26 août 2018

Il n'y a plus de jus d'orange (la discographie solo d'Edwyn Collins) : "Hope and Despair" (1989)

Après le sommet artistique de "The Orange Juice", nous avons dû attendre plus de 4 ans la réapparition sur un album de notre très cher Edwyn Collins, toujours pas le plus chanceux des musiciens de l'époque. "Hope and Despair", au titre programmatique vis à vis de la carrière passée et future de l'ex-wonder boy ecossais, allait d'un coup reviver notre amour pour l'un des plus beaux héros de sa génération... mais nous serions bien peu nombreux à reconnaître les qualités de ce disque peut-être trop décalé déjà par rapport au mainstream... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 août 2018

Vous reprendrez bien un troisième verre de jus d'orange ? "The Orange Juice" (1984) de Orange Juice

Voilà, je peux maintenant avouer l'horrible vérité, il doit y avoir prescription après toutes ces années : moi, qui me considère comme le fan numéro 1 d'Edwyn Collins en France, je n'ai découvert Orange Juice que fin 84, avec ce vinyle acheté au hasard - sur la foi de sa pochette vaguement dérangée et dérangeante - dans une petite boutique de Rock indie de Durban (Afrique du Sud). Pire, moi qui adorait alors autant les Smiths qu'Aztec Camera, j'avais initialement peu goûté les ambiances soul ou jazzy de ce disque que j'avais bien du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 juillet 2018

Vous reprendrez bien un tout petit peu de jus d'orange ? "Texas Fever EP" (1984) de Orange Juice

Il faut que les choses soient claires : en 1984, quand Edwyn Collins tente d'enregistrer le troisième album d'Orange Juice, le groupe qui enchanta l'Ecosse post-punk de 1982 n'existe plus. James Kirk et Steven Daly sont partis depuis plus d'un an et la tentative de remonter un groupe avec de nouveaux membres fait long feu, obligeant Edwyn et la maison de disques à se contenter d'un mini-Lp, "Texas Fever", qui ne connaîtra aucun réel succès... ... Un mini-Lp qui ne manque pourtant ni de panache, ni d'ambitions : Edwyn tente de passer... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 octobre 2017

Vous reprendrez bien un second verre de jus d'orange ? "Rip It Up" (1982) de Orange Juice

Quelques mois se sont écoulés depuis le triomphe - on va dire artistique - de "You can't Hide your Love Forever" (parce que, à part les parents des musiciens, leurs amis, et aussi John Peel quand même, personne n'a acheté le disque...), et Orange Juice n'est déjà plus le même Orange Juice. James Kirk, l'alter ego d'Edwyn Collins, qu'on peut juger responsable du côté "post punk" (comme on dit aujourd’hui) du groupe, est parti, avec le batteur. Edwyn a ramené Zeke Manyika, qui restera d'ailleurs le batteur et percussioniste impérial du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 octobre 2017

Vous prendrez bien un peu de jus d'orange ? "You Can't Hide Your Love Forever" (1982) de Orange Juice

En 1982, nous étions tellement jeunes. Et Edwyn encore plus que nous. Regardez ses photos de l'époque et vous verrez la parfaite représentation de la bouillonnante scène écossaise de ces années désormais qualifiées de "post punk". Des années de joie, d'excitation, d'espoir aussi. Avec ses collègues et amis et concurrents de Aztec Camera ou Joseph K du label Postcard, Edwyn Collins le magnifique et Orange Juice étaient en 1982 en train d'inventer une manière nouvelle de faire de la musique, finalement assez différente de celle des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 mai 2013

"Understated" de Edwyn Collins : le tout meilleur album de sa carrière ?

Il y a logiquement, un Edwyn Collins d'avant son accident cérébral, et un Edwyn Collins d'après. Et en tout bien tout honneur, et avec tout le respect que l'on doit à cet artiste talentueux et relativement méconnu, il est permis, après plusieurs écoutes - enchantées - de "Understated", de préférer le second. Cet Edwyn qui ne peut plus jouer de la guitare (et son jeu était brillant, ne l'oublions pas !), qui articule avec difficulté, qui même chante désormais un peu faux. Qui n'est plus que l'ombre du performer brillant qu'il était...... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 décembre 2012

Réécoutons les classiques du Rock : "Gorgeous George" d'Edwyn Collins (1994)

Porté par le hit absolu, le standard parfait qu'est "A Girl Like You", "Gorgeous George" est sans doute l'album le plus accessible, le plus évident, le plus simplement "rock" de la discographie de notre Ecossais favori. Après deux albums largement intimistes, dans une ambiance soul-jazz raffinée, voici qu'Edwyn retourne dans l'arène rock, ou plutôt le rock'n'roll circus pour y régler ses comptes avec tout ce qui l'horripile, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il a la dent dure et la main lourde : le disque s'ouvre avec le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
31 août 2012

"A Girl Like You" de Edwyn Collins (1994) : une chanson pop parfaite...

1994 : Edwyn Collins fait su surplace dans sa carrière solo, après les tonitruantes années Orange Juice. Nous ne sommes plus très nombreux à acheter ses disques et à aller le voir sur scène, et son arrogance éternelle, heureusement assortie d'un humour fracassant, commence à ressembler à l'amertume d'un jeune has been. C'est alors qu'explose la bombe "A Girl Like You", hit magistral qui combine une mélodie irrésistible, un son original - belle partie de guitare, nous rappelant qu'Edwyn est un guitariste plus que sérieux - et des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,