03 août 2015

"The Killing (Forbrydelsen) - Saison 1" : au delà des limites du genre et du format

Portée par des critiques quasi unanimement élogieuses, "Forbrydelsen" n'est pourtant pas exempte de défauts, le plus important étant sa longueur : près de 20 heures (correspondant à 20 jours) pour résoudre une énigme, aussi passionnante soit elle, c'est vraiment trop, et cela force les scénaristes à multiplier de façon trop systématique les fausses pistes et les erreurs des enquêteurs pour "meubler" des épisodes qui finissent par se répéter. Cela a aussi le désavantage de garantir que la révélation finale, même en ménageant assez de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 août 2015

Bien déjeuner ou dîner à deux pas du Palais des Papes, c'est possible au "46"

  Il est si facile d'être déçu quand on déjeune ou on dîne à Avignon, cité ultra-touristique remplie de "restaurants" qui n'en ont que le nom, surtout près du Palais des Papes et du "Pont d'Avignon", qu'il faut célébrer la franche réussite que constitue ce "46". Se présentant modestement comme un "Bar à Vin", voici un restaurant moderne d'apparence (la salle est des plus agréables, les plats sont présentés avec une touche d'originalité élégante bienvenue) et classique de facture : car ici, tout est simple et traditionnel, mais... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 août 2015

Lire ou relire Le Carré, immense écrivain de notre temps : "L'Espion qui venait du Froid" (1963)

Premier livre du tout jeune (alors) John Le Carré, qui venait de lâcher l'IS, horrifié par ce qu'il avait vu, et décidait de mettre son talent d'écrivain naissant au service d'une peinture brutale de la dégénérescence éthique et morale dont il avait été témoin (avec le plein accord de ses anciens employeurs, comme le précise une passionnante préface rajoutée récemment), "l'Espion qui venait du Froid" eu un impact immense, et plaça Le Carré sur la carte des écrivains qui comptent. Le lire ou le relire en 2015 permet de constater à la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 juillet 2015

"Le Petit Prince" de Mark Osborne : The Little Prince Revisited !

Qu'on l'aime ou pas, il est indéniable que le célèbrissime livre de St. Exupéry est un délire poétique impressionnant, une oeuvre irréductible à la raison comme aux sentiments, une sorte de monument d'autant plus imposant qu'il avance sous couvert d'une oeuvre enfantine. Le contresens absolu du film de Mark Osborne est donc d'utiliser le récit initial comme prétexte pour réaliser l'un de ces "films à message" dont est friand le grand public américain : que ce message (une sorte d'ode à l'enfant en nous que nous avons oublié...) soit... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 juillet 2015

L'enfer des compilations : "Nothing Has Changed. 2CD version" - la perte de l'inspiration ou l'usure du temps...

Construite par ordre chronologique (à la différence de sa version "jumelle" en 3 CDs), cette nième compilation des titres les plus "commerciaux" de Bowie prouve - paradoxalement ou au contraire logiquement - que, entre 1968 et 2015, tout a changé ! Comme on démarre avec des chansons absolument sublimes ("Space Oddity", "The Man who sold the World", "Changes", ce genre de - jolies - choses...) et on termine dans la banalité la plus complète, voire l'horreur totale (le dernier single, "Sue", est une purge jazzy inécoutable et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 juillet 2015

"Les Petits Rien - Tome 7 : Un Arbre en Furie"de Lewis Trondheim : plus rien du tout...

Septième tome des "Petits Riens"de Trondheim, et malgré notre enthousiasme vis à vis de cette compilation sympathique de commentaires pince-sans-rire et de mini-chroniques sur sa vie quotidienne, Lewis Trondheim semble ici arriver au bout de son rouleau : moins pertinent, moins amusant, pour tout dire moins intéressant que ces prédécesseurs, cet "Arbre en Furie" est une vraie déception. Sans doute Trondheim nous a-t-il déjà que trop familiarisés avec ses petites manies, ses peurs plus ou moins fondées, ses interrogations fondamentales... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 juillet 2015

L'enfer des compilations : "The Definitive Simon and Garfunkel" - la soupe est servie !

Malgré l'inexplicable bonne réputation dont jouissent encore Simon and Garfunkel en 2015, il importe que quelques voix s'élèvent pour rétablir la stricte vérité (et moi, en plus, j'y étais ! Parole de vieux rocker donc...). La musique de Simon and Garfunkel ne fut guère qu'une version délavée et aseptisée de l'explosion créative des sixties (des Beatles au flower pop en passant par le folk dylanien, tout fut ainsi recyclé) à l'intention de l'Amérique profonde, largement conservatrice, qui eut du coup l'impression d'être "dans le coup"... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 juillet 2015

"Ant-Man" de Peyton Reed : the incredible shrinking man

Pour moi qui en suis désormais au stade de haïr tout ce qui est film de super-héros, tout au moins produit par les épuisants (et largement désespérants) Studios Marvel, la seule raison d'avoir envie de voir cet "Ant-Man" s'appelait Paul Rudd, acteur atypique au physique Ben-Affleckien "dégonflé" par la comédie. Et de fait, à son image, "Ant-Man" s'essaye à un genre relativement nouveau pour Marvel, l'auto-dérision permanente, noyant les quelques scènes d'action dans un déluge de dialogues plus ou moins décalés qui ont quelque chose de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 juillet 2015

Retour au "Plessis" à Blanzy / Montceau les Mines

Voici déjà 4 ans, j'avais eu une première expérience moyenne, suivie d'une seconde, littéralement désastreuse, dans ce petit restaurant familial au bord du Lac du Plessis à Montceau, qui m'avait mis de très mauvaise humeur et m'avait fait écrire quelques lignes vraiment méchantes sur mon blog de l'époque. Que n'avais-je pas fait là ? Ce post m'a valu au cours des années qui ont suivi, et me vaut toujours occasionnellement, des torrents d'insultes de la part d'une horde de fanatiques aussi intransigeants qu'agressifs : apparemment, il... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 juillet 2015

"The Monsanto Years" de Neil Young + Promise of the Real : pertinent, colérique et même un peu rigolard

Curieusement, j'ai lu ça et là des gens qui accusaient Neil Young d'enfoncer des portes ouvertes en attaquant Monsanto sur sa politique des semences et sur son impact dévastateur sur la planète, tant socialement qu'écologiquement ! Pour n'être pas d'une originalité folle, la rage (comme toujours tangible, malgré la fatigue des années) du Loner me paraît pourtant bien nécessaire, Monsanto étant bien loin d'avoir perdu la partie alors que j'écris ces lignes... Mais intéressons-nous plutôt à la musique, puisque les tentatives précédentes... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,