06 octobre 2019

MNNQNS à la Maroquinerie (Paris) le jeudi 3 octobre

21h00 : le set de MNNQNS, très attendu par une Maroquinerie qui a fait le plein et est chaude comme de la braise, commence dans une ambiance solennelle et sombre, Marc martelant lentement, dans l’obscurité, son clavier avec une baguette, jusqu’à ce que le quatuor tout entier s’installe. Trois musiciens longilignes à la posture impressionnante, à la beauté et à l’élégance “classiques”, pourrait-on dire : cheveux très longs, vêtements soignés, poses Rock qui semblent bien étudiées, il y a peut-être là un écho au nom du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 octobre 2019

We Hate You Please Die à la Maroquinerie le jeudi 3 octobre en première partie de MNNQNS

20h00 : Incroyable entrée en matière, rageuse, névrotique et très inspirée (Melancholic Rain / Rita Baston), pour We Hate You Please Die : on jurerait que c'est l'un des plus beaux brûlots qu'on ait entendus cette année, avec en surplus un vrai supplément d'âme, de l'humour et une certaine théâtralité bien venue ! Raphael, sorte de version miniature de Reda Kateb, si l’on veut, fait le show - et quel show ! - tandis que le trio basse - guitare - batterie, impassible, austère presque, balance les boulons. Avouons-le, c'est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 octobre 2019

"The Spy" de Gideon Raff : les doutes du caméléon

Une mini-série (française ? israélienne ? américaine ?) d'espionnage inspirée de faits réels datant des années 60 (comment le Mossad a réussi à infiltrer les plus hautes sphères du gouvernement syrien en y plaçant un espion...), interprétée par le caméléon Sacha Baron Cohen et réalisée par le fameux Gideon Raff, responsable de la version originale de "Homeland", voilà qui excite l'intérêt au milieu du semi-marasme sériel actuel ! Malheureusement, même si "The Spy" s'élève sans trop de difficultés au-dessus du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 octobre 2019

San Antonio, madeleine de Proust ? : "Les Souris ont la Peau Tendre" (1951)

Net progrès qualitatif avec ce troisième volume de l'oeuvre naissante du futur commissaire San Antonio, pour l'heure agent secret parachuté en Belgique par les Anglais afin d'assister un réseau local de résistance. Si les invraisemblances se ramassent toujours à la pelle, et si Frédéric Dard ne craint jamais d'avoir recours à un bon vieux Deus Ex Machina chaque fois que son invicible héros se trouve dans une situation un peu trop inextricable, il faut reconnaître que, une fois passées les 30 premières pages difficiles, l'intrigue de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 octobre 2019

"Body Negative" de MNNQNS : Élégance, intransigeance, brutalité

Il est intéressant de voir que, à notre époque de recyclage systématique de mouvements artistiques en général, musicaux en particulier, des décades passées, la principale source d'inspiration de la vague actuelle de jeunes groupes affublés de l'étiquette de "post punk" (qui est, rappelons-le, un vocable actuel, qui n'était pas utilisé à la fin des années 70 et au début des années 80) est un seul et unique groupe - certes le meilleur de sa génération, nul doute là-dessus - Joy Division. Le Post-Punk de 2019 est donc avant tout... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 octobre 2019

"Ceux qui Travaillent" d'Antoine Russbach : l'enfer du confort et de l'inhumanité

Comment regarder un film aussi juste, et aussi dur que "Ceux qui travaillent", quand on a soi-même eu un parcours professionnel de cadre, qu'on a été (et reste) soutien d'une famille, et qu'arrive forcément le temps des doutes et des questionnements ? On remercie le destin de ne nous avoir jamais mis en face d'un choix aussi impossible que celui qui conduit Frank (Olivier Gourmet, toujours très bon, est ici proche du sublime en retranchant, épurant encore son jeu) à la faute. Au péché contre l'humanité. On se réconforte un peu en se... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 septembre 2019

"Bacurau" de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles : le retour des cangaceiros

Ce que nous dit Kleber Mendonça Filho dans son "Bacurau" - sans doute son plus beau film, ou en tout cas son plus près de l'âme du peuple du Pernambuco, l'un des plus nobles états du Brésil -, c'est que le temps des Cangaceiros est revenu. Comme Lampião, il va nous falloir reprendre les armes pour résister aux Bolsonaro qui ne rêvent que de nous rayer de la carte, nous les drogués, les tapettes, les gouines, les pas assez blancs, les paresseux et les artistes. Face aux politiciens corrompus qui nous ont déjà vendus aux... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 septembre 2019

"Norman Fucking Rockwell" de Lana del Rey : P... de rêve américain !

« Goddamn, man-child / You fucked me so good that I almost said "I love you" /… / Your poetry's bad and you blame the news… » ("Norman Fucking Rockwell") On peut le dire comme ça : les albums de Lana del Rey sont souvent assez ennuyeux. Trop longs. Dépourvus de mélodies vraiment accrocheuses, capables de retenir notre attention très longtemps. Leur production est une fois sur deux assez discutable, qui sacrifie de manière inconséquente à l’air du temps et tache d’une modernité grossière et artificielle une voix... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 septembre 2019

Mattiel à la Maroquinerie le mercredi 25 septembre

20h55 : les quatre musiciens de Mattiel démarrent le set sans elle, les deux guitares font un sacré raffut, en particulier le guitariste rythmique juste devant moi qui en veut à mes tympans : c’est suffisamment rare désormais de voir des groupes jouer fort que cela excite forcément la sympathie, et ce d’autant que le batteur semble perpétuellement heureux de jouer, et que le bassiste impressionne tout de suite par sa présence et son jeu. Je ne m’attendait pas vraiment à un petit déluge d’électricité de ce genre, et je... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 septembre 2019

"Ad Astra" de James Gray : la polémique !

Ceux qui adorent, vantent les mérites de :- la mise en scène, à la fois classique et inspirée de James Gray,- l'interprétation bouleversante de Brad Pitt, qui est, lui, très près des étoiles,- la persistance d'un auteur décidé à décliner ses obsessions sur les relations père - fils dans tous les contextes possibles, du polar mafieux à l'exploration spatiale (ici) en passant par la recherche des cités perdues dans la forêt amazonienne,- la capacité de ce même auteur à avaler toutes les couleuvres nécessaires (scènes... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,