31 octobre 2019

The Divine Comedy à la Salle Pleyel (Paris) le lundi 28 octobre

21h : Le décor sur scène laisse craindre une transformation du concert de The Divine Comedy en une petite pièce de théâtre, ce dont nous n’avons pas vraiment envie, honnêtement : double porte IN / OUT, bureau avec chaise, lampe et ordinateur allumé, divers accessoires illustrant le thème de “Office Politics”… Le groupe – guitariste, bassiste, batteur et deux claviers ! – est en noir et blanc, vêtu de manière assez formelle, sinon corporate, mais Neil porte un superbe costume rouge vermillon. Neil fait un peu plus son âge... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 juin 2019

"Office Politics" de The Divine Comedy : Premiers de Cordée

Depuis ses remarquables débuts en 1993 avec "Liberation", The Divine Comedy de Neil Hannon n’a finalement que peu évolué : un peu plus ambitieusement symphonique sur un album, un peu plus traditionnellement rock sur un autre, un plus finement pop sur un troisième, voilà une affaire qui roulait, pour le plus grand plaisir d’un public de fans - au nombre certes limité - enamourés et pleinement satisfaits à chaque fois de l’incroyable talent mélodique de notre orfèvre pop, ainsi que de ses impayables fantaisies : son dernier album,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 janvier 2017

The Divine Comedy aux Folies Bergère (Paris) le mercredi 25 janvier

20h50 : cinq musiciens s’installent devant le grand poster de "Foreverland", nous aurons droit à deux claviers, une guitare, une basse et une batterie pour essayer de recréer la complexité des albums de The Divine Comedy. Chose amusante, tout le monde porte des vestes militaires à brandebourgs, pour rester dans le ton de l’album. Mais quand Neil Hannon entre à son tour, stupéfaction et… hilarité : il est vêtu de pied en cap en Napoléon Bonaparte ! Le groupe attaque Sweden, un titre peu entendu du mémorable album "Fin de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 octobre 2016

"In May" de The Divine Comedy : l'album caché...

"In May" est un album "caché", ignoré par la critique, offert clandestinement (aucune mention promotionnelle de son existence sur la pochette) avec le brillant "Foreverland", de The Divine Comedy. Qui se risquera à l'écouter - en s'attendant probablement comme moi à de quelconques démos sans intérêt - tombera avec surprise sur une oeuvre à la fois marginale et, osons le dire, absolument majeure de Neil Hannon. Lecture chantée (je me comprends : Neil chante - et magnifiquement - le texte, mais il n'y a pas véritablement de mélodies au... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
19 septembre 2016

"Foreverland" de The Divine Comedy : éloge de la fantaisie

Plus de 5 ans se sont écoulés depuis son dernier (et excellent) album, et il faut bien admettre que se replonger dans les délires vaguement rétros et farfelus de Neil Hannon nécessite une petite reprogrammation de notre cerveau : les premières écoutes de "Foreverland" déçoivent un peu, comme si l'on avait affaire à une sorte de parodie un peu usée de The Divine Comedy, tous les curseurs étant poussés cette fois dans le rouge de la "fantaisie passéiste" la plus outrancière : des photos hilarantes de la pochette aux... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,