29 juillet 2017

Séance de rattrapage : "Captain Fantastic" de Matt Ross

Sans doute parce je suis un père, un fils d'enseignant et que les questions ideologiques me paraissent essentielles, je ne pouvais que me passionner pour le sujet de "Captain Fantastic", un film américain "grand public" (même si étiqueté "indie") qui a quand même le culot de glorifier Chomsky, de moquer l'obésité générale et l'hystérie consumériste, et de pointer du doigt la faillite du système éducatif universel. Sans même parler du courage (?) de frotter ses convictions contre la dure réalité (la maladie mentale de la mère, la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 juillet 2017

alt-J à Lollapalooza Paris le dimanche 23 juillet

Il est 20h15, il ne pleut toujours pas, je caresse l'espoir que le set d'alt-J échappe lui aussi aux intempéries. Le public change autour de moi, les Anglais arrivent, logiquement, et c'est tout de suite moins relax (on les connaît, les bâtards...). La nuit tombe doucement, et les roadies installent sur scène un matériel impressionnant : une estrade pour chacun des trois musiciens, entourée de grilles immenses de LED, avec derrière d’immenses panneaux lumineux. On sent la mise en scène à grands moyens, qui tranche avec ce qu’on a... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 juillet 2017

La Femme à Lollapalooza Paris le dimanche 23 juillet

Il a plu quelques gouttes pendant la fin du set d'IAM, mais ça s'est vite calmé. Pour le moment la météo est plus clémente que prévu, pourvu que ça dure ! Changement complet du public bien sûr pour la Femme : beaucoup de jeunes gens au visage peint font leur apparition. Je gagne quelques mètres vers le milieu. Jusque-là, tout va bien, comme disait l'autre, sauf que j’aborde ce set avec beaucoup de doutes, ayant entendu de nombreuses critiques négatives sur les capacités scéniques du groupe... ... mais j'avais tort d'être... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 juillet 2017

IAM à Lollapalooza Paris le dimanche 23 juillet

Les suivants, ce sont les rappeurs de IAM, visiblement attendus avec un immense enthousiasme par le public plus concerné - et marseillais - qui a remplacé les minettes d'obédience britannique devant la scène. Je réalise que ce sera mon premier concert de rap depuis près de 25 ans, depuis que j’ai décroché de ce style de musique qui me parle peu. Mais j'ai personnellement beaucoup de sympathie pour IAM, un groupe que j'ai bien aimé à l'époque des albums "Ombre est Lumière" et de "l’Ecole du Micro d'argent". 17h30, c’est donc avec une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 juillet 2017

Tom Odell à Lollapalooza Paris le dimanche 23 juillet

Arrivée à 15h45 après une marche interminable le long de l’hippodrome de Longchamp, organisée visiblement pour canaliser les entrées, et j’arrive devant "l’Alternative Stage", où je compte m'incruster pour toute la soirée, au moment même où Tom Odell commence son set. Je ne connais rien de cet individu, je l’avoue à ma grande honte (non, pas vraiment…), et je suis bien le seul car le public, majoritairement féminin et amoureux, s'amasse en grande quantité devant la scène. Pas de problème pourtant pour entrer au premier rang en passant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 juillet 2017

Célébrons éternellement le génie d'Hergé : "Tintin T20 - Tintin au Tibet"

L'histoire est désormais connue : Hergé, lors de sa première séance d'analyse où il venait traiter le sentiment de culpabilité qui le rongeait du fait de son adultère, s'entendit dire "qu'il fallait qu'il tue le démon de la pureté en lui". Un conseil auquel, comme tout artiste d'envergure, il s'employa immédiatement à appliquer dans le livre sur lequel il travaillait, "le Museau de la Vache" (un joli titre malheureusement jugé anti-commercial par Casterman, qui imposa un "Tintin au Tibet" beaucoup plus passe-partout)... et qu'il... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 juillet 2017

"Völkerball" : Rammstein aux Arènes de Nîmes en 2005

Filmage très professionnel d'un show ultra-spectaculaire - comme Rammsteimn, immense pourvoyeur de spectacles mémorables, sait en donner -, dans le cadre impressionnant des arènes de Nîmes, et devant un public aux anges, voire en transe, ce "Völkerball" est un exemple de filmage live : son et image parfaits, et même quelques instants magiques où la folie furieuse du groupe et de son public devient tangible. Quelques instants seulement ? Oui… et c'est là que l'on peut se trouver frustré devant son écran ! Car on sent bien que l'on... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 juillet 2017

"Chroniques de l'Oiseau à Ressort" de Haruki Murakami : L'ombre de tes larmes ou bien les larmes de ton ombre ?...

 J'ai abordé ces "Chroniques de l'Oiseau à Ressort" avec crainte, effrayé par les 900 pages de l'édition de poche et l'annonce d'un roman "sans réelle intrigue", sur la seule bonne fois de mon fils, qui me l'avait chaudement recommandé. Une paire de semaines plus tard, je le referme en me demandant si ce n'est pas là le plus beau Murakami que j'aie jamais lu... Car il m'a offert des heures et des heures de plaisir intense, entre une (vague) histoire de mondes parallèles à la "19q4" assortie d'une sorte d'adaptation du mythe... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 juillet 2017

Séance de rattrapage : "Desierto" de Jonás Cuarón

"Desierto" est un film que j'ai envie d'aimer, que je devrais aimer. Parce qu'il prend son temps. parce que la musique est discrète. Parce que la langue des personnages est crédible - du vrai espagnol du Mexique, dieu merci ! Parce qu'il ne s'encombre pas d'effets superflus, et essaie au contraire de capturer les positions et les mouvements des personnages dans de vastes plans larges qui rendent justice à la topographie des lieux. Parce que, fondamentalement il parle de choses importantes pour nous : la haine des migrants, le besoin... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 juillet 2017

Revoyons les classiques de la S.F. : "La Mouche" de David Cronenberg (1986)

Vu en son temps comme une métaphore sur le drame du Sida - le rejet des malades, contaminés par une "fusion" impure, par ceux qui les aimaient" -, "La Mouche" était sans doute le résultat d'une ambition bien supérieure de la part de Cronenberg : fidèle aux thèmes qu'il avait déjà obsessivement exploré dans ses films antérieurs, il cherchait dans sa première œuvre "grand public", financée par Hollywood, ce qui constitue les liens indéfectibles du corps (un corps souffrant, changeant, mutant) et de la psyché. Concept a priori... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,