22 janvier 2016

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : "On the Beach" (1974)

1974, Neil est sur la plage, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il a une grosse déprime. Deux amis morts connement, sa maison de disques qui ne veut pas publier "Tonight's the Night", dans lequel il a gueulé toute sa rage et tout son désespoir, et un horizon pas très clair qu'il scrute en vain : après le carton planétaire de "Harvest", Neil ne sait pas trop ce qu'il a envie de faire. Peut-être empaqueter un peu plus joliment, et modestement aussi son "blues", pour que Reprise (et le grand public...) ne remarque pas trop le dégoût... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 janvier 2016

Séance de rattrapage : "Enemy" de Denis Villeneuve

On a reproché beaucoup de choses à "Enemy", un film qui a fait couler pas mal d'encre et a divisé, soit une excellente nouvelle à notre époque où les films sont objets de consommation avant tout… et ce qui témoigne de l'ambition et de l'importance croissante de Denis Villeneuve : la simplicité de son sujet, la lenteur de sa mise en scène, et même l'absence de réponses apportées par Villeneuve à son mindfuck vendu (de manière mensongère) au grand public comme un thriller fantastique. Tout cela est vrai, mais constitue à mon sens les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 décembre 2015

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : "Bluenote Café" (1987-1988)

Le Loner est tellement bon, tellement puissant sur scène, que ce soit en solo ou accompagné de l'un de ses nombreux groupes avec lequel il a fait beaucoup de bruit tout au long de sa carrière que nombre de ses enregistrements "live" méritent de figurer au panthéon du genre. Ce "Bluenote Café" est néanmoins suffisamment différent pour qu'on s'arrête sur son cas. Il marque une période musicale bluesy et cuivrée (rythm'n'blues donc) de Neil Young, généralement ignorée alors que l'album studio "This Note's For You" est un superbe exemple... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 novembre 2015

"Salad Days" de Mac DeMarco : Mac est un branleur !

Mac DeMarco est un branleur ("slacker") et a même l'air très fier de l'être. Sur scène, c'est assez irritant, on ne va pas voir un mec en live pour qu'il fasse le clown avec ses potes pendant une heure et quart. Sur album, c'est beaucoup mieux, parce que Mac a une sacré patte en termes de mélodies, qui n'est pas sans évoquer le Ray Davies des années les plus fainéantes et alcoolisées des Kinks (un vrai compliment de la part d'un fan absolu des Kinks comme moi !). Malheureusement, la tendance à uniformiser toutes les chansons - même... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 septembre 2015

Mac DeMarco à la Cigale le mardi 15 septembre

21 h pile : Mac DeMarco débarque avec quatre musiciens autour de lui : un guitariste viking torse nu et pieds nus (chargé de la communication en français) à la guitare, un redneck curieusement déplacé à la basse (qui racontera des blagues incompréhensibles tout au long de la soirée), un batteur efficace et un tout jeune claviériste (qui sera victime d'une punition rituelle vers la fin du set, condamné à un long crowd surfing comme rite d'initiation !). Mac, lui, éternellement souriant, fermement campé sur ses jambes robustes et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 juillet 2015

"The Monsanto Years" de Neil Young + Promise of the Real : pertinent, colérique et même un peu rigolard

Curieusement, j'ai lu ça et là des gens qui accusaient Neil Young d'enfoncer des portes ouvertes en attaquant Monsanto sur sa politique des semences et sur son impact dévastateur sur la planète, tant socialement qu'écologiquement ! Pour n'être pas d'une originalité folle, la rage (comme toujours tangible, malgré la fatigue des années) du Loner me paraît pourtant bien nécessaire, Monsanto étant bien loin d'avoir perdu la partie alors que j'écris ces lignes... Mais intéressons-nous plutôt à la musique, puisque les tentatives précédentes... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 juin 2015

"Can't Forget : A Souvenir of the Grand Tour", un album live de Leonard Cohen : surprises party...

Sans doute commence-t-il à y avoir un peu trop d'enregistrements "live" de Cohen pour qu'on puisse se réjouir vraiment d'un nouvel album comme ce "Can't Forget", au delà de sa pochette laide et hilarante... Pourtant, ce vieux diable réussit encore une fois à introduire dans cette collection hétéroclite de chansons, enregistrées en public ou pendant des séances de répétition, assez de surprises pour justifier notre intérêt (et notre argent dépensé) : la mise en scène théâtrale comme jamais du "mini-opéra" "Field Commander Cohen", la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 avril 2015

Séance de rattrapage : "Mommy" de Xavier Dolan

"Quand on aime la Vie, on va au Cinéma", proclamait un slogan ringard à l'époque où l'on se préoccupait de la désaffection des spectateurs envers le 7ème Art. Nous, on le savait bien, sans qu'on nous l'assène dans une pub... Sauf que, honnêtement, depuis une paire de décennies, combien de fois avons-nous ressenti devant un film cette énergie, cette férocité, ce flamboiement de la vie ? (Pialat, nous manque, et infiniment...). Alors, on peut toujours trouver à redire à "Mommy", sur le plan du fond (des personnages excessifs servis en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 mars 2015

Séance de rattrapage : "Maps to the Stars" de David Cronenberg

Admettons-le, voici bien longtemps que Cronenberg n'est plus notre cinéaste préféré, notre gourou d'un cinéma mutant, audacieux et dérangeant. Et ce n'est pas ce tiède "Maps to the Stars" qui va changer quoi que ce soit. Oh, le travail de Cronenberg est impeccable, avec son habituelle mise en scène froide, impressionnante d'intelligence, d'efficacité distanciée, avec sa direction d'acteurs toute en nuances. Non, la faute de ce demi- succès revient à un script lourdaud, sorte de copie scolaire des délires du grand Brett Easton Ellis,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 octobre 2014

"Popular Problems" de Leonard Cohen : le testament n'en était pas un !

Honnêtement, on n'en avait pas tellement envie, de ce "nouveau Cohen" : "Old Ideas" nous allait bien comme testament impeccable d'une carrière qui avait systématiquement tutoyé les sommets. Et puis la collaboration avec Pat Léonard - on se souvient à peine de ses bidules avec Madonna - faisait un peu froid dans le dos. Et déjà la pochette bien laide pour confirmer nos craintes... Mais en une chanson, la touchante et hilarante "Slow", tous les doutes sont balayés : Len is back, et en pleine forme, malgré une voix qui s'enfonce dans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,