10 août 2018

"Une Pluie sans Fin" de Yong Due : Rain Man ("Noone gets out of here alive...")

Il y a un grave malentendu, évidemment sciemment entretenu par le Marketing de "Une Pluie sans Fin", qui est de placer le film dans la descendance du brillantissime "Memories of Murder" : hormis qu'il s'agit d'une vision ethnocentrique vaguement raciste qui revient à mettre dans le même panier tout ce qui est asiatique, c'est aussi une erreur de compréhension fondamentale quant au travail de Dong Yue, qui ne réalise pas du tout ici ni un film de serial killer, ni le récit policier d'une traque. Il vaut beaucoup mieux voir "Une Pluie... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 février 2017

Séance de rattrapage : "La Bataille de la Montagne du Tigre" de Tsui Hark

Alors, ce brave Brian Eno avait donc lu le livre de Qu Bo ? Voilà une information sympa, qui ne sert d'ailleurs à rien, tant bien sûr la rencontre de la new wave anglaise avec le cinéma surexcité de Tsui Hark ne paraît pas encore pour demain. Revenons-donc sur le "cas Tsui Hark", immense réalisateur hong-kongais ayant seulement réussi une poignée de la cinquantaine de films de son abondante filmographie, forcé par les aléas de l'histoire à prostituer son talent au service des autorités chinoises qui s'imaginent que sa folie furieuse... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 décembre 2016

Séance de rattrapage : "Détective Dee II : la Légende du Dragon des Mers" de Tsui Hark

Après la petite déception qu'a été le premier volet des aventures du Détective Dee, "La Légende du Dragon des Mers" est à même de rasséréner le vieux fan de Tsui Hark : nous voilà de retour au "coeur du métier" de notre cher Chinois fou, ce qui crée un film aussi segmentant que le furent à leur époque les classiques de l'Âge d'Or du cinéma de Hong Kong. Bref, un film que l'on haïra profondément - pour son incohérence narrative élevée au rang d'art, pour le foutage de gueule que serait la psychologie des personnages, pour le délire... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
12 décembre 2016

Séance de rattrapage : "Détective Dee" de Tsui Hark

"Détective Dee" est un film de Tsui Hark. Et il nous offre donc tout ce que 90% des productions Tsui Hark nous ont offert depuis des décennies : du wu xia pian avec des combattants défiant toutes les lois de la pesanteur, des intrigues incompréhensibles, des effets spéciaux ébouriffants mais quand même un peu dégueulasses, des personnages caricaturaux mais sympathiques, et un rythme épuisant... Ah non, pas de rythme épuisant cette fois ! Comme si Tsui Hark s'était occidentalisé, avait abandonné son incroyable hystérie pour rentrer... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
01 décembre 2016

Célébrons éternellement le génie d'Hergé : "Tintin T5 - le Lotus Bleu"

Je n'ai pas un rapport facile avec "le Lotus Bleu", souvent pourtant considéré comme l'un des tous meilleurs Hergé (et apparemment classé - en France - à la 18ème position des meilleurs livres du XXème siècle) : je me souviens que, enfant, j'avais été surpris en le découvrant par le graphisme "originel" qui n'avait pas été modernisé (mis à part pour les toutes premières pages, ce qui créait un effet de rupture déstabilisant) et tranchait avec le reste de mes "Tintin"... Mais j'avais surtout été "choqué" par le réalisme de nombreuses... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 juin 2016

Le futur du cinéma est Asie : "Mountains May Depart" de Jia Zhang-Ke

On sait le talent de Jia Zhang-ke, magnifique chroniqueur des mutations douloureuses de la société chinoise, mais également perpétuel chercheur de formes nouvelles : faire l'impasse sur l'un de ses films n'est pas une erreur, mais bien une faute pour tout cinéphile qui se respecte ! "Mountains may Depart" est l'une de ses œuvres les plus ambitieuses - une multitude de thèmes sont abordés à travers la peinture de divers personnages de 1999 à 2025, de la Chine "de l'intérieur" frappée de plein fouet par le " miracle économique" à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 juin 2016

Séance (tardive) de rattrapage : "The Grandmaster" de Wong Kar Wai (2013)

Wong Kar Wai fut pendant une bonne décennie le réalisateur dont la singularité - thématique, esthétique - me toucha le plus. Force est de constater avec ce "The Grandmaster" que le génie (terme utilisé ici en toute connaissance de cause) de "Chungking Express", "Happy Together" ou "In the Mood for Love" ne transparaît plus que par brefs éclairs, formels ou émotionnels. Pourtant, malgré le triste sentiment d'un réel échec, le film impressionne par son ambition - le "Il était une fois le Kung Fu" publicitaire de l'affiche... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 mai 2016

"The Assassin" de Hou Hsiao-Hsien : plaisir solitaire

Je préfère voir les films de Hou Hsiao-Hsien chez moi, où l'intimité de l'expérience s'accorde plus à l'extrême sensibilité du travail du grand cinéaste formaliste taiwanais. Pour "The Assassin", cela me semblait encore plus nécessaire , vu que le film fut vendu au "grand public" comme appartenant au genre du film de sabre, ce qui a sans nul doute entraîné de savoureuses protestations dans les salles obscures de la part de spectateurs "trompés" ! J'ai donc pu voir deux fois à la suite le film (sur support Bluray US) ce qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 avril 2016

"Kung Fu Panda 3" des Studios Dreamworks : déliquescence avancée...

J'ai bien du mal à comprendre la grande bienveillance dont fait preuve la majorité des spectateurs de tous âges devant ce "King Fu Panda 3", dont l'énumération des véritables qualités tient sur un doigt de la main : la réussite de l'aspect visuel du film, entre l'évolution technologique et une indéniable inventivité de l'image (le monde des esprits, en particulier). Pour le reste, c'est "zéro pointé" : on recycle les thèmes du premier film, on ajoute une bonne couche de niaiserie américaine sur l'identité, les rapports père-enfant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 février 2016

Le futur du Cinéma est Asie : "Mystery" de Lou Ye (2013)

Je dois avouer à ma grande honte que je n'avais vu aucun film du cinéaste "dissident" chinois, Lou Ye, plutôt respecté par la critique française. Ce ne sera malheureusement pas ce "Mystery" tiède et confus qui me convaincra de l'importance de Lou Ye, en comparaison avec un Jia Zhang Kie ou un Yi'nan Diao par exemple. La dénonciation de l'absence cruelle de valeurs dans cette nouvelle Chine globalisée, avec sa société aussi corrompue qu'arriviste - une société où l'on n'hésite pas à cribler de coups de pieds le corps d'une femme... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,