12 novembre 2019

"So Removed" de WIVES : EPOUSES ou Reines ?

“Happy ever after / this place is a disaster.” Les premiers mots de "So Removed", le premier album de WIVES, nouvelle sensation du Rock new-yorkais, ne laissent place qu’à peu d’ambiguïté : on est ici dans la digne continuité de ce que la Grosse Pomme, et même les USA ont produit de plus radicalement Rock en termes de "musique urbaine"… Car on a beau dire, on a beau faire, et la musique a beau être de plus en plus planétaire, globale et dématérialisée, les artistes qui comptent sont le plus souvent marqués profondément par... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 novembre 2019

Fontaines DC au Bataclan (Paris) le dimanche 10 novembre

21h15 : c’est avec une petite demi-heure de retard sur l’horaire initialement prévu pour le démarrage de leur concert, et après deux fausses alertes qui ont commencé à nous inquiéter, que les musiciens de Fontaines D.C. déboulent, accompagnés – et on les en remercie de tout cœur – par une chanson des merveilleux Pogues. Le quintet dublinois n’a pas l’air au mieux de sa forme : Carlos, l’espagnol de la bande, a sa bouteille de vin rouge à la main, déjà bien entamée, et Grian Chatten n’a pas non plus le regard trop... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 novembre 2019

"Wounds" de Babak Anvari : bugs

Depuis les grandes réussites de David Cronenberg comme "Videodrome", "Naked Lunch", ou dans une moindre mesure "Spider", l'horreur mentale n'a connu que peu de succès au cinéma : quelques belles exceptions en Asie - parmi lesquelles des films de Hideo Nakata - et pas grand chose d'autre. On a donc forcément pas mal de respect envers  Babak Anvari qui, auréolé de la reconnaissance de son "Under the Shadow", tente de retrouver cette veine ambitieuse d'un cinéma fantastique trop souvent réduit à des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 novembre 2019

Retour à Hogwart : "Harry Potter et l'Ordre du Phénix" de David Yates (2007)

En 2007, à la sortie de cet "Harry Potter et l'ordre du Phénix", tiré du chapitre le plus indigeste de la série de J.K. Rowling, la première scène - franchement déroutante par rapport aux codes assez académiques des films antérieurs - laissait entrevoir ce que le regard neuf d'un jeune réalisateur issu de la télévision britannique comme David Yates pouvait apporter à la "franchise" cinématographique : hélas ! Il ne s'agissait que d'un leurre, et bien vite, la machine "hollywoodienne" imposait à nouveau son esthétique,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 novembre 2019

"Goliath - Saison 3" de David E. Kelley / Jonathan Shapiro : The Crow

La saison 3 de "Goliath" nous raconte cette fois le combat de Billy McBride et son équipe pour le moins fantaisiste contre les riches propriétaires terriens californiens s’appropriant la quasi-totalité des réserves d’eau de l’Etat au détriment des populations, et ce, à travers la corruption des politiciens locaux… soit un sujet globalement pertinent en notre ère de violent changement climatique. Le problème de cette saison est qu’il y a une sorte d’évidence dans ce sujet qui en réduit notablement l’intérêt en termes de « suspense ».... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 novembre 2019

Last Train au Trianon (Paris) le mercredi 6 novembre

21h : Le Trianon est rempli jusqu'à la gueule ce soir d'un public à l'enthousiasme délirant pour accueillir les Alsaciens préférés de la planète Rock française, un groupe dont la renommée a grossi, grossi, ces 2 dernières années au fil de prestations live dantesques qui positionnent désormais Last Train comme le plus plausible héritier de la couronne de plus grand groupe populaire national (… si une telle chose existe encore, des décennies après Téléphone et Noir Désir !)… Et ce, en s'appuyant sur une musique qui est tout... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 novembre 2019

"Westworld - Saison 2" de Jonathan Nolan et Lisa Joy : Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement...

"Westworld" a tout du phénomène "baudruche", exagérément encensé lors de sa première saison, qui se dégonfle pitoyablement dès la seconde. Une bonne partie du public a en effet purement et simplement décroché au fil des 10 longs, longs et parfois pénibles épisodes, qui ont vu Jonathan Nolan - coutumier du fait, n'ayons pas peur de le souligner - et Lisa Joy complexifier à outrance leur narration, le tout pour traiter des thèmes qui par eux-mêmes ne sont pas simples. Même si Nolan a semble-t-il pris de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
06 novembre 2019

"Doctor Sleep" de Mike Flanagan : retour à Overlook...

Stephen King, lorsqu'il avait écrit "Doctor Sleep", avait pris grand soin de tenir sa fiction et ses personnages à distance de l'hôtel Overlook, préférant explorer d'autres thèmes, relativement nouveaux, comme le vampirisme, ou classiques chez lui, comme le rapport au père ou comme le contrôle de soi. Mike Flanagan, qui s'est imposé ces dernières années comme me plus "kingien" des jeunes réalisateurs - une sorte de version actuelle, notablement plus talentueuse aussi, de Darabont -, grâce à "Jessie" et surtout... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 novembre 2019

"Sorry We Missed You" de Ken Loach : Life during Wartime

1972 : j'avais 15 ans, le lycée nous avaient emmenés au cinéma voir "Family Life", sans trop réaliser combien la vision d'un tel film pouvait s'avérer marquante, voire traumatisante à cet âge-là. Ce jour là, naquit en moi une passion pour Ken (on disait Kenneth à l'époque...) Loach, qui faisait écho à mon amour pour les Beatles et les Kinks : la légèreté pop me semblait prendre réellement tout son sens si on la faisait se refléter sur la misère et la brutalité de cette société anglaise... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 novembre 2019

"Le Traître" de Marco Bellocchio : le héros

Et si Marco Bellocchio était l'un des grands réalisateurs italiens (presque) oubliés par l'histoire ? Depuis le choc de son "les Poings dans les Poches" en 1965, il a réalisé près d'une cinquantaine de films dans de nombreux genres différents, avec des degrés de réussite certes variables. Il a fallu son très beau "Vincere" en 2009, où il croquait un portrait dévastateur de Mussolini pour qu'on se souvienne véritablement de son importance, mais c'est ce remarquable "Traitre" qui devrait lui valoir, enfin, sa juste place au... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,