29 octobre 2018

"The Stars, The Oceans & The Moon" de Echo and the Bunnymen : Echo R.I.P.

Il est parfois douloureux d'accompagner jusqu'au bout un groupe qui ne veut pas mourir, mais qui se meurt quand même. Echo and the Bunnymen fut très vite l'un de nos groupes préférés lorsque déferlèrent sur l'Angleterre ses vagues psychédéliques furieuses, associant la modernité de l'alors nouvelle vague, qui succédait à l'explosion punk, avec un respect vaguement impertinent pour un héritage improbable de la musique californienne (les Byrds, les Doors). Le groupe resta magnifique au cours de longues années parsemées d'albums... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 novembre 2014

Echo & The Bunnymen à l'HSBC BRasil (São Paulo) le dimanche 2 novembre

20h20, vingt petites minutes de retard sur l’horaire prévu, Ian McCulloch, Will Sergeant et quatre acolytes qui n’ont aucune importance, qui n’intéressent personne, et qui ne feront rien de particulièrement intéressant non plus au cours de l’heure et quarante minutes qui vont suivre, entrent sur scène. Curieusement, il y a de la lumière sur les musiciens pendant le premier morceau, Meteorites, qui constitue une belle entrée en matière, mesurée et ample... Mais rapidement, on retrouvera l’obscurité habituelle des concerts de Echo... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 juillet 2014

"Meteorites" de Echo and The Bunnymen : l'usure du temps

Est-il raisonnable d'attendre encore quelque chose d'Echo and the Bunnymen, après plus de 30 ans, une séparation et une reformation, et la disparition progressive des musiciens autour de Ian McCulloch et Will Sergeant ? La réponse est forcément non, et pourtant "Meteorites" fait largement illusion, surtout si on le compare aux précédents efforts du duo, bien pâles : McCulloch semble avoir retrouvé ici un certain "knack" en termes de mélodies, et la lourde mélancolie qui voile ses textes n'a rien de ridicule, au contraire,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 mai 2013

"Orchestral Reworkings from Union Chapel (Holy Ghosts)" de Ian McCulloch : on en attendait tant, et puis...

Comme Ian McCulloch lui-même l'écrit sur la pochette de "Holy Ghosts" aux aspects auto-promotionnels assez lourds, il était évident que nombre de chansons des Bunnymen appelaient un traitement orchestral, classique (mais n'était-ce pas de toute manière le cas sur le meilleur album du groupe, le parfait "Ocean Rain" ?). En 2012, Mac s'est donc payé son trip "crooner" dans le site "habité" de l'Union Chapel, qui a déjà vu bien des réussites en termes d'expériences musicales originales : les heureux qui ont pu assister au spectacle... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 mai 2013

"Pro Patria Mori (Holy Ghosts)" de Ian McCulloch : son quatrième album solo, et son plus faible à date...

Alors que Echo a perdu une bonne part de sa crédibilité au cours de la dernière décennie, avec des albums de plus en plus insignifiants, on pouvait espérer que ce retour en solo de l'attachant Ian McCulloch allait marquer le redressement tant attendu de la part d'un artiste / un groupe que je considère toujours comme le plus important de la vague post-punk. "Pro Patria Mori" s'avère sur ce point une indiscutable déception : on y retrouve à l'identique les mêmes faiblesses que sur "The Foutain" par exemple, une tendance à la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 00:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,