17 octobre 2018

Séance de rattrapage : "The Passenger" de Jaume Collet-Serra

Il faut bien reconnaître que nous n'avons rien contre un bonne petite série B à l'ancienne, avec l'ami Liam Neeson qui plus est, et mis en scène par un honorable tâcheron comme le Catalan Jaume Collet-Serra : l'association entre l'acteur et le réalisateur nous a en effet offert jusqu'à présent plusieurs bons moments de plaisir simple et sans conséquences… … Il faut malheureusement admettre que ce ne sera pas le cas pour cette fois, puisque ce "Passenger" (rien à voir avec la chanson immortelle d'Iggy, d'ailleurs le véritable titre... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 octobre 2018

"Happy! - Saison 1" de Grant Morrison et Brian Taylor : copulation d'insectes...

"Happy!" a tout de la fausse bonne idée : de la provocation trash à la louche, de la violence graphique et décomplexée, une nouvelle rencontre entre personnages "de dessin animé" et prises de vue réelles. Et l'excellent Christopher Meloni en roue libre, fascinant pendant le pilote - à fond la caisse - et épuisant au fil des sept longs, longs épisodes qui suivent. En fait, "Happy!" aurait fait un excellent film de 2 heures, mais allonger ainsi la sauce a deux conséquences néfastes : d'abord, il faut constamment en rajouter dans la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 octobre 2018

"Le Léopard" de Jo Nesbo : l'homme qui rit

Faisant suite au réputé "Bonhomme de Neige", "Le Léopard" en constitue un écho intéressant, le thème bien fatigué du serial killer étant ici judicieusement placé au coeur d'une énigme policière particulièrement riche et, il faut bien le dire, brillante. Bien sûr, Nesbø n'hésite pas à nous refaire son habituel coup de la résolution "à double détente", mais elle se justifie bien ici grâce à la construction des crimes à deux niveaux (l'acteur et le metteur en scène, comme Nesbø nous le précise judicieusement dans l'un des derniers... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 octobre 2018

"Hold the Dark" de Jeremy Saulnier : black and white hell

Ayant largement apprécié le travail de Jeremy Saulnier sur ses deux premiers films ("Blue Ruin" surtout et "Green Room"), on attendait forcément avec une certaine impatience son nouveau travail sous la houlette de Netflix. Une impatience mêlée de crainte si l'on se réfère à la piètre qualité à date des productions du géant de la "nouvelle TV"... La bonne nouvelle de "Hold the Dark" - soit un beau titre, que l'on aurait néanmoins aimé plus "coloré", pour poursuivre la série ! -, c'est que et les préoccupations et le style de Saulnier... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 octobre 2018

The Bellrays à la Sala El Sol (Madrid) le Jeudi 11 Octobre

22h37 : "The Stooges meet Aretha Franklin", "Tina Turner and the MC5", "James Brown being kicked in the balls by the Who“, les définitions amusantes de la musique de Lisa Kekaula et son mari Bob Vennum ne manquent pas, elles sont même fièrement énumérées sur leur site web. Avec le son quasiment toujours fort et parfait de la Sala El Sol, on peut espérer une heure trente sonique et excitante. A peine le temps de noter qu’à 50 ans, Lisa a désormais le format classique d’une grande chanteuse soul – ce qu’elle est, ne nous y trompons... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 octobre 2018

Réécoutons les classiques du Rock : "Hypnotised" de The Undertones (1980)

S'il est un disque qui réhabilite pleinement les fameux et mal aimés "albums de transition", c'est bien le "Hypnotised" des merveilleux Undertones : après leur remarquable irruption sur la scène punk avec leur album éponyme, porté par une chanson, "Teenage Kicks", que John Peel célébra comme la meilleure chanson pop jamais écrite (soit une affirmation un tantinet excessive, mais reconnaissant l'importance de ce petit groupe punk irlandais qui toucha rapidement au sublime, sans jamais perdre cette immédiateté enthousiaste qui faisait... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 octobre 2018

Séance de rattrapage : "Father Figures" de Lawrence Sher

"Father Figures" est un film qui ne surprendra personne - hormis dans sa conclusion que l'on n'aura pas vu venir et qui doit probablement être la raison de son existence, à une époque où ce genre de comédie de moeurs n'a plus vraiment de public ni donc de raison d'être : l'enchaînement des stéréotypes au cours de cette recherche du père (comme seule capable de donner un sens à la vie de nos héros...) est étonnante, conférant au parcours "psychologique" des personnages une banalité improbable que les scénaristes essaient de cacher... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
10 octobre 2018

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : "Harvest Moon" (1992)

Il n'était pas facile à aimer, ce "Harvest Moon" à sa sortie : succédant à la rage magnifique de "Ragged Glory", justifié à demi mots par une nouvelle tentative de sa maison de disques de tirer de Neil Young ce fameux "autre "Harvest"" que tout le monde - sauf ses vrais fans - attendait encore de lui, nous le reçûmes à l'époque plutôt fraîchement. Trop country, trop "conformiste", trop… mièvre même. Trois petites écoutes et puis rangé dans notre discothèque avec ses prédécesseurs plus notables. Et nous attendirent la suite, qui ne... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 octobre 2018

"Une Vie comme un été" de Von Steinaecker et Yelin : bleu profond

La fin de vie ne constitue pas le sujet le plus sexy qui soit, et a donné lieu à peu d'œuvres artistiques sérieuses (je veux dire évitant le piège du sentimentalisme facile et de la nostalgie racoleuse). Il ne nous vient sans doute même pas à l'esprit une BD qui trait de la vieillesse dans son stade terminal, quand la volonté de vivre n'est plus suffisante pour retenir la vie. Avec ce magnifique "Une vie comme un été", œuvre d'un couple d'artistes allemands pas forcément encore connus chez nous mais qui font ici un travail... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 octobre 2018

Miles Kane à la Cigale (Paris) le jeudi 4 octobre

21 h : Toute la Cigale est littéralement électrique d’excitation quand Miles Kane apparaît, sapé comme l’as de pique dans une combinaison ringarde qui dévoile une maigreur nouvelle, et passablement ridicule avec son coup de peinture argentée sur les yeux, façon Mad Max Fury Road : mon dieu, mais c’est quoi ce look, Miles ? Les absents, ce soir, ont-ils eu, pour une fois, raison ? Too Little Too Late lance le bal, et nous rassure : c’est du fuckin’ rock’n’roll, avec un son tranchant, une guitare abrasive, et une énergie... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,