, doubler son précédent roman en inventant une autre solution et un autre déroulement à la même énigme (un serial killer - fatigue intense - inspiré de rituels de sorcellerie africaine venant menacer une famille de psychopathes...). Voici donc "Lontano bis", où on prend les mêmes et on recommence... un peu à la manière quand même des "numéros 2" typiques des Studios... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 novembre 2017

Séance (tardive) de rattrapage : "Personal Shopper" d'Olivier Assayas

Alors là, le père Assayas s'est planté, et gravement même. Mais ce n'est pas un problème, car il avait pu filmer les seins de Kristen, ce qui devait être fondamentalement son objectif en concevant ce "Personal Shopper" qui frôle l'aberration absolue. Et en plus il a reçu un "Prix de la Mise en Scène" au royaume des aveugles (Cannes), prix particulièrement inepte quand on pense que c'est aussi du fait du manque de pertinence de sa mise en scène, en particulier dans les scènes "de genre", que le film consterne. Alors, "Personal... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 novembre 2017

"Histoires de Mes 11 Ans - Les Cahiers d'Esther - Tome 3" : dans la peau d'une collégienne...

Au troisième volume, tout le monde doit désormais connaître le principe des "Cahiers d'Esther" : chaque semaine, Riad Sattouf se fait raconter une anecdote de sa vie quotidienne par la fille d'amis, et la transcrit en une page, qui est publiée dans "l'Obs". Une fois par an, les 52 pages sont compilées en un volume - joliment mis en couleurs et plutôt "raffiné", pour respecter le perfectionnisme de l'ami Sattouf. "Esther" (ce n'est pas son vrai nom, et il semble que la chasse s'organise, en particulier dans les collèges du 6ème... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 novembre 2017

"Le Sens de la Fête" de Eric Toledano et Olivier Nakache : ma petite entreprise

On connaît bien les dérives du cinéma de Nakache et Toledano, cette gentillesse frôlant la niaiserie, cet idéalisme vis à vis d'une société métissée où le savoir vivre ensemble triompherait des préjugés : leur "Sens de la Fête" n'y échappe malheureusement pas, en particulier du fait d'un happy end inutile, alors que nous aurions voulu voir un cataclysme terminal s'abattre sur cette noce franchement mal embarquée (option Blake Edwards) ou au moins une plongée asphyxiante dans la noirceur qui rôde sans cesse au bord du cadre (option... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 novembre 2017

"Au Revoir Là-Haut" d'Albert Dupontel : Qu'est-ce qu'un grand film populaire en France ?

Qu'est-ce qu'un grand film populaire en France ? Pour essayer de répondre à cette difficile question, ignorons bien entendu les zillions de comédies bas du front qui ne méritent pas le titre de "comédies" (que Lubitsch, Wilder et Tati leurs pardonnent, ils ne savent pas ce qu'ils font), et concentrons-nous sur le cas de "Au revoir là-haut", généralement traité par le public français en délire de "chef d'oeuvre absolu"... Apparemment, il s'agit donc d'un film traitant de la France d'hier, mais avec assez de contestation vis à vis de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 novembre 2017

Les films d'Eric Rohmer passeront-ils l'épreuve du temps ? "Le Rayon Vert" (1986)

A sa sortie, en 1986, "le Rayon Vert" avait fait forte impression, en raflant le Lion d'Or à Venise et en recueillant un succès public plus que raisonnable. Bien que faisant partie de la série des "Contes et Proverbes", Rohmer s'y essayait à un cinéma différent, moins "maniéré", ou tout au moins moins basé sur la verbalisation des tourments de ses personnages. Largement improvisé (les dialogues devant autant à l'actrice principale, la lumineuse Marie Rivière, qu'à Rohmer lui-même), tourné de manière légère comme une sorte de film de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 octobre 2017

"Le Petit Spirou" de Nicolas Bary : l'Ombre du Zzzz...

Je suis naïf. Naïf au point d'être idiot. Pourtant j'ai déjà vu quelques unes des horreurs qui ont précédé : les Astérix, les Adèle Blanc-Sec, les Blueberry et quelques autres Schtroumpfs. J'ai judicieusement fait l'impasse sur d'autres qui avaient bien l'air pitoyables (Lucky Luke, Boule et Bill... )... mais je me suis quand même retrouvé cet après-midi avec ma fille de 6 ans dans une salle de multiplexe devant "le Petit Spirou". Sans doute trahi par mon éternelle passion pour le personnage du groom éternel (pour moi, à égalité avec... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 octobre 2017

Fishbach au Bataclan le vendredi 27 octobre

21h00 : le rideau rouge se lèvre (eh oui, cette fois, le rideau rouge du Bataclan a servi !) et l’obscurité est faite sur la scène. Un drone bourdonne dans le fond, les musiciens ne sont que des ombres. Flora Fischbach, dite Fishbach, des Ardennes, est derrière un clavier. Elle se lève, va au micro, un spot éclaire son visage : Tu Vas Vibrer ? C’est exactement ça, oui nous vibrons tous. La voix, la présence, l’intensité… un démarrage parfait. Théâtral certes, mais parfait. Derrière moi, une petite fan... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 octobre 2017

Séance de rattrapage : "les Hommes du Feu" de Pierre Jolivet

Titre problème, emblématique de la masculinisation forcée de la langue française puisque le film de Pierre Jolivet parle beaucoup d'une femme pompier, très justement incarnée par une Emilie Dequenne comme toujours impeccable de sobriété. "Les Hommes du Feu" a une qualité immense à mes yeux de passionné de Hawks et de Godard, c'est de parler avant tout du travail. De gens au travail. Sans (trop) idéaliser la noble tâche du pompier, mais sans la rendre triviale non plus : au fond, il s'agit de faire son boulot, et aussi bien que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 octobre 2017

"L'Etoile du Matin - Largo Winch Tome 21" de Franck et Giacometti : ... Chagrin ?

Le départ soudain du scénariste cultissime Van Hamme de la série culte Largo Winch avait de quoi donner des sueurs froides, et la première question qui se pose en refermant l'Etoile du Matin est, logiquement : alors, Eric Giacometti, il fait le boulot ? Eh bien, la réponse sera mitigée : d'un côté, Giacometti respecte le cahier des charges de la série et nous propose une nième version de l'habituelle conspiration contre le play-boy milliardaire et aventurier (bâillements...), qui ne dépaysera vraiment personne... L'intérêt relatif du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,