12 janvier 2021

"Antidisturbios" de Ricardo Sorogoyen : le chaos politique et social espagnol

Il faut bien reconnaître que l’Espagne, longtemps en retard en termes de cinéma national, une fois sorti de quelques génies incontournables (Buñuel, Saura, Almodovar, pour faire simple), est en train de se positionner mine de rien comme l’un des pays européens où la création cinématographique et télévisuelle est la plus dynamique, en conciliant de mieux en mieux, comme on rêve de le faire en France, approche populaire et ambitions artistiques. "Antidisturbios", la dernière série de Movistar+, est considérée comme la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 décembre 2020

"La Valla" (l'Autre Côté)" de Daniel Ecija : le spectre sinistre de la dictature franquiste

Parler de "la Valla" ("L’Autre Côté") est un exercice intéressant, et indiscutablement périlleux. Dire qu’on l’a, sinon aimé, ou du moins pas totalement détesté / méprisé revient à courir le risque d’être pour toujours décrédibilisé en tant que personne de bon goût. On va quand même tenter de le faire, parce que le débat que peut susciter cette nouvelle série TV espagnole produite par Netflix nous semble passionnant, en particulier pour tout ceux qui aiment ce pays singulier, et extraordinaire, qu’est l’Espagne. Nous sommes dans un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 décembre 2020

"Coup pour Coup" de Mateo Gil et Miguel Barros : les spadassins de Midas !

2020, la pandémie du Covid 19 n’est pas survenue, mais Madrid est à feu et sang : la version locale des gilets jaunes a dégénéré en un affrontement global entre le gouvernement (et les « puissants » de l’économie) et le peuple. L’un des capitaines d’industrie les plus en vue se retrouve victime d’un chantage particulièrement original et pervers : il doit payer 50 Millions d’Euros à une mystérieuse organisation, « les favoris de Midas », faite de quoi, tous les 5 jours, un inconnu sera exécuté. Cela tombe très mal pour Víctor... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 novembre 2020

"Malgré Tout" de Jordi Lafebre : temps, amour et fantaisie...

Peut-on aimer quelqu’un « de loin » pendant près d’un demi-siècle ? L’usure du temps s’exerce-t-elle seulement sur la vie quotidienne, nos rêves en étant miraculeusement préservés ? Le romantisme à outrance est-il supportable ? Peut-on lire "Malgré Tout" sans attraper de dangereuses caries ? A-t-on vraiment envie de répondre à ce genre de questions ? Alors voilà, oui, Jordi Lafebre, jeune auteur catalan surdoué, nous offre avec ce magnifique "Malgré Tout", dont il est l’auteur complet, une très belle histoire d’amour –... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 septembre 2020

"Irrémédiable" de Carles Torras : Visible Man

Carles Torras fait partie de ces jeunes réalisateurs catalans remarqués dans les festivals (pour "Callback", son précédent film) et qui perpétuent le savoir-faire espagnol en matière de cinéma de genre, en tentant de l’élever dans des territoires un peu plus nobles que ceux de la satisfaction immédiate de notre goût pour les scènes choc et les frissons faciles. Mario Casas, de son côté, est le jeune acteur madrilène qui fait battre les cœurs féminins mais qui veut visiblement prouver qu’il est plus qu’un beau playboy, et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 juillet 2020

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : Mère / Mer

Pour qui s'est pris la grosse claque des scènes ultra tendues et stressantes de la seconde partie de "El Reino", le film précédent de Rodrigo Sorogoyen, l'introduction de "Madre" fonctionne comme une confirmation du talent fou qu'a ce jeune réalisateur espagnol dans le domaine, tellement à la mode, tellement "vendeur", du thriller à "impact profond". Un petit quart d'heure littéralement pétrifiant où tout - mise en scène, interprétation, scénario - se conjugue pour électrocuter littéralement le spectateur sur son siège. Sauf... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 juin 2020

"White Lines" d'Alex Pina : Hang the DJ ! Hang the DJ !

Les premiers épisodes de "White Lines" sont tout simplement enthousiasmants, au point qu'on affûte déjà ses superlatifs, et qu'on commence à répandre la bonne parole autour de soi : cette co-production britannico-espagnole, faisant le grand écart entre le soleil d'Ibiza et la grisaille de Manchester, mais aussi entre un passé de fête et de folie et un présent qui déchante salement, pourrait-il devenir une sorte de mini-"Breaking Bad" ? Un sujet passionnant (que reste-t-il de nous, de nos rêves, de nos amours, une fois que le temps... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 mai 2020

"El Silencio del Pantano" de Marc Vigil : on patauge...

Gageons que Marc Vigil, jeune réalisateur espagnol qui n'avait pour le moment travaillé que sur des séries télévisées - dont l'assez réputée "Ministerio del Tiempo*" - a pensé son heure de gloire venue quand il s'est embarqué dans l'aventure "le Silence du Marais", un film produit par la plateforme Netflix dont on sait l'appétence pour le jeune cinéma espagnol, un film dont le scénario cochait un certain de nombre de cases qui en faisaient un projet "dans l'air du temps" : dénonciation de la corruption des politiques (soit un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 avril 2020

"Chez Moi" de Alex et David Pastor : le silence des locataires

L'intérêt de Netflix pour l'Espagne comme terreau d'un possible cinéma populaire mais "d'auteur" n'est plus à confirmer, et "Hogar" (soit "Foyer", plutôt que "Chez Moi") est un bel exemple des points forts, mais aussi des déficiences de la stratégie artistique de la plateforme, probablement - et paradoxalement - dues à une trop grande liberté artistique laissée à de jeunes créateurs manquant encore de maturité et / ou d'expérience ! Car ce qui fonctionne avec des Coen Bros, un Baumbach ou avec... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 avril 2020

"La Casa de Papel - Partie 4" de Álex Pina : les pour et les contre...

"La Casa de Papel", qui fut la série Netflix à sensation il y a deux ans, en est arrivée à sa quatrième partie (on ne parle pas de saisons, en l’occurrence), et, il faut le mentionner car c’est quand même le cœur du sujet, son deuxième hold-up à grand spectacle. Même si le coup d’éclat publicitaire de « Bella Ciao » est désormais loin derrière nous, il faut bien admettre que "la Casa de Papel" continue à cliver profondément le petit monde (enfin, pas si petit que ça…) des amateurs de séries TV : "la Casa de Papel", on est passionnés... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,