18 mai 2020

"Brant Bjork" de Brant Bjork : le "Desert Rock" version organique et mature...

Connaissez-vous Brant Bjork ? Non, ce n’est pas le frère caché de notre chanteuse islandaise favorite ! D’ailleurs l’absence de tréma le trahit, Brant est un bon Américain pur souche, originaire du désert californien, à Palm Desert, plus ou moins là où est né un mouvement musical aussi vigoureux qu’obstinément marginal (enfin, relativement, on se comprend…), le « Desert Rock », quelque fois marketé sous le nom de « Rock Stoner ». Car ce bon Brant fut ni plus ni moins que le batteur des séminaux Kyuss,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 mai 2020

"Pinocchio" de Matteo Garrone : un film à l'image de son personnage, laid, niais et mal construit !

Je dois avouer n'avoir jamais lu le livre de Collodi, ayant été dégoûté plus ou moins à jamais de l'histoire misérabiliste du hideux pantin "Pinocchio" par l'horrible adaptation réalisée par les sombres mercenaires de la maison Disney. J'ai en également soigneusement évité jusqu'à ce jour toutes les adaptations cinématographiques, et je ne peux imputer qu'à un moment de faiblesse dû au confinement le fait d'avoir cédé au souhait de ma fille de perdre deux heures devant le film de Garrone, qui plus est avec le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 mai 2020

"Into the Night" de Jason George : Always the Sun...

En 1990, l'inestimable Stephen King publiait une "novella" (c'st-à-dire une longue nouvelle ou un court roman) intitulée "The Langoliers", racontant la fuite en avant et en avion d'un groupe de personnages devant une menace mortelle et que rien ne saurait stopper. Les deux grandes qualités de ce petit travail moins connu de King était l'abstraction de la menace et la justesse psychologique du comportement des fuyards (l'une de ses forces, il est vrai...). A partir d'un thème plus que similaire,  Jason... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 mai 2020

"Floatr" de Happyness : le charme d'un soleil délicat

Quelque part, il faut bien l’avouer, c’est un soulagement d’écrire quelques lignes sur un groupe comme Happyness, et son dernier album, le troisième, Floatr. Un soulagement parce qu’on pourra éviter de ressasser les habituels clichés qu’appellent systématiquement une grande majorité des disques de « jeunes groupes » recyclant tous plus ou moins habilement des idées inventées il y a plus de 30 ans. Happyness – pas Happiness, hein ? c’est important… non, on plaisante, ce n’est probablement là qu’une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 mai 2020

"Westworld - Saison 3" de Jonathan Nolan et Lisa Joy : reset

A la fin de la seconde saison de Westworld, qui avait perdu une large majorité du public gagné par la première, Jonathan Nolan et Lisa Joy s’étaient retrouvés devant un véritable champ de ruines : plus personne de sensé ne comprenait rien ni à ce qu’ils voulaient nous dire de « tellement ambitieux », ni, et c’est beaucoup plus grave encore, ce qui était arrivé à des personnages dont on s’était progressivement détachés, à force d’être dans l’incapacité de saisir ce qui les agitait réellement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
13 mai 2020

"Antartica" de Flat Worms : la vague glacée...

Ceux qui ont découvert Flat Worms avec leur premier album éponyme, paru il y a un peu plus de deux ans, avaient été probablement séduits par l’énergie rageuse, le son rêche, l’énergie débraillée d’un groupe qui s’inscrivait tout naturellement dans la belle tradition du Rock Garage qui a fait tant d’émules ces dernières années. Ceux-là seront probablement surpris par le virage « post punk », comme on dit de nos jours, pris par le groupe de Will Ivy, virage qui peut paraître également opportuniste vu le succès de ce retour... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 mai 2020

"Ozark - Saison 3" de Bill Dubuque et Mark Williams : coup de mou...

Bon, ça devait arriver : après deux saisons impeccables, notre chère "Ozark" pique du nez. D'une part parce que son atmosphère uniformément dépressive et ses teintes monochromes finissent par lasser, au bout de trois ans : on aimerait des explosions de joie, de couleurs, de violence (bon, il y en a un peu, je l'admets...), quelque chose qui tire tout ça de sa semi-léthargie. En suite parce que, en mettant le couple Byrde en interaction quasi directe avec le narco-trafiquant mexicain dont ils blanchissent l'argent (déjà, un processus... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
11 mai 2020

"Dream Hunting in the Valley of the In-Between" de Man Man : foisonnant et flamboyant

Man Man, le groupe de Ryan Kattner (qui se dissimule ici sous le masque de Honus Honus) n’est que très peu connu en France, et le fait qu’il soit resté silencieux pendant 7 ans ne l’a certes pas aidé à sortir de cet anonymat. "Dream Hunting in the Valley of the In-Between", qui est donc le sixième album de Man Man, mais le premier depuis 2013, pourrait pourtant bien changer les choses… à condition que le non-conformisme soit encore une vertu reconnue à une époque où il semble surtout important d’être « dans le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 mai 2020

"Le Marais" de Yoshiharu Tsuge : période de transition...

Yoshiharu Tsuge est l’un des artistes les plus importants dans l’histoire du manga, celui qui a littéralement inventé le récit autobiographique, et donc apporté une pierre essentielle à la construction d’un art adulte, en y injectant en outre une bonne dose d’ésotérisme. Pourtant, nous n’avons eu longtemps en France, accès qu’à son "Homme sans Talent", certes un chef d’œuvre, sorte de minuscule partie immergée d’un iceberg colossal. Les Editions Cornelius, dont on ne peut que louer l’impressionnant travail réalisé pour nous... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 mai 2020

"Narcos Mexico - Saison 2" de Doug Miro, Carlo Bernard et Chris Brancato : la réalité géo-politique d’une époque noire...

La seconde saison du spin-off passablement décevant de "Narcos" n'apporte guère de raisons de revoir à la hausse notre évaluation quant à cette faible photocopie de la grande s&rie originale. Toujours cette interprétation tragiquement faible de Diego Luna qui mine toute la vraisemblance de ce récit - soi-disant basé sur des faits réels - de l'ascension (la première saison) et de la chute (cette seconde saison) de l'un des premiers "grands" narco-trafiquants mexicain... Toujours aussi ces étonnantes faiblesses dans la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,