15 juillet 2019

"Designer" de Aldous Harding : l'insoutenable singularité de l'être

Le pire compliment qu'on puisse faire à Aldous Harding, jeune néo-zélandaise qui en est déjà avec "Designer" à son troisième album, c'est de dire d'elle qu'elle fait partie des voix les plus passionnantes du moment du folk (ou de "la folk" comme on dit de nos jours) : ce serait là réduire sa musique tellement singulière à une nouvelle pièce du défilé monotone de jeunes femmes armées de guitares acoustiques. On fait également parfois un parallèle entre Aldous et Weyes Blood, la belle Américaine au folk psyché qui ravit tous les cœurs... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 mai 2019

Weyes Blood à l'Astrolabe (Orléans) le vendredi 3 mai

22h15 : changement complet et rapide du matériel (la taille de la scène dans la petite salle de L'Astrolabe ne permet guère de stocker le matériel de deux groupes...) et Natalie Mering est là, vêtue d’une manière très élégante, et assez formelle, d'un ensemble blanc un peu seventies. Elle est entourée de quatre musiciens qui constituent Weyes Blood : une bassiste souriante, qui a aussi la charge des backing vocals - tâche dont elle s'acquitte brillamment -, un guitariste un peu exilé tout à gauche dans l'obscurité, du fait de la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 janvier 2019

"Cusp" d'Alela Diane : point d'inflexion ?

"Do you see my age? / Or will I always look the same to you?" ("The Threshold") Nous étions tous tombés tellement amoureux en 2007 de la belle Alela Diane et de son "Pirate's Gospel" rude, mystérieux et puissant, qu'il allait être difficile de revenir à cette réalité qui, inévitablement, succéderait à l'ivresse du coup de foudre. Alors, insensiblement, on s'est détachés d'Alela, au fil d'albums certes beaux mais moins singuliers... On s'est passé de la plupart de ses disques suivants, on ne l'a pas vu vieillir, non, et quelque... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 août 2018

Réécoutons les classiques du Rock : "Five Leaves Left" de Nick Drake (1969)

J'ai personnellement une relation problématique avec Nick Drake. D'abord la musique folk anglaise, arrimée à une tradition folklorique souvent médiévale et louchant régulièrement vers la virtuosité du jazz, est un genre qui m'indiffère profondément : sa préciosité me paraît anodine par rapport à la rudesse du folk américain, qui charrie bien plus de fureur et de sang. Pire encore, enfant des années 70, j'ai développé une grande méfiance envers tous ces héros du Rock finalement bien présentables pour être morts jeunes et n'avoir pas... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 mai 2015

"Carrie & Lowell" de Sufjan Stevens : la paupérisation de la musique et ses conséquences...

Nous philosophions l'autre jour sur la paupérisation de la musique, et son influence néfaste sur la qualité des albums (sur le thème : les Beatles n'auraient pas pu pondre leurs albums sans George Martin, et... beaucoup d'investissement en temps et en argent en studios), et voilà que déboule ce "Carrie & Lowell", qui me paraît une parfaite illustration de ce phénomène. Car il y a dans cet album tout pour la réalisation d'un vrai "chef d’œuvre" : un thème fort, universel (le deuil de sa mère et de son enfance), une cohérence totale... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 mars 2015

"Love I Obey" par Rosemary Standley & Helstroffer’s Band : les sources de notre musique

Notre musique, elle vient de là, elle vient du b... non, plutôt du folklore populaire anglais, puis américain. Rosemary Standley, assistée de sa brochette d'amis-experts, a donc décidé de retourner à cette source, et de la faire couler à nouveau, en respectant autant que possible la véracité des sons, l'originalité des émotions, la couleur des sentiments originaux. Ou tout au moins telles qu'on se les imagine. "Love I Obey" est donc un album d'ethnologues, de musicologues, mais aussi de passionnés. Et, du coup, en a les défauts et les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 janvier 2015

Réécoutons les classiques du Rock : "One Foot In the Grave" de Beck (1994)

Alors même que le très jeune Beck triomphait avec son single "slacker" "I'm a Loser", bien dans l'air du temps, il affichait son indépendance avec cet album, qui nous le faisait découvrir sous un autre angle, et composait un portrait de l'artiste (ou plus justement du futur artiste) en digne héritier du folk /blues le plus traditionnel, ne s'arrêtant qu'occasionnellement pour brailler avec ses copains des minis brûlots hardcore. 20 bonnes années plus tard, alors que Beck s'est - logiquement - assagi, "One Foot in the Grave" demeure le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 septembre 2014

"Shangri La" de Jake Bugg : vive Rick Rubin !

Vantera-t-on jamais assez les mérites de la production de Rick Rubin ? "Shangri La" est une nouvelle preuve du génie DU producteur de ces 20 dernières années : car Rubin nous offre en même temps le "passage à l'électricité" de Jake Bugg - toujours sur les traces du Zimmerman - et une sorte de réconciliation des deux Jakes qui s'affrontaient sur le premier album, le fan du folk-rock américain 60's et le très jeune anglais contemporain d'Alex Turner. D'où un album beaucoup plus cohérent que son prédécesseur, plus excitant aussi, moins... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 avril 2013

"Jake Bugg" : encore un coup de hype venu de la perfide Albion ?

Honnêtement, si le type qui a (co-)écrit et interprète ces chansons n'était pas un jeune brit à peine majeur, quelqu'un se serait-il intéressé à cette sage collection de morceaux folk (acoustique) qui respecte totalement les codes (américains) du genre, codes que, faut-il le rappeler, Dylan a été le premier à vouer aux gémonies il y a presque 50 ans de cela ? Oui, il y a une poignée de jolies chansons ici, à l'écriture soignée, aux parole "mûres", aux mélodies agréables, et l'on peut facilement admettre que quelqu'un qui ne se serait... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,