14 juin 2016

Promenade à travers la discographie de Bowie : "A Reality Tour" (2004)

Contrairement à ce que beaucoup semblent imaginer aujourd'hui que le temps a fait son oeuvre (son sale boulot), Bowie et la scène, ça n'a jamais été facile. Si ce n'était la fascination éperdue qu'il exerçait sur nous, il faut objectivement reconnaître que ses "live" ont été toujours irréguliers : entre la froideur naturel d'un artiste plus passionné par le développement de concepts que par l'offrande dionysiaque à un public enamouré, et ce que l'on ne peut que qualifier de "tendance au mauvais goût", il y a dans les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 juin 2016

Séance (tardive) de rattrapage : "Jane Eyre" de Cary Fukunaga (2011)

On commence forcément à regarder cette nième adaptation du classique de la littérature anglaise avec un certain manque de foi, en se demandant ce qui peut bien être apporté de nouveau : une pointe de fantastique, d'ailleurs bien vite avortée ? Des acteurs bankables et assez à la mode ? Une approche moins kitsch (je pense à la version de l'inénarrable Zefirelli !) de l'esthétisme qui semble incontournable lorsqu'on filme les châteaux et la lande anglaise ? Pour tout dire, malgré l'intérêt que suscite... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 juin 2016

"Ash & Ice" de The Kills : par pitié, n'écoutez pas cet album !

Voilà, on y arrive. A l'épuisement d'un concept. A la fin de l'inspiration. A l'ennui qui marque la dernière étape de la vie d'un groupe aux idées finalement un peu courtes.The Kills ont sans doute trop vécu - et longtemps survécu - grâce à l'alchimie électrique entre Alison et Jamie, deux chats sauvages dont on adorait écouter - et encore plus regarder (live) - les combats sensuels. Riffs saignants, voix sexy, amateurisme sympa, rock'n'roll attitude, plus quelques chansons correctes. La recette d'un succès qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 juin 2016

"Sherlock : L'Abominable Mariée " de Steven Moffat et Mark Gatiss : la Vie Privée de Sherlock Holmes

Sevrés que nous sommes de l'une des meilleures séries actuelles, "Sherlock", nous nous sommes précipités sur cet objet bizarre qu'est "The Abominable Bride", appâtés par le format (un téléfilm de 1h30 pour faire patienter les fans entre deux saisons) et le pitch (un retour vers l'univers et la temporalité originaux de l'oeuvre de Sir Arthur Conan Doyle). Et nous avons vite réalisé que "The Abominable Bride" était un "objet" furieusement déceptif : le voyage dans le temps n'était qu'un trip dans un esprit malmené par les drogues,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 juin 2016

Seconde opinion : "Reservoir Dogs" de Quentin Tarantino (1992)

Le cinéma de Tarantino serait-il exposé à l'usure du temps ? Au quatrième visionnage du premier film du petit maître que nous apprécions tant, le doute s'impose : ce queTarantino inventait ici - la narration éclatée, la violence graphique, les citations cinéphiles et musicales en veux-tu en voilà, une forme de second degré intelligent (un vrai défi, ça !) - et qui nous avait tant bluffé à l'époque, a été tellement recyclé, et - heureusement - amélioré, par lui-même en premier lieu, que ce qui subsiste aujourd'hui en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 juin 2016

Relisons les classiques de la BD franco-belge : "Le Rendez-vous de Chantilly - Masquerouge T3" de Cothias et Juillard (1984)

"Le rendez-vous de Chantilly" regroupe les dernières aventures d'Arianne de Troïl parues en 1980 sous formes de courts récits dans Pif Gadget, avant que Cothias etJuillard se lancent dans la belle épopée des "7 Vies de l'Epervier". Ici, on en est toujours au niveau du divertissement un peu enfantin (Masquerouge se défait de ses ennemis, tous aussi méchants que stupides, sans aucun effort notable), sans conséquence ni enjeu moral, émotionnel ni politique aucun. On peut louer la légèreté de ces histoires "de cape et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 juin 2016

Classiques et nouveautés de l'Anime : "Le Garçon et la Bête" de Mamoru Hosoda (2015)

Alors que le Japon cherche son nouveau Miyakaki, la réussite de ce "le Garçon et la Bête" nous donne bon espoir d'avoir trouvé le nouveau Satoshi Kon, ce qui est loin d'être dérisoire. Comme dans les meilleures œuvres de Kon, voici un festival délicieux de sensations colorées, de sentiments expansifs, d'idées joyeuses, de créativité tout azimut. Si l'on peut tiquer un moment sur les poncifs du film "d'initiation" désormais bien rebattus, la joyeuse vulgarité et la violence enfantine des rapports entre maître et élève... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 juin 2016

"Vernon Subutex T1" de Virginie Despentes : "She's like Heroin to Me" (The Gun Club)

Alors, bien sûr, le premier chapitre de ce premier tome de "Vernon Subutex" m'a fait croire que Despentes avait écrit ce livre pour moi. Sur moi. Sur mes potes. Parce que toute la musique que j'aime ou presque y était. Et aussi toutes les peurs. Tous les regrets. Toutes mes erreurs. Mes lâchetés. Mes contradictions. Oui, si je ne suis pas "Vernon Subutex", il s'en est fallu de peu que je le sois. Alors du coup, il était clair pour moi que ce livre serait essentiel dans ma vie. Puis je suis entré dans le coeur du livre,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 juin 2016

Films d'ailleurs : "Pusher III" de Nicolas Winding Refn (2006)

Je suis personnellement assez indifférent au cinéma de Refn, qui affole pourtant pas mal de jeunes cinéphiles : j'y vois beaucoup de formalisme pas très novateur au service de sujets triviaux. L'admiration générale envers la série des "Pushers" me paraît exagérée et les comparaisons avec Scorsese ou Tarantino (hein ?) totalement hors sujet. Ceci posé, "l'Ange de la Mort", qui clôt la dite trilogie, est un film relativement réussi, parce que Refn se concentre sur son personnage principal, un truand... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 juin 2016

"Chéri-Chéri" de Philippe Djian : Denis-Denise

Il me faut bien reconnaître que, au delà du vice de l'habitude (je vois un nouveau Djian en poche, je l'achète...), ma principale motivation pour ouvrir encore un livre de Djian est la curiosité : qu'est-ce que cet acharné de la "forme" va aller inventer cette fois ? Parce que, en ce qui concerne les sujets, il y a longtemps que ça ronronne, que ça tourne en rond ("Oh..." était une exception, mais il aura fallu le travail de Verhoevenpour révéler vraiment le potentiel profond de l'histoire...) dans un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,