10 avril 2015

Séance de rattrapage : "Still the Water" de Naomi Kawase

La plupart du temps pas très adepte du cinéma de Naomi Kawase, souvent ennuyeux, régulièrement dans la pose et l'esthétisme creux, je me suis laissé tenté par les critiques qui présentaient "Still The Water" comme la plus grande réussite de la réalisatrice depuis l'excellent "Shara"... Et, de fait, le film a fonctionné pour moi, même si les défauts habituels de Kawase sont bel et bien toujours là, et peuvent rendre la vision du film rédhibitoire. Ce qui marche, donc, dans "Still the Water", au delà de la beauté stupéfiante de la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 avril 2015

"Peaky Blinders - saison 1" de Steven Knight : une saison, et ça suffira, merci bien !

Dans le rayon "une saison, et ça suffira, merci bien !", voici "Peaky Blinders" grand petit moment de pusillanimité télévisuelle : réalisée par des Anglais qui ont très envie de paraître américains, écrite par des scénaristes qui ne veulent surtout pas se risquer à une idée nouvelle, interprétée par des acteurs qui se cantonnent frileusement dans les stéréotypes du genre, mise en scène avec un souci d'esthétisme anesthésiant, "Peaky Blinders" est une sorte d'ectoplasme de "Boardwalk Empire", un rêve de "Gangs of New York", mais alors... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 avril 2015

"Shaun le Mouton - le Film" des Studios Aardman : welcome back !

Divine surprise, "Shaun le Mouton" nous donne d'excellentes nouvelles des Studios Aardman et de leur maîtrise absolue de la "pâte à modeler", après de longues années de productions moins marquantes. "Shaun le Mouton", ce n'est pas tout à fait le niveau de "Wallace et Gromit", mais cela n'en est pas très loin quand même : cette beauté si touchante naissant de la technique, ces personnages tellement humains, finement construits (la palme revenant ici au remarquable méchant), cet humour so british qui fait mouche à chaque fois, quel... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 avril 2015

"Love Song" de Philippe Djian : sans points d'interrogation !

On sait bien que Djian est devenu un auteur routinier, que l'on a tendance à retrouver plus par habitude que par vrai désir... mais dont on espère encore l'une de ces fulgurances que l'on aimait jadis chez lui. "Love Song" me paraissait plus attrayant que ses deux précédentes livraisons ("Vengeances" et "Oh") du fait de son contexte rock'n'rollien, mais il se confirme rapidement que Djian n'a pas l'intention de traiter bien sérieusement ce sujet - là, et qu'il préfère nous balader encore une fois à travers une de ces histoires d'amour... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 avril 2015

La culture des navets au Pays des Contes de Fées : "La Belle et la Bête" de Christophe Gans (2014)

Catastrophe industrielle sans équivalent en 2014 (au XXIème siècle? ), la version du "conte classique" (de Mme Leprince de Beaumont) "la Belle et la Bête" que nous propose le regretté Christophe Gans (regretté, car désormais définitivement mort aux yeux de tous les anciens fans de Starfix, dont je fais partie, ou au moins en état de mort cérébrale) cumule de manière hallucinante les défauts les plus rédhibitoires, au point que le spectateur accablé n'ose même plus en rire. Car comment pardonner cette laideur de l'image qui dépasse les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 avril 2015

Lire ou relire Le Carré, immense écrivain de notre temps : "Une Vérité si Délicate" (2013)

Le dernier - et absolument remarquable - roman en date de l'inépuisable Le Carré emboîte dans une intrigue addictive deux thèmes "politiques" actuels forts : les "whistle blowers" et la substitution progressive des armées "nationales" par des sociétés de mercenaires privées. Seulement en cela, "Une Vérité Si Délicate" serait déjà un livre important, qui nous aide à mieux comprendre - quitte à s'en désoler - le monde dans lequel nous vivons désormais. Ce qui élève le livre au dessus de la production courante, voire même de bien... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 avril 2015

"L'Aubergine", une excellente option pour dîner à Villeneuve-les-Avignon

Au coeur du superbe petit centre ville de Villeneuve les Avignon, les restaurants se bousculent, tous plus attrayants les uns que les autres, le choix est donc difficile. Je vous recommanderai l'Aubergine, à l'ambiance bistro élégant, où pour relativement pas trop cher, vous pourrez vous offrir quelques belles sensations. Nous n'oublierons pas de si tôt l'incroyable velouté de choux fleurs au citron, digne d'un gastro, ou les gambas à l'ail, aussi bonnes que dans les bars traditionnels d'Andalousie (c'est dire !). Mais le parmentier... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 avril 2015

"Moonlight" de Hanni El Khatib : les Von Bondies à lui tout seul ?

J'avais loupé le premier album de Hanni El Khatib - peut-être à cause du manque de "crédibilité garage" du nom de l'artiste ? Honte à moi... -, "Moonlight" me servira donc de séance de rattrapage : ici, il y a presque tout ce que j'aime... des mélodies imparables qu'on apprend vite à chanter, des riffs bien saignants pour nos séances d'air guitar, du funk lourd qui nous rappelle le coup du Clash sur "Magnificent Seven", et qui vire même disco dans le final irrésistible de l'album, du garage rigolard, du glam fier de l'être, du psyché... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 avril 2015

Séance de rattrapage : "Downton Abbey - Saison 1" de Julian Fellowes

Si "Downton Abbey" était américain, il faut bien dire qu'on ne le regarderait même pas : un scénario qui abuse des ressorts du soap "classique", une mise en scène insipide qui dessert souvent le récit, une absence de "profondeur" consternante, alors que nombres de thèmes ici traités se prêteraient si bien à de vraies ambitions (la société qui mue, le poids des rituels, les mensonges et les faux semblants, la prise de conscience politique... tiens, ce sont des sujets que James Ivory a d'ailleurs travaillés, et pas mal du tout, dans ses... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 avril 2015

Séance de rattrapage : "Mommy" de Xavier Dolan

"Quand on aime la Vie, on va au Cinéma", proclamait un slogan ringard à l'époque où l'on se préoccupait de la désaffection des spectateurs envers le 7ème Art. Nous, on le savait bien, sans qu'on nous l'assène dans une pub... Sauf que, honnêtement, depuis une paire de décennies, combien de fois avons-nous ressenti devant un film cette énergie, cette férocité, ce flamboiement de la vie ? (Pialat, nous manque, et infiniment...). Alors, on peut toujours trouver à redire à "Mommy", sur le plan du fond (des personnages excessifs servis en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,