26 avril 2018

"Pierre Lapin" de Will Gluck : Beatrix Potter à l'école des terriers

Il y a au départ pas mal de bonnes idées derrière "Pierre Lapin", première incarnation cinématographique des charmants personnages de Beatrix Potter, précurseur de la "fantasy animalière" : d'abord la mise en abîme du récit, Beatrix étant ici un personnage dont l'amitié avec les lapins venant dévaster le potager de son voisin est l'un des principaux moteurs de la fiction ; ensuite le choix audacieux d'inverser les stéréotypes habituels du film pour enfants, le personnage principal de Peter Rabbit s'avérant rapidement horriblement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 avril 2018

"Black Mirror - Saison 2" de Charlie Brooker : le miroir brisé

Dans la même ligne que la première, la seconde saison de la redoutable série "Black Mirror" nous offre trois épisodes plus ou moins ludiques (enfin, plutôt moins que plus, hein...) sur l'impact possible du développement des technologies actuelles sur nous, au sein d'une société que l'on nous prédit - sans grande surprise - toujours plus consumériste et toujours plus répressive. Le charme addictif de "Black Mirror" provient largement de ce sentiment de "remise à zéros" des compteurs à chaque nouvel épisode, qui génère une vraie... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 décembre 2017

"Star Wars VIII : les Derniers Jedi" de Rian Johnson : le nouveau défi des Jedi

Je suis conscient que, vu les enjeux émotionnels pour une fraction non négligeable de la population (plutôt masculine, quand même...) de la planète, écrire sur un film de la saga "Star Wars" est désormais un défi que ma propre indifférence envers les gentils enfantillages de George Lucas, enflés hors de toute proportion raisonnable par les requins de chez Disney, m'empêche de relever. N'ayant strictement rien à battre des Jedi, de la Force et de toutes ces âneries qui ne reflètent que le vide d'une civilisation en phase terminale, je... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
05 octobre 2017

"Barry Seal" de Doug Liman : Oui / Non

"Barry Seal" est un film drôlement jouissif : il s'apparente à une franche partie de rigolade, conduite à train d'enfer, au sein d'une réalité (caution de l'annonce traditionnelle : "Inspiré de faits réels") franchement ubuesque. Tom Cruise y est de nouveau un acteur sympathique, après des années de déplorable rigidification de ses personnages. Les couleurs pètent, les eighties sont réinventées de manière joyeuse, les personnages sont tous pittoresques, et éminemment aimables. L'incompétence générale (des politiques, des polices, des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 septembre 2017

"Mother!" de Darren Aronofsky : Darren vs Dieu : match nul, la balle au centre...

Darren Aronofsky n’aime pas trop Dieu (même s’il y pense visiblement tout le temps). Moi, je n’aime pas trop Darren Aronofsky, même si je vais voir ses films, histoire de me tenir au courant. La preuve qu'Aronofsky en a après Dieu, c’est que dans "Mother !", il a demandé à Javier Bardem de l’interpréter : comme tête à claques, il se pose là, Javier, et la profonde antipathie qu’on ressent instantanément envers lui aide beaucoup au fonctionnement du film ! Bon, il y a (au moins) deux manières de regarder "Mother !" : d’abord simplement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
26 mai 2017

Séance (tardive) de rattrapage : "Brooklyn" de John Crowley

"Brooklyn" devrait être étudié dans toutes les écoles de Cinéma en tant qu'exemple parfait de ce qu'il faut faire si l'on veut réaliser un film d'une heure cinquante qui ne parle de rien de pertinent, et qui gâche systématiquement tous ses atouts, comme par exemple une actrice qui accroche vraiment la lumière (Saorse Ronan, qui reste la seule raison valable de s'infliger autant d'académisme mou), ou un thème - l'immigration et le déchirement entre son pays d'origine et son nouveau foyer - pour le moins d'actualité. Tout spectateur... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 mars 2016

Séance de rattrapage : "Ex Machina" d'Alex Garland

Grand lecteur depuis mon adolescence de S.F. (je ne parle pas ici de Space Opera ou d'Heroic Fantasy, que j'ai tendance à considérer comme des genres mineurs), j'entre avec un a priori forcément positif dans un film comme "Ex Machina", dont je découvre - sans rien avoir lu dessus avant, pour ne pas être influencé ou déçu - que le scénario renvoie intelligemment à Asimov ou encore à Dick (pour la seconde meilleure scène du film, reprenant directement une obsession phildickienne, celle du doute sur sa propre réalité). J'apprécie le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
10 mars 2016

"The Revenant" de Alejandro G. Iñarritu : la folie des grandeurs

Le cinéma a de tous temps attiré les démiurges et les ambitieux à l'ego surdimensionné : dans le meilleur des cas, ça a donné Von Stroheim, Welles, Cimino, Carax, Cameron. Et beaucoup de grands films. Mais cela peut aussi donner, évidemment, des choses monstrueuses, lorsque la folie des grandeurs s'empare de réalisateurs qui n'ont pas l'étoffe de leurs rêves, comme le pénible Iñarritu, qui, après son mauvais "Birdman", enivré par les louanges, nous livre un "The Revenant" frisant l'insupportable. Ayant cru aux fadaises qui avaient... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 janvier 2016

"Le Réveil de la Force - Star Wars VII" de JJ Abrams : si "le Réveil de la Force" était un film...

Il est complètement inutile de prétendre "critiquer" "Le Réveil de la Force", objet de consommation marketé à outrance, symbole sociétal, élément d'un mythe à la dimension des ambitions de notre monde... bref, tout et n'importe quoi sauf un "film de cinéma" au sens traditionnel du terme. S'il s'agissait d'un film, je dirais qu'il est bien dirigé (c'est-à-dire correctement rythmé et construit, avec quelques scènes frappantes, surtout au début et à la fin quand même), plutôt bien interprété, avec une mention spéciale à Adam Driver... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,