01 novembre 2019

"Chambre 212" de Christophe Honoré : chambre avec vue

En mettant en place un mécanisme que l'on situerait vaguement entre Bertrand Blier (sans la beauferie) et Raul Ruiz (sans la poésie ni l'étrangeté), Christophe Honoré change franchement de registre avec ce curieux "Chambre 212", dans lequel il se contente de mettre en scène un couple en crise divaguant entre regrets d'un passé perdu et hésitations devant un avenir incertain. Et dans lequel il aborde différentes hypothèses, qui lui permettent de convoquer dans un défilé souvent pesant, voire franchement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 septembre 2019

"Deux Moi" de Cédric Klapisch : le chat et les deux thérapeutes...

Klapisch est un cinéaste inepte, et la grande majorité de ses films sont incroyablement surestimés. D'ailleurs je ne crois pas avoir jamais "aimé" plus de 5 minutes de son cinéma, qui mélange confusément "légèreté" et "inconsistance". Et puis Klapisch a quand même "révélé" le pire acteur français de sa génération, l'imbuvable Romain Duris à la filmographie littéralement radioactive : rien que pour ça, il mérite d'être banni des encyclopédies sur le cinéma. En cherchant bien, je ne trouve qu'une seule chose... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 juin 2019

"Dix pour Cent - Saison 2" de Fanny Herrero : pour la parité dans le Cinéma !

La seconde saison de "Dix pour Cent" poursuit dans l'exacte continuité de la première, avec un imbroglio classique d'intrigues sentimentalo-professionnelles chez nos agents préfèrés, et l'ajout plus pu moins efficace d'une "star" française qui apporte la caution (et l'aspect faussement "méta") de son nom et de sa (supposée) vraie personnalité. Si du côté des agents, Camille Cottin, impériale, reste la meilleure raison de regarder la série, on notera que ce sont - sans grande surprise d'ailleurs - Fabrice Luchini et Juliette Binoche... [Lire la suite]
19 mars 2019

"Le Mystère Henri Pick" de Rémi Bezançon : c'est Pouchkine qu'on assassine !

Oh, que l'on aurait adoré aimer ce "Mystère Henri Pick", pouvoir opposer un cinéma populaire féru de littérature et de beau langage, célébrant l'intelligence, la culture, l'exigence créative même face à l'abêtissement programmé dans le cinéma commercial prônant le rire facile ou la violence décérébrée ! Oh, qu'on avait envie de voir le délicieux Luchini incarner une version doucement perverse de Bernard Pivot, avec tout le brio dont on le sait capable, lui qui, tout seul, se bat encore pour une certaine beauté de la langue française... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 décembre 2018

"Dix Pour Cent - Saison 1" de Fanny Herrero : Appelle mon agent !

A l'origine de"Dix pour Cent" et de son succès, il y a l'excellente idée de la part "d'agents" comme le fameux Dominique Besnehard, (immortalisé par Pialat dans "A nos Amours", quand même...) de retranscrire en série certaines de leurs mésaventures professionnelles - forcément transformées par la fiction puisqu'on suppose que la réalité serait souvent embarrassante, voire compromettante pour nombre de stars du cinéma français... Dans une jolie tradition que l'on peut faire remonter - si l'on est généreux - à certaines screwball... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,