15 mai 2018

"Toute Latitude" de Dominique A : la mort d'un oiseau courageux

Que faire une fois que l'on a tout fait ? Lorsque l'on est un artiste reconnu et unanimement célébré pour son influence... mais que l'on réalise que l'on ne traversera jamais le "plafond de verre" du vrai succès populaire ? C'est le genre de question qui doit traverser l'esprit de Dominique A, après le triomphe artistique qu'aura été son "Eléor", sans doute son meilleur disque, et qui n'aura rien changé à son statut. "Toute Lattitude" est marqué en tous cas par le doute - carburant des plus efficaces, on le sait - mais aussi une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 mai 2018

Séance de rattrapage : "Le Crime de l'Orient-Express" de Kenneth Branagh

On se demandait quelle pouvait être la motivation derrière la réalisation d'un film comme "le Crime de l'Orient-Express", adapté d'un classique un peu poussièreux d'Agatha Christie dont tout le monde connaît la révélation finale particulièrement capilotractée, qui plus est en répétant la formule déjà faiblarde du médiocre film de Lumet en 1974, soit un casting haut de gamme pléthorique payé à ne pas faire grand-chose et filmé avec un académisme redoutable. Kenneth Branagh étant tout sauf un réalisateur talentueux, il s'y est attelé... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 mai 2018

"Vernon Subutex 3" de Virginie Despentes : "Hey Hey, My My, Rock'n'Roll Will Never Die"

Le troisième et dernier volume de "Vernon Subutex", peut-être l'oeuvre littéraire française la plus importante de ce siècle de par la manière impérieuse (et effroyablement lucide) dont elle dresse le portrait de notre société française, engendre des débats enflammés, passionnés parfois, entre ses détracteurs (déçus, surtout...) et ses fans. Un tel débat est inévitable, vue l'ambition de Virginie Despentes, que l'on compare désormais à Balzac, elle, la petite "punk répugnante" qui avait giflé son époque avec "Baise-moi", puisque... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 mai 2018

"Minus" de Daniel Blumberg : Plus !

On ne peut pas dire que la carrière des Anglais de Yuck (à ne pas confondre avec Yak, attention !) ait fait particulièrement de bruit de ce côté-ci de la Manche, mais certains d’entre nous se souviennent peut-être encore de l’apparition de Daniel Blumberg en tant que frontman de Cajun Dance Party au Festival des Inrocks de 2007, puis de 2008 : si le groupe était lui aussi un peu anecdotique, il y avait quelque chose de fascinant en Blumberg, qui pouvait rappelait l’élégance et la fougue d’un certain Robert Zimmerman, jeune... Daniel,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 mai 2018

"Sans un Bruit" de John Krasinsiki : le Silence des Agneaux

"Sans un Bruit" ("A Quiet Place" dans sa version originale, soit un titre plus pertinent car plus paradoxal et donc menaçant) avait tout ou presque pour devenir un classique de la SF et de terreur, un marqueur de son époque comme, disons, "Alien" le fut pour ma génération qui eut la chance de le voir en salle à sa sortie : un excellent sujet - la menace mortelle permanente que fait peser sur les personnages le moindre bruit qu'ils feraient dans leurs activités les plus ordinaires -, d'excellents acteurs (en particulier Emily Blunt... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 mai 2018

"The Deconstruction" de eels : une question de santé mentale...

Après toutes ces années, il se peut bien que la seule manière viable de continuer à aimer eels, c'est de n'écouter qu'un album sur deux ou trois de l'ami Mark Everett. Pour pouvoir créer un semi-effet de surprise en re-découvrant les sortilèges de cette musique terriblement envoûtante, mais usée à force de répétitions. "The Deconstruction" et "Bone Dry", les deux premiers morceaux de "The Deconstruction", l'album, sont ainsi un vrai choc esthétique, comme celui qu'on avait pu ressentir en 1996 quand on avait posé "Beautiful Freak" sur... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 mai 2018

Séance de rattrapage : "Le Labyrinthe : Remède Mortel" de Wes Ball

Admettons bien volontiers qu'il était difficile, voire impossible de faire pire que le second volet de l'adaptation cinématographique de la saga SciFi pour adolescents "The Maze Runner", et même qu'une bonne heure et demi a passé sans douleur lors d'un visionnage distrait au cours d'un vol transatlantique : bien engagé avec des scènes d'action "à la Mad Max" (en étant gentil), porté par quelques acteurs adultes compétents - même si on en a un peu assez de voir Aiden Gillen recycler à tout va son personnage de "Game of Thrones" - qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 mai 2018

"Le Coma des Mortels" de Maxime Chattam : mind fuck dérisoire

Visiblement, comme on le pressentait déjà à la lecture de son précédent roman, "Que ta Volonté soit Faite", d'ailleurs assez réussi, Maxime Chattam en a un peu marre de son statut d'auteur de best-sellers assez pourraves mais très sanglants et horrifiques. Alors, avec pour modèle un Stephen King qui a réussi finalement à gagner une vraie crédibilité en tant qu'écrivain, Maxime rompt tous les ponts avec et ses sujets et son style "habituels". Point de thriller ici, même s'il reste une vague énigme d'ailleurs vite résolue par le lecteur... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 mai 2018

Séance de rattrapage : "Le Retour du Héros" de Laurent Tirard

Il y a au moins un vrai sujet de satisfaction dans ce "Retour du Héros" pour le cinéphile à jamais amoureux de la virtuosité de la grande comédie hollywoodienne classique, de Lubitsch à Wilder en passant par Hawks : la construction d'un véritable scénario "à l'ancienne", délibérément farfelu mais plutôt réussi avec ces allers-retours entre la brillance de la fiction, de la légende (la femme) et la triste vulgarité de la réalité du siècle, fut-il celui des guerres napoléoniennes (les hommes), et avec cet enchaînement imparable de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 mai 2018

"Bosch - Saison 4" de Michael Connelly : la meilleure saison à date...

En mêlant "l'Envol des Anges" avec une intrigue "nouvelle" construite à partir des connexions "chinoises" d'Eleanor Wish, les scénaristes de cette quatrième saison de la série inspirée de l’œuvre de Michael Connelly ont plutôt fait un bon travail, et le déroulement minutieux des enquêtes, insistant sur les aspects politiques, voire procéduriers du travail policier, semble pour la première fois complètement cohérent par rapport aux livres, corrigeant largement les dérives de la troisième saison. Si l'on ajoute que Titus Welliver semble... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,