08 février 2018

"Shadow People" de The Limiñanas : L'eau de Cabestany

Cabestany, pas très loin de Perpignan, est peut-être le coeur secret du rock français. D'abord parce qu'il y a plus de 40 ans, j'y ai vu par hasard les Blessed Virgins (remember les Blessed Virgins ? Non ?) mettre le feu à la Salle des Sports et que cette soirée mythique (pour moi) figure dans mon Top 10 parmi le bon millier de concerts que j'ai pu voir. Anecdotique ? Pas sûr depuis que les Limiñanas de Cabestany font le buzz jusque dans les cercles branchés aux US, et constituent la version la plus passionnante des Enfants du Velvet... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 février 2018

"The Americans - Saison 4" de Joseph Weisberg : apocalypse tranquille

Pas publiée à date en DVD en France, la quatrième saison de "The Americans", une série généralement sous-estimée, se révèle la plus singulière, voire la plus exigeante : pas question cette fois (ou si peu...) de nous accrocher avec du thriller et de la tension, même si le scénario est riche en événements, entre fuitages d'armes biologiques et embroglios familiaux ! Le choix de l'équipe de Joseph Weisberg (un ancien de la CIA, semble-t-il) est de se concentrer sur l'impact psychologique et moral des choix - souvent cruciaux - que vont... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 février 2018

"Songs of Praise" de Shame : Lu sur "La Fourchette"

Je devrais en toute logique adorer "Songs of Praise", le menu dégustation du nouveau restaurant Shame, composé de plats bien épicés qui contiennent tous les ingrédients que j'aime : un bon esprit de rébellion contre la critique gastronomique institutionnelle, des références punks / post punks qui activent mes glandes salivaires (des grands chefs étoilés The Clash aux rois de la nouvelle cuisine The Stranglers, en passant par les recettes cryptiques de Joy D ou des Ruts), et surtout, surtout, une intensité suffocante qui transcende la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 février 2018

"La Douleur" de Emmanuel Finkiel : l'ombre désarmée

On peut distinguer deux mouvements dans le film de Finkiel, qui se complètent tout en s'opposant. Il y a tout d'abord une composante un peu traditionnelle, pas inintéressante pour autant, celle de la chronique historique : malgré une indéniable économie de moyens, "la Douleur" nous plonge de manière crédible dans le Paris de la Libération, peignant un tableau quand même assez saisissant d'une époque charnière qui vit se succéder en quelques mois la déroute de la France collabo, le départ des occupants et la découverte des horreurs... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 février 2018

Le cinéma enchanté de Hong Sang-Soo : "le Pouvoir de la Province de Kangwon" (2002)

Après un premier film moyennement réussi ("Le Jour où le Cochon est Tombé dans le Puits"), Hong Sang Soo a visiblement ici l'ambition d'épouser dans sa forme même les flottements du désir, et l'amertume de son inachèvement : cet état vaporeux, somnambulique, convalescent et maladif, tranquillement désespéré, qui saisit les êtres vivant les jours consécutifs à une rupture amoureuse. "Le Pouvoir de la Province de Kangwon" révèle aussi un cinéaste de l'ivresse, de l'abus d'alcool (une constante en Corée ?) qui, après de brefs instants... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 février 2018

"Why Not?" de Half Japanese : et pourquoi pas ?

Il y a 40 ans, occupés que nous étions à absorber les torrents de nouvelle musique qui déferlaient sur nous à cette époque d'intense créativité, ce fut assez facile d'ignorer Jad Fair et son Half Japanese : pas assez punk certainement, pas assez différent peut-être, cette musique bizarre fut qualifiée de dispensable. En 2018, alors que Half Japanese sortent leur seizième album, Why Not?, il est plus que pertinent de s'interroger sur la résilience d'une telle musique, à peu près inchangée ... si ce n'est qu'on pourrait affirmer que les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 février 2018

Séance de rattrapage : "Good Time" de Josh & Benny Safdie

Porté aux nues par la critique et le public lors de sa présentation à Cannes, puis ignoré par le jury, "Good Time" sembla de même engendrer plus de déception que d'enthousiasme chez les cinéphiles exigeants auxquels son audace formelle et sa belle singularité semblaient pourtant le destiner. Ce demi-rejet quasi général (en gros, "ça commençait bien et puis ça se perd") quand on parle d'un geste filmique aussi tranchant, aussi clair, en dit finalement long sur nous : désirant en permanence du neuf mais facilement effarouchés quand on... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 février 2018

"Pentagon Papers" de Steven Spielberg : Spielberg militant ?

Le gouvernement de Trump, à peu près conforme à nos pires cauchemars, a néanmoins une foule de bonnes conséquences, en particulier du fait du réveil d'une conscience politique disons "de gauche" (pour les USA, entendons-nous bien) et d'un indéniable militantisme chez les artistes, même chez ceux qu'on imaginait les plus confortablement installés dans le système, comme ce bon vieux Tonton Spielberg. Regardé sous cet angle, celui de l'urgence de la défense de la liberté de la presse et des lanceurs d'alerte, mais aussi celui de la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 janvier 2018

"Freedom's Gobelin" de Ty Segall : éloge de l'excès

Réalisons-nous vraiment notre chance d’avoir un Ty Segall en 2018 pour nous remémorer que le Rock (‘n’Roll) est avant tout une histoire d’excès ? Et que donc, dans une époque qui est tout sauf Rock’n’Roll, ce sont les excessifs comme Ty – et John Dwyer (Thee Oh Sees) aussi, pendant qu’on y est – qui nous rappellent combien notre monde aussi frileux qu’absurde a besoin de transfusions régulières de bon sang bien chargé en alcool et en excitants divers. L’ami Ty, c’est simple, il en fait toujours TROP, et il le paye (ou bien il en est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 janvier 2018

"3 Billboards" de Martin McDonagh : No Country for Young Girls

D'abord, essayer d'écrire quelques lignes sur "3 Billboards" sans se référer aux Coen Bros, malgré Frances McDormand, malgré la musique, malgré l'Amérique profonde et la violence sèche et sporadique. Parce que McDonagh joue dans une cour complètement différente, celle d'un cinéma commercial, excessivement "écrit", plus soucieux de ses effets sur son spectateur que de parler d'une réalité américaine, contemplée plutôt avec l'oeil goguenard du touriste, et bien loin du vertige métaphysique que provoquent les plus belles oeuvres des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,