17 août 2019

"Titanic Rising" de Weyes Blood : un mystère...

"Titanic Rising" est un mystère pour moi, qu'une bonne quinzaine d'écoutes en quatre mois n'ont pas réussi à lever. C'est un album que la grande majorité de mes contemporains semble adorer, et qui ne m'évoque guère que flou et confusion, qui plus est un flou et une confusion inféconds, comme si Weyes Blood avait systématiquement échoué à matérialiser, chanson après chanson, les musiques et les concepts qu'elle avait en tête. Oui, "Titanic Rising", au titre aspirationnel et mensonger, est bien un naufrage répété, et pas du tout un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 août 2019

Séance de rattrapage : "Gloria Bell" de Sebastián Lelio : G. L. O. R. I. A. Gloria !

On peut regarder un film, et l'apprécier, pour une simple et unique raison : son acteur / actrice principal(e). "Gloria Bell" est l'exemple parfait d'une oeuvre qui ne présente absolument aucun intérêt si ce n'est de contempler la magnifique Julianne Moore, l'une des plus grandes actrices de sa génération, et ce d'autant qu'elle est de tous les plans. Julianne nous charme, nous émeut, nous fait rire, nous bouleverse. Elle est vraie, elle est en fait trop, elle en fait trop peu. Elle est nue, elle est vêtue. Elle baise, elle danse,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 août 2019

"Boi" de Jorge M. Fontana : le charme de la pleine obscurité

Il faut reconnaître une chose, c’est qu’au milieu des tombereaux de « Net-flicks » destinés à une consommation automatique peu exigeante, il n’est pas si difficile de dénicher sur la plateforme des films plus singuliers, souvent œuvres de jeunes auteurs à qui l’on donne finalement une chance (relative, bien sûr) d’être vus par le plus grand nombre. C’est ainsi qu’on peut tomber sur ce Boi, première œuvre d‘un réalisateur espagnol débutant, Jorge M. Fontana, qui ambitionne clairement de traduire en film des visions poétiques,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 août 2019

Réécoutons les classiques du Rock : "Blue Valentine" de Tom Waits (1978)

Ouverture spectaculaire sur "West Side Story", la découverte de la voix incroyable de Tom Waits, à la fois terriblement maniérée, théâtrale et pourtant brute. On est en 1978, et au milieu de la déflagration punk, voilà que l'on écoute des cordes dégoulinantes de comédie musicale, du jazz soyeux et élégant, et du blues rugueux et sale. Pourtant, on sent bien que ce monde, ces beautiful losers que Waits met en scène sur son "Blue Valentine", son premier grand disque, ne sont qu'une version merveilleusement cinématographique de la même... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 août 2019

"Comme des Bêtes 2" de Chris Renaud, etc. : Miaou !

Notablement moins détestable que son affreux prédécesseur, "Comme des Bêtes 2" souffre néanmoins clairement du syndrome "on fait n'importe quoi, pas de souci puisque ça marchera comme le premier !". Cette fois, pas vraiment de scénario, mais plusieurs mini-histoires en parallèle que Chris Renaud et sa bande s'efforcent de réunir dans un film à peu près cohérent : du coup il y a du correct - en gros, tout ce qui se passe à la ferme où les animaux arrêtent de se comporter comme des humains et affrontent des problématiques plus... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 août 2019

"Midsommar" de Ari Aster : Välkommen till Sverige (Naissance d'un grand cinéaste)

On se souvient combien "Hérédité", malgré le concert de louanges qui l'avait accueilli, s'était révélé décevant, l'intelligence de sa mise en scène sombrant à mi-parcours dans la facilité du cinéma d'horreur de bas étage, et Ari Aster reculant au dernier moment devant ce qu'on pourrait qualifier - certains l'ont fait - la "transcendance" vers laquelle son inspiration "kubrickienne" le menait. Aster est clairement un homme intelligent, en plus d'un véritable auteur - au sens de la "politique des...", c'est à dire un artiste qui "refait... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 août 2019

"Purple Mountains" de Purple Mountains : adieu à David Berman (la fin de tout désir...)

Nous apprenions il y a trois jours la mort de David Berman, un artiste singulier, passionnant, dont le bouleversant dernier projet, Purple Mountains, avait été la lumière de ces dernières semaines. La confirmation de son suicide vient jeter une lumière encore plus blessante sur son dernier album, un chef d’œuvre. « The end of all wanting is all I’ve been wanting / And that’s just the way that I feel » voilà ce que chante David Berman en ouverture de son dernier album : tragiquement, on doit admettre qu’il a été servi,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 août 2019

"The Red Sea Diving Resort" de Gideon Raff : Out of Africa

L’un des sujets les plus importants de notre époque est sans nul doute le sort des millions de réfugiés de par le monde, fuyant des conflits sanglants ou plus trivialement la guerre économique globale, en attendant les changements climatiques… "The Red Sea Diving Resort" (absurdement intitulé en France : "Opération Brothers" !) arrive donc à point pour nous rappeler le devoir d’humanité que nous avons vis-à-vis de ces victimes – dont nous pourrions faire à notre tour partie, ne l’oublions pas : en se basant sur des faits réels datant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 août 2019

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : "Zuma" (1975)

"Zuma" est un album compliqué à "juger", et on se rend compte que les avis des uns et des autres varient beaucoup à son sujet. Je me souviens qu'à sa sortie, nous n'avions pas été enthousiasmés outre mesure, le jugeant pas tout à fait "cohérent" (mais que venait donc faire ici un "Through my Sails" estampillé CSN&Y ?), clairement un peu "léger" ("Stupid Girl" ? Allons donc !), comme une version inférieure de "Everybody Knows This Is Nowhere". Seuls "Danger Bird" et "Cortez the Killer", deux amples sagas électriques traversées de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 août 2019

White Fence au Petit Bain (Paris) le mardi 8 août

21h40 : Tim Presley, l’ex-punk Californien recyclé dans le psychédélisme lo-fi, très peu connu dans nos contrées, même s’il fait rappeler qu’il a fait brièvement partie de The Fall (eh oui !) et qu’il est un grand ami de Ty Segall, est entouré ce soir d’un nouveau groupe officiant sous le nom de scène de White Fence : cinq musiciens, dont deux guitaristes, un claviériste qui dégainera rapidement également sa six cordes (ce qui nous offrira des passages flamboyants à quatre, oui quatre guitares électriques !) et une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,