15 février 2020

"Le Prince Oublié" de Michel Hazanavicius : un métier !

Le cinéma "high concept" est un métier... Un métier que les Studios Pixar maîtrisent parfaitement, puisque c'est devenu leur caractéristique la plus notable : de la vie des jouets de "Toy Story" à la mécanique du cerveau de "Vice Versa, en passant par l'organisation des cauchemars dans "Monstres & Cie", combien de réussites formidables dans le genre ? Et un métier que l'équipe de scénaristes du dernier film de Michel Hazanavicius a eu le grand tort de sous-estimer, puisque construire un film un tant soit peu crédible,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 février 2020

"The Gentlemen" de Guy Ritchie : le deuxième souffle

Si l'on avait - comme à peu près tout le monde - apprécié les deux premiers films de Guy Ritchie ("Lock, stock and two smoking barrels" et surtout "Snatch", avec une performance mémorable de Brad Pitt), il faut bien reconnaître que la suite de la carrière de l'ex- mari de Madonna avait dépassé en grotesque à peu près tout ce qui se fait dans le cinéma commercial anglo-saxon, plus ou moins au niveau d'un Emmerich ou d'un Bay. C'était donc avec circonspection que l'on décidait d'aller voir ce... [Lire la suite]
13 février 2020

The Murder Capital au Café de la Danse (Paris) le lundi 10 février

21h10 : Peut-être que pour apprécier The Murder Capital, il faut avoir accepté que les références, pourtant évidentes, à Joy Division soient en fait à côté de la plaque, et que les Dublinois, qui affirment haut et fort n’avoir pas écouté la bande à Ian Curtis, n'ont pas pour ambition de jouer du post punk selon les règles du genre… mais plutôt de nous offrir un tour de montagnes russes émotionnelles au fil de morceaux largement atmosphériques ? En tout cas, ce soir les 50 trop brèves minutes de leur set (9 chansons et puis c’est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 février 2020

Les Nuits de l'Alligator à la Maroquinerie, le dimanche 9 février : King Khan's Louder than Death

22h00 : Qui n'a jamais vu King Khan en chair et en os peut s'attendre à un petit choc en voyant débouler sur scène, annoncé par un quadra américain débonnaire qui s'avérera être Sean Wood, leader des Spits (on l’appelle donc Sean Spits !), un indien bedonnant vêtu seulement d'un slip moulant, d'un gilet en jean et d'une casquette de flic américain. Punk ! Ah oui, on allait oublier les inévitables lunettes noires et le plus original collier de dents ! King Khan – en fait un Canadien de Montréal, qui parle donc bien le Français... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 février 2020

Les Nuits de l'Alligator à la Maroquinerie, le dimanche 9 février : Daddy Long Legs

20h55 : On traverse l'Atlantique pour aller aux sources du rock'n'roll avec Daddy Long Legs de Brooklyn (à ne pas confondre avec pas mal d’autres groupes qui ont choisi le nom de cette araignée aux longues pattes…) : à nouveau un trio, mais qui joue cette fois une ultra traditionnelle, entre boogie, blues et country. Brian Hurd a un look de croque-morts délicieux, mais une voix étonnante, et il joue de l'harmonica comme un dieu. Le batteur est un showman complet, régulièrement hilarant derrière ses cheveux longs, ses... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 février 2020

Les Nuits de l'Alligator à la Maroquinerie, le dimanche 9 février : Gliz

20h : on attaque la soirée du côté du Jura, avec cette vraie première parisienne pour le trio de Gliz, qui a bien évolué depuis ses débuts. Moins axée sur les (excellentes) mélodies de “Cydalima”, plus rentre-dedans et agressive, leur prestation live prouve que le groupe en a sous le pied. Dès In Limbo, la mayonnaise prend et le public de la Maro - heureusement déjà bien remplie - répond à l'énergie du groupe. Jeu scénique nerveux - entre la batterie spectaculaire de Julien et le tuba de Thomas qui permet une mise en scène... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 février 2020

"Occupied - Saison 2" de Erik Skjoldbjaerg et Karianne Lund : LOL !

Le visionnage - tardif il est vrai - de la seconde saison de la série franco-norvégienne "Occupied" m'a fait pour une fois changer complètement d'avis, et réaliser que ses "défauts" pointés par la majorité des téléspectateurs, et que j'avais "relativisés" en 2017, constituent un problème majeur, qui empêchent bel et bien la série de fonctionner. Car je me suis assez horriblement ennuyé devant les huit épisodes aussi frénétiques que littéralement interminables de cette seconde saison, qui échoue tristement à provoquer la moindre... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 février 2020

"l'Institut" de Stephen King : "J'ai choisi d'être heureux !"

Pour son roman annuel (eh oui, c'est qu'il est d'une productivité toujours aussi surprenante, notre "maître contemporain du fantastique"!), Stephen King fait le pari original de ne pas inventer totalement, pour une fois, une situation surnaturelle, horrifique ou policière, mais de nous offrir sa version personnelle d'une "légende urbaine" des plus banales qui soit, celle de l'enlèvement d'enfants par un organisme para-gouvernemental qui se livrera sur eux à de sinistres expériences. Et pourquoi pas ? On sait Stephen... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 février 2020

Jalons de l'histoire du cinéma de S.F. : "L'Attaque des Clones" de George Lucas (2002)

Avec des effets spéciaux notablement plus réussis que ceux de l'"Episode I", encore une fois réalisée entièrement en image digitale, cette "Attaque des Clones" (soit un titre particulièrement inepte...) avait marqué en 2002 un nouveau saut qualitatif au niveau technique. Le problème est que, entre des acteurs ridiculement figés (sans doute l'effet induit de la déréalisation du plateau de tournage !), une intrigue pour le moins confuse et qui nous devient peu à peu indifférente au fur et à mesure que le film se déroule et finit par... [Lire la suite]
05 février 2020

"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Charpin : rats, pizzas et accidents...

Alors que la BD traite depuis des décennies des sujets "adultes", il faut bien reconnaître que le cinéma d'animation, même le meilleur - disons les films du Studio Ghibli par exemple - reste enraciné dans le monde de l'enfance, quitte à le transcender - comme c'est le cas des plus beaux films Pixar. C'est un fait, et, évidemment, une grande source de frustration... qui fait que plus ou moins chaque film d'animation un tant soi peu "sérieux" (pardon pour ce terme réducteur et finalement injuste...) est accueilli comme une merveille,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,