20 décembre 2018

"Glastonbury 2000 (live)" de David Bowie : starman !

Contrairement à ce qu'on imagine souvent, étant donné son importance musicale (et sociétale...), David Bowie n'a jamais été un grand performer scénique : trop cérébral sans doute, trop introverti peut-être derrière ses masques et sa flamboyance théâtrale, il maintenait une "distance de sécurité" entre lui et son public, et ne se livra jamais au rituel du "rock'n'roll sacrifice" qui a permis aux monstres du Rock - Morrison, Iggy, et bien d'autres - de transcender sur scène les limites de la musique et de sa représentation. Pire... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

25 avril 2017

Revisitons le cinéma déviant de David Lynch - "Twin Peaks : Fire Walk With Me" (1991) : le cauchemar ne faisait que commencer.

Je fais partie des gens qui avaient profondément haï "Twin Peaks : Fire Walk with Me" à sa sortie en 1992. Ma rage résultait en grande partie de ne pas retrouver dans le film l'atmosphère délicieuse de la série qui m'avait enchantée un an plus tôt, et d'être resté perplexe devant un récit qui se contentait de nous décrire trivialement toutes les étapes du calvaire de Laura Palmer que nous avions mis une saison et demi à décrypter. Plus de 25 ans ayant passé, il y a prescription, et il m'était possible de revoir pour la seconde fois ce... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
17 octobre 2016

Bowie au cinéma : "Labyrinthe" de Jim Henson (1986)

30 ans après sa sortie, le "Labyrinthe" de Jim Henson (co-créateur des Muppets et réalisateur de l'assez excellent "Dark Crystal") va être forcément regardé d'un autre œil que celui qui avait été le nôtre à sa (décevante) sortie en salles. C'est que Jareth, le roi des Goblins, qu'on avait trouvé un peu ridicule à l'époque avec sa chevelure synthétique et ses mimiques outrées, est désormais bel et bien mort, et que la nostalgie qui nous a étreint depuis ce jour funeste de janvier 2016 colore rétrospectivement la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 juin 2016

Promenade à travers la discographie de Bowie : "A Reality Tour" (2004)

Contrairement à ce que beaucoup semblent imaginer aujourd'hui que le temps a fait son oeuvre (son sale boulot), Bowie et la scène, ça n'a jamais été facile. Si ce n'était la fascination éperdue qu'il exerçait sur nous, il faut objectivement reconnaître que ses "live" ont été toujours irréguliers : entre la froideur naturel d'un artiste plus passionné par le développement de concepts que par l'offrande dionysiaque à un public enamouré, et ce que l'on ne peut que qualifier de "tendance au mauvais goût", il y a dans les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 mai 2016

Promenade à travers la discographie de Bowie : "Never Let Me Down" (1987)

Etape obligée d'une revisite de la discographie complète de David Jones, dit Bowie, les albums "maudits" (haïs par la planète entière) de la fin des années 80, que, à l'époque, sans doute mû par mon goût un peu stupide pour la provocation, j'avais défendu contre leurs détracteurs. Et en particulier ce "Never Let Me Down", supposé nadir absolu de la carrière de notre génie adoré. Bon, je me souviens que, en dépit de l'atroce mauvais goût de la tournée Glass Spider qui avait suivi (et était passée par la Courneuve, pour un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 mars 2016

Promenade à travers la discographie de Bowie : Reality (2003)

La dure réalité, c'est que "Reality" est le SEUL album de David Bowie que je n'ai pas acheté, ni même écouté lors de sa sortie. En 2003, rien de tout ça ne me semblait pertinent : à l'époque j'écoutais les White Stripes ou Adam Green, loin, bien loin du rock à l'anglaise classique de "Reality". La disparition de Bowie m'a évidemment donné envie de me plonger dans cet album en général peu aimé : quelle ne fut pas ma surprise de découvrir un disque vraiment... plaisant, illuminé par de vraies bonnes chansons : "New Killer Star" qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 février 2016

Promenade à travers la discographie de Bowie : Heathen (2002)

"Hours..." avait été une vraie déception, un retour inattendu, après les ambitieux - et réussis - "1. Outside" et "Earthling", à une sorte de pop rock tranquille et pas très inspiré. Disons-le tout de suite, "Heathen", même s'il suit le même chemin, met la barre bien plus haut : des compositions qui se tiennent honorablement, même si l'on est encore loin du génie des années 70-80, évidemment, un chant classieux de crooner post-moderne finalement souvent irrésistible (même si moins de distance - le "problème" habituel de Bowie -... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 février 2016

"Blackstar" de David Bowie : David et moi

C'est bien simple, je dois une fière chandelle à David. En 1972, avec "Ziggy", un disque qu'il avait écrit pour moi, et juste pour moi, je le sais - n'allez pas me essayer de me convaincre du contraire ! - il m'a sauvé. De la banalité, des chemins déjà tout tracés, de l'ennui, de la peur aussi. J'ai rencontré Vincent à Londres et nous avons vécu tous deux 3 semaines au rythme de "Ziggy", entrant chez des disquaires toutes les trois heures pour l'écouter et pouvoir continuer à respirer. J'ai ensuite perdu la trace de Vincent mais ce... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 janvier 2016

La mort de notre adolescence: Bye bye, Starman!

Cette fois, c'est fait, le dernier clou du cercueil de notre adolescence, à nous qui avons plus de cinquante ans (et 40 ans de rock'n'roll dans les veines), a été planté, et le cercueil est en train de descendre dans la fosse, sous la pluie froide de ce mois de janvier 2016 qui commence presque aussi mal que janvier 2015. Bowie, même si depuis le milieu des eigthies et un "Let's dance" de funeste mémoire, quelque chose s'était rompu entre LUI et nous, reste l'artiste le plus important de nos années de formation. Oui, plus que Lou Reed... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 juillet 2015

L'enfer des compilations : "Nothing Has Changed. 2CD version" - la perte de l'inspiration ou l'usure du temps...

Construite par ordre chronologique (à la différence de sa version "jumelle" en 3 CDs), cette nième compilation des titres les plus "commerciaux" de Bowie prouve - paradoxalement ou au contraire logiquement - que, entre 1968 et 2015, tout a changé ! Comme on démarre avec des chansons absolument sublimes ("Space Oddity", "The Man who sold the World", "Changes", ce genre de - jolies - choses...) et on termine dans la banalité la plus complète, voire l'horreur totale (le dernier single, "Sue", est une purge jazzy inécoutable et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,