24 octobre 2017

"L.A. Rush" de Mark Cullen : not so nice guys...

Qu'il est difficile, l'art de la légèreté ! Et quoi de plus triste qu'un film qui essaie d'être drôle sans tomber dans la vulgarité, mais qui nous tirera à peine trois sourires en une heure et demie ? Qu'il est dur de vieillir en beauté à Hollywood quand, comme notre ami Bruce Willis, on a eu la chance de vivre déjà plusieurs vies, morts et resurrections artistiques ! Pourquoi diable essayer de reprendre des chemins déjà autant empruntés avec succès par d'autres beaucoup plus doués (au hasard et parmi tant d'autres, Altman avec "le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 octobre 2017

"A Deeper Understanding" de The War on Drugs : lyrisme introverti

Le premier morceau de "A Deeper Understanding" déconcerte l’auditeur. Et les questions se bousculent dans sa tête : qu’est-ce que c’est que ce son exagérément compressé ? pourquoi cette coloration électronique plus que soutenue ? Adam Granduciel a-t-il décidé de mettre sa musique magnifiquement intemporelle au goût du jour, un peu comme Lambchop l’année dernière ou comme Timber Timbre au début de 2017 ? Mais, une fois la première surprise passée, l’auditeur retrouvera ses marques : ces chansons à grand spectacle, amples et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 octobre 2017

"The Prison" de Na Hyun : Memories of Boredom

Bon, tout ce qui vient de Corée du Sud n'est pas génial, il suffit de passer deux heures assez affligeantes devant "The Prison" pour en avoir la confirmation : même au pays de “Old Boy”, “Memories of Murder” ou “The Chaser”, on est capables de produire des thrillers d’une redoutable médiocrité… Car dans “The Prison”, tout est laborieux : un scénario complètement absurde, qui voit un caïd en prison organiser des sorties régulières de ses troupes pour commettre des forfaits avec la complicité de l’entière structure pénitentiaire ; des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 octobre 2017

"Blade Runner 2049" de Denis Villeneuve : Do Androids Dream of Digital Wives ?

Un mot d’avertissement au lecteur : votre serviteur est l’un des rares cinéphiles encore en activité qui considère “Blade Runner” comme un simple bon film de SF, loin d’être un chef d’œuvre absolu, et ce après l’avoir même cordialement méprisé à sa sortie en 1982 du fait de la trahison infâme du magnifique roman de Philip K. Dick (“Do Androids Dream of Electric Sheeps?”). Pire encore, votre serviteur considère Denis Villeneuve comme un réalisateur largement plus talentueux que Ridley Scott, et ayant déjà laissé à l’histoire du Cinéma... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 octobre 2017

"Monster - Chapitre 17 : C'est moi" : à 250 pages de la fin...

Le dix-septième et avant-dernier tome de "Monster" est une petite merveille, conjuguant toutes les qualités les plus stupéfiantes du travail de Naoki Urasawa : humanité et complexité émotionnelle des personnages, dont la vérité nous saisit en quelques cases, efficacité du suspense, beauté des décors. "C'est Moi" commence par une scène magnifique, paroxysmique, qui révèle enfin toute la vérité sur la "Villa des Roses" et sur la relation complexe entre les deux jumeaux, finissant donc de dévoiler les mécanismes pervers et troublants du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 octobre 2017

Séance de rattrapage : "les Hommes du Feu" de Pierre Jolivet

Titre problème, emblématique de la masculinisation forcée de la langue française puisque le film de Pierre Jolivet parle beaucoup d'une femme pompier, très justement incarnée par une Emilie Dequenne comme toujours impeccable de sobriété. "Les Hommes du Feu" a une qualité immense à mes yeux de passionné de Hawks et de Godard, c'est de parler avant tout du travail. De gens au travail. Sans (trop) idéaliser la noble tâche du pompier, mais sans la rendre triviale non plus : au fond, il s'agit de faire son boulot, et aussi bien que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 octobre 2017

"L'Etoile du Matin - Largo Winch Tome 21" de Franck et Giacometti : ... Chagrin ?

Le départ soudain du scénariste cultissime Van Hamme de la série culte Largo Winch avait de quoi donner des sueurs froides, et la première question qui se pose en refermant l'Etoile du Matin est, logiquement : alors, Eric Giacometti, il fait le boulot ? Eh bien, la réponse sera mitigée : d'un côté, Giacometti respecte le cahier des charges de la série et nous propose une nième version de l'habituelle conspiration contre le play-boy milliardaire et aventurier (bâillements...), qui ne dépaysera vraiment personne... L'intérêt relatif du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 octobre 2017

"Girls - Saison 5" de Lena Dunham : la meilleure saison ?

... Mais on pouvait compter sur Lena Dunham pour se reprendre après le petit passage à vide la quatrième saison et nous offrir une cinquième collection de 10 épisodes qui s'avère sans aucun doute la meilleure depuis les débuts de la série. Car "Girls" devient ici bien plus tragique, simplement parce que les petits - ou gros - travers de nos héroïnes et de leurs mecs paraissent de moins en moins charmants au fur et à mesure que les années passent et que s'accumulent les défis de la vie "adulte". Car "Girls" est aussi de plus en plus... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 octobre 2017

"Aquarica T1 : Roodhaven" de Sokal et Schuiten : au coeur de l'océan

Difficile pour les fidèles à la BD franco-belge classique de ne pas saliver à l’idée d’un nouveau récit (annoncé en 2 tomes…) conçu à quatre mains par François Schuiten et Benoît Sokal. Et quand on réalise que Aquarica – Roodhaven traite de monstres marins et de baleiniers du début du XXè siècle… on s’en pourlèche littéralement les babines ! Les premières pages de Aquarica, revenant en mode flashback sur l’étonnante destruction du « Golden Licorn » (bon, on mettra sur le compte du manque d’attention ce barbarisme…), avant de nous... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 octobre 2017

Le cinéma enchanté de Hong Sang-Soo : "Hill of Freedom" (2015)

Avec ce court et réjouissant "Hill of Freedom", Hong Sang-Soo frappe fort et juste. Et réalise sinon son meilleur film - parce qu'il nous faudra plus de recul pour en juger -, mais au moins l'un de ses plus stimulants à date. Stimulant parce qu'au mécanisme initial, un tantinet artificiel mais amusant, celui du mélange inopiné de lettres qui seront lues dans le désordre, donnant lieu à une narration en flashbacks obligeant le spectateur à recoller lui-même les pièces du puzzle narratif (sans même parler de "LA" lettre manquante, qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,