20 octobre 2020

"The Boys - Saison 2" de Eric Kripke : humains après tout...

Alors que "The Boys" prend, avec cette seconde saison, une ampleur que l'on n'attendait pas forcément, dépassant ses aspects "pop culture", "gore" (même si des dizaines de têtes explosent cette fois...) et "méta-critique" de la culture actuelle des super-héros, les limites de l'ambitieux exercice de style qu'il est se font plus évidentes. D'un côté, il y a l'intense satisfaction que le téléspectateur va ressentir devant certains épisodes dont les qualités émotionnelles et spectaculaires enfoncent facilement la quasi-totalité des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 octobre 2020

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : "Eldorado" (1989)

Voilà, n'y allons pas par 4 chemins : "Eldorado", EP ou mini-LP, comme on veut, de 5 chansons et 25 minutes, aurait pu (aurait dû...) être le meilleur album électrique de Neil Young. Il suffisait de rajouter un ou deux solos de guitare incandescents ou telluriques en plus, et la barre des 30 minutes aurait été facilement atteinte, inscrivant "Eldorado" tout prêt du sommet de la discographie du Loner. Ah oui, il aurait aussi fallu le sortir au-delà des marchés japonais et australiens auxquels il fut, inexplicablement (enfin, on... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 octobre 2020

"Criminal : UK- Saison 2" de Jim Field Smith et George Kay : les chats et les souris...

La seconde livraison d’épisodes de "Criminal : Royaume-Uni" prouve que l’équipe de Jim Field Smith (qui est aussi le réalisateur) et George Kay a su corriger les défauts de la première saison, puisqu’on a affaire à un quasi sans faute cette fois, avec qui plus est des sujets et des mécanismes différents à chaque épisode. Le premier épisode ("Julia") est d’ailleurs le moins fort, l’excellente Sophie Okonedo ne réussissant pas tout-à-fait à rendre son personnage d’épouse d’assassin assez ambigu pour que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 octobre 2020

Le trip ultime avec VDGG et Peter Hammill : "Fool's Mate" (1971)

On est en avril 1971, et la créativité de Peter Hammill n'a pas de limite : il vient de sortir coup sur coup deux albums très réussis de Van der Graaf Generator, et il a encore "sur les bras" une grosse dizaine de titres qu'il considère comme ne faisant pas partie de l'univers du groupe, des chansons parfois plus simples, surtout moins "ambitieuses" par leur thème, moins "science-fiction / heroic fantasy" aussi, si l'on veut. Des chansons plus intimes, et aussi pour certaines presque... "pop". C'est pourtant avec la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 octobre 2020

"The Symbol Remains" du Blue Öyster Cult : le symbole demeure...

On n’espérait plus depuis longtemps un nouvel album du Blue Öyster Cult, rompant 20 ans de silence, ou plutôt 20 ans à se comporter en « cover band » de luxe de leur propre répertoire, qui, malgré sa munificence, commençait à s’user un peu. On ne savait pas non plus s’il fallait l’espérer, ce nouvel album, sans Allen Lanier, malheureusement décédé en 2013, et sans bien sûr les Frères Bouchard, même si, quelque part, depuis l’épisode compliqué d’Imaginos, les fans espèrent toujours le miracle, et en particulier un retour... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 octobre 2020

"Drunk" de Thomas Vinterberg : A votre santé !

On pensait Vinterberg incapable d'égaler son formidable "Festen", et on s'était habitué à le voir sortir, bon an, mal an, des films plus ou moins bons. Et voilà que ce merveilleux "Drunk" nous éblouit, nous bouleverse, et nous... interroge. Car, en partant sur une drôle de thèse pseudo-scientifique (l'être humain, pour bien fonctionner - et être heureux - aurait besoin de 0,5g d'alcool dans le sang en permanence !) et en construisant un film qui nous inquiète a priori du fait de son potentiel moralisateur (les drogues,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 octobre 2020

Quand la pop fait des étincelles, une revisite de la discographie de Sparks : "Big Beat" (1976)

"Big Beat" ou l'art de couler un disque, et sa carrière du même coup… ... Car en 1976, alors que le monde semble prêt à sacraliser définitivement Sparks après trois albums magnifiques, les Frères Mael décident, les ingrats, de quitter Londres qui les a si chaudement accueillis pour retourner aux Etats-Unis. Et pour des raisons que je n'ai encore vu expliquées nulle part, de sortir un album de "gros rock qui tache", enregistré à New York alors que, à quelques centaines de mètres de là, la disco explose dans les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 octobre 2020

"Les Liens Maudits" de Domenico de Feudis : superstitions italiennes et rituels sanglants

Il n’est plus très « à la mode » de réaliser, même chez Netflix, des films d’horreurs qui choisissent la voie d’un certain réalisme – dans les limites du genre, bien entendu –, et les choix scénaristiques et de mise en scène des Liens Maudits, une production italienne de la plate-forme, rendent forcément le premier film de Domenico de Feudis attirant pour quiconque est fatigué des éternelles mêmes histoires qui nourrissent le fantastique de consommation courante. Il s’agit ici de confronter une jeune femme (Mía Maestro,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 octobre 2020

"Under the Spell of Joy" de Death Valley Girls : une célébration !

Lorsque démarre, lentement, progressivement, "Hypnagogia", le titre d’ouverture de "Under the Spell of Love", quatrième album de Death Valley Girls, il est difficile de ne pas penser, aussi fan qu’on ait pu être des rockeuses garage de Los Angeles par le passé, que cette fois, ça y est : hypnotique (bon, cet état entre sommeil et éveil est le sujet de la chanson), menaçant, fascinant, puis puissant quand explose un saxophone free qui ne déparerait pas sur le "Fun House" des Stooges, voilà un morceau littéralement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 octobre 2020

"Lupin III : The First" de Takashi Yamazaki : Lupin III et les Aventuriers de l'éclipse perdue

Le fan d’Arsène Lupin – le vrai, celui de Maurice Leblanc, jamais véritablement adapté au cinéma (mais c’est un autre sujet) - et le fan de manga et d’anime entrent forcément en collision lorsqu’il s’agit de parler de Lupin III, héros japonais ultra-célèbre de nombreux livres et de nombreux films, petit-fils « nipponisé » du gentleman-cambrioleur qui, après s’être longtemps appelé « Edgar de la Cambriole » en France pour des questions de droits d’auteur, a pu récupérer hors du Japon son véritable nom depuis quelques années.... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,