05 janvier 2021

Séance de rattrapage : "Men In Black : International" de F. Gary Gray, la recette des financiers de 2019

A sa manière, et sans vouloir exagérément "charger la barque", "Men In Black : International" est caractéristique de tout ce qui ne va plus à Hollywood depuis une vingtaine d'années. Non pas que le film du peu doué F. Gary Gray, produit comme les précédents MIB par Amblin (mais aussi par les Chinois de Tencent, qui a pour ambition de dévorer plusieurs studios hollywoodiens...), soit particulièrement mauvais. Il est juste totalement anodin, ayant perdu en route tout ce qui faisait le charme de la série, même dans ses... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 mai 2020

"Tyler Rake" de Sam Hargrave : New Action Hero ?

Il faut bien reconnaître que, depuis la grande époque des Schwarzenegger, Stallone puis Bruce Willis, le genre du film « d’action hero », avec personnages « sévèrement burnés » et, évidemment, action et violence à tous les étages, n’a plus connu de nouvel âge d’or. Les adeptes de la « théorie des auteurs » expliqueront sans doute que c’est parce que nous n’avons eu depuis lors aucun réalisateur du calibre d’un McTiernan par exemple – du côté hollywoodien – ou d’un John Woo sur le versant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 décembre 2015

"Au Coeur de l'Océan" de Ron Howard : tiède médiocrité

Il faut bien admettre l'évidence en sortant de ce "Au Cœur de l'Océan" assez décevant, Ron Howard n'est rien d'autre qu'un honorable mercenaire au service de l'industrie hollywoodienne, capable donc de produire des films moyens et moyennement consensuels sur n'importe quel sujet. Et le coup de génie - finalement inexplicable - de "Rush" ne change rien à l'appréciation globalement tiède qu'on pourra porter sur son... "œuvre". Mal servi il est vrai ici par un script médiocre (aucun approfondissement de l'antagonisme entre le capitaine... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 novembre 2013

"Thor - Le Monde des Ténèbres" de Alan Taylor : comment en est-on arrivé là ?

Je passe désormais de temps en temps des moments terribles dans les salles de cinéma, suffoqué par l'impression que ce que je regarde n'a plus rien à voir avec le Cinéma qui m'a tant nourri au cours de ma vie : je ne parle même pas de Welles, Fellini, Bergman, Hawks ou Lubitsch, non, mais je me réfère à Hitchcock, Wilder ou Spielberg, à des gens qui savaient faire du cinéma de divertissement grand public avec une vraie narration, une vision, une... "éthique" même vis à vis de leurs spectateurs comme de leur métier d'amuseur... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 octobre 2013

"Rush" de Ron Howard : mieux vaut tard que jamais...

Mieux vaut tard que jamais, c'est l'une des (nombreuses) leçons que la parfaite réussite de ce "Rush" inattendu (biopic, film de sport, tous les trucs qui me révulsent normalement...) nous donne : ce Ron Howard, ridicule optimiste (frôlant régulièrement la niaiserie), qui n'a jamais fait un seul film digne de ce nom au cours de sa très longue carrière,  voilà donc qu'il réussit ici un (presque) chef d'oeuvre, un film à la profondeur surprenante et à l'enthousiasme et l'énergie communicatifs... J'écris "presque", mais honnêtement,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 janvier 2013

Séance de rattrapage : "The Avengers" de Joss Whedon

Il y a dans l'obsession américaine pour ces superhéros qui se dévouent pour sauver le monde - enfin, New York, ce qui revient au même ! - en dépit de l'incompétence des politiciens qui ne rêvent qu'à la solution nucléaire, une bien triste vision de l'impuissance de la démocratie. Heureusement, le scénario de Joss Whedon arrive à passer outre ce handicap du blues post 9-11 dont Hollywood n'arrive pas (encore) à assumer le sens du tragique, en faisant la pari - osé mais réussi - de la légèreté et du classicisme (relatif, quand... [Lire la suite]