11 mai 2019

Séance de rattrapage : "L'Avertissement" de Daniel Calparsoro

Le cinéma de genre, on aime, mais il faut reconnaître que, souvent, il a bon dos. On accepte ainsi de se farcir des histoires ineptes, mal interprétées et mal mises en scène, juste parce qu'on espère y trouver la petite étincelle d'originalité qui fera que le film tranche par rapport à la production lambda. Autant être clair, ce ne sera pas le cas avec "El Aviso" dont l'électro-encéphalogramme est aussi plat que celui de l'un de ses protagonistes qui s'est pris une balle dans la tête. Entre une formule mathématique inepte (niveau... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 mai 2019

"Nous Finirons Ensemble" de Guillaume Canet : mépris de classe et bon p'tit pinard

On n'a pas forcément envie d'écrire grand-chose sur ce pathétique "Nous finirons ensemble", son compte ayant déjà été bien réglé par la vaste majorité des critiques "officielles". Si ce ratage complet mérite qu'on y revienne, c'est parce qu'il semble prendre le chemin d'être un vrai succès populaire, alors qu'il est politiquement - et moralement, aussi - en décalage complet avec les préoccupations actuelles du peuple français, telles qu'elles se manifestent autant dans les derniers soubresauts des Gilets Jaunes que sur les réseaux... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 mai 2019

"Derek - saison 1" de Ricky Gervais : en dehors du monde...

Retour de Rocky Gervais au mockumentary qui avait contribué à la réussite de son "the Office", pour nous faire pénétrer cette fois l'univers des EHPAD, ou plutôt leur équivalent anglais, c'est-à-dire, vu l'état du système social Outre-Manche, encore plus fauché et plus fragile qu'en France. La grande idée de "Derek", afin d'échapper aux pièges du misérabilisme ou de la compassion, c'est d'introduire dans ce milieu, a priori anxiogène, une bande de "pieds nickelés" : un autiste, un attardé obsédé sexuel et un maniaque désabusé… Ce trio... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 mai 2019

girl in red à la Boule Noire (Paris) le lundi 6 mai

Girl in red, c'est quelque chose de hors du commun : ce soir, à la Boule Noire, c'est une évidence qui nous saute aux yeux. Marie, jeune norvégienne de guère plus de 20 ans, a écrit des chansons seule dans sa chambre sur son amour des femmes et, par la grâce des réseaux sociaux, a fédéré des milliers de jeunes filles et de jeunes femmes en Europe, avant même d'avoir publié son premier album. Les salles où elle se produit sont sold out, le public fait la queue plusieurs heures avant pour être au premier rang, tout le monde connaît... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 mai 2019

"Jessica Forever" de Caroline Poggi et Jonathan Vinel : Armes à feu, K1000 et chatons mignons

Jessica Forever est un film qui pose problème. Et ce problème, malgré le rejet quasi viscéral que ce film a provoqué en nous, vaut certainement qu'on ouvre le débat. Voici un film largement conspué à Berlin comme l'un des pires "navets" (même pas au second degré, on y reviendra) vus depuis belle lurette, et qui recueille à sa sortie en France nombre de critiques élogieuses, voire même dithyrambiques dans certains cas, qui encouragent certainement le spectateur avide d'expériences originales à se risquer dans les salles. Jessica... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 mai 2019

Séance (très tardive) de rattrapage : "Requiem pour un Massacre" d'Elem Klimov (1985)

Allons y pour, une fois n'est pas coutume, quelques réflexions personnelles, puisque "Requiem pour un Massacre", œuvre incontournable, mais pas si consensuelle que ça, de Klimov se prête parfaitement à ce genre d'exercice : d'abord, il faut se souvenir que, si aujourd'hui, on range "Requiem pour un Massacre" (titre infect et totalement en décalage avec le film et son "message" : mais pourquoi n'a-t-on pas gardé en français le fantastique "Viens et Vois" original ?) parmi les chefs d'œuvre absolus, qu'on cite Kubrick et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 mai 2019

Weyes Blood à l'Astrolabe (Orléans) le vendredi 3 mai

22h15 : changement complet et rapide du matériel (la taille de la scène dans la petite salle de L'Astrolabe ne permet guère de stocker le matériel de deux groupes...) et Natalie Mering est là, vêtue d’une manière très élégante, et assez formelle, d'un ensemble blanc un peu seventies. Elle est entourée de quatre musiciens qui constituent Weyes Blood : une bassiste souriante, qui a aussi la charge des backing vocals - tâche dont elle s'acquitte brillamment -, un guitariste un peu exilé tout à gauche dans l'obscurité, du fait de la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 mai 2019

Local Natives au Point Ephémère (Paris) le jeudi 2 mai

21h00 : C’est un public très calme et civilisé ce soir au Point Ephémère qui attend patiemment l’apparition de Local Natives, l’absence d’une première partie rendant quand même le temps long… La disposition du matériel sur la scène, exploitant au mieux l’espace profond du Point Ephémère, les lumières excellentes et le son parfait, trahissent un professionnalisme manquant souvent aux formations plus débutantes jouant en ce lieu, et font que nous allons pouvoir assister à un beau concert dans des conditions optimales. Le groupe... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 mai 2019

"El Reino" de Rodrigo Sorogoyen : la mort aux trousses d'un affranchi

"El Reino" n’est pas un film facile à appréhender, et encore moins à critiquer pour qui ne serait pas familier avec la situation politique espagnole : en Espagne, qui est, rappelons-le pour ceux qui n’ont qu’une vue « touristique » de ce pays finalement à part du reste de l’Europe, l’un des pays les plus corrompus de la planète, dépassant allègrement l’Italie en termes de pourriture politique généralisée, aucun spectateur n’a besoin de précisions quant à ce que Rodrigo Sorogoyen décrit dans son film, et il peut s’épargner une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 mai 2019

"La Transparence selon Irina" de Benjamin Fogel : en route pour 2058 !

L'explosion de l'utilisation de l'Internet, l'omniprésence des réseaux sociaux et bientôt l'apparition de l'intelligence artificielle sont en train de changer profondément la société, voire même la nature fondamentale de l'être humain : c'est là une évidence, voire une banalité, et de nombreux penseurs théorisent déjà cette mutation. Par rapport à une lointaine époque où la littérature, à travers le genre SF, s'emparait ambitieusement des grandes thématiques pour en faire des "histoires", souvent plus convaincantes d'ailleurs que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,