18 juillet 2018

"Un cri sous la glace" de Camilla Grebe : chute libre

Voici un livre qui m'a offert un parcours pour le moins inattendu : les premiers chapitres, ceux de la découverte d'une construction maligne - même si pas aussi originale qu'on le souhaiterait - à trois voix et deux temporalités, ceux de l'exploration de trois personnages sérieusement abîmés par la vie et leurs relations familiales, m'ont enchanté par leur sensibilité, leur délicatesse toute "féminine" (pardon pour le cliché simpliste mais cela fait du bien après tant de polars autour de flics machos et alcooliques !) ; 500 pages plus... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 juillet 2018

Séance de rattrapage : "Kingsman : le Cercle d'Or" de Matthew Vaughn

Il peut être extrêmement bénéfique de voir un film "grand public" longtemps après sa sortie et le déversement de critiques globalement négatives qui l'a (logiquement) accompagné : aucune déception possible, voire même, au contraire, un certain soulagement, sur le mode "je craignais que ça soit pire...". Et puis au moins, pour ce "Cercle d'Or" excessivement bruyant, chez soi, on peut baisser le son quand les explosions deviennent trop envahissantes, et le monter pour écouter Prince (respect !) ou même... Elton John ("écouter", parce... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
16 juillet 2018

"Skyscraper" de Rawson Marshall Thurber : Feu Chatterton !

"Skyscraper", c'est le film parfait pour moi, en fait. D'abord parce que j'adore faire le touriste lambda en montant sur les tours les plus hautes - j'ai fait les Twin Towers avant que ce salopiaud d'Ossama n'en fasse une pile de gravats et je ne l'oublierai jamais. Ensuite parce que je garde des années 90 le souvenir ému de la découverte de Hong Kong et que c'est trop chou de voir tous ces bridés parler anglais - ou mieux français, quand on a la chance de voir le film en VF dans la torpeur abrutissante d'un après-midi d'une petite... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 juillet 2018

"Le Gouverneur Capitale" de Stéphane de Boysson : Out Of Africa

L'Afrique marque au coeur quiconque y vit : aucun de mes amis qui y ont fait "leur coopération" (je vous parle d'un autre temps...), et encore moins de ceux qui y sont nés de parents installés à l'époque de la France coloniale, ne s'en est jamais remis. Je n'ai donc pas été surpris par "le Gouverneur Capitale" de Stéphane - qui me pardonnera j'espère pour cette familiarité - même si je ne sais pas ce qui l'a amené en Guinée de 1995 à 1997 : j'ai retrouvé dans son beau livre les histoires que mes amis m'avaient contées au long de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 juillet 2018

"How It Ends" de David M. Rosenthal : The Road

"How It Ends" commence plutôt bien, presque comme un film "normal", pas comme l'un de ses innombrables - pitoyables - "Netflix original movies" qui ne semblent pas venir de notre planète : un joli malaise dans la relation entre le jeune "héros" et ses beaux-parents (Forest Whitaker est impeccable comme souvent, et constitue la principale raison d'investir deux heures de son temps dans ce road movie post-apocalyptique), et puis la rupture. Tout s'arrête, plus de courant, plus de téléphone, plus d'Internet, plus de gouvernement, et on... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 juillet 2018

Séance de rattrapage : "Sans Pitié" de Byun Sung-Hyun

Il faut évidemment reconnaître les qualités formelles (image superbe, mise en scène souvent inspirée) et narratives (déconstruction de l'intrigue, éclatée temporellement, ruptures surprenantes de ton) de "Sans Pitié" pour pouvoir admettre que le film de Byun Sung-Hyun dégage un sentiment assez accablant de vacuité, et qu'il nous plonge dans un vague ennui dont nous avons bien du mal à nous extraire pour jouir d'une fin à la fois romantique - pour peu que nous souscrivions à une lecture homo-érotique de la relation entre le ricanant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 juillet 2018

"Transparent - Saison 3" de Jill Solloway : une indéniable déception

Même si l'on sait, à force, que peu de séries TV sont à l'abri de l'usure du temps et du ressassement, la relative faiblesse de cette troisième saison de notre chouchou "Transparent" par rapport aux hauteurs, certes stratosphériques, auxquelles planaient les deux premières saisons, a constitué une indéniable déception. Après trois premiers épisodes aussi parfaits que ceux qui ont précédé, et qui nous laissent en larmes, on dirait que Jill Soloway ne sait plus forcément quoi dire de plus de ses personnages, les emmenant dans des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 juillet 2018

Séance de rattrapage : "Visages, Villages" d'Agnès Varda

Même si l'on parle ici d'Agnès Varda, cinéaste dont nous aimerons toujours une grande partie de l'oeuvre, et même si ce talent qui était le sien pour capter la vie avec sensibilité, légèreté et humour arrive à ressurgir ça et là dans ce "Visages, Villages", voici un projet qui souffre de bien trop de péchés séculiers pour nous embarquer comme le fit à l'époque par exemple son "les Glaneurs et la Glaneuse". Oui, Varda, même approchant les 90 ans, est résolument une "moderne", et ce goût pour la modernité la trahit ici : s'acoquiner... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 juillet 2018

"Au Poste !" de Quentin Dupieux : l'oeil qui ment...

On a forcément un peu peur d'écrire quelque chose sur le dernier Dupieux, "Au Poste !", marquant le (grand ?) retour de Mr. Oizo dans l'arène sanglante du cinéma hexagonal. On aimait qu'il aime le désert du sens américain, on a commencé par être assez angoissé de le voir travailler au corps l'héritage de Belmondo / Audiard, sans même parler de Claude Miller et son "Garde à Vue"... toutes choses qui, il faut bien l'avouer ici, constituent pour moi, qui ai vécu "first-hand" les atroces années 70, une sorte de panorama de l'Enfer sur... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 juillet 2018

"Tau" de Federico D'Alessandro : Imbécilité Artificielle

L'Intelligence Artificielle arrive, elle est déjà là dans l'industrie, elle va changer fondamentalement notre existence, nous supplanter sur la Planète, elle ne signifie ni plus ni moins que la fin de l'humanité d'après certains des plus brillants penseurs contemporains. Le sujet de "l'AI" agite logiquement le petit monde de la littérature de SF depuis toujours, et a peu à peu donné lieu à quelques films notables sur (ou autour) du sujet, de, bien entendu, "2001" au plus récent, et fort réussi, "Ex-Machina". Il était donc logique... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,