18 juin 2020

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : "Ragged Glory" (1990)

"Ragged Glory" faisait suite au retour inattendu du Loner sur le devant de la scène avec la paire "Eldorado" et "Freedom", après la majeure partie d'une décennie "perdue" (ou tout au moins d'errances pour le moins déstabilisantes...) : Crazy Horse, le vrai, qui avait déjà pointé maladroitement son museau sur l'inégal "Life" (un album sous-estimé qui permettait à Neil d'expérimenter sans aucune retenue ni élégance son retour à l'électricité brutale...), était de retour. A sa sortie, cet album fit l'effet d'une bombe, et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 juin 2020

KIM à la maison le samedi 6 juin : pour l'amour de la musique...

Plus de concerts depuis 3 mois ! Pire, a priori rien de possible avant quelques mois encore… le manque de musique live s’accentue de jour en jour, se mue en une sorte d’angoisse sourde. Quelle solution ? Difficile de considérer les sessions “confinement” retransmises sur les réseaux sociaux, aussi sympathiques soient-elles, comme une véritable alternative au contact direct avec le musicien… Pourquoi ne pas organiser un concert à la maison, puisque c’est une pratique qui se répand ? Et puis on a l’impression de pouvoir... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 juin 2020

"Science Fiction" par Thee MVPs : Movement, Volume, Power, Speed ?

Il n’est pas facile de répondre aux critiques qui s’accumulent contre le Rock actuel, qui serait englué dans la nostalgie, peu imaginatif, et surtout fermé aux « innovations » apportées par le hip hop et la « pop commerciale » : comment ne pas nous-mêmes douter quand, semaine après semaine, s’accumulent les albums – certains excellents, là n’est pas la question – qui rejouent, même en le modernisant, en l’actualisant, un post-punk qui a désormais au moins quarante ans d’âge ! La situation paraît encore... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 juin 2020

"Jusqu'au déclin" de Patrice Laliberté : Homo homini lupus est

Puisque la plateforme Netflix poursuit sa politique de développement d’un cinéma de genre « international » en finançant les films de jeunes réalisateurs à travers le monde, et puisque la perspective d’un effondrement, ou du moins d’un déclin, de notre civilisation est devenue d’actualité avec la pandémie du Covid19, il est difficile de ne pas être intéressés par le premier « film Netflix » venu de nos chers cousins québécois ! "Jusqu’au Déclin" ("The Decline", en langage « global ») est le premier long-métrage de Patrice... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 juin 2020

"Homeland - Saison 8" : l'adieu à Carrie...

Au cours de sa seconde partie, une fois abandonné son thème initial de l'infiltration de l'Amérique par les idées terroristes, "Homeland" a oscillé de manière de plus en plus incohérente entre un pôle vertueux, celui de la description mi-fascinée, mi-horrifiée des jeux mortels entre espions, politiciens et pays alliés ou ennemis (son penchant "John Le Carré"), et un autre, évidemment plus gênant, car outrancier et assez naïf, consistant à sombrer dans le spectaculaire façon "24 Heures Chrono", avec complots à la Maison-Blanche et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 juin 2020

"Kanye West ou la créativité dévorante" d'Adrien Durand : peut-on comprendre Kanye West ?

Adrien Durand, visiblement passionné par son sujet, mais aussi très admiratif devant Kanye West, l’admet dans la conclusion de son ouvrage sur la star scandaleuse du hip hop et de la « pop » (comme ils disent aujourd’hui…) commerciale américaine : « Si l’on peut y voir une défaite de la musique – ses disques majeurs auraient-ils eu le même succès sans la mise en avant de sa personnalité ? – c’est en tout cas la victoire d’un esprit créatif sur un monde obsédé par la communication, qui événementialise... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 juin 2020

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : "Tuscaloosa" (2019)

"Tuscaloosa" pose problème. Ou peut-être au contraire, n'en pose aucun, ce qui revient au même. Tous ceux qui aiment un peu le Loner, même quand il raconte des conneries (désavouant le fabuleux "Time Fades Away" par exemple...), connaissent l'histoire de cette tournée, commencée dans la bonne humeur et le professionnalisme (enfin, entendons-nous bien, c'était quand même les années 70...) et qui a basculé dans une sorte d'horreur : conflits entre les musiciens pour de minables affaires de gros sous, et Neil qui part complètement en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 juin 2020

"Intuition" d'Alejandro Montiel : le pressentiment...

Nous sommes désormais tellement "dopés" aux rebondissements ininterrompus, aux scènes gore et aux "twists finaux" qu'il nous est difficile de nous réadapter à un "film policier" - comme on disait avant que le terme de thriller ne s'impose, confirmant que l'objectif principal de ce cinéma-là est devenu la génération de frissons et d'excitation à bon compte - qui ne nous compte que sur le déroulement d'une enquête (deux en fait, ici, en parallèle...) et sa résolution, pour nous captiver. Rien que du pur classicisme donc, voilà ce que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 juin 2020

Revoyons les classiques du cinéma : "Indiana Jones et le Temple Maudit" de Steven Spielberg (1984)

Presque 40 ans se sont écoulés depuis la sortie en salle de "Indiana Jones et le Temple Maudit", qui nous avait alors un peu déçus, parce qu'il ressemblait plus à un train fantôme emballé (soit un mécanisme d'excitation littéralement représenté dans la dernière partie du film) qu'à du cinéma "classique" : en 1984, nous n'avions pas encore été formatés par la machine décérébrante du cinéma hollywoodien pour adolescents ! Paradoxalement, ce second épisode de la saga a plutôt mieux vieilli que son (beaucoup) plus "respectable"... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 juin 2020

"Defending Jacob" de Mark Bomback : Half asleep in front of Jacob...

Difficile de porter un jugement clair sur un "objet" aussi "indistinct" que ce "Defending Jacob", nouvelle série "de prestige" d'Apple TV, qui en manque d'ailleurs beaucoup (et de prestige et de séries...) : on a d'un côté une histoire tout-à-fait intéressante, tant par son aspect "thriller" que pour ses ramifications psychologiques à même de générer un maximum d'empathie chez le téléspectateur, une réalisation louchant sur le rythme et l'esthétique "Fincher", des acteurs venus du cinéma populaire (Chris Evans et Michelle... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,