10 juin 2019

"Dix pour Cent - Saison 2" de Fanny Herrero : pour la parité dans le Cinéma !

La seconde saison de "Dix pour Cent" poursuit dans l'exacte continuité de la première, avec un imbroglio classique d'intrigues sentimentalo-professionnelles chez nos agents préfèrés, et l'ajout plus pu moins efficace d'une "star" française qui apporte la caution (et l'aspect faussement "méta") de son nom et de sa (supposée) vraie personnalité. Si du côté des agents, Camille Cottin, impériale, reste la meilleure raison de regarder la série, on notera que ce sont - sans grande surprise d'ailleurs - Fabrice Luchini et Juliette Binoche... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 juin 2019

"The Dead don't Die" de Jim Jarmusch : it's a fucked up film !

Il est difficile de rester impavide, quand on est un fan de Jim Jarmusch depuis ses premiers films, devant la véritable catastrophe industrielle que représente ce "The Dead Don't Die", qui constitue à la fois la suite (trop) logique de la réflexion de plus en plus réac de notre très cher rockeur devant l'évolution du monde, et la négation complète de tout son cinéma, un cinéma merveilleux de subtilité et de poésie, dépassant systématiquement le sujet de ses films pour nous emporter vers une splendide et palpitante humanité. Ce film... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
15 mai 2019

"Derek - Saison 2" de Rocky Gervais : la force irrésistible de la gentillesse

"Je peux me défendre contre la méchanceté ; je ne peux pas me défendre contre la gentillesse." aurait dit le grand Francis Blanche. D'un humoriste à l'autre, une très belle idée, qui est au cœur de l'imparable fable créée par le génial Ricky Gervais. Contre toute attente, voilà une saison 2 nettement supérieure à la première, à mon humble avis. Alors qu'on pouvait craindre une redite du fait de l'absence de scénario / fil conducteur, Ricky Gervais a l'intelligence (...car il n'en manque certainement pas, le bougre !) de pousser... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 mai 2019

"Nous Finirons Ensemble" de Guillaume Canet : mépris de classe et bon p'tit pinard

On n'a pas forcément envie d'écrire grand-chose sur ce pathétique "Nous finirons ensemble", son compte ayant déjà été bien réglé par la vaste majorité des critiques "officielles". Si ce ratage complet mérite qu'on y revienne, c'est parce qu'il semble prendre le chemin d'être un vrai succès populaire, alors qu'il est politiquement - et moralement, aussi - en décalage complet avec les préoccupations actuelles du peuple français, telles qu'elles se manifestent autant dans les derniers soubresauts des Gilets Jaunes que sur les réseaux... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 avril 2019

"After Life" de Ricky Gervais : après l'amour...

On peut imaginer que Ricky Gervais est arrivé à un âge où il a moins envie de nous faire rire en représentant l'absurdité du monde, et - même avec tendresse - l'insondable profondeur de la bêtise - ou de la vanité - humaine... Un âge où il se pose des questions quand à ce qu'il peut, lui, faire pour son prochain... à part le faire mourir de rire ou de gêne, ou bien les deux. Dans "After Life", Ricky Gervais s'imagine donc en veuf dévasté par la tristesse, libéré de toutes les craintes qui nous empêchent en général d'exprimer... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 mars 2019

"Le Mystère Henri Pick" de Rémi Bezançon : c'est Pouchkine qu'on assassine !

Oh, que l'on aurait adoré aimer ce "Mystère Henri Pick", pouvoir opposer un cinéma populaire féru de littérature et de beau langage, célébrant l'intelligence, la culture, l'exigence créative même face à l'abêtissement programmé dans le cinéma commercial prônant le rire facile ou la violence décérébrée ! Oh, qu'on avait envie de voir le délicieux Luchini incarner une version doucement perverse de Bernard Pivot, avec tout le brio dont on le sait capable, lui qui, tout seul, se bat encore pour une certaine beauté de la langue française... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 janvier 2019

"L'Homme Fidèle" de Louis Garrel : ni conte ni proverbe

Quand on s'appelle Louis Garrel, petit-fils du génial acteur Maurice Garrel, et fils du grand metteur en scène Philippe Garrel, qu'on a été régulièrement représenté comme une version contemporaine du merveilleux Jean-Pierre Léaud, on attend forcément de vous des films qui s'inscrivent dans une certaine "tradition", non plutôt dans l'élan de l'inoubliable Nouvelle Vague. Et pas un objet filmique aussi indécis que ce "l'Homme Fidèle", un film que l'on adorerait littéralement adorer, mais qui, vraiment, s'avère une sérieuse déception. ... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 décembre 2018

"Dix Pour Cent - Saison 1" de Fanny Herrero : Appelle mon agent !

A l'origine de"Dix pour Cent" et de son succès, il y a l'excellente idée de la part "d'agents" comme le fameux Dominique Besnehard, (immortalisé par Pialat dans "A nos Amours", quand même...) de retranscrire en série certaines de leurs mésaventures professionnelles - forcément transformées par la fiction puisqu'on suppose que la réalité serait souvent embarrassante, voire compromettante pour nombre de stars du cinéma français... Dans une jolie tradition que l'on peut faire remonter - si l'on est généreux - à certaines screwball... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 novembre 2018

"En Liberté !" de Pierre Salvadori : le problème du rire français...

Nous avons vraiment un problème avec le rire, nous les Français. Notre cinéma comique est, mais en vérité a toujours été, l'un des pires de la planète. Et ce n'est pas l'existence de Jacques Tati qui peut compenser plus d'un siècle de médiocrité, de bêtise et de mauvais goût. Pensez seulement aux Gérard Oury, aux Michel Audiard, aux Francis Veber, aux Jean Girault ou aux Dany Boon qui ont fait le triomphe de la comédie populaire au cours des décennies passées : pas un seul de leurs films, que dis-je pas cinq minutes de leurs films... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 novembre 2018

"Le Grand Bain" de Gilles Lellouche : The Deep End

Eh oui, à force de consacrer des films aux névroses féminines, et de les considérer (ces névroses...) - non sans une certaine misogynie - comme LE grand sujet de comédie, il était temps que quelqu'un s'essaie à pleurer sur nous, les hommes, avec nos vies foutues. Que cela soit Lellouche qui s'y colle, lui à qui on donne difficilement notre sympathie de cinéphiles raffinés, est une bonne surprise, et qu'il en tire un film correct,, presque excellent par instants, une autre, encore plus grande. Fausse copie à la française de "The... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,