07 novembre 2019

"Westworld - Saison 2" de Jonathan Nolan et Lisa Joy : Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement...

"Westworld" a tout du phénomène "baudruche", exagérément encensé lors de sa première saison, qui se dégonfle pitoyablement dès la seconde. Une bonne partie du public a en effet purement et simplement décroché au fil des 10 longs, longs et parfois pénibles épisodes, qui ont vu Jonathan Nolan - coutumier du fait, n'ayons pas peur de le souligner - et Lisa Joy complexifier à outrance leur narration, le tout pour traiter des thèmes qui par eux-mêmes ne sont pas simples. Même si Nolan a semble-t-il pris de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

06 juillet 2019

"Yves" de Benoît Forgeard : Yves mon Amour

Il y a, derrière ce très, très mauvais, cet exceptionnellement mauvais film qu'est "Yves" une pléthore d'excellentes idées, qui, mises entre d'autres mains, auraient pu donner quelque chose d'intéressant : la manière dont l'IA se nourrira / se nourrit de nous, de nos idées, de notre savoir, voire de nos rêves, pour en fournir une version "techniquement supérieure", et, évidemment, humainement inférieure ; la fascination incontrôlable de l'être humain pour ses propres créations, qu'elles soient des robots ou bien des divinités ; la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 juillet 2018

"Tau" de Federico D'Alessandro : Imbécilité Artificielle

L'Intelligence Artificielle arrive, elle est déjà là dans l'industrie, elle va changer fondamentalement notre existence, nous supplanter sur la Planète, elle ne signifie ni plus ni moins que la fin de l'humanité d'après certains des plus brillants penseurs contemporains. Le sujet de "l'AI" agite logiquement le petit monde de la littérature de SF depuis toujours, et a peu à peu donné lieu à quelques films notables sur (ou autour) du sujet, de, bien entendu, "2001" au plus récent, et fort réussi, "Ex-Machina". Il était donc logique... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 décembre 2017

Revoyons les classiques de la S.F. : "2001 : l'Odyssée de l'Espace" de Stanley Kubrick (1968)

Une ouverture sublime, un long tunnel planant, un suspense cybernétique infernal, puis un final halluciné : il y a tout dans "2001 : l'Odyssée de l'Espace", et avant tout la meilleure illustration du génie d'un réalisateur visionnaire comme l'histoire du Cinéma en compte très peu. "2001" ouvre littéralement une brèche d'infini dans l'imagination des spectateurs, qui suffoquent un peu, à la fois dépassés et hypnotisés : comme le personnage de l'astronaute, seul et flottant dans le cosmos, chacun d'entre nous est seul, face au silence... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 décembre 2017

"Westworld - Saison 1" de Jonathan Nolan et Lisa Joy : Ex Machina

Ouf ! L'espace de quelques épisodes assez ennuyeux à mi-parcours, on a eu vraiment peur pour "Westworld". En sur-complexifiant sa narration, en multipliant les énigmes au point de sembler s'acculer elle-même dans une impasse logique, la dernière série "de prestige" de chez HBO a vacillé : allions-nous vers une répétition de l'atroce "syndrome de Lost" ? L'intelligence et l'élégance de la conclusion proposée dans les deux derniers épisodes, qui boucle (à peu près) toutes les intrigues, et apporte des résolutions extrêmement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
16 mars 2016

Séance de rattrapage : "Ex Machina" d'Alex Garland

Grand lecteur depuis mon adolescence de S.F. (je ne parle pas ici de Space Opera ou d'Heroic Fantasy, que j'ai tendance à considérer comme des genres mineurs), j'entre avec un a priori forcément positif dans un film comme "Ex Machina", dont je découvre - sans rien avoir lu dessus avant, pour ne pas être influencé ou déçu - que le scénario renvoie intelligemment à Asimov ou encore à Dick (pour la seconde meilleure scène du film, reprenant directement une obsession phildickienne, celle du doute sur sa propre réalité). J'apprécie le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
21 mars 2014

"Her" de Spike Jonze : une belle anomalie...

Jusqu'à présent, j'étais resté assez sceptique devant les tours de magie de Spike Jonze, ses scénarios trop malins et son cinéma trop conceptuel pour être vraiment touchant. Et là, dans ce "Her" qui respecte pourtant les canons du cinéma de Spike Jonze, quelque chose de différent advient : l'émotion, omniprésente - mais pourtant infiniment subtile, fragile -, contrebalance enfin le trop-plein d'intelligence d'une histoire de SciFi par ailleurs incroyablement crédible (ça se passe dans quelques années, mais honnêtement, il suffit de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 01:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,