27 novembre 2020

"K.G." de King Gizzard & The Lizard Wizard : Microtons, orientalisme et confinement

Un groupe qui a toujours foncé vers l’avant, sans avoir jamais peur de franchir les limites du bon (?) goût, voire parfois – très rarement, quand même – du n’importe quoi, a-t-il le droit de regarder en arrière sans décevoir l’immense amour que ses fans lui portent dans le monde entier ? Voilà bien une question que l’on ne pensait pas se poser un jour à propos de King Gizzard & the Lizard Wizard, les géniaux Australiens psychédéliques. Alors même que leur rythme de production de nouvelle musique a baissé (après les fameux 5... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 juillet 2020

"Stateless de Elise McCredie, Cate Blanchett et Belinda Chayko : "Accueillir toute la misère du monde..."

Notre monde va mal, c'est une évidence pour tout le monde. Mais sans doute encore plus criante pour les dizaines de millions (bientôt les centaines ?) de réfugiés forcés de quitter, souvent au péril de leur vie, leur pays en guerre, leur nation qui veut leur mort, leur continent où il n'est plus possible de même survivre. Des gens, comme vous et moi, entassés dans des refuges de fortune, livrés avec leurs enfants à la violence, ou bien, comme ceux dont "Stateless" nous raconte l'histoire, détenus dans des camps où ils attendent une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 juin 2020

"Look Alive" par The Stroppies : pas gai d'avoir 20 ans en 2020 !

2019 avait vu la remarquable apparition des Stroppies, jeunes Australiens perpétuant la tradition « locale » d’une indie pop allègre et lumineuse, qui nous renvoyait, mais sans nostalgie, aucune aussi bien aux « enfants du Velvet » qu’à l’énergie de la scène néo-zélandaise des années 90. Et leur réjouissant Whoosh ! avait échoué juste au pied du podium des albums indispensables de l’année. Pas si mal pour un groupe qui affirmait vouloir créer une « musique ouverte, avec une approche de collage aléatoire... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 mai 2020

"Feral" de RVG : textes percutants et urgence émotionnelle

« Come Monday morning / You may find me dead / You may not find my body / But you might find my head / In a motel closet / or under a motel bed / This is the life that I lead » (Lundi matin, tu me trouveras peut-être morte, tu ne retrouveras peut-être pas mon corps, mais au moins ma tête dans un placard de motel, ou bien sous le lit… c’est la vie que je mène…) La chanson s’appelle Alexandra, et a même été un single, et cela fait très longtemps qu’on n’avait pas vu un album commencer de manière aussi... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 février 2020

"The Slow Rush" de Tame Impala : la soupe tiède...

Allez, on va se fâcher avec plein de gens très bien, mais la sortie de "The Slow Rush", le quatrième album de Tame Impala après cinq ans d’attente est l’occasion parfaite d’écrire ce que nous pensons réellement, aujourd’hui en 2020, de la musique de Kevin Parker. Et, imaginez-vous, c’est loin d’être du bien ! Dix ans seulement ont passé, mais qu’elle semble loin, l’époque où nous découvrions les bidouillages inspirés du tout jeune Kevin, qui sortait de sa chambre de post-ado avec sous le bras les chansons psyché et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 janvier 2020

"Ghosteen" de Nick Cave : l'homme dans le labyrinthe

L'album le plus marquant de 2019 est aussi celui sur lequel on a le moins envie d'écrire. Car que rajouter aux mots et aux sons que peut produire un homme qui a perdu son enfant ? Et d'autant plus quand cet homme est l'un des artistes les plus féconds, non, les plus essentiels de la musique de ces dernières décennies ? Après le choc obscène de l'accident et de la disparition qui avait vrillé dans l'horreur son album précédent, d'une noirceur absolue, Nick Cave revient cette fois arpenter dans tous les sens les terres... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 novembre 2019

Robert Forster à la Boule Noire (Paris) le jeudi 28 novembre

20h40 : Robert Forster nous avait promis de venir accompagné de son épouse au violon – d’ailleurs c’était même inscrit sur le billet… - mais il est bel et bien seul, avec sa guitare acoustique, sur la scène de la Boule Noire, par ailleurs remplie de fidèles des Go-Betweens. On aurait aimé avoir un mot d’explication sur cette absence, mais on n’en saura rien de plus… En attaquant son set par trois chansons de son ancien groupe, dont I’m All Right, premier extrait de leur plus bel album, “16 Lovers Lane”, Robert nous envoie... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 octobre 2019

King Gizzard & The Lizard Wizard à lOlympia (Paris) le lundi 14 octobre

21h45 : les sept Australiens, rois du Rock psyché sous toutes ses formes imaginables - et dieu sait que Stu Mackenzie et sa bande ont de l'imagination ! - entrent sur la scène de l'Olympia noyée dans un bain de couleurs chatoyantes. Le public est en liesse, tout s'annonce pour le mieux pour King Gizzard & The Lizard Wizard. Ceux d’entre nous qui étaient au Bataclan en mars 2018 savent qu’il va être difficile de faire mieux... mais c'est sans compter avec le talent caméléonesque du groupe. On attaque façon heavy metal avec... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 septembre 2019

"Infest the Rat's Nest" de King Gizzard & The Lizard Wizard :

Puisque le monde va s’effondrer sous la pression de la race humaine dans les prochaines décennies, puisque toute idée de fuite vers d’autres planètes, comme certains en rêvent, n’est qu’une illusion promise à l’échec, nos amis mutants australiens se sont dit qu’ils tenaient là le parfait prétexte de nous pondre un nouveau volet de leur aberrante saga protéiforme : Infest the Rats’ Nest, le nouveau King Gizzard & The Lizard Wizard – et leur second album en 2019 après le suave et boogie Fishing for Fishes - sera donc un disque... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 juillet 2019

The Stroppies au Supersonic (Paris) le vendredi 5 juillet

22h30 : le quatuor de Melbourne entame donc ce qu'ils nous déclareront être leur premier set européen : on est flattés qu'ils aient choisi Paris, et eux ne savent pas comment nous remercier, mais Gus - affable et drôle - ne se privera pas de nous le répéter. Le son est impeccable où je suis placé au premier rang, entre Gus et Claudia, mais les lumières impossibles. Bon, dès Nothing At All, pas vraiment de surprise, on retrouve ces rythmes speedés ("Crazy Rythms", comme disaient les Feelies...) avec ces guitares carillonnantes. On... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,