24 septembre 2020

"Jun" de Keum Suk Gendry-Kim : autisme et pansori

Le calvaire des familles ayant un enfant autiste n’est pas loin d’être le même partout, même si le développement des structures d’accueil et d’éducation varient énormément d’un pays à l’autre, et si l’ostracisation dont sont généralement victimes ces enfants va être plus ou moins violente en fonction des critères culturels locaux. En tous cas, en lisant Jun, chronique de la vie au fil des années d’une famille sud-coréenne dont le fils ainé est autiste, on a le sentiment très vif que tout ce qu’on lit ici se passerait à peu près de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 septembre 2020

"#Alive" de Il Cho : confiné par les zombies !

Comme de plus en plus de spectateurs français, on goûte beaucoup l'approche coréenne du cinéma populaire, presque systématiquement dynamité par ce formidable instinct du "mélange de genres" qui caractérise les jeunes - et moins jeunes - réalisateurs du "pays du matin calme" depuis une bonne vingtaine d'années. Il y a deux ans, "Dernier Train pour Busan", bien que restant fermement ancré dans le territoire du cinéma de divertissement, avait marqué les mémoires avec ses zombies frénétiques et sa satire politico-sociale (... on en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 juillet 2020

"Lucky Strike" de Kim Yong-Hoon : Lucky / Unlucky

Evidemment, on a tous en tête la longue liste de grands polars coréens de ces 20 dernières années - ou plus - et on ne se lance jamais dans la découverte du premier film d'un jeune réalisateur du pays du matin calme sans une excitation qui dépasse largement celle ressentie devant un film hollywoodien, par exemple. Autant être honnête, "Lucky Strike" n'est pas un autre chef d'oeuvre, peut-être même pas un film réellement mémorable... juste un formidable moment de plaisir cinéphilique, ce qui n'est certainement pas à négliger en ces... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 mai 2020

"Kingdom - Saison 2" de King Seong-hun : des zombies au pays du matin (pas si) calme...

Si l’on avait pu émettre quelques réserves devant la première saison de "Kingdom", comme sur les touches de burlesque pas vraiment drôles, et peut-être aussi sur une certaine difficulté (initiale au moins…) pour le spectateur occidental à appréhender les relations personnelles et rapports politiques entre les multiples personnages, cette seconde saison de la série coréenne à grand spectacle "Kingdom" se révèle parfaitement emballante, peut-être même ce qu’on a vu de plus « cinématographiquement » enthousiasmant sur nos petits écrans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 décembre 2019

"Kingdom", la série coréenne de choc : game of zombies !

Oui, on peut être passionné par le cinéma coréen depuis presque 30 ans et n’avoir encore jamais regardé une série TV du pays du matin calme. Heureusement, Netflix est là pour nous aider à corriger cette lacune, et nous voilà devant ce "Kingdom", à essayer de séparer le bon grain de l’ivraie. Ou plus exactement à reconnaître ce qui est ici intrinsèquement du « cinéma coréen » par rapport à ce qui ressemble quand même à du recyclage – ou, admettons le, peut-être même du détournement de grandes séries « globales », histoire de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 juin 2019

"Parasite" de Bong Joon Ho : underground...

Notre monde va mal et l'écart entre les "premiers de cordée" (rire douloureux...) et le pékin moyen sombrant dans une précarisation accélérée devient un gouffre : c'est là un sujet essentiel que nombre de cinéastes - et non des moindres - traitent désormais, et de plus en plus souvent. Sauf que l'on peut compter sur le cinéma coréen, qui est, depuis plus de deux décennies, l'un des plus vigoureux et créatifs de la planète, pour aborder ce thème sous un angle radicalement original. Et percutant. Il y a ainsi aux trois quarts de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 décembre 2018

Séance (tardive) de rattrapage : "Okja" de Bong Joon-Ho

On a beaucoup parlé de "Okja" lors de la mini crise causée au Festival de Cannes par la volonté de Netflix de ne pas suivre les "règles de l'industrie" quant aux sorties en salle... mais on a finalement peu parlé du film de Bong Joon-Ho lui-même, marqué d'une sorte de sceau d'infamie, et qui ne trouvera pas son public. En aurait-il été autrement si "Okja" avait été un film "normal" ? Rien n'est moins sûr... Car, comme toujours chez le meilleur réalisateur coréen, "Okja' est un foutoir peu commun, un mélange de genres (la spécialité... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 novembre 2018

"Babybox" de Jung : Message in a Bottle (or in a Box....)

Bien sûr, tous les aficionados de la BD, ou presque, connaissent désormais le manhwa, et savent que la Corée du Sud est aujourd'hui, au même niveau que le Japon, l'un des pays phares dans le monde de cette forme littéraire. "Babybox" n'est pourtant pas à proprement parler un manhwa, et s'apparente sans doute tout autant au courant de la "BD adulte occidentale" car son auteur, Jung, bien que coréen, a été élevé en Belgique. Le premier et sans doute principal attrait de ce très beau livre, tant pour la forme - reliure inhabituelle... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 septembre 2018

"Burning" de Lee Chang-dong : l'avventura du petit paysan

Grand admirateur de Murakami dont la prose élégante et minutieuse et le fantastique brumeux sont si difficilement transposables au cinéma, mais aussi confiant dans le talent du rare Lee Chang-Dong dont j'ai apprécié tous les films que j'ai pu voir depuis le renversant Peppermint Candy*, je me suis pointé au Balzac pour voir "Burning" hier après-midi. A jeun, pour ne pas risquer de piquer du nez à aucun moment de ces 2h30 qui me faisaient un peu peur, et ce d'autant que le jeune homme qui m'a vendu mon billet m'a gentiment averti que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 août 2018

Le futur du Cinéma est Asie : "Peppermint Candy" de Lee Chang-Dong

Dire que cette merveille dormait sur les rayons de ma bibliothèque, oubliée depuis plus de 10 ans jusqu'à ce que, hier soir, je tombe dessus... et découvre, estomaqué, une nouvelle oeuvre maîtresse du cinéma coréen ! Réalisé par Lee Chang Dong, également responsable des honorables "Secret Sunshine" et "Poetry", ex-ministre de la culture, "Peppermint Candy" nous offre une exploration rétroactive de la psyché d'un être profondément malheureux, torturé, à la recherche - illusoire, on le verra - des raisons de son malheur, qui est en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,