06 août 2021

"Kingdom: Ashin of the North" de Kim Seong-Hun : Sympathy for Lady Vengeance

Bon, il peut y avoir débat : "Ashin of the North", relié à la saga coréenne "Kingdom", est-il un épisode « spécial » de 1h30 de la série TV, ou bien un film à part entière ? Si Netflix nous le « vend » comme un film, l’ImDB l’a rangé dans les épisodes « hors saison » de la série. Ce qui importe le plus, c’est bien que "Ashin of the North" soit une histoire distincte du récit principal, se déroulant dans une autre partie de la Corée (le Royaume de Joseon), près de la frontière chinoise, et ayant de plus une atmosphère différente,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 avril 2021

"Night In Paradise" de Park Hoon-Jung : l'île...

Scénariste remarqué dès ses débuts avec "J’ai rencontré le diable", Park Hoon-Jung est rapidement passé à la réalisation de ses propres scénarios, et on avait particulièrement aimé son "New World", en 2013, qui alliait une grande élégance formelle avec une véritable singularité, qui mettait quand même un peu de temps à se révéler derrière les codes classiques du néo-polar coréen. Et finalement, le sentiment que laisse "Night In Paradise", son dernier film présenté à la Mostra de Venise l’année dernière et, comme des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 décembre 2020

"The Call" de Lee Chung-Hyun : femmes au bord de raccrocher leur téléphone

Voilà des décennies que l’on célèbre le talent unique qu’a le jeune cinéma coréen pour rompre toutes les barrières habituelles entre les genres cinématographiques, pour proposer une expérience originale, stimulante et souvent inédite. Bien entendu, la recette est plus savoureuse quand elle est préparée par des maîtres comme Bong Joon-Ho ou Park Chan-Wook, mais "The Cal"l, récente production du Pays du Matin Calme récupérée par Netflix du fait du Covid19, montre qu’elle fonctionne très bien aussi sur le territoire plus... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 septembre 2020

"Jun" de Keum Suk Gendry-Kim : autisme et pansori

Le calvaire des familles ayant un enfant autiste n’est pas loin d’être le même partout, même si le développement des structures d’accueil et d’éducation varient énormément d’un pays à l’autre, et si l’ostracisation dont sont généralement victimes ces enfants va être plus ou moins violente en fonction des critères culturels locaux. En tous cas, en lisant Jun, chronique de la vie au fil des années d’une famille sud-coréenne dont le fils ainé est autiste, on a le sentiment très vif que tout ce qu’on lit ici se passerait à peu près de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 septembre 2020

"#Alive" de Il Cho : confiné par les zombies !

Comme de plus en plus de spectateurs français, on goûte beaucoup l'approche coréenne du cinéma populaire, presque systématiquement dynamité par ce formidable instinct du "mélange de genres" qui caractérise les jeunes - et moins jeunes - réalisateurs du "pays du matin calme" depuis une bonne vingtaine d'années. Il y a deux ans, "Dernier Train pour Busan", bien que restant fermement ancré dans le territoire du cinéma de divertissement, avait marqué les mémoires avec ses zombies frénétiques et sa satire politico-sociale (... on en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 juillet 2020

"Lucky Strike" de Kim Yong-Hoon : Lucky / Unlucky

Evidemment, on a tous en tête la longue liste de grands polars coréens de ces 20 dernières années - ou plus - et on ne se lance jamais dans la découverte du premier film d'un jeune réalisateur du pays du matin calme sans une excitation qui dépasse largement celle ressentie devant un film hollywoodien, par exemple. Autant être honnête, "Lucky Strike" n'est pas un autre chef d'oeuvre, peut-être même pas un film réellement mémorable... juste un formidable moment de plaisir cinéphilique, ce qui n'est certainement pas à négliger en ces... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 mai 2020

"Kingdom - Saison 2" de King Seong-hun : des zombies au pays du matin (pas si) calme...

Si l’on avait pu émettre quelques réserves devant la première saison de "Kingdom", comme sur les touches de burlesque pas vraiment drôles, et peut-être aussi sur une certaine difficulté (initiale au moins…) pour le spectateur occidental à appréhender les relations personnelles et rapports politiques entre les multiples personnages, cette seconde saison de la série coréenne à grand spectacle "Kingdom" se révèle parfaitement emballante, peut-être même ce qu’on a vu de plus « cinématographiquement » enthousiasmant sur nos petits écrans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 décembre 2019

"Kingdom", la série coréenne de choc : game of zombies !

Oui, on peut être passionné par le cinéma coréen depuis presque 30 ans et n’avoir encore jamais regardé une série TV du pays du matin calme. Heureusement, Netflix est là pour nous aider à corriger cette lacune, et nous voilà devant ce "Kingdom", à essayer de séparer le bon grain de l’ivraie. Ou plus exactement à reconnaître ce qui est ici intrinsèquement du « cinéma coréen » par rapport à ce qui ressemble quand même à du recyclage – ou, admettons le, peut-être même du détournement de grandes séries « globales », histoire de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 juin 2019

"Parasite" de Bong Joon Ho : underground...

Notre monde va mal et l'écart entre les "premiers de cordée" (rire douloureux...) et le pékin moyen sombrant dans une précarisation accélérée devient un gouffre : c'est là un sujet essentiel que nombre de cinéastes - et non des moindres - traitent désormais, et de plus en plus souvent. Sauf que l'on peut compter sur le cinéma coréen, qui est, depuis plus de deux décennies, l'un des plus vigoureux et créatifs de la planète, pour aborder ce thème sous un angle radicalement original. Et percutant. Il y a ainsi aux trois quarts de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 décembre 2018

Séance (tardive) de rattrapage : "Okja" de Bong Joon-Ho

On a beaucoup parlé de "Okja" lors de la mini crise causée au Festival de Cannes par la volonté de Netflix de ne pas suivre les "règles de l'industrie" quant aux sorties en salle... mais on a finalement peu parlé du film de Bong Joon-Ho lui-même, marqué d'une sorte de sceau d'infamie, et qui ne trouvera pas son public. En aurait-il été autrement si "Okja" avait été un film "normal" ? Rien n'est moins sûr... Car, comme toujours chez le meilleur réalisateur coréen, "Okja' est un foutoir peu commun, un mélange de genres (la spécialité... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,