19 mars 2020

"Servant" de Tony Basgallop : Dorothy's Baby

Le nom de notre très cher M. Night Shyamalan à la production et à la réalisation de deux épisodes (le premier et le neuvième, de loin les meilleurs grâce à l'élégance absolue de leur mise en scène) rend évidemment le visionnage de "Servant" indispensable. Ce qui ne veut pas dire que cette première "grande série" de la nouvelle plateforme Apple TV+ soit un chef-d'œuvre. "Servant" travaille de manière plutôt subtile des thèmes plutôt déjà bien explorés dans de nombreux films : une jeune maman sombrant dans la psychose, une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 mars 2020

"The Outsider" de Richard Price : viol au-dessus d'un nid de Cuco...

Je ne sais pas si je peux porter un regard objectif sur cette série, vu que j'avais lu le bouquin de King peu de temps auparavant, et que j'ai donc passé les (longs, très longs) dix épisodes diffusés au compte-gouttes de "The Outsider" à comparer systématiquement tout ce qui se passait au texte original. Avec la plupart du temps, des ronchonnements du genre : "Mais, p... ! Pourquoi est-ce qu'ils ont fait ça ? Pourquoi est-ce qu'ils ont changé ça ? etc.". Donc je n'ai pas apprécié la série, mais je ne vois pas comment en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 mars 2020

"Locke & Key" de Meredith Averill, Aron Eli Coleite et Carlton Cuse ! Passe-partout...

On sait combien adapter en film des bandes dessinées (des comic books, des mangas…) est une opération périlleuse, peut-être plus encore même que celle de romans « conventionnels », et l’on compte vraiment très peu de succès incontestables parmi des dizaines, voire désormais des centaines d’échecs patents (on ne parlera pas ici de super-héros, ou si peu, c’est promis !). En revanche, il semblerait que le format long de la série TV, surtout conjugué avec un budget conséquent, limite la casse : sans reparler de "Walking Dead", on... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 janvier 2020

"The Outsider" de Stephen King : l'étranger...

Cela fait donc un petit moment que Stephen King, qui doit, et c'est logique, avoir envie de se renouveler un peu, à force, tente le genre "polar". En y ajoutant, car on ne se refait pas complètement, une petite touche de fantastique. Et ça marche... plus ou moins, soyons réalistes. Car dans le polar, il y a quand même des pointures qui savent vous retourner la tête avev un brio que King n'atteindra sans doute jamais... Bon, "The Outsider" s'inscrit dans la suite de la "série" Finders Keepers entamée avec "Mr... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 janvier 2020

"les Enfants du Temps" de Makoto Shinkai : les passagers de la pluie

La découverte, début 2017, du "Your Name" du même Makoto Shinkai nous avait conduit, nous qui ne sommes pas forcément experts de l’Anime, à nous intéresser à cet auteur singulier, dont le film regorgeait littéralement de moments enchantés, et de concepts stimulants, ce qui nous permettait de passer outre un certain nombre de scories jugées comme rebutantes par nombre de spectateurs : une tendance à la niaiserie sentimentale et un abus de chansons de variété japonaise assez écœurantes… qui n’arrivaient pas à gâcher le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 janvier 2020

"Le Meurtre du Commandeur - La Métaphore se Déplace" de Haruki Murakami : les choses de la vie

Après l'enchantement qu'avait fait naître le premier tome du "Meurtre du Commandeur", et l'intérêt généré par l'abord de thèmes sans doute plus personnels pour son auteur, comme la création artistique, le risque d'être (un peu) déçus par la seconde partie, "La Métaphore se Déplace", était grand. Et de fait, Murakami boucle parfaitement sa fiction (... enfin à condition que le lecteur ne soit pas un obsédé de la logique cartésienne, auquel cas il n'a évidemment aucun intérêt à se perdre dans les longues balades brumeuses... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 décembre 2019

"Ánimas" de Laura Alvea et Jose F. Otuño :âmes perdues...

Il y eut une époque bénie, à la fin des années 90, où le jeune cinéma espagnol s'attaqua avec virtuosité au "genre fantastique", qui s'enfonçait de l'autre coté de l'Atlantique dans le second degré, la dérision et la facilité, pour lui redonner de la rage, du mordant, de l'audace. Alejandro Amenábar fut sans doute le plus brillant réalisateur de cette jeune vague, lui qui osa offrir des perspectives différentes à des récits classiques dont on pensait avoir fait le tour, et proposer en outre un travail formel original.... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 décembre 2019

"The Lighthouse" de Robert Eggers : a plague of lighthouse keepers

"Still waiting for my saviour / Storms tear me limb from limb / My fingers feel like seaweed / I'm so far out I'm too far in..." ("A Plague of Lighthouse Keepers" - Van der Graaf Generator) "Le cri du vieillard fut d'une soudaineté si atroce et d'une horreur tellement inhumaine que je faillis m'évanouir. Ses yeux, fixés au-delà de moi sur la mer malodorante, lui sortaient positivement de la tête et son visage était un masque d'épouvante digne de la tragédie grecque. (...) Une autre lourde vague s'écrasa sur la maçonnerie... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 novembre 2019

Revoyons les classiques du Cinéma : "Carrie" (1976) de Brian de Palma

Carrie est définitivement l'un des films de De Palma les plus inusables : s'il peut paraître un peu daté par son travail formel - mais respectueux - à partir des modèles créés par Hitchcock (la scène de douche qui ouvre - magnifiquement - le film), il est indémodable grâce à sa peinture sans concessions du puritanisme américain, du fanatisme religieux (aujourd'hui bien d'actualité, hélas !) et de la cruauté de l'adolescence (le prototype de Virgin Suicides ?). En pervertissant les codes du "teenage movie", Brian De Palma signait là... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 novembre 2019

"Doctor Sleep" de Mike Flanagan : retour à Overlook...

Stephen King, lorsqu'il avait écrit "Doctor Sleep", avait pris grand soin de tenir sa fiction et ses personnages à distance de l'hôtel Overlook, préférant explorer d'autres thèmes, relativement nouveaux, comme le vampirisme, ou classiques chez lui, comme le rapport au père ou comme le contrôle de soi. Mike Flanagan, qui s'est imposé ces dernières années comme me plus "kingien" des jeunes réalisateurs - une sorte de version actuelle, notablement plus talentueuse aussi, de Darabont -, grâce à "Jessie" et surtout... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,