06 juillet 2020

"Homegrown" de Neil Young : la "time capsule" miraculeuse...

Qui suit Neil Young depuis un certain temps connaît forcément certaines caractéristiques pour le moins singulières de cet artiste qui se classe sans aucun doute parmi les vrais géants  de la musique du XXè siècle (et qui est l’un des seuls à ne pas être ridicule au XXIè siècle), au niveau d’un Bob Dylan ou des Rolling Stones – dont il rêvait à une époque de faire partie, souvenons-nous… Neil Young, au-delà de son génie de compositeur et de guitariste que nul ne conteste plus depuis longtemps, c’est à la fois un stakhanoviste et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 juin 2020

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : "American Stars 'n Bars" (1977)

Si l'on analyse "American Stars 'n Bars" avec un minimum d'objectivité, il s'agit sans aucun doute du premier disque "moyen" de Neil Young depuis son discutable premier album éponyme de 1968. Entre les deux, nous avons eu droit à une suite ininterrompue de chefs d'oeuvre et de grands disques, des plus plaisants au plus malaisants, grâce auxquels le Loner a posé les bases de son oeuvre. Il fallait bien que ça s'arrête un jour, et, d'une certaine manière, "American Stars 'n Bars" annonce clairement le chaos à venir au cours... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 juin 2020

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : "Ragged Glory" (1990)

"Ragged Glory" faisait suite au retour inattendu du Loner sur le devant de la scène avec la paire "Eldorado" et "Freedom", après la majeure partie d'une décennie "perdue" (ou tout au moins d'errances pour le moins déstabilisantes...) : Crazy Horse, le vrai, qui avait déjà pointé maladroitement son museau sur l'inégal "Life" (un album sous-estimé qui permettait à Neil d'expérimenter sans aucune retenue ni élégance son retour à l'électricité brutale...), était de retour. A sa sortie, cet album fit l'effet d'une bombe, et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 juin 2020

"Jusqu'au déclin" de Patrice Laliberté : Homo homini lupus est

Puisque la plateforme Netflix poursuit sa politique de développement d’un cinéma de genre « international » en finançant les films de jeunes réalisateurs à travers le monde, et puisque la perspective d’un effondrement, ou du moins d’un déclin, de notre civilisation est devenue d’actualité avec la pandémie du Covid19, il est difficile de ne pas être intéressés par le premier « film Netflix » venu de nos chers cousins québécois ! "Jusqu’au Déclin" ("The Decline", en langage « global ») est le premier long-métrage de Patrice... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 juin 2020

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : "Tuscaloosa" (2019)

"Tuscaloosa" pose problème. Ou peut-être au contraire, n'en pose aucun, ce qui revient au même. Tous ceux qui aiment un peu le Loner, même quand il raconte des conneries (désavouant le fabuleux "Time Fades Away" par exemple...), connaissent l'histoire de cette tournée, commencée dans la bonne humeur et le professionnalisme (enfin, entendons-nous bien, c'était quand même les années 70...) et qui a basculé dans une sorte d'horreur : conflits entre les musiciens pour de minables affaires de gros sous, et Neil qui part complètement en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 avril 2020

"Code 8" de Jeff Chan : polar social ?

Une chose que l'on doit reconnaître à Jeff Chan, c'est de croire à son sujet : après le court-métrage "Code 8" de 2016, il a écrit, produit et réalisé la version longue de son histoire en 2019, et on peut l'imaginer impliqué dans la préparation d'une série TV annoncée pour cette année. Pourtant, on doit aussi admettre que ce sujet, qui excite tant Jeff, n'a rien de particulièrement palpitant : on recycle ici encore une fois l'intégration de super-pouvoirs ("abilities") possédés par une partie de l'humanité dans le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 avril 2020

"Memoria - l'intégrale" de Paiement et Eid : naufragés de la réalité...

La question de sa pérennité est forcément quelque chose qui travaille toute création artistique, et lorsque l’on se consacre à l’anticipation, que ce soit dans le roman, le cinéma ou la Bande Dessinée, on court clairement le risque de perdre rapidement toute pertinence, voire même de sombrer dans le ridicule… surtout en notre époque d’accélération exponentielle de la technologie ! On nous rétorquera peut-être que la qualité artistique peut suffire à préserver une œuvre de l’obsolescence, ce qui n’est pas faux, mais... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 avril 2020

"Traverser l'autoroute" de Rocheleau et Bienvenu : les hommes ne pleurent pas... (Men don't Cry !)

Curieusement, il n’y a pas tant de BDs que ça qui explorent notre vie quotidienne, et la difficulté de maintenir des relations sous l’érosion de l’habitude et du temps qui passe et dévaste tout… alors qu’il s’agit là d’un sujet majeur aussi bien dans la littérature « traditionnelle » que dans le cinéma. Étonnamment, alors que la France est l’un des pays du monde où le 9ème Art est à la fois le plus populaire et le plus reconnu, et où nous lisons quotidiennement des mangas japonais et des comic books US, la BD canadienne, québécoise... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 mars 2020

"Lighter Fluid" des DeuxLuxes : Power Duo !

« Can’t seem to find what you want, what you need? / Searching for meaning, where does it lead? / Here and Now!» ("Lighter Fluid") A-t-on véritablement besoin d’être plus de deux pour monter un groupe de Rock digne de ce nom ? Depuis les White Stripes et les Kills, on sait que non. Et chaque mois nous confirme cette évidence : exit le power trio qui fut longtemps la recette magique du bon rock’n’roll, voici venu le temps du couple (à la ville comme à la scène ou non, officiel ou non, là n’est pas la question…).... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 mars 2020

"Lighter Fluid" des DeuxLuxes : Power Duo !

« Can’t seem to find what you want, what you need? / Searching for meaning, where does it lead? / Here and Now!» ("Lighter Fluid") A-t-on véritablement besoin d’être plus de deux pour monter un groupe de Rock digne de ce nom ? Depuis les White Stripes et les Kills, on sait que non. Et chaque mois nous confirme cette évidence : exit le power trio qui fut longtemps la recette magique du bon rock’n’roll, voici venu le temps du couple (à la ville comme à la scène ou non, officiel ou non, là n’est pas la question…).... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,