18 juillet 2020

"10:20" de Wire : le fil à couper le beurre !

Alors qu’ils ont déjà publié un – excellent – album cette année, l’inusable "Mind Hive" qui tourne obsessivement sur notre platine depuis janvier, voilà que les vétérans stakhanovistes de Wire nous reviennent déjà avec un "10:20" de 38 minutes, qui s’avère rapidement un double paradoxe. Le premier paradoxe est que cet album inattendu n’est « qu’une compilation » de morceaux abandonnés lors de l’enregistrement de disques précédents ("Red Barked Tree" et "Mind Hive") et « rescapés », réenregistrés – certains il y a dix ans,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 juillet 2020

"Les Naufragés de la Méduse" de Bordas et Deveney : l'horreur... l'horreur...

La malédiction des œuvres dite « du patrimoine », ou même seulement des « classiques », c’est que, si leur célébrité les a rendues la plupart du temps intouchables, on a en revanche bien du mal à les considérer comme le résultat du travail d’artistes qui ont sué sang et eau, qui ont souvent souffert le martyre, qui quelque fois même sont morts pour leur donner naissance. Avec le célébrissime tableau romantique de Géricault, "le Radeau de la Méduse", cet effet de « lissage » se double du fait que le tableau représente lui-même... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 juillet 2020

Quand la pop fait des étincelles, une revisite de la discographie de Sparks : "A Woofer in a Tweeter's Clothing" (1973)

Dans l'ennui insondable du début des seventies, alors que le prog-rock pompier triomphe et que toutes les stars sont mortes, deux kids californiens imaginent d'honorer l'âge d'or de la comédie musicale hollywoodienne en l'accélérant et en y collant des guitares saturées et des vocaux hystériques. Personne n'y comprend rien, mais pour une poignée de curieux, en France, sans doute disciples d'Yves Adrien, le futur a de nouveau un goût excitant. Parlez d'une "mélodie du bonheur"... Dans la foulée d'un premier album largement ignoré... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 juillet 2020

"Lucky Strike" de Kim Yong-Hoon : Lucky / Unlucky

Evidemment, on a tous en tête la longue liste de grands polars coréens de ces 20 dernières années - ou plus - et on ne se lance jamais dans la découverte du premier film d'un jeune réalisateur du pays du matin calme sans une excitation qui dépasse largement celle ressentie devant un film hollywoodien, par exemple. Autant être honnête, "Lucky Strike" n'est pas un autre chef d'oeuvre, peut-être même pas un film réellement mémorable... juste un formidable moment de plaisir cinéphilique, ce qui n'est certainement pas à négliger en ces... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 juillet 2020

'The Potato Kingdom" de Ralph of London : l'honneur de la brit pop !

Souvenez-vous, oui, faites un effort : dans ce qui semble désormais une autre vie, nous adorions la « Brit Pop ». Parce qu’elle nous semblait une approche parfaitement équilibrée entre la tradition pop anglaise de bon goût – Beatles et Kinks en première ligne – et une modernité sachant intégrer les dernières tendances musicales de l’époque. Avec la virtuosité mélodique et littéraire de Pulp et les expérimentations ludiques de Damon Albarn, de Blur à Gorillaz, le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 juillet 2020

"Fauda - Saison 3" de Lior Raz et Avi Issacharoff : le temps de l'excès...

Malgré tous ses défauts, "Fauda" nous a intrigués, passionnés même parfois au cours de ses deux premières saisons, sans doute parce que, en dépit de ses gros travers idéologiques, elle nous donnait quelque chose à voir de ces territoires gangrenés par des décennies de guerre, quelque chose à saisir de la situation inextricable dans laquelle survivent les populations palestinienne et israélienne. Oui, "Fauda", malgré son désagréable côté de propagande "anti-terroriste" (soit le terme appliqué depuis toujours par les conquérants à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 juillet 2020

"Rough and Rowdy Ways" de Bob Dylan : un monument aussi intimiste qu'explosif...

La plupart des gens des plus jeunes générations ne comprennent pas pourquoi nous plaçons Dylan au pinacle de l’histoire du Rock : des mélodies pauvres, voire inexistantes, une voix la plupart du temps insupportable, une logorrhée épuisante, sans même parler de prestations scéniques régulièrement ineptes, mais bon dieu, qu’est-ce que ce type a pu faire pour mériter tant d’amour, de fidélité, de la part d’une large majorité de rockers… il est vrai bientôt atteints par la limite d’âge ? La plupart des gens qui n’écoutent pas... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 juillet 2020

"L'Ombre de Staline" d'Agnieszka Holland : "Something is happening here but you don't know what it is... Do you, Mr. Jones?"

L’holodomor – l’extermination par la faim – fut l’un des nombreux crimes contre l’humanité commis par Staline et les communistes soviétiques, à la fois bien connu des historiens et totalement ignoré par la plupart d’entre nous, grâce aux effets miraculeux d’une réécriture de l’Histoire orchestrée par l’URSS et ses alliés vainqueurs de la seconde guerre mondiale : plus de 3 millions d’ukrainiens moururent affamés par le régime stalinien. S’il est une qualité que l’on ne peut nier, à notre avis, au film d’Agnieszka Holland, "l’Ombre... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 juillet 2020

"La Dernière Chasse" de Jean-Christophe Grangé : Vulgarité, inepties, racisme et stéréotypes...

"La Dernière Chasse" est sans doute la pire chose jamais écrite par un... "écrivain" qui, après des débuts étonnants - ses 2 premiers livres, que tout le monde connaît... - est pourtant déjà responsable de "romans de gare" peu brillants. Ici, rien ne marche : le sujet est inepte, l'enquête s'avère mal construite et incohérente, les invraisemblances se ramassent à la pelle, les connotations racistes sont lourdes - mais finalement désamorcées par l'accumulation de stéréotypes (anti-allemands, donc...) grotesques. Le pire est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 juillet 2020

"Balle Perdue" de Guillaume Pierret : ... mais pas perdue pour tout le monde !

Poursuivant notre ballade autour du monde des "films Netflix" (pléonasme, rappelons-le, puisque "Netflix" = "Net-flicks", c'est-à-dire "péloches sur le Net"...), nous voilà aujourd'hui... en France ! Hourra ! Le cas de "Balle Perdue" est d'ailleurs un cas exemplaire : on a d'un côté un vrai succès d'audience - le film caracolant dans le peloton de tête des visionnages en France -, et d'un autre, des critiques qui tirent à boulets rouges sur ce pauvre film qui ne mérite, bien entendu, pas tout ce déversement de haine et de mépris.... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,