23 novembre 2019

"Le Roi (The King)" de David Michôd : Brexit dans la boue...

Mais à quoi peut bien servir "le Roi", le nouveau film de David Michôd produit par Netflix ? Du point de vue historique - ce qui est quand même le positionnement "naturel" de ce genre de super-production sensée nous ramener à des pages glorieuses ou tragiques de notre Histoire - "le Roi" est une fumisterie totale, voire même une triste plaisanterie : personnage principal (ce fameux roi Henri V) ne partageant aucun trait commun, ni physique, ni moral, avec le réel souverain d'Angleterre, défiguré, fourbe et cruel, et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 novembre 2019

"Karoo" de Bézian : entre conte moral et odyssée...

Si on la compare au Cinéma, autre art de mise en images d'idées et d'histoire, la Bande Dessinée est très avare d'adaptation d'oeuvres littéraires, et se construit généralement autour de scénarios originaux. La démarche - originale et très audacieuse - de Bézian, qui nous offre ici une véritable relecture personnelle d'un livre plutôt célébré lorsqu'il fut publié en 98, "Karoo", n'en est que plus exemplaire. Car les choix effectués ici sont pour le moins radicaux, tant formellement que du point de vue des thèmes... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 novembre 2019

"La Belle Epoque" de Nicolas Bedos - Ready Player Two

Personnellement, je ne sais rien de Nicolas Bedos (fils de... ?), même si j'ai cru comprendre qu'il s'agit de quelqu'un qui n'a pas très bonne réputation. Pourtant, à voir son "La Belle Epoque", j'ai tendance à penser plein de bonnes choses de lui : d'abord parce que le scénario de ce film est certainement l'un des plus malins que j'ai vus dans un film français depuis belle lurette, avec ce jeu imparable entre réalité et virtualité, auquel nul n'échappe, même pas - surtout pas - ce "Papy qui fait de la résistance", en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 novembre 2019

"Devour You" de Starcrawler : starfucker !

Dès le second album - celui de tous les dangers, on le sait - Starcrawler, soit nos Angelenos préférés de 2018 nous font le coup pendable de rentrer dans le rang. Eux qu'on attendaient comme les dignes héritiers des magnifiques John Doe / Exene Cervenka de l'inoubliable X, ont pris un virage moins risqué commercialement en choisissant plutôt l'héritage 90's de Hole, Garbage et consorts. Très produit - par un Nick Launay dont le beau pédigrée (Yeah Yeah Yeahs, Nick Cave...)... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 novembre 2019

"Dark Times" de Doctors of Madness : résurrection d'un groupe immense !

Le soir du 26 janvier 1977, nous étions au Bataclan pour juger sur pièce d’un groupe pour le moins étrange, Doctors of Madness, qui venait juste de publier deux albums étonnants, Late Night Movies, All Night Brainstorms et Figments of Emancipation, deux albums acclamés par nos journaux favoris de l’époque. Nous y vécûmes le premier choc esthétique – et émotionnel, oh que oui ! – de notre vie d’amoureux de musique live : Richard (Kid) Strange, le géant aux cheveux bleus, et sa bande nous consolèrent en une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 novembre 2019

Redécouvrons les classiques des comics américains : "Mon Ami Dahmer" de Derf Backderf"

Ne connaissant pas encore l'oeuvre à l'excellente réputation de Derf Backderf - l'aborder sous l'angle de son plus célèbre ouvrage, "Mon Ami Dahmer" (qui m'a été offert par un ami qui a très bon goût...), avait tout d'une évidence, pour moi, qui suis fan d'une certaine école "classique" du comics façon Crumb. Le graphisme de Backderf désoriente tout d'abord, avec cette "rectangularité" des visages et des corps, dont on craint qu'elle ne prive le livre de ces émotions qu'on associe plutôt à une certaine... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 novembre 2019

"El Camino : un film Breaking Bad" de Vince Gilligan : lonely boy

Personne n'avait vraiment besoin de savoir ce qui arriverait à Jesse Pinkman après qu'il ait été délivré par Walter White, mais Netflix a décidé que ça méritait un film. Et l'équipe (enfin, une partie...) de "Breaking Bad" a rempilé pour un tour, pour rajouter ce "El Camino" à ce qui pourrait / risquerait de commencer à ressembler à une saga... Nous, on attendait plutôt la conclusion de la remarquable série "Better Call Saul", parce que Jesse était sans doute le personnage de "Breaking Bad" qui nous intéressait le moins. En fait,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 novembre 2019

Revoyons les classiques du Cinéma : "Carrie" (1976) de Brian de Palma

Carrie est définitivement l'un des films de De Palma les plus inusables : s'il peut paraître un peu daté par son travail formel - mais respectueux - à partir des modèles créés par Hitchcock (la scène de douche qui ouvre - magnifiquement - le film), il est indémodable grâce à sa peinture sans concessions du puritanisme américain, du fanatisme religieux (aujourd'hui bien d'actualité, hélas !) et de la cruauté de l'adolescence (le prototype de Virgin Suicides ?). En pervertissant les codes du "teenage movie", Brian De Palma signait là... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 novembre 2019

"Lilly et Lana Wachowski – la Grande Emancipation" de Erwan Desbois : en dehors de la matrice

Depuis l’explosion de Matrix en 1999, son succès critique et populaire mérité, et son impact exceptionnel sur le cinéma d’action, sur la mode, etc., l’opinion générale est que les films des Wachowski se sont avérés une déception croissante. Paradoxalement pourtant, leur parcours intime et leur démarche spirituelle, qui nourrissent profondément leur cinéma, n’ont jamais cessé d’être passionnants, et le désintérêt progressif des cinéphiles pour une œuvre certes inaboutie, mais d’une ambition aussi démesurée –... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 novembre 2019

"Homecoming" de Sam Esmail / Micah Bloomberg / Eli Horowitz : A la recherche du temps perdu...

Etonnant combien de gens sont passés à côté de ce "petit projet" du célèbre Sam Esmail pour Amazon Prime : cette adaptation d'un podcast de Bloomberg et Horowitz coche en effet toutes les bonnes cases, de la réalisation inventive à l'interprétation exemplaire, en passant par le scénario malin mais pas trop non plus (pour éviter de tomber dans les travers manipulateurs de "Mr Robot"...)... mais est relativement passée sous les radars en France. Et c'est dommage car "Homecoming" est un superbe exercice de... [Lire la suite]