16 octobre 2019

King Gizzard & The Lizard Wizard à lOlympia (Paris) le lundi 14 octobre

21h45 : les sept Australiens, rois du Rock psyché sous toutes ses formes imaginables - et dieu sait que Stu Mackenzie et sa bande ont de l'imagination ! - entrent sur la scène de l'Olympia noyée dans un bain de couleurs chatoyantes. Le public est en liesse, tout s'annonce pour le mieux pour King Gizzard & The Lizard Wizard. Ceux d’entre nous qui étaient au Bataclan en mars 2018 savent qu’il va être difficile de faire mieux... mais c'est sans compter avec le talent caméléonesque du groupe. On attaque façon heavy metal avec... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 octobre 2019

"Les Métamorphoses - le retour à la terre tome 6" de Larcenet et Ferri : retour au retour à la terre

Dix ans ont passé depuis la publication du cinquième tome du "Retour à la Terre", un tome plus faible que les autres, qui montrait la nécessité pour Larcenet et Ferri de "passer à autre chose"... Larcenet s'est lancé dans l'aventure colossale de se hisser à un autre niveau de BD, avec "Blast" puis avec "le Rapport de Broederick", loin de l'humour existentiel qui lui allait si bien. Ferri s'est engagé dans l'aventure Astérix, un défi dont on dit qu'il le relève bien (je ne sais pas, je ne... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 octobre 2019

"Je suis africain" de Rachid Taha : la fin de la trajectoire d'un honnête homme

Le 12 septembre 2018, la France perdait son meilleur "rocker" (non, on ne parle pas ici de "Jauni"...), et aussi l'un de ses plus généreux combattants en faveur d'une société ouverte, accueillante. Joyeuse aussi. Rachid Taha n'eut pas droit à des obsèques nationales qu'il aurait mérité bien plus que d'autres, et peu de gens s'arrêtèrent même un instant pour se remémorer combien sa carrière fut un enchaînement de brillantes intuitions et de combats essentiels : depuis les débuts sous influence cold wave avec Carte de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 octobre 2019

"La soif" de Jo Nesbø : For helsen din, Harry!

Arrivés à la onzième station du chemin de croix de Harry Hole, génial enquêteur obsessionnel, alcoolique et instable, que nous reste-t-il donc à écrire sur la créature démente créée par Jo Nesbø, et sur ses labyrinthes magistralement agencés dans lesquels il se débat ? Après plusieurs fausses fins, et donc résurrections assez invraisemblables, il faut l'admettre, de Harry, celui-ci a donc trouvé une sorte d'improbable bonheur, à peine voilé par le fait que, Nesbø vieillissant, il regrette le rock indie de sa jeunesse... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 octobre 2019

"Mindhunter - Saison 2" de Joe Penhall : tueurs en série et série de tueurs...

Puisque nous vivons dans une époque d'oubli immédiat, où chaque nouvelle série excite les réseaux sociaux et condamne à l'oubli celle qui l'a précédée, les deux ans qui se sont écoulés entre la première saison de "Mindhunter" (qui avait fait beaucoup parler d'elle, en particulier du fait de la collaboration brillante de David Fincher...), et la seconde semblent avoir été fatales. Il faut bien reconnaître que, malgré une réalisation fidèle au cahier des charges développé dans la première saison, et qui atteint même ça et là le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 octobre 2019

"The I-Land" de Anthony Salter et Neil LaBute : les grands fonds

Pourquoi perdre son temps à chroniquer ici un tel désastre ? Parce qu'on a perdu son temps - cinq précieuses heures - à le regarder ? Parce qu'on se sent le devoir d'avertir les téléspectateurs qui pourraient eux aussi se laisser tenter par cette revisite de "Lost" (des gens qui ne se connaissent pas se retrouvent prisonniers sur une mystérieuse île) ? Parce qu'on a trop l'habitude de défendre ici les "produits" Netflix pour ne pas également dénoncer les dérives d'un système aux effets pervers indéniables ? Certainement pour toutes... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 octobre 2019

"Free" de Iggy Pop : La liberté n'est plus ce qu'elle était...

Rappelons-nous : la disparition de Bowie, et le flashback / hommage magique sur les "années berlinoises" concocté par Iggy Pop, avec l'aide du disciple Josh Homme, dans un "Post Pop Depression" qui devint sans trop de peine le sommet - avec "The Idiot" et "Lust for Life", logistiquement - d'une carrière solo pour le moins irrégulière. Rappelons-nous aussi : la tournée suivante de l'Iguane, accompagné d'un rare combo puissant et hargneux, lui permettant de tutoyer sur scène les cimes à nouveau, malgré une fatigue physique... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 octobre 2019

"L'Espoir malgré Tout - Deuxième partie" de Emile Bravo : Spirou et l'Armée des Ombres

Après le véritable miracle qu'avait constitué en 2008 la parution du "Journal d'un Ingénu" au milieu d'une collection "Le Spirou de..." qui ne parvenait pas à décoller, Emile Bravo s'est donc lancé il y a 2 ans dans une quadrilogie à l'immense ambition : celle de nous faire revivre aux côtés des personnages emblématiques de Spirou et Fantasio la seconde guerre mondiale, racontée non pas d'un point de vue militaire, mais de celui des populations occupées (ici les Belges, mais les situations décrites ici ne sont visiblement... [Lire la suite]
08 octobre 2019

"Alice et le Maire" de Nicolas Pariser : Ma nuit chez le maire de Lyon

"Alice et le Maire" est un film qui faisait a priori très envie : entre la référence rohmerienne du titre et de la présence de l'exquis Luchini, et un sujet qui interroge la place des idées - et partant de là - des intellectuels dans la politique de gauche, Nicolas Pariser nous promettait beaucoup... Et beaucoup plus que son film était en mesure de tenir... Si "Alice et le Maire" commence bien, grâce à un postulat de départ enthousiasmant - l'irruption d'une normalienne ignare en termes de Politique dans l'équipe... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 octobre 2019

Séance de rattrapage : 'Der Vorname" de Sönke Wortmann

Bêtement, on pouvait penser que l'idée d'une adaptation allemande de la fameuse pièce à succès française "le Prénom" allait être l'occasion de pousser la logique de celle ci vers le malaise, le vrai, voire d'ouvrir le sujet essentiel du rapport de l'Allemagne contemporaine avec son passé nazi, à une période de résurgence de sentiments nationalistes et de xénophobie. Et on se trouve au contraire face à un affaissement plutôt lâche du scénaro qui évacue assez rapidement le sujet "Adolf" - un commentaire sur les migrants et c'est tout... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,