19 avril 2017

Le futur du Cinéma est Asie : "Man on High Heels" de Jang Jin (2015)

Il est des films un peu ratés, un peu maladroits, pas complètement satisfaisants, qui quelque part, nous parlent plus, nous touchent plus profondément que bien des chefs d’œuvre incontestables. "Man on High Heels", un polar coréen peu vu et mal défendu par la critique française, laissera ainsi un souvenir plus personnel que ce à quoi on pouvait légitimement s'attendre : pas à cause de scènes de baston sanglantes, cruelles et indiscutablement efficaces (on est désormais habitués aux caractéristiques disons extrêmes du cinéma... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 avril 2017

"The Night Manager" de Susanne Bier : Le Carré à la sauce James Bond ?

Tout fan de l’œuvre de l'immense John le Carré ressent à l'annonce de la transposition de l'un de ses romans en film (ou en série) un mélange inévitable d'excitation et de crainte... la crainte venant logiquement en premier, tant il semble impossible de filmer les noirs abîmes que révèle chacun de ses livres, et la complexité d'intrigues largement immobiles et avant tout mentales. Le maxi format d'une mini série de 6 épisodes d'une heure permet au moins de rendre justice à la richesse et la subtilité de "The Night Manager"... L'un des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 avril 2017

Séance de rattrapage : "Alliés" de Robert Zemeckis

"Alliés" n'est pas un film désagréable à regarder : Marion Cotillard y est joliment touchante et le mélodrame de la seconde partie du film fera verser aux plus tendres d'entre nous une larmichette toujours bien venue en ces temps arides. Néanmoins, le film de Zemeckis, bon artisan donnant en général le meilleur de lui-même quand on lui confie une bonne aberration assortie de technologie un peu audacieuse, souffre de ne jamais choisir entre deux natures irréconciliables : le film rétro-glamour hommage à la grandeur passée d'Hollywood... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 avril 2017

"Damage and Joy" de The Jesus and Mary Chain :peu de dommages et encore moins de joie !

On a déjà vécu ça avec le dernier Violent Femmes et le dernier Pixies, ce retour de nos vieux héros qui s'évertuent à retrouver leurs sonorités passées avec plus ou moins d'inspiration, alors que le véritable problème qui se pose, c'est bien la disparition irrémédiable de ce radicalisme qui rendait leur musique aussi marquante, aussi vitale à l'époque bénie de leur apparition. "Psychocandy" et "Darklands" sont des albums aussi indispensables à leur manière que "Violent Femmes" ou "Doolittle", et la rage destructrice phénoménale qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 avril 2017

Séance de rattrapage : "Mr Wolff" de Gavin O'Connor

De temps en temps, il vaut mieux être clair. Et direct. "Mr. Wolff" est un gros caca nauséabond, un film sur l'autisme qui insulte largement les autistes et leurs familles, un thriller dont chaque "surprise" a été prévue par le spectateur somnolent au moins une demi-heure avant, un film d'action recyclant les niaiseries fachos du film lambda de super-héros en une série de scènes grotesques et sans enjeu. Basé sur un scénario à peu près aussi surréalistement crétin que celui d'un film de Luc Besson (résumons en spoilant généreusement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 avril 2017

"Rue Sans-Souci" de Jo Nesbø : Amère caipirinha ?

"Rue Sans-Souci" est le premier roman de la série "Harry Hole" à répondre pleinement au cahier des charges du polar scandinave : intrigue complexe imbriquant au moins deux, sinon trois, enquêtes parallèles, grand nombre de personnages - tous plus ou moins déséquilibrés - offrant la possibilité de multiples résolutions successives des énigmes jusqu'au retournement final, et bien entendu belle atmosphère anxiogène se nourrissant de paysages et d'ambiances scandinaves qui nous semblent toujours légèrement décalés... Avec cette fois un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 avril 2017

"Kong : Skull Island" de Jordan Vogt-Roberts : cultural gap...

Que puis-je dire d'un film comme "Kong : Skull Island" ? Que, comme je m'attendais au pire, je n'ai pas pu être déçu ? Que j'ai même passé un bon petit quart d'heure de plaisir régressif durant la première partie du film, devant les belles images et les effets spéciaux efficaces, avant que l'accumulation de scènes de violence et de combats de grosses bébêtes n'ait raison de ma bonne volonté ? Que les citations appuyées de "Apocalypse Now" ont eu un certain charme, jusqu'à ce que j'en arrive à une indiscutable saturation ? Que je me... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 avril 2017

Ma discothèque bancale : "2" de J-P Capdevielle (1980)

Ayant atteint, avec son "Quand t'es dans le désert" destiné à tailler un costard gratuit au duo infernal Giscard (le piètre accordéoniste) - Barre (le gros clown sinistre), un niveau de popularité improbable (et qui lui échappera à tout jamais par la suite), le rebelle des Prisunic (une enseigne disparue depuis, mais qui proposait à cette époque un vaste bazar pas cher) qu'était JPC l'énervé décidait de frapper vite et fort avec ce "2" qui avait vocation de remettre un tour d'écrou aux "protest songs" gouailleuses de son premier... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 avril 2017

"Get Out" de Jordan Peele : "Get In !"

Seconde véritable claque de cette année cinématographique, après le merveilleux "Moonlight", "Get Out" nous permet, en additionnant simplement "1+1" (Barry Jenkins + Jordan Peele, en l'occurrence), d'affirmer que le cinéma "afro-américain", comme ils disent, est en train d'exister, et pas qu'un peu. Il est même en train d'en remontrer aux vieux blancs confinés dans leurs clichés. Oui, une claque, et ce, dès la scène d'ouverture, remarquable, étonnante, d'une superbe complexité, qui explicite subtilement le programme du film à venir... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 avril 2017

"The Deep Set" de The Bats : détermination

Il y a des artistes qui creusent inlassablement le même sillon, font le même film, écrivent le même livre, composent la même musique, sans pour autant perdre leur inspiration, ni même (vraiment) lasser leur public, tant cette obstination paraît féconde. Ou au moins tant elle témoigne d'une foi sincère dans leur Art, d'une préoccupation profonde envers les messages - ou simplement les signaux - qu'ils envoient au Monde. Les Bats sont probablement le meilleur exemple que je connaisse - dans le Rock - de cette invariabilité, de ce refus... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,