15 février 2013

"Django Unchained" de Quentin Tarentino : toujours aussi enthousiasmant, mais...

Soyons clair, honnête, objectif : Quentin Tarentino, même sérieusement empâté comme on le voit à l'image avant qu'il ne disparaisse en fumée (Un hommage à Pierrot le Fou ?) reste le meilleur dealer américain en plaisir, sensations fortes, conversations enthousiastes avec les amis, etc. etc. Que serait le cinéma américain sans Tarentino ? Voilà une question de plus en plus valide... Comme tous ses prédécesseurs, ce "Django" nous excite, nous fait rire, nous horrifie, nous passionne, bref nous rappelle que le Cinéma est un Art, et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 décembre 2011

"Carnage" de Roman Polanski : un Polanski mineur, mais un vrai plaisir...

Si l'on oublie la relative déception d'une fin "bâclée", le film s'arrêtant à la limite du "bon goût", et nous frustrant donc du "carnage" attendu, le "Carnage" de Polanski est une leçon de mise en scène - comment filmer 4 acteurs dans une pièce sans que cela soit ennuyeux une minute ? - et de direction d'acteurs : hormis le léger bémol du jeu outré d'une Jodie Foster sans subtilité, condamnant son personnage à la haine et au mépris automatiques du spectateur, c'est un véritable délice de voir John C. Reilly, Kate Winslet et surtout... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,