04 octobre 2020

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : "Neil Young" (1968)

De cet album très à part dans la longue discographie de Neil Young, dont il marque le début officiel en solo (en ignorant sa contribution à Buffalo Springfield, ce qui serait une erreur bien entendu !), il m'est possible de faire deux critiques, l'une objective, l'autre beaucoup plus personnelle, car ce disque a été fondamental pour moi quand j'avais 15 ans. 1) La critique objective : On passe bien proche du désastre avec "Neil Young", ou en tous cas d'un début de carrière solo marqué par la poisse. Neil vient d'être... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 octobre 2020

"Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait" d'Emmanuel Mouret : nos histoires d'amour et de désir

Adorant le travail délicieux d'un Eric Rohmer, cela faisait longtemps qu'on suivait les films d'Emmanuel Mouret, chez qui on reconnaissait une sorte de disciple de notre metteur en scène favori, en moins... ambitieux, intello ou philosophique, si l'on veut. Mais, il faut reconnaître en toute humilité qu'on n'aurait pas imaginé un instant que Mouret puisse un jour réaliser une œuvre d'une qualité et d'une force aussi saisissantes que ce "les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait"... ... Un film qui démarre donc de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 octobre 2020

"Occupied - Saison 3" de Erik Skjoldbjaerg et Karianne Lund : en roue libre !

Une fois les méchants Russes partis de Norvège, que peut bien nous raconter "Occupied", série définitivement en roue libre depuis la fin de sa première saison ? Eh bien, encore des méchants Russes, qui, comme on le sait, essaient désormais d'influencer les élections dans une bonne partie du monde, démocratique ou non. Si l'on rajoute à ça les méchants nationalistes toujours prêts à prendre les armes pour défendre les valeurs "nationales" (norvégiennes en l'occurrence, donc) et bouter les immigrés hors des frontières, les méchants... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
01 octobre 2020

"Blue Hearts" de Bob Mould : un combat sans merci...

Quand on pense qu’il y a à peine plus d’un an, alors que le nom de Yuhan ne signifiait rien de particulier pour la majorité d’entre nous, Bob Mould publiait "Sunshine Rock", un album ensoleillé, presque joyeux, on a du mal à y croire, surtout de la part d’un pessimiste / réaliste aussi obstiné que l’ex-co-leader de Hüsker Dü… Finalement, "Blue Hearts" est un retour de Bob Mould au principal moteur de son inspiration : la colère. Parce que, en septembre 2020, il y a plus de raisons d’être en colère que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 septembre 2020

"Criminal : UK- Saison 1" de Jim Field Smith et George Kay : Interrogation Techniques...

A la base de "Criminal", il y a une idée vraiment intéressante, celle de filmer (de mettre en scène, il ne s'agit pas de documentaires...) en huis-clos, et presque en temps réel des interrogatoires de suspects conduits par une cellule d'experts de la police. Du point de vue cinématographique, c'est passionnant (on peut d'ailleurs rapprocher la démarche de cette mini-mini-série, de 3 épisodes seulement, de "En Analyse", le déroulement sur le long terme en moins) : il s'agit de se concentrer sur la parole et les gestes, et que tout... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 septembre 2020

"Rubéus Khan (Donjon Antipodes niveau 10000)" de Trondheim, Sfar et Vince : gigantesque baston !

D’abord on ne comprend pas : "Rubeus Khan" est un nouveau tome de la nouvelle série "Donjon Antipodes", mais où est donc le chien d’orque que l’on avait tant aimé dans "l’Armée du Crâne" ? Et puis on remarque les « + » autour du mot "Antipodes" et on comprend qu’on est 20.000 ans plus tard, dans un monde moderne – forcément dépaysant pour nous, habitués que nous sommes aux ambiances heroic fantasy plus traditionnelles. Mais pourquoi pas ? Après tout, la grande force de la série au (très) long cours... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 septembre 2020

Le trip ultime avec VDGG et Peter Hammill : "H to He, Who Am the Only One" (1970)

"Refugees", le single extrait de "The Least We Can Do...", ayant éveillé l'attention du public, Charisma se frottait les mains en ce début de l'année 1970 quant à l'avenir prometteur de son nouveau poulain, Van Der Graaf Generator... Malheureusement; "H to He, Who Am the Only One" (encore un long titre abscons, faisant cette fois a priori référence à la fission de l'atome, menaçant le futur de l'humanité...) ne rencontrera aucun succès commercial, et annoncera le destin futur de VDGG et de Peter Hammill :... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 septembre 2020

"Ratched" de Ryan Murphy et Evan Romansky : Ryan Murphy a encore frappé !

Peu de gens des plus jeunes générations savent que, suite au succès triomphal du "Vol au-dessus d’un Nid de Coucou" de Milos Forman, le personnage de Nurse Ratched, fort bien interprété par Louise Fletcher, avait été élue (par qui ? on a oublié…) comme le personnage le plus haï au cinéma. Et cette célébrité malheureuse avait coûté à sa talentueuse interprète la suite de sa carrière, car, franchement, qui voulait embaucher une actrice détestée aussi unanimement sur la planète ? Imaginer ce qui a amené cette femme à devenir... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 septembre 2020

"Fail & Foil" par Les Chiens de Faïence : de Dunedin et Brisbane à Nanterre

Nous défendons suffisamment ici l’héritage de l’indie pop des années 90 des antipodes – le Dunedin Sound de Nouvelle Zélande, The Clean, The Chills, The Bats, Chris Knox, mais aussi la vague australienne parfaitement représentée par les superbes Go-Betweens – pour ne pas partager avec vous notre joie de leur avoir trouvé des héritiers à Nanterre. Les Chiens de Faïence, enfants du Velvet bien entendu – et en particulier de leur sublime troisième album – se sont laissé emporter par la Musique et en ont fait le centre de leur existence... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 septembre 2020

"Ultra Mono" de IDLES : C'est la guerre ! Contre la guerre...

« We aim for our music to be a window onto us and a mirror onto you, a form of truth or transparency. At the eye of the storm of our last album and at the start of writing Ultra Mono there was a sense of losing that truth » (« Nous voulons que notre musique soit une fenêtre sur nous et un miroir sur vous, une forme de vérité ou de transparence. Alors que nous étions dans l’œil de la tempête de notre dernier album et au début de l’écriture d’Ultra Mono, il y avait chez nous un sentiment de perdre cette vérité… »). Cette... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,