04 octobre 2017

Sparks à la Gaîté Lyrique (Paris) le dimanche 1er octobre

21h05, tout le monde commence à s’impatienter à force de supporter de la variété italienne sur la sono, quand Ron et Russell déboulent, accompagné d’un quintet de jeunes gens... Deux guitaristes, une batterie aux dimensions impressionnantes : c’est confirmé, Sparks nous revient cette année dans une configuration traditionnellement rock, pour la première fois depuis le milieu des années 70 ! What the Hell Is It This Time?, sorte de citation de l’époque “Propaganda” envoie du bois : nous n’avons jamais entendu encore... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 octobre 2017

Revoyons les classiques de la Série TV : "Six Feet Under - Saison 5" (2005) de Alan Ball

La dernière - et mémorable - saison de "Six Feet Under" place cette fois la Mort en plein centre de l'écran : il ne s'agit plus seulement d'une introduction concernant des personnages périphériques, ni d'un gagne-pain pour la Famille Fisher. Il s'agit cette fois d'affronter la mort du personnage central de la fiction. Et de constater les dégâts sur celle-ci, sur les autres personnages, sur nous. Certes, Alan Ball et son équipe de scénaristes n'y vont pas de main morte, et l'on peut déplorer, fait exceptionnel dans la série, quelques... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 octobre 2017

Révisons nos classiques : "The Philadelphia Story" de George Cukor (1940)

Produit par Mankiewicz, dirigé par George Cukor, le cinéaste qui "aimait les femmes" (pardonnez du peu !), "Indiscrétions" est bien sûr avant tout un hymne à la lumineuse Katharine Hepburn, qui est d'ailleurs à l'origine du film puisqu'il s'agissait d'une adaptation d'une pièce de théâtre où elle avait triomphé ! C'est elle qui confère au personnage Tracy Lord toute sa morgue, sa fougue et sa fragilité maladroite, faisant du film un saisissant portrait de femme moderne et complexe, qui marqua le Cinéma. Si l'on admet, avec Cukor que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 octobre 2017

"Billy Bat" de Naoki Urasawa et Takashi Nagasaki : revenons sur cette épopée désormais bouclée...

Petit résumé à l'intention de ceux qui auraient hiberné depuis plus de 20 ans, ou bien, pire encore, qui n'ont jamais manifesté le moindre intérêt pour la bande dessinée japonaise (nous éviterons d'utiliser le terme "manga", qui semble braquer les âmes bien-pensantes en nos contrées) : Naoki Urasawa est l'un des artistes les plus importants de son époque, qu'il révolutionna en 1994 en lançant sa saga Monster, parabole politique éblouissante sur les tentations extrémistes européennes renaissant autour d'un personnage mystérieux qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 septembre 2017

Séance de rattrapage : "John Wick 2" de Chad Stahelski

Il est tentant d'aller jeter un oeil à l'intriguante franchise John Wick, notable exception de succès populaire tranchant avec l'obsession contemporaine pour les super héros. L'ineffable Keanu Reeves en tueur à gages mythique, pourquoi pas ? La réalité de "John Wick Chapitre 2" fut, comme trop souvent, une cruelle déception : Stahelski et ses scénaristes fainéants ne font rien de cet univers quasi mythologique de super secte planétaire de criminels, hormis peut-être dans les 10 dernières minutes, les plus intéressantes car elles... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 septembre 2017

"Hippopotamus" de Sparks : probablement rien...

« Il y a un hippopotame dans ma piscine / Qu’est-ce qu’il fait là ? Je ne sais pas… / Il y a Titus Andronicus avec un tuba dans ma piscine / Il a plongé, c’est un excellent nageur… » Qui donc d’autre que Sparks – c’est-à-dire les frères Mael, petits fils de Doris Day – peuvent écrire et chanter ce genre de paroles, 43 années après avoir fait déferler sur la planète stupéfaite les cavalcades westerno-cryptiques de This Town ain’t Big enough for the Both Us (« les mammifères sont mon type d’animal préféré », n’est-ce pas ?) ? Oui, 43... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 septembre 2017

"Logan Lucky" de Steven Soderbergh : "Ocean's 7-11"

Pour son “grand retour” au cinéma après plusieurs années de pause télévisuelle, Steven Soderbergh surprend un peu avec un “Logan Lucky”, un petit film au profil bas, construit autour de l’idée un peu absurde de recycler les mécanismes artificiels de la série “Ocean’s Eleven” (ce qui n’est pas ce que Soderbergh a fait de mieux) dans le milieu redneck, en filmant le tout avec un réalisme et une empathie typique des projets les plus minimalistes de ce cinéaste versatile (souvenons-nous de l’excellent “Bubble” par exemple). Le résultat,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 septembre 2017

"Mother!" de Darren Aronofsky : Darren vs Dieu : match nul, la balle au centre...

Darren Aronofsky n’aime pas trop Dieu (même s’il y pense visiblement tout le temps). Moi, je n’aime pas trop Darren Aronofsky, même si je vais voir ses films, histoire de me tenir au courant. La preuve qu'Aronofsky en a après Dieu, c’est que dans "Mother !", il a demandé à Javier Bardem de l’interpréter : comme tête à claques, il se pose là, Javier, et la profonde antipathie qu’on ressent instantanément envers lui aide beaucoup au fonctionnement du film ! Bon, il y a (au moins) deux manières de regarder "Mother !" : d’abord simplement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
26 septembre 2017

Séance de rattrapage : "K.O" de Fabrice Gobert

[Attention, spoilers] La vieille fiction paranoïaque, qui verrait notre réalité quotidienne fondamentalement altérée sans que personne d’autre que nous ne semble s’en soucier, a donné un certain nombre de réussites littéraires (je me souviens d’une nouvelle brillante de Richard Matheson sur ce sujet) ou cinématographiques. Ce vertige de la “disparition” de notre identité qui se dissout dans l’incompréhension et la résistance d’une réalité différente a de quoi générer un trouble puissant – là encore, on peut citer “la Moustache” de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 septembre 2017

Revoyons les classiques de la Série TV : "Six Feet Under - Saison 4" (2004) de Alan Ball

La quatrième saison de "Six Feet Under" nous avait semblé à l'époque moins profonde et belle que la précédente, peut-être parce qu'elle semblait légèrement plonger dans une certaine routine, chaque membre de la famille Fisher affrontant à son tour des problèmes aigus qui remettent en question son équilibre récemment acquis… à l'exception de Nate, toujours en plein chaos (ce n'est pas pour rien qu'il est le personnage central, emblématique de la série, même si au final, il est loin d'être le plus attachant, le charisme de Michael C.... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,