04 novembre 2017

Séance de rattrapage : "Wakefield" de Robin Swicord

Si la tentation vertigineuse de notre propre disparition (ainsi que le plaisir pervers d'en mesurer l'impact sur ses proches) est suffisamment universelle - du moins je le suppose - pour constituer un bon sujet de livre ou de film, "Wakefield" est surtout une démonstration de ce qu'il ne faut pas faire. D'abord réduire ce "vertige métaphysique" de l'effacement à un banal coup de stress vis à vis de l'usure du couple et la sauvagerie du monde professionnel. Ensuite banaliser la "perversité" du voyeurisme en le ramenant à la reconquête... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 avril 2016

"Kung Fu Panda 3" des Studios Dreamworks : déliquescence avancée...

J'ai bien du mal à comprendre la grande bienveillance dont fait preuve la majorité des spectateurs de tous âges devant ce "King Fu Panda 3", dont l'énumération des véritables qualités tient sur un doigt de la main : la réussite de l'aspect visuel du film, entre l'évolution technologique et une indéniable inventivité de l'image (le monde des esprits, en particulier). Pour le reste, c'est "zéro pointé" : on recycle les thèmes du premier film, on ajoute une bonne couche de niaiserie américaine sur l'identité, les rapports père-enfant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 septembre 2014

Séance de rattrapage : "Godzilla" de Gareth Edwards

Pourquoi refaire "Godzilla", un mythe pour les geeks et les "nippophiles" plutôt qu'un véritable "classique" du cinéma ? Chances de réussite commerciale réduites, le grand public ayant traditionnellement peu de sympathie pour les combats de monstres radioactifs au milieu des décombres fumants de mégalopoles dévastées,  et retour de bâton assuré de la part des puristes... La bonne idée ici - la seule, en fait - aura été de confier la direction du film à Gareth Edwards, qui fait - après "Monsters" - un travail formidable, tant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 mars 2014

"Breaking Bad - Saison 5 (2ème partie)" : Voilà, la fin est parfaite...

On avait peur, bien sûr, que Vince Gilligan nous foire son chef d'oeuvre dans la toute dernière ligne droite : ce "Breaking Bad" qu'on a tellement aimé depuis 5 ans, pour son scénario fin, complexe et particulièrement bien articulé, ses interprètes mémorables, sa réalisation bien au dessus des standards de la série TV, etc. etc. ne pouvait pas, ne devait pas nous laisser avec un mauvais goût dans la bouche comme tant d'autres séries... Eh bien, non, pas de souci, comme dans "The Shield", autre série impeccablement conclue, la fin... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 février 2014

"Breaking Bad - Saison 5 (1ère partie)" : un exemple d'intelligence et de subtilité.

La cinquième saison de "Breaking Bad", ou plutôt la demi saison, puisque nous n'avons droit qu'à huit épisodes, se terminant par un excellent cliffhanger mais ne bouclant pas le nouveau fil narratif mystérieusement ouvert par la vision d'un Walter White chevelu et décati dans le premier épisode, est un exemple d'intelligence et de subtilité. Ce n'est sans doute pas la plus excitante ni la plus jouissive de la série, le ton en étant définitivement plus tendu, plus sombre, moins humoristique pour accompagner la dernière étape de la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 mai 2013

"Breaking Bad - Saison 4" : Chef d'Oeuvre !

Qu'est ce qui fait la brillante excellence de "Breaking Bad", qui touche avec sa quatrième saison à une sorte de perfection dont bien des films de "vrai" cinéma peuvent être jaloux ? La qualité d'une écriture qui ne prend jamais - comme tant d'autres séries qui ne jouent que sur notre addiction - la spectateur pour un gogo à qui on fait tout avaler ? L'excellence d'une interprétation qui permet à ses personnages d'une ambiguïté totale d'évoluer de manière totalement crédible sur la distance ? Une mise en scène parfaitement classique... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 19:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 septembre 2012

"Total Recall" de Len Wiseman : un film qui pue l'ennui, voire la mort...

Le "Total Recall" de Verhoeven était un film assez bancal qui avait ses quelques moments de grâce, sans doute parce que Verhoeven n'était certainement pas un manche à la mise en scène. Le "Total Recall" de 2012 - pas besoin de se souvenir de qui est le metteur en scène, en fait - est un blockbuster surproduit, à l'esthétique et aux idées pompées sur les "Blade Runners" et "Cinquième Elément" d'autrefois, qui se contente paresseusement d'assaisonner plus ou moins le même scénario paranoïaque de scènes d'action aussi continues que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 août 2012

"Breaking Bad - Saison 3" : des moments de pur génie !

La troisième saison de "Breaking Bad", peut-être la "dernière" grande série US, alors que la veine semble s'épuiser, en confirme la supériorité sur tous les fronts : scénario puissant, qui ne cède jamais à la facilité, et nous offre trois ou quatre épisodes vraiment sidérants avec des moments de pur génie, interprétation de premier plan (d'ailleurs il me semble que Bryan Cranson et Aaron Paul ont tous deux reçus des Emmy Awards pour cette saison) et surtout mise en scène ambitieuse, plus "cinématographique" que celle de 90% des séries... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 avril 2012

Séance de rattrapage : "Contagion" de Steven Soderbergh

On sait la singularité du cinéma de Soderbergh, qui est peut être d'ailleurs de ne pas laisser de marque immédiatement reconnaissable. Ce "Contagion", chronique hyper-réaliste d'une pandémie non encore survenue, on l'attendait du côté de "Traffic" avec ses récits parallèles couvrant un maximum de terrain sur le sujet. Et puis non, on a droit à un drôle d'objet glacial, quasiment pédagogique quant à sa description de la réponse humaine à la catastrophe : du coup, les quelques scènes "à pathos" tombent complètement à plat, comme si... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,