24 août 2017

Révisons nos classiques : "Adam's Rib" de George Cukor (1949)

On connaît le féminisme de Cukor, merveilleux portraitiste de femmes, mais "Adam's Rib" (oublions le contre-sens du titre français) le voit passer au militantisme actif en la matière : entre comédie sentimentale, burlesque et film de procès, Cukor ne choisit pas, il a un message à asséner sur les préjugés qui vont jusqu'à influencer les décisions de la Justice, et ne reculera devant rien pour le faire passer au grand public. Film éminemment théâtral, mais magnifié par l'intelligence permanente de la mise en scène de Cukor, "Adam's... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 août 2017

"Wilson" de Craig Johnson : Woody Clowes

Si les tentatives d'adaptation de BD se traduisent généralement par des échecs artistiques, les œuvres de Daniel Clowes, l'un des papes du Comix indie, semblent mieux se prêter à l'exercice : la sobriété distanciée et l'intimisme cafardeux de ses portraits d'être déviants ou à la dérive n'exigent finalement pas grand effort pour être transcrits à l'écran, tels quels. Le piège est évidemment que la facilité de l'exercice dispense le réalisateur d'une quelconque imagination, sans même parler de transcendance, condamnant le film à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 août 2017

"Le Bureau des Légendes - Saison 3" de Eric Rochant : Malotru ! Moule à Gauffre ! Escogriffe !

Si cette troisième saison marque un léger recul qualitatif par rapport à la seconde, sans doute parce qu'elle recentre son sujet sur Malotru et tente au final de justifier la trahison de ce dernier par son histoire d'amour toujours aussi peu crédible (ce qui nous vaudra dans le dernier épisode des scènes romantiques plus dignes d'un film hollywoodien standard que d'une ambitieuse série sur l'espionnage), "le Bureau des Légendes" reste une expérience indispensable : parce que la Syrie et son imbroglio politique inextricable reste en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 août 2017

"Monster - Chapitre 16 : Je t'attendais" : un pur thriller...

"Je t'attendais" nous montre parallèlement la manière dont Johann solde les comptes avec ses "alliés" de l'extrême droite et de la pègre, nous offrant une nouvelle démonstration de la facilité avec laquelle le "Monstre" manipule les esprits faibles (ici des serial killers plus ridicules qu'effrayant), et le parcours de Nina, qui a désormais recouvert la mémoire, vers son frère qu'elle retrouve pour une confrontation qui nous offre notre content de flashbacks, et donc d'explications (partielles, on est chez Urasawa) sur la genèse et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 août 2017

"L'étoile du diable" de Jo Nesbø : (clichés)

Ah ce vieux Harry Hole ! Encore occupé à gâcher sa vie à force de faire passer son métier avant le reste (cliché) et de sombrer dans l'alcoolisme (cliché). Sans parler de son désir de vengeance qui l'obnubile jour et nuit (cliché), après la mort de sa collègue assassinée par l'extrême droite. Heureusement un serial killer va troubler les nuits d'été de Norvège (cliché). Malheureusement, Harry va devoir faire équipe avec son ennemi intime (cliché). Heureusement il va arrêter de boire et se montrer plus malin que tout le monde (cliché).... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 août 2017

"Un Feu qui Meurt", le dixième tome de Ralph Azham de Lewis Trondheim

En refermant ce "Un Feu qui Meurt", on a envie de dire "Rien de nouveau sous le soleil de Ralph Azham", tant la saga de Lewis Trondheim poursuit son bonhomme de chemin désormais bien tracé, entre heroïc fantasy fnalement assez traditionnelle et réflexion sur la difficulté de l'exercice du pouvoir. Comme dans le tome précédent, l'humour est quasiment absent désormais, et le récit est phagocyté par un pessimisme qu'on a même le droit de trouver accablant : même les amitiés les mieux établies ne résistent plus aux nécessités des jeux... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 août 2017

Séance de rattrapage : "The Lost City of Z" de James Gray

"The Lost City of Z" est un film trompeur : fausse épopée d'aventures exotiques, il ne nous offre que de courtes traversées d'une jungle amazonienne sans mystère, filmée avec un réalisme impressionnant pour ce genre de production à (relativement) gros budget, et il réduit "l'aventure" à quelques confrontations - passionnantes, il est vrai - avec des tribus locales. Son titre nous promet une cité perdue, mais le film n'en montrera - logiquement - pas la moindre pierre, préférant se terminer sur une promesse et un rêve. Les fans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 août 2017

Revoyons les classiques de la Série TV : "Six Feet Under - Saison 3" (2003) de Alan Ball

Lorsque s'ouvre la troisième saison de "Six Feet Under", en format 16/9 tranchant avec le 4/3 des saisons précédentes, bénéficiant d'un photographie plus sophistiquée et d'effets de mise en scène témoignant de sa crédibilité ascendante (nous sommes en 2003, et le format de la série TV explose à travers la planète), l'on sent immédiatement que la création d'Alan Ball (à laquelle collabore désormais la future grande Jill Soloway) est passée à un niveau supérieur : maîtrise de la narration, gestion impressionnante des affects, profondeur... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 août 2017

Séance de rattrapage : "Harmonium" de Kôji Fukada

Tiens, il y a presque quelque chose de "coréen" dans la dose massive de souffrance et de malaise que nous inflige Kôji Fukada au long de son "Harmonium" (titre français bancal car ignorant la seconde partie de film, la plus terrible, alors que le titre original, "Au bord du gouffre" faisait parfaitement l'affaire...) : en suivant les traces de Pasolini ("Théorème", bien évidemment) et en confrontant le récit symbolique de la famille qui se désintègre sous la pression exercée par un élément étranger aux "trucs" du cinéma de fantômes... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 août 2017

"Everything Now" de Arcade Fire : J'ai mis tout mon fric sur toi, Win !

Il n'est pas facile de s'appeler Arcade Fire en 2017, d'avoir composé l'un des albums les plus importants du XXIè siècle, d'avoir livré pendant des années les performances scéniques les plus bouillonnantes, les plus exaltantes qui soient, et d'essayer, encore et encore, de se renouveler, de rester pertinent. "Everything Now", comme "Reflektor" ou "The Suburbs" avant lui, est donc un album "d'après", lorsque les sommets ne sont plus envisageables, puisqu'ils ont été deux fois vaincus : Win Butler cherche un nouveau concept, un nouveau... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,