09 mai 2017

"End of Watch (Fin de Ronde)" de Stephen King : the Suicide Prince

Au delà de sa remarquable et semble-t-il inépuisable imagination, au delà de son talent littéraire enfin reconnu, Stephen King réussit régulièrement à être un auteur étonnamment pertinent dans ses charges contre les dysfonctionnements sociétaux, qu'il déguise non sans pudeur en thrillers horrifiques. On l'a connu par exemple dénonciateur acharné des violences conjugales, ou encore sonneur d'alarme quant aux risques possibles de l'usage intensif du téléphone portable... "End of Watch" conclut la trilogie "Mr. Mercedes / Finders... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 avril 2017

Revisitons le cinéma déviant de David Lynch - "Twin Peaks : Fire Walk With Me" (1991) : le cauchemar ne faisait que commencer.

Je fais partie des gens qui avaient profondément haï "Twin Peaks : Fire Walk with Me" à sa sortie en 1992. Ma rage résultait en grande partie de ne pas retrouver dans le film l'atmosphère délicieuse de la série qui m'avait enchantée un an plus tôt, et d'être resté perplexe devant un récit qui se contentait de nous décrire trivialement toutes les étapes du calvaire de Laura Palmer que nous avions mis une saison et demi à décrypter. Plus de 25 ans ayant passé, il y a prescription, et il m'était possible de revoir pour la seconde fois ce... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
22 avril 2017

Revoyons les classiques de la Série TV : "Twin Peaks - Saison 2" (1991) de David Lynch et Mark Frost

Nous étions dans l'erreur, abusés par l'annonce de l'interruption de "Twin Peaks" et par notre propre désolation : le 29ème épisode - et le nouveau tour de force de Lynch qui nous vrillait le cerveau en 45 minutes démentielles - était une parfaite conclusion au trip halluciné de la série. Une fois les vierges dépucelées, les comptes entre reptiles corrompus réglés dans une explosion, une fois la paternité décidée et reconnue, une fois tranchés tous les fils de cette fiction aberrante qui - dans l'une de ces percées géniales qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 avril 2017

"Get Out" de Jordan Peele : "Get In !"

Seconde véritable claque de cette année cinématographique, après le merveilleux "Moonlight", "Get Out" nous permet, en additionnant simplement "1+1" (Barry Jenkins + Jordan Peele, en l'occurrence), d'affirmer que le cinéma "afro-américain", comme ils disent, est en train d'exister, et pas qu'un peu. Il est même en train d'en remontrer aux vieux blancs confinés dans leurs clichés. Oui, une claque, et ce, dès la scène d'ouverture, remarquable, étonnante, d'une superbe complexité, qui explicite subtilement le programme du film à venir... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 mars 2017

Revoyons les classiques du cinéma français : "les Diaboliques" de H.G. Clouzot (1954)

Alors, au début, il y a cette image véritablement traumatisante de Paul Meurisse émergeant de sa baignoire, les yeux révulsés : j'étais enfant, j'ai eu beaucoup de mal à m'en remettre. Surtout quand juste après, il retirait ses "faux globes oculaires" : là, mon innocence en a pris un coup, j'ai compris avec "les Diaboliques" que les gens mentaient, et pire, que les films mentaient eux aussi. Puis j'ai grandi, et avec mes chouchous de la Nouvelle Vague, j'ai rangé Clouzot dans la boîte bien étiquetée des cinéastes dépassés, qui ne... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 mars 2017

"Bravoure" d'Emmanuel Carrère : la cabine du Capitaine

Bien différent du travail ultérieur d'Emmanuel Carrère, "Bravoure" est une expérience littéraire hors du commun, pas tout-à-fait maîtrisée tant ses ambitions sont immenses, mais parfaitement passionnante. Le roman est constituée en 3 parties, qui s'assemblent l'une à l'autre par une transition aussi bien "spirituelle" que physique (le passage d'une porte, la descente d'un escalier), tout en se superposant puisque certains personnages sont "dédoublés" (Polidori - le Capitaine par exemple) tandis que d'autres semblent vivre dans les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 février 2017

"Split" de M. Night Shyamalan : en progrès mais peut mieux faire !

Après la fausse bonne idée de "The Visit" (un film que j'avais personnellement trouvé assez critiquable moralement), il semble bien que notre cher M. Night Shyamalan retrouve peu à peu de sa superbe. Son "Split" est un thriller rondement mené et ultra efficace qui, s'il manque quand même de subtilité dans sa dernière partie, dont le fantastique est largement caricatural, nous rassure enfin quant à l'avenir de l'ex-prodige du "cinéma de genre intelligent". Tension permanente et interprétations au top de James McAvoy et surtout de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 janvier 2017

Classiques et nouveautés de l'Anime : "Your Name" de Makoto Shinkai (2016)

  Enorme succès au Japon, "Your Name" permet à Makoto Shinkai de postuler au trône laissé vacant (pour longtemps ?) par Miyazaki, et devrait dans un monde plus logique que le nôtre lui faire conquérir les foules "globales". Car "Your Name" combine avec brio une absolue beauté formelle, une intelligence extraordinaire de la mise en scène et de la narration (complexe quand même, on est au Japon !), et surtout une maîtrise des ressorts mélodramatiques qui garantit un gros usage général de mouchoirs durant la projection. Peine... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 janvier 2017

"Preacher - Que souffle la tempête" (épisodes 20, 21 et 22) de Ennis et Dillon : le chaud et le froid...

Plutôt que la tempête, c'est plutôt le chaud et le froid que font souffler Dillon et Ennis au fil des fascicules 20, 21 et 22 de "Preacher"… rattrapant quand même un peu la désastreuse impression laissé par le passage à vide qui a précédé. Si "l'histoire" de "Preacher" est à nouveau intéressante, c'est qu'Ennis met au centre de son récit les jeux de pouvoir au sein de l'organisation du Graal, renversant ainsi l'opinion que nous pouvions nous faire de Herr Stark, et redistribuant donc les cartes entre les personnages. De plus, en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 décembre 2016

Séance de rattrapage : "Détective Dee II : la Légende du Dragon des Mers" de Tsui Hark

Après la petite déception qu'a été le premier volet des aventures du Détective Dee, "La Légende du Dragon des Mers" est à même de rasséréner le vieux fan de Tsui Hark : nous voilà de retour au "coeur du métier" de notre cher Chinois fou, ce qui crée un film aussi segmentant que le furent à leur époque les classiques de l'Âge d'Or du cinéma de Hong Kong. Bref, un film que l'on haïra profondément - pour son incohérence narrative élevée au rang d'art, pour le foutage de gueule que serait la psychologie des personnages, pour le délire... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,