22 septembre 2018

"Pour la Peau" de Deloupy & Saint-Marc : l'adultère parfait ?

"Qu'est-ce que tu ne ferais pas pour / la peau ? / Ton sang chauffé d'un coup / Tu le sens cavaler / Te porter n'importe où / Te faire faire un peu tout, sans frein" - Dominique A (Pour la Peau) On sait depuis les années 80, depuis Le Déclic de Manara, les 110 pilules de Magnus ou L'Amour Propre (ne le reste pas longtemps) de Veyron, que la BD peut être un formidable vecteur d'excitation (sexuelle), que la BD est même l'un des arts qui s'accorde le mieux à l'exercice de la pornographie, puisqu'il est le seul à conjuguer - lorsque... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 septembre 2018

"Première Année" de Thomas Lilti : nous et nos enfants...

On me dit que, non, ça ne peut pas se passer comme ça en première année de Médecine, pas question d'une amitié entre un triplant et un "vrai" première année... Comme si ça changeait quelque chose… On me dit que Litli parle de l'époque où lui était étudiant, et que les choses ont évolué depuis… En bien ? En mal ? Personne n'est vraiment clair là-dessus… Notre "cher Président" nous promet même que tout cela va changer, que cette sélection impitoyable, ces concours absurdes ("parfaits pour les reptiles", comme il est dit, non sans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 septembre 2018

"Kafka sur le rivage" de Haruki Murakami : tueur de chats...

"La responsabilité commence avec le pouvoir de l'imagination." "Kafka sur le rivage" est sans doute le livre le plus fameux de Murakami, alors que tout habitué de l'oeuvre du maître conviendra que c'est l'un des moins réussis. Roman d'initiation des plus classiques, ressassant des banalités freudiennes usées et recyclant sans rien en faire le vieux complexe d'Oedipe, il échoue à nous transporter là où les grandes réussites du maître ("1q84" bien sûr, mais aussi par exemple "Chroniques de l'oiseau à ressort") le font, vers un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 septembre 2018

"Burning" de Lee Chang-dong : l'avventura du petit paysan

Grand admirateur de Murakami dont la prose élégante et minutieuse et le fantastique brumeux sont si difficilement transposables au cinéma, mais aussi confiant dans le talent du rare Lee Chang-Dong dont j'ai apprécié tous les films que j'ai pu voir depuis le renversant Peppermint Candy*, je me suis pointé au Balzac pour voir "Burning" hier après-midi. A jeun, pour ne pas risquer de piquer du nez à aucun moment de ces 2h30 qui me faisaient un peu peur, et ce d'autant que le jeune homme qui m'a vendu mon billet m'a gentiment averti que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 septembre 2018

"Kivu" de Simon et Van Hamme : apocalypse now

L'état du continent africain, et particulièrement des pays qui ont le malheur - paradoxal - d'abriter des réserves de minerais rares, est tel qu'il devrait susciter à travers le monde indignation et révolte... voire un fort sentiment de culpabilité si l'on considère que la source de bien de ces maux est la nécessité (?) de satisfaire nos besoins de sociétés "développées". La rapacité des gouvernants et l'inhumanité des multinationales se conjuguent avec les haines tribales ancestrales, qu'elles caressent dans le sens du poil, pour... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 septembre 2018

Séance (tardive) de rattrapage : "Eight Days a Week" de Ron Howard

Soyons tout d'abord parfaitement honnêtes ! Il y a eu des moments délicieux pendant la première partie de "Eight Days a Week" où les larmes (de bonheur) nous sont venues aux yeux devant le spectacle toujours aussi renversant des 4 de Liverpool sur scène (surtout avec un son enfin correct !) : si seulement Ron Howard avait eu la bonne idée de laisser ces morceaux en entier plutôt que de les couper et de les recouvrir de commentaires, comme si le spectateur de son film n'avait pas la patience d'écouter 2 minutes trente d'une chanson... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 septembre 2018

"Joy as an Act of Resistance" de IDLES : le chant des partisans

Le choc de la découverte de IDLES avec leur premier album, "Brutalism", fut tellement intense qu’il est impossible d’aborder sereinement ce deuxième album, dont on ne sait pas bien quoi attendre... Autour de nous, alors que l’étoile de IDLES monte, monte, plus brillante encore après leur prestation remarquée à un Rock en Seine où la furie Rock avait été dramatiquement marginalisée, on s’enthousiasme ou bien on s’avoue un peu déçu par une musique plus "banale"… Quand l’album démarre sur un "Colossus" dont l’intensité ascendante et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 septembre 2018

"Extinction" de Ben Young : take shelter

A force d'avaler ces drôles d'objets que sont les "net-flicks", surtout ceux de SF, genre-roi chez le géant du streaming, on finit sans doute par développer une sorte d'immunité à leurs défauts, tant ceux-ci sont systématiquement les mêmes. Comme à peu près tous les autres films produits par Netflix avant lui, "Extinction" est un film objectivement raté, une sorte de série B involontaire qui finit par noyer ses quelques qualités sous un flot de maladresses en tous genres, et dont on ressort vaguement déçu et passablement irrité. ... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 septembre 2018

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : "After the Goldrush" (1970)

Imaginez un peu : nous sommes en mars 1972, j'ai 15 ans, et voilà une paire d'années que j'explore la musique (en commençant, logiquement, par les Beatles..), avec mon cousin, qui a le même âge que moi. Nous découvrons "Harvest", une véritable bombe dans nos vies d'ados provinciaux bien isolés... (presque) à égalité avec la découverte de "Ziggy Stardust" quelques mois plus tard. Nous sommes abasourdis par ce que nous entendons, et en quelques semaines nous achetons "Neil Young", "Everybody Know this is Nowhere" et "After the... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 septembre 2018

"The Fall - Saison 3" de Allan Cubitt : les vestiges de la nuit

Ah, cette fameuse troisième saison de "The Fall", tellement décriée ! Il ne s'y passe rien, on s'y ennuie, etc. Pas faux, pas faux, et pourtant… Qui a jamais dit, hormis les (nombreux) fans du cinéma de divertissement hollywoodien, que pour être bon, voire grand, le Cinéma (et par extension la Série TV...) devait être trépidant ? Ce qu'ose Cubitt ici, et qui est ma foi, sacrément culotté, c'est nous montrer ce qui se passe après. Après le mot fin de 99,9% des récits de fiction : quel a été l'impact du drame sur ses protagonistes,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,