09 mars 2017

"Transparent - Saison 1" de Jill Soloway : transcendant !

"Transparent", petite série discrète produite et diffusée par Amazon, est tout simplement ce que j'ai vu de plus beau et de plus juste, de plus sincère et de plus bouleversant depuis... la naissance de la série TV moderne ? Quelque part entre les moments les plus subtils de "Six Feet Under" (la contemplation incroyablement empathique d'une famille dysfonctionnelle) - série emblématique d'où vient la créatrice de "Transparent", Jill Soloway -, l'incontournable humour juif de Woody Allen, et le filmage "Indie" que "Girls" a déjà tenté... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 mars 2017

"Gentlewoman, Ruby Man" de Matthew E. White et Flo Morrissey : patchwork frustrant

L'idée d'un duo entre la voix de crécelle (parfois à la limite du supportable) de la brindille folk Flo Morrissey et le velours ténu - un tantinet revivaliste - du nounours Matthew E. White, ne paraissait pas à priori si bonne que ça, et semblait en tout cas bien loin de pouvoir délivrer les frissons existentiels de couples mythiques tels que Hazelwood / Sinatra ou Cave / Minogue. Là où nos deux pieds tendres ont été malins, c'est qu'ils ont refusé la répartition attendue des voix mâle / femelle, pour tenter des combinaisons souvent... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 mars 2017

"Bravoure" d'Emmanuel Carrère : la cabine du Capitaine

Bien différent du travail ultérieur d'Emmanuel Carrère, "Bravoure" est une expérience littéraire hors du commun, pas tout-à-fait maîtrisée tant ses ambitions sont immenses, mais parfaitement passionnante. Le roman est constituée en 3 parties, qui s'assemblent l'une à l'autre par une transition aussi bien "spirituelle" que physique (le passage d'une porte, la descente d'un escalier), tout en se superposant puisque certains personnages sont "dédoublés" (Polidori - le Capitaine par exemple) tandis que d'autres semblent vivre dans les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 mars 2017

Séance de rattrapage : "Engrenages - Saison1" : Une saison, et ça ira !

Alors là je ne comprends pas. Je ne comprends pas les relativement bonnes critiques reçues par "Engrenages", à moins d'imaginer un saut qualitatif majeur à partir de la saison 2... que je n'irai jamais vérifier, je vous le jure, tant le visionnage de 8 épisodes a déjà tout eu de la torture chinoise. Acteurs pitoyables qui prêtent régulièrement à rire plutôt qu'autre chose, mise en scène grotesque (ces zooms intempestifs, mon dieu !), scénario d'une imbécilité abyssale, personnages incohérents aux comportements caricaturaux, manque... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 mars 2017

"Bosch - Saison 1" de Michael Connelly : To Live and Die in L.A.

Qui semble a priori mieux placé que l'auteur lui-même pour adapter son œuvre littéraire au cinéma / en série TV ? Personne, me répondrez-vous, sauf que tous les fidèles lecteurs de la fameuse saga "Harry Bosch" de Michael Connelly devront - logiquement - en convenir : le choix de Titus Welliver pour interpréter le rôle du fameux inspecteur furieux et méthodique condamnait d'office la série à l'échec, tant la mollesse désabusée de l'acteur rend peu crédibles les débordements réguliers de Bosch, et du coup empêche que le téléspectateur... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 mars 2017

"Plural" de Electric Guest : des records de médiocrité

Il y a 5 ans, on avait tous beaucoup aimé "Mondo", un disque "frais" - comme on disait alors - qui semblait mettre un peu de légèreté et même de joie dans notre quotidien. Aujourd'hui, sort "Plural", et le moins que l'on puisse dire, c'est que la désillusion est sévère. Les tendances "commerciales" (dirons-nous pour être gentils) de Electric Guest se sont transformées en putasserie sans vergogne, la musique étant clairement destinée aujourd'hui à séduire la frange la plus juvénile et, il faut bien l'admettre, la moins futée du grand... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 mars 2017

Célébrons éternellement le génie d'Hergé : "Tintin T11 - le Secret de la Licorne"

Avec "le Secret de la Licorne" commence le temps des chefs d’œuvre. On connaît le contexte : la Belgique occupée, Hergé qui se concentre sur son travail, tout en évitant tout ce qui pourrait fâcher les autorités, et qui progresse à une vitesse confondante vers la maîtrise, tant de son dessin qui atteint une éblouissante maturité, que de la narration, ici pour la première fois irréprochable. Premier album dans lequel Tintin ne voyage pas hors de Belgique, premier récit policier à l'intrigue finalement assez complexe - plusieurs sujets... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 mars 2017

Two Door Cinema Club au Casino de Paris le lundi 27 février

21h15 : Comme pour The xx au Zénith, le dispositif scénique de Two Door Cinema Club ne comprend aucun ampli sur scène, ni retours devant les musiciens, juste une estrade à l’arrière où trônent la batterie et les claviers, et le demi-cercle de panneaux lumineux / écrans vidéo que nous avions déjà pu admirer à Rock en Seine en août dernier. Sauf que, à la différence de The xx, on va salement sentir l’absence de ces amplis, toute la musique passant directement sur la sono, qui, malheureusement quand vous êtes placés au premier rang... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 mars 2017

Parcels au Casino de Paris le lundi 27 février (en première partie de Two Door Cinema Club)

Voilà, ça n'arrive quasiment jamais, et on en reparle longtemps après... et c'était ce soir au Casino de Paris : la première partie qui vous fout le cul par terre, et vous met en même temps la tête au milieu des nuages ! Pourtant, quelque part, j'étais prévenu : les Inrocks - auxquels je ne fais plus vraiment confiance - en parlaient comme du grand espoir 2017, de la nouvelle merveille live, capable d'apporter un bonheur immédiat à n'importe quel public. J'avais repéré le nom sur un sticker devant moi, je n'osais pas trop y croire :... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 février 2017

"Hey Mr Ferryman" de Mark Eitzel

Je l'avoue, j'ai laissé tomber Mark Eitzel voilà pas mal d'années : j'ai trahi tous nos serments d'amitié éternelle, tout ce temps passé ensemble à écumer les bars de Frisco, à assommer à coup de tequila notre chagrin de ne pas assez être aimés. Ou de ne pas comprendre la folie du monde. Ou des deux, en fait. J'ai dû abandonner Mark à son éternelle déprime alcoolisée parce que j'avais l'impression qu'il m'entraînait avec lui vers le fond. Mark, c'était la pierre de trop autour de mon cou. Je me suis désintoxiqué de Mark, de sa... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,