12 avril 2021

"Half Drunk Under A Full Moon" de The Fratellis : des Ecossais romantiques...

Bien sûr, on sait tous que la malédiction des Fratellis, c’est d’avoir composé du premier coup un hit aussi énorme que leur imparable "Chelsea Dagger", et de l’avoir inclus sur un premier album, "Costello Music", rempli jusqu’à la gueule de tubes presqu’aussi efficaces. Où aller ensuite ? Tout ce qui allait suivre ne pouvait être qu’une déception pour le public qui attendait encore et encore ce glam rock ressuscité et ces mélodies parfaites pour s’enfiler des pintes de bières au pub avec les lads. Ceux qui ont quand même suivi... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 avril 2021

Il n'y a plus de jus d'orange (la discographie solo d'Edwyn Collins) : "I'm Not Following You" (1997)

"I'm Not Following You" est vraiment un drôle d'album dans la carrière de notre très, très cher Edwyn Collins. D'ailleurs, fan comme j'étais du pétulant Ecossais, en 1997, j'avais écouté "I'm Not Following You" deux fois, avant de le ranger sans regrets,... et d'arrêter même de suivre la carrière d'Edwyn... au moins jusqu'à son étonnante résurrection en 2010, treize ans plus tard. Extraire le CD poussiéreux de la discothèque, le faire glisser, non sans appréhension, dans le tiroir de la platine, s'avéra donc être un (petit)... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 avril 2019

"Badbea" d'Edwyn Collins : After Life

Quand on est passé aussi près de l’abîme que l’a fait Edwyn Collins, avec deux hémorragies cérébrales consécutives en 2005 dont les médecins pensaient qu’il ne se relèverait jamais, à quoi peut bien ressembler la vie « après » ? En écoutant son nouvel album, Badbea, déjà son troisième depuis son retour d’entre les morts, on a envie d’écrire : « à la même chose qu’avant, juste en mieux ». Car si l’on sait l’incurable optimisme d’Edwyn, sa foi tellement simple en un lendemain chaque jour un peu meilleur,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 mars 2019

"Bright Night Flowers" de Jon Fratelli : l'inspiration

Et si, à force d'attendre, de chercher le renouveau du rock, que l'on dit en état de mort cérébrale depuis plus de 20 ans, et qui a pourtant toujours autant de mordant qu'un zombie de "Walking Dead", on était en train d'ignorer ce bon vieux classicisme de chansons bien composées, bien interprétées, dans les canons du genre, et qui peuvent toujours provoquer en nous de magnifiques émotions intimes ?  Quand on pense aux Fratellis, on se remémore forcément la joyeuse explosion "glam" de Costello Music en 2006, un album épatant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 novembre 2018

"Outlaw King" de David Mackenzie : Petits pois écossais (ou bien olives en Basse-Provence ?)

Vous croyiez tout savoir sur la guerre d'indépendance d'Ecosse au XIVè siècle parce que vous aviez vu Mel Gibson en kilt dans "Braveheart" ? Eh bien non, il vous faut maintenant compléter votre culture générale en découvrant la seconde rébellion contre l'envahisseur anglais conduite par Robert le Bruce (non, pas "Bruce de Nuce" !) dans la foulée de l'exécution pour le moins croustillante de WW (William Wallace pour les intimes). La première bonne nouvelle du nouveau film de David Mackenzie, déjà remarquable réalisateur de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21 novembre 2018

Il n'y a plus de jus d'orange (la discographie solo d'Edwyn Collins) : "Hellbent on Compromise" (1990)

En 1990, la carrière d'Edwyn Collins ne va pas bien et son premier album solo,, "Hope and Despair", a laissé le monde entier relativement indifférent : plus personne ne se souvient plus des espoirs (déçus ?) de l'époque d'Orange Juice. Et il y a encore moins de monde pour s'intéresser à un très jeune has been, qui plus est écossais et incapable de trancher entre ses différentes passions pour le rock indie, la soul, le folk américain et j'en passe et des meilleures... "Hellbent on Compromise" (ce titre, typique de l'humour pince sans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 octobre 2018

"Calibre" de Matt Palmer : la chasse

Il devient de plus en plus difficile de faire du cinéma sans que des petits malins comme nous ne déballent de leur sac de cinéphilie les inévitables références qui vont réduire votre travail à une pâle copie, voire même à un plagiat malhonnête et peu inspiré. "Calibre", le premier long métrage écrit et réalisé par Matt Palmer, a donc été étiqueté comme film de série B - ce qu'il n'est absolument pas, n'étant ni un film de genre, ni un film fauché "d'exploitation" - reprenant les sujets de chefs d'œuvre comme "les Chiens de Paille" et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 août 2018

Il n'y a plus de jus d'orange (la discographie solo d'Edwyn Collins) : "Hope and Despair" (1989)

Après le sommet artistique de "The Orange Juice", nous avons dû attendre plus de 4 ans la réapparition sur un album de notre très cher Edwyn Collins, toujours pas le plus chanceux des musiciens de l'époque. "Hope and Despair", au titre programmatique vis à vis de la carrière passée et future de l'ex-wonder boy ecossais, allait d'un coup reviver notre amour pour l'un des plus beaux héros de sa génération... mais nous serions bien peu nombreux à reconnaître les qualités de ce disque peut-être trop décalé déjà par rapport au mainstream... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 août 2018

Vous reprendrez bien un troisième verre de jus d'orange ? "The Orange Juice" (1984) de Orange Juice

Voilà, je peux maintenant avouer l'horrible vérité, il doit y avoir prescription après toutes ces années : moi, qui me considère comme le fan numéro 1 d'Edwyn Collins en France, je n'ai découvert Orange Juice que fin 84, avec ce vinyle acheté au hasard - sur la foi de sa pochette vaguement dérangée et dérangeante - dans une petite boutique de Rock indie de Durban (Afrique du Sud). Pire, moi qui adorait alors autant les Smiths qu'Aztec Camera, j'avais initialement peu goûté les ambiances soul ou jazzy de ce disque que j'avais bien du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 juillet 2018

Vous reprendrez bien un tout petit peu de jus d'orange ? "Texas Fever EP" (1984) de Orange Juice

Il faut que les choses soient claires : en 1984, quand Edwyn Collins tente d'enregistrer le troisième album d'Orange Juice, le groupe qui enchanta l'Ecosse post-punk de 1982 n'existe plus. James Kirk et Steven Daly sont partis depuis plus d'un an et la tentative de remonter un groupe avec de nouveaux membres fait long feu, obligeant Edwyn et la maison de disques à se contenter d'un mini-Lp, "Texas Fever", qui ne connaîtra aucun réel succès... ... Un mini-Lp qui ne manque pourtant ni de panache, ni d'ambitions : Edwyn tente de passer... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,