15 septembre 2022

“Revoir Paris” d’Alice Winocour : les fantômes du 13 novembre

Il y a de prime abord quelque chose qui peut gêner dans Revoir Paris, le nouveau film d’Alice Winocour qui s’attaque à la question du possible retour à la vie, sinon à « la normale », des survivants des attentats terroristes du 13 novembre 2015 : pourquoi, se demande-t-on, avoir « inventé » un attentat fictif, dans une brasserie parisienne située dans le quartier de la Bourse, alors que le récit est clairement inspiré des événements du Bataclan ? Et ce d’autant que l’on sait que le frère de la réalisatrice était présent... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 septembre 2022

"Les Derniers Jours de Ptolemy Grey" de Walter Mosley : pas de « happy end » pour la vie humaine

Si le mouvement #MeToo a fini par influencer le monde du spectacle, ce qui nous permet enfin de profiter d’une vraie diversité dans les fictions cinématographiques et télévisuelles, il y a une proportion de la population qui n’a toujours pas droit à l’image : hormis dans des rôles secondaires, servant la plupart du temps de prétexte à tirer des larmes ou à la rigueur à faire rire, le s « seniors », les représentants du quatrième âge apparaissent rarement à l’écran, en particulier à Hollywood. Un vieux, c’est honteux, c’est sale, ce... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 septembre 2022

“Tout le monde aime Jeanne” de Céline Devaux : dépression sous le soleil lisboète

En quelques minutes, la vie de Jeanne, ex-femme de l’année, a tourné au cauchemar : l’échec radical de son projet de nettoyage du plastique des océans lui a tout fait perdre, elle qui luttait déjà pour affronter le récent suicide de sa mère. La voilà en route pour Lisbonne, pour mettre en vente l’appartement de cette dernière, et récupérer une somme conséquente qui lui éviterait une faillite personnelle désastreuse. Une rencontre inattendue à l’aéroport va peut-être tout changer… On voit bien à la lecture de ce synopsis du point de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 septembre 2022

"Pachinko" de Soo Hugh : un chef d'oeuvre

« Pachinko », c’est bien sûr une machine à sous japonaise, sur laquelle le joueur peut influer un peu à la manière d’un flipper. Le faîte de la popularité de ces machines au Japon fut dans les années 80, avant que l’économie du pays ne s’effondre dans une terrible récession causée en particulier par une bulle immobilière. Mais Pachinko, c’est aussi et surtout – pour ce qui nous intéresse ici – un roman coréen réputé, qui retrace le parcours d’une jeune coréenne, Sunja, pauvre et illettrée, forcée de s’exiler au Japon au début... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 septembre 2022

"La Page Blanche" de Murielle Magellan : se réinventer… ou pas ?

Etant donné la qualité générale de ce qu’on qualifie généralement de « romans graphiques », il est de plus en plus fréquent que, de la même manière que les livres « traditionnels », ils servent de points de départ à des scénarios de films. On se souvient bien évidemment du le Bleu est une couleur chaude de Jul ‘ Maroh, devenu un film magnifique grâce au talent de Kechiche, et on aimerait que des réalisateurs de ce calibre s’intéressent à des œuvres aussi capitales que, par exemple, Quartier Lointain, Black... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 septembre 2022

"Slow Horses - Saison 1" de Will Smith : le bureau des sans-légendes

River Cartwright, un jeune aspirant-agent du MI5, échoue de manière dramatique lors d’une mission destinée à valider son accession finale au saint des saints, le siège de l’organisation à Regent’s Park. Il est « mis au placard » et rejoint une équipe d’incompétents (comme lui…), les « Slow Horses » (les chevaux lents) dirigé par un patron au comportement méprisant et à l’hygiène corporelle douteuse. Mais, comme nous sommes dans le monde merveilleux de l’espionnage, tel que John Le Carré – d’ailleurs cité dans les dialogues... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 septembre 2022

"Le Code Twyford" de Janice Hallett : la prestidigitatrice…

L’un des plus beaux plaisirs pour un lecteur, l’un des plus primitifs, l’un des plus innocents – ou sincères, en tous cas – c’est celui d’être surpris par un livre. Et quand on parle de « littérature de genre », comme le polar / thriller, très codifié, trop ressassé aussi pour son bien, la surprise est encore plus rare, ce qui la rend encore plus impactante… Tout ça pour dire que la première, et la plus grande qualité de ce Code Twyford, de l’écrivaine anglaise Janice Hallett, qui a atteint une certaine popularité en son... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 septembre 2022

"Bleed Out" par The Mountain Goats : « On risque de manquer de balles ! »

Parler d’un nouvel album des Californiens de The Mountain Goats - et ils en font beaucoup, puisque Bleed Out est leur vingtième (ou vingt-et-unième, suivant comment on les décompte…) depuis que John Darnielle a commencé à faire de la musique sous ce nom, vers 1992 – est un excellent moyen de se fâcher avec une partie de nos amis, qui étaient excessivement fans du groupe durant ses premières périodes, lo-fi, puis conceptuelles, voire expérimentales. Aujourd’hui qu’il est devenu purement « classic rock »,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 septembre 2022

"Tired of Freedom" de The Lounge Society : une Angleterre jeune, turbulente et revendicatrice…

Les premières minutes de People Are Scary font, justement, un peu peur : on est si près des Talking Heads - qui sont en train de devenir l’une des références-clé de la toute nouvelle génération de musiciens anglo-saxons, maintenant qu’il est devenu tellement banal de se proclamer post-punk et enfants de Joy Division – que l’on craint que The Lounge Society ne soit rien d’autre qu’un autre groupe de suiveurs, se raccrochant à un train qui a déjà quitté la gare. D’ailleurs leur signature sur... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 septembre 2022

"ReV" d'Edouard Cour : sans limites...

Quoi de mieux a priori que la BD pour matérialiser des visions oniriques, puisqu’aucune limite technique, si ce n’est le talent du dessinateur, ne vient a priori brider l’imaginaire, que toute vision peut être matérialisée et donc transmise au lecteur, quelle qu’en soit la démesure, la folie ? Mais ce « no limit » ne constitue-t-il pas en même temps un problème, puisqu’en ayant depuis longtemps (depuis ses origines en fait) fait un formidable usage de cette liberté formelle pour raconter des millions d’histoires, comment peut-on... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :