22 janvier 2016

Réécoutons les Classiques du Rock : "On the Beach" de Neil Young (1974)

1974, Neil est sur la plage, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il a une grosse déprime. Deux amis morts connement, sa maison de disques qui ne veut pas publier "Tonight's the Night", dans lequel il a gueulé toute sa rage et tout son désespoir, et un horizon pas très clair qu'il scrute en vain : après le carton planétaire de "Harvest", Neil ne sait pas trop ce qu'il a envie de faire. Peut-être empaqueter un peu plus joliment, et modestement aussi son "blues", pour que Reprise (et le grand public...) ne remarque pas trop le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 janvier 2016

Séance (tardive) de rattrapage : "38 Témoins" de Lucas Belvaux

Un "Belvaux" médiocre, c'est finalement assez rare, mais là, ce "38 témoins" n'est guère défendable : sur un thème important et peu traité au cinéma, celui de la lâcheté et de l'indifférence qui gangrènent nos sociétés de plus en plus individualistes, Belvaux a tout faux, entre un scénario illustrant mal ce fameux sujet (la culpabilité dévorante de cet homme n'étant pas descendu dans la rue à 3 trois heures du matin alors qu'une femme y criait est quand même assez peu crédible...), dialogues très écrits en décalage avec le réalisme... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 janvier 2016

"Snoopy et les Peanuts - le film" de Steve Martino: inadaptable !

Il faut saluer la réussite artistique que constitue la traduction graphique du célébrissime - et génial - comic strip de Schulz, "les Peanuts" en animation : il y a une vraie intelligence dans ce passage au grand écran, puisqu'on retrouve - malgré la couleur, malgré le "volume" de l'image de synthèse - la simplicité élégante, la vigueur du style graphique de Schulz, en particulier grâce à la jolie trouvaille des traits caractéristiques de la BD rajoutés pour exprimer le mouvement ou certaines expressions des personnages. Il est donc... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 janvier 2016

"Les 8 Salopards" de Quentin Tarantino : ça devait arriver...

Voilà, ça devait arriver un jour, mais on est quand même désolés pour le coup : Tarantino a réalisé un film médiocre. Pas un mauvais film, bien sûr, parce que Tarantino sait bien évidemment toujours filmer avec grâce et intelligence, et parce qu'il a confié le rôle principal et le souffle de son film à Samuel L. Jackson, et la B.O. (nouveauté !) à Morricone. Sinon, c'est la cata : un format super-scope dont il ne fait rien, des dialogues continuels sans grandes étincelles, des acteurs en roue libre (Roth est encore plus cabotin que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 janvier 2016

Revoyons les classiques de la série TV : "24 Heures Chrono - Saison 4"

Dans le monde hystérique et paranoïaque de "24 Heures Chrono", cette quatrième saison annonçait l'heure de la redite, du radotage. Pas forcément un éternel retour de la même fiction et des mêmes personnages, ce qui aurait pu générer des mécanismes nouveaux et intéressants, mais un bégaiement du système lui-même, qui semble condamné à ré-utiliser ad nauseam des mêmes recettes, accumulant rebondissements frénétiques - et bien entendu invraisemblables - jusqu'à l’écœurement du spectateur. On ne niera pas cependant, passé une première... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 janvier 2016

"Night Fare" de Julien Seri : UNE bonne idée et rien d'autre...

Tout amateur de série B ne peut être que séduit par le "pitch" de ce "Night Fare" (et pourquoi pas "Tarif de Nuit", ça sonnait bien aussi, non ?) : un taxi tueur, ça a de bons relents de "Duel" ou de "Christine", non ? Ce n'est malheureusement pas la piste que suit Seri, dévoilant bien trop tôt que le conducteur est le vrai "monstre", une sorte de ninja invincible plus ridicule qu'effrayant, avant de lui conférer dans un dernier retournement pas très ragoûtant le statut honorifique de "nettoyeur" de la lie de notre société (flics... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 janvier 2016

"Le Réveil de la Force - Star Wars VII" de JJ Abrams : si "le Réveil de la Force" était un film...

Il est complètement inutile de prétendre "critiquer" "Le Réveil de la Force", objet de consommation marketé à outrance, symbole sociétal, élément d'un mythe à la dimension des ambitions de notre monde... bref, tout et n'importe quoi sauf un "film de cinéma" au sens traditionnel du terme. S'il s'agissait d'un film, je dirais qu'il est bien dirigé (c'est-à-dire correctement rythmé et construit, avec quelques scènes frappantes, surtout au début et à la fin quand même), plutôt bien interprété, avec une mention spéciale à Adam Driver... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
15 janvier 2016

"Mistress America" de Noah Baumbach : un nain...

Mais qu'est-ce que c'est que ce (mauvais) film ? Qu'est-il arrivé au Baumbach que l'on aimait, qui nous charmait comme un petit Woody Allen dans ses œuvres précédentes ? Pire, qu'est-il arrivé à la critique qui se laisse convaincre par un "machin" aussi bancal, prétentieux, vide ? "Mistress America" cumule les erreurs et les maladresses, et réussit - assez remarquablement - à nous faire mourir d'ennui devant le ressassement stérile des mêmes situations, conflits, états d'âme, etc. et à nous rendre fous de rage devant des personnages... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 janvier 2016

Relisons les classiques de la BD franco-belge : "Monsieur Jean - Tome 1 : l'Amour, la Concierge" (1991)

Je l'avoue d'emblée : "Monsieur Jean" et Dupuy / Berberian m'irritent plutôt, avec leur discours finalement assez convenu sur le milieu "bobo" parisien, et un certain nombrilisme complaisant. Il suffit de comparer la gentillesse anodine de leur vision avec la manière dont Martin Veyron étrillait littéralement la société parisienne et le monde de l'Art et des affaires dans les années 80 avec son "Bernard Lermite" pour se rendre compte de combien on est ici dans l'anodin. Les stéréotypes sur l'amour - la séduction, la drague, les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 janvier 2016

Au purgatoire du cinéma d'action : "Broken Arrow" de John Woo (1995)

Même si, après "Chasse à l'Homme", "Broken Arrow" permit à l'époque à certains admirateurs (impatients et infidèles) de John Woo d'enterrer prématurément le maître chinois perdu dans l'enfer du cinéma de genre hollywoodien, ce film reste un western moderne plutôt divertissant, tendant vers l'abstraction élégante et générant une belle violence cinétique et stylisée. Si l'on ajoute la superbe gestion de l'espace - désertique en particulier -, qui prouve que Woo - comme c'est souvent le cas des cinéastes "émigrés" (je pense à Antonioni... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,