27 septembre 2018

"Egypt Station" de Paul McCartney : growing OLD in public

Maintenant que le Rock est VIEUX, nous avons malheureusement appris qu'il existe pour ses Dieux de multiples façons de vieillir, plus encore que de mourir (overdose et balle ont longtemps tenu la pôle position, mais cancer et crise cardiaque sont désormais devenus tristement communs…). Et que pour quelques "immortels" qui le font avec grandeur, ou même simplement avec classe, il y en a une flopée qui n'ont visiblement aucune honte à renier tout ce qu'ils ont dit et fait un jour ("I hope I die before I get old", tu parles !) pour... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 septembre 2018

"L'Ombre d'Emily" de Paul Feig : Diabolique gone girl Vs. desperate single mother

L'art du mélange de genres est certainement l'un des plus difficiles qui soit, et le cinéma US a toujours beaucoup de difficultés - culturelles, n'en doutons pas - à explorer les zones troubles de l'ambigüité. Et Paul Feig, acteur-réalisateur-scénariste, excessivement médiocre quand il s'agit de "mettre en scène" autre chose de grands acteurs comiques qui n'ont finalement pas besoin de lui, a peu à peu dilapidé la bonne réputation acquise avec sa série "Freaks & Geeks", n'était certainement pas le meilleur choix pour faire vivre... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 septembre 2018

"Family of Aliens" de Teleman : en dansant sur la table de la cuisine

Quatre ans déjà depuis l'apparition météoritique de Teleman (groupe fondé sur les décombres d'un autre groupe notable passé relativement inaperçu, Pete and the Pirates…) avec un somptueux "Breakfast" qui entra sans crier gare dans le Top10 des meilleurs disques pop jamais publiés, au moins pour la poignée de gens sur la planète qui l'avait écouté… Quatre ans que ce groupe discret, sans doute un peu trop même avec leur allure de premiers de la classe bien propres sur eux et leurs pochettes d'album géométriques anonymes, rame dans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 septembre 2018

Harry Potter, une génération plus tard : "Harry Potter à l'école des Sorciers" un film de Chris Columbus (2001)

En 1998, la parution de cet intriguant petit livre à succès pour jeunes adolescents, "Harry Potter à l'école des Sorciers" eut sur ma petite famille un effet inattendu : pour la première (et dernière ?) fois, nous communiâmes, mes enfants et moi, dans une même passion pour une oeuvre qui resterait, au fil des années, une sorte de point de rencontre incontournable entre nous. Ce fut pour celà surtout, au delà de l'admiration que j'ai pu éprouver pour le travail de JK Rowling sur les 3 premiers tome de cette saga incontournable, que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 septembre 2018

"Snow bound" de The Chills : de la neige aux antipodes ?

Un peu l'histoire... Nous sommes dans les années 80 et la petite ville néo-zélandaise de Dunedin devient l'un des centres d'attention pour les amoureux éclairés de pop « classique » et d'indie rock, tant semblent y naître chaque semaine de nouveaux groupes passionnants, dont certains font le buzz jusqu’à Paris : c’est ainsi, en cette époque où Internet balbutiait, nous recherchons désespérément chez nos disquaires préférés les singles et les albums des Bats, des Tall Dwarfs de Chris Knox, de The Clean, et puis de The Chills, le groupe... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 septembre 2018

"Pour la Peau" de Deloupy & Saint-Marc : l'adultère parfait ?

"Qu'est-ce que tu ne ferais pas pour / la peau ? / Ton sang chauffé d'un coup / Tu le sens cavaler / Te porter n'importe où / Te faire faire un peu tout, sans frein" - Dominique A (Pour la Peau) On sait depuis les années 80, depuis Le Déclic de Manara, les 110 pilules de Magnus ou L'Amour Propre (ne le reste pas longtemps) de Veyron, que la BD peut être un formidable vecteur d'excitation (sexuelle), que la BD est même l'un des arts qui s'accorde le mieux à l'exercice de la pornographie, puisqu'il est le seul à conjuguer - lorsque... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 septembre 2018

"Première Année" de Thomas Lilti : nous et nos enfants...

On me dit que, non, ça ne peut pas se passer comme ça en première année de Médecine, pas question d'une amitié entre un triplant et un "vrai" première année... Comme si ça changeait quelque chose… On me dit que Litli parle de l'époque où lui était étudiant, et que les choses ont évolué depuis… En bien ? En mal ? Personne n'est vraiment clair là-dessus… Notre "cher Président" nous promet même que tout cela va changer, que cette sélection impitoyable, ces concours absurdes ("parfaits pour les reptiles", comme il est dit, non sans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
20 septembre 2018

"Kafka sur le rivage" de Haruki Murakami : tueur de chats...

"La responsabilité commence avec le pouvoir de l'imagination." "Kafka sur le rivage" est sans doute le livre le plus fameux de Murakami, alors que tout habitué de l'oeuvre du maître conviendra que c'est l'un des moins réussis. Roman d'initiation des plus classiques, ressassant des banalités freudiennes usées et recyclant sans rien en faire le vieux complexe d'Oedipe, il échoue à nous transporter là où les grandes réussites du maître ("1q84" bien sûr, mais aussi par exemple "Chroniques de l'oiseau à ressort") le font, vers un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 septembre 2018

"Burning" de Lee Chang-dong : l'avventura du petit paysan

Grand admirateur de Murakami dont la prose élégante et minutieuse et le fantastique brumeux sont si difficilement transposables au cinéma, mais aussi confiant dans le talent du rare Lee Chang-Dong dont j'ai apprécié tous les films que j'ai pu voir depuis le renversant Peppermint Candy*, je me suis pointé au Balzac pour voir "Burning" hier après-midi. A jeun, pour ne pas risquer de piquer du nez à aucun moment de ces 2h30 qui me faisaient un peu peur, et ce d'autant que le jeune homme qui m'a vendu mon billet m'a gentiment averti que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 septembre 2018

"Kivu" de Simon et Van Hamme : apocalypse now

L'état du continent africain, et particulièrement des pays qui ont le malheur - paradoxal - d'abriter des réserves de minerais rares, est tel qu'il devrait susciter à travers le monde indignation et révolte... voire un fort sentiment de culpabilité si l'on considère que la source de bien de ces maux est la nécessité (?) de satisfaire nos besoins de sociétés "développées". La rapacité des gouvernants et l'inhumanité des multinationales se conjuguent avec les haines tribales ancestrales, qu'elles caressent dans le sens du poil, pour... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,