08 mai 2016

"Homeland - Saison 5" : le meilleur et le pire...

Dans cette cinquième saison qui fait (forcément) débat, on peut dire que le meilleur côtoie le pire. Le pire, c'est que le côté "24 Heures Chrono" - invraisemblances et droitisation du discours politique (voir la condamnation sans équivoque des lanceurs d'alerte, à travers le personnage odieux de la journaliste américaine) - devient criant, faisant perdre à "Homeland" un peu de sa crédibilité durement gagnée au fil des saisons précédentes. Mais le meilleur, c'est la pertinence et l'actualité des thèmes explorés : la guerre en Syrie... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 avril 2016

"The Americans - Saison 3" : quand "The Americans" devient une grande série...

A la différence de la plupart des séries que l'on voit se déliter plus ou moins rapidement au fil des saisons, il aura fallu 3 saisons presque complètes pour que "The Americans", que l'on suivait jusque là plus par curiosité que par passion, révèle sa grandeur : ce basculement, cet éveil ou plutôt ce gain en profondeur, en texture, survient vers le 9ème épisode, quand le monde des Jennings commence à s'effondrer malgré les prodiges de duplicité, d'ingéniosité et de sang froid dont font preuve nos agents du KGB infiltrés dans la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 décembre 2015

Séance de rattrapage : "Spy" de Paul Feig

La sympathie que l'on éprouve pour la réjouissante Melissa McCarthy - son énergie dévastatrice, son surpoids qui la singularise joliment, son usage bien senti de la vulgarité - permet indiscutablement de supporter les films moyens dans lesquelles elle est employée, films qui confirment à chaque fois la faiblesse actuelle de la comédie US. Paul Feig nous livre avec ce "Spy" un drôle d'objet, qui hésite entre parodie et véritable film d'espionnage classique "à la James Bond", et cette hésitation est à la fois l'un des intérêts de "Spy",... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 décembre 2015

"Je suis Pilgrim" de Terry Hayes : racisme primaire

Les toutes premières pages de "Je suis Pilgrim", accrocheuses, plutôt bien écrites (ou peut-être bien traduites ? J'ai lu le livre en français, ce qui peut être une erreur...), laissent espérer un livre énorme, peut-être une version grand public des thrillers géniaux de John Le Carré (comme la publicité le laisse entendre...). On déchante malheureusement vite, "Je suis Pilgrim" n'est que l'un de ces polars "de gare" standards comme en produisent les USA par dizaines chaque année, basé sur une écriture purement utilitaire (non... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 décembre 2015

"Le Pont des Espions" de Steven Spielberg : un homme debout

Dans notre monde bruyant, amnésique et haineux, le classicisme que manifeste de plus en plus le cinéma de Spielberg nous est désormais cher. Son "Pont des Espions", construit sur un scénario habile des Frères Coen et bénéficiant de l'interprétation magistrale d'un Tom Hanks qui se bonifie clairement en vieillissant (et en prenant de l'épaisseur !), est donc l'un des vrais plaisirs de cette fin d'année marquée "dans la vraie vie" par la haine de l'autre et dans les salles par une fatigante succession de films vains. Plus dans la digne... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 décembre 2015

"007 Spectre" de Sam Mendes : les clés de l'Aston Martin

"007 Spectre" commence par une quinzaine de minutes éblouissantes, qui permettent à Sam Mendes de faire preuve de toute l'intelligence et la classe de sa mise en scène en filmant la classique introduction / scène d'action archétypale dans le cadre magique du Dia de los Muertos à Mexico. Il est conseillé ensuite de quitter la salle, car jamais plus en deux longues heures et demi "007 Spectre" n'atteindra à ce niveau de... grâce. La faute en incombe certainement à un script qui hésite entre recyclage systématique / citations... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 novembre 2015

"l'Herbe des Nuits" de Patrick Modiano : du Lynch light ?

On est tous forcément fiers en tant que lecteurs français du Nobel de littérature reçu par Modiano, même si c'est, avouons-le, un auteur qui ne nous passionne pas vraiment : le Nobel à Houellebecq, ce serait quand même bien plus rock'n'roll, non ? Et puis quelque chose en nous nous susurre que, s'agissant de littérature soft et consensuelle, Murakami méritait plus d'être distingué... Du coup, en réponse à la médiatisation relative de notre doux arpenteur parisien, on lit "l'Herbe des Nuits", même si on n'avait pas adoré "Un Pedigree",... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 novembre 2015

"Le Bureau des Légendes" de Eric Rochant : loin encore de John Le Carré...

Evacuons immédiatement l'argument de la comparaison des "petits Français" avec les machines de guerre des séries US : les Danois nous ont prouvé que le génie n'avait rien à voir, en série TV comme au cinéma, avec les moyens ou la nationalité. Si "le Bureau des Légendes" n'est pas une série géniale, ce n'est pas parce qu'elle est produite par Canal + plutôt que par HBO, et signée par Eric Rochant, par ailleurs un réalisateur honnête, dont "les Patriotes" avait constitué à son époque un véritable jalon du film "d'espions". Le problème -... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 août 2015

"Mission : Impossible - Rogue Nation" de Christopher McQuarrie : A quand un reboot ?

Vu pourtant dans de très bonnes conditions pour un tel blockbuster tonitruant, à l'Odeon de Leicester Square, "Rogue Nation" m'a laissé relativement froid, à la différence de son très bon prédécesseur, enchanté, il faut bien l'avouer, grâce à la mise en scène dynamique et créative de Brad Bird. Ici, nous n'avons droit qu'à un "Tom Cruise movie" standard, souvent épuisant, régulièrement futile, où notre "héros" semble surtout lutter contre les outrages du temps, logiquement chaque fois plus visibles : Ethan / Tom passe donc tout le... [Lire la suite]
01 août 2015

Lire ou relire Le Carré, immense écrivain de notre temps : "L'Espion qui venait du Froid" (1963)

Premier livre du tout jeune (alors) John Le Carré, qui venait de lâcher l'IS, horrifié par ce qu'il avait vu, et décidait de mettre son talent d'écrivain naissant au service d'une peinture brutale de la dégénérescence éthique et morale dont il avait été témoin (avec le plein accord de ses anciens employeurs, comme le précise une passionnante préface rajoutée récemment), "l'Espion qui venait du Froid" eu un impact immense, et plaça Le Carré sur la carte des écrivains qui comptent. Le lire ou le relire en 2015 permet de constater à la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,