22 octobre 2017

"The Prison" de Na Hyun : Memories of Boredom

Bon, tout ce qui vient de Corée du Sud n'est pas génial, il suffit de passer deux heures assez affligeantes devant "The Prison" pour en avoir la confirmation : même au pays de “Old Boy”, “Memories of Murder” ou “The Chaser”, on est capables de produire des thrillers d’une redoutable médiocrité… Car dans “The Prison”, tout est laborieux : un scénario complètement absurde, qui voit un caïd en prison organiser des sorties régulières de ses troupes pour commettre des forfaits avec la complicité de l’entière structure pénitentiaire ; des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 octobre 2017

Le cinéma enchanté de Hong Sang-Soo : "Hill of Freedom" (2015)

Avec ce court et réjouissant "Hill of Freedom", Hong Sang-Soo frappe fort et juste. Et réalise sinon son meilleur film - parce qu'il nous faudra plus de recul pour en juger -, mais au moins l'un de ses plus stimulants à date. Stimulant parce qu'au mécanisme initial, un tantinet artificiel mais amusant, celui du mélange inopiné de lettres qui seront lues dans le désordre, donnant lieu à une narration en flashbacks obligeant le spectateur à recoller lui-même les pièces du puzzle narratif (sans même parler de "LA" lettre manquante, qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 octobre 2017

Séance (tardive) de rattrapage : "Le Scoop" de Deok Noh

Bon, tout ce qui vient de Corée du Sud n'est pas génial, il suffit de passer deux heures un peu laborieuses devant "le Scoop" (au titre international mystérieux : "The Exclusive : Beating the Devil's Tatoo" !) pour en avoir la confirmation. Ce thriller poussif et peu crédible a pourtant toutes les caractéristiques des "grands thrillers" coréens : une intrigue retorse, un mélange incongru des genres, un discours politique, une conclusion furieusement pessimiste, bref tout ce qui nous a fait aimer ce cinéma-là depuis des décennies.... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 septembre 2017

Le cinéma enchanté de Hong Sang-Soo : "Sunhi" (2013)

"Sunhi" (ou plutôt "Notre Sunhi", selon le titre original bien plus pertinent) est l'un des films de Hong Sang-Soo qui peut le plus justifier la comparaison habituelle - et assez paresseuse - avec Eric Rohmer : nous suivons en effet la jeune et passablement irritante (comme une héroïne rohmerienne) Sunhi dans ses rencontres croisées et un tantinet manipulatrices avec trois hommes, tous trois plutôt veules, et finalement assez minables. Et, suivant notre appétence pour ce genre de cinéma furieusement conceptuel et pourtant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 septembre 2017

Le cinéma enchanté de Hong Sang-Soo : "la Femme est l'Avenir de l'Homme" (2004)

Au sein de la désormais longue filmographie du grand Hong Sang-Soo, "la Femme est l'Avenir de l'Homme" est un film qui désoriente certains des plus grands fans du maître coréen, de par sa trivialité sexuelle assumée : ces deux fellations réclamées sans ambages et exécutées sans rechigner par deux jeunes femmes différentes (évidemment superbes, mais bon, là n'est pas le sujet) sont décidément difficiles à avaler si l'on veut s'en tenir à la réputation - à mon sens erroné - de disciple d'Eric Rohmer qu'a acquis en France Hong Sang-Soo.... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 juin 2017

"Le Jour d'Après" de Hong Sang-Soo : ma nuit chez Bongwan

Je dois avouer une sensibilité particulière au cinéma de Hong Sang-Soo, qui me rend partial quand il s'agit de ses films : pour moi, il représente un point d’équilibre assez parfait entre les bavardages / marivaudages rohmériens (mon péché mignon depuis mon adolescence), la juste contemplation des êtres façon Nouvelle Vague, et la mise en place de dispositifs conceptuels retors pour mieux conter ses histoires et / ou manipuler son spectateur. Et à chaque fois, je me laisse emballer, je ne marche pas, je cours... "Le Jour d'Après",... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 juin 2017

Le futur du cinéma est Asie : "New World" de Park Hoon-Jung

Il faut quand même un peu de temps pour "rentrer dans" ce "New World" qui ne distingue pas fondamentalement du tout-venant d'un cinéma policier asiatique qui s'est maintenant abreuvé aux sources du thriller mafieux US (le "Parrain", évidemment) pour le tordre à la manière locale, et en général le sur-complexifier. C'est d'abord la grande élégance formelle du film qui séduit, même si on est évidemment habitué à cette classe folle de la part des Coréens : un minimum de violence - mais mémorable bien entendu -, une narration toute en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 avril 2017

Le futur du Cinéma est Asie : "Man on High Heels" de Jang Jin (2015)

Il est des films un peu ratés, un peu maladroits, pas complètement satisfaisants, qui quelque part, nous parlent plus, nous touchent plus profondément que bien des chefs d’œuvre incontestables. "Man on High Heels", un polar coréen peu vu et mal défendu par la critique française, laissera ainsi un souvenir plus personnel que ce à quoi on pouvait légitimement s'attendre : pas à cause de scènes de baston sanglantes, cruelles et indiscutablement efficaces (on est désormais habitués aux caractéristiques disons extrêmes du cinéma... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 mars 2017

Le futur du Cinéma est Asie : "My Sassy Girl" de Kwak Jae-Young (2001)

Le goût pour le comique d'Extrême-Orient est vraiment ce que les anglophones qualifient de "acquired taste" (pas quelque chose de "naturel" pour l'Occidental moyen comme moi...). Bien que nourri au cinéma de Hong-Kong, Chine, Japon ou Corée depuis 25 ans environ, j'avoue avoir toujours beaucoup de mal quand on veut me faire rire avec une fille ivre qui vomit sur la perruque d'un type dans le métro, ou bien avec un jeune homme qui découvre que sa conquête d'un soir utilise un urinoir à côté de lui au restaurant. Bref, les tentatives... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 novembre 2016

"Mademoiselle" de Park Chan-Wook : Young Girl(s)!

Park Chan-Wook est un réalisateur aussi adulé par beaucoup que méprisé par d'autres, presque aussi nombreux, et ce pour - peu ou prou - les mêmes raisons : sa virtuosité technique incomparable, son goût pour la perversité et la provocation potache. Avec "Mademoiselle", Park donne l'impression qu'il a voulu (ou du moins a réussi à) synthétiser totalement son cinéma : on peut donc affirmer avec confiance qu'il a réalisé là son chef d’œuvre, un film aussi totalement époustouflant que grossièrement frustrant, la perfection absolue (de la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,