12 mars 2018

Django Django le samedi 10 mars à la Cigale

21h00 : Vincent, Jim, Tommy et Dave entament leur concert par un court morceau étrange, un peu psalmodié, que personnellement je ne replace sur aucun de leurs trois albums… mais c’est peut-être ma mémoire qui flanche. Une introduction décalée par rapport à un set qui va être, on va le réaliser très vite, totalement construit pour le plaisir immédiat du public : l’impeccable Marble Skies est joué tout de suite, et pose les bases de l’heure et demi qui va suivre, un enchaînement des titres les plus pop de Django Django,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 mars 2018

Man of Moon en première partie de Django Django le samedi 10 mars à la Cigale (Paris)

20h00 : se présenter sur scène sous les auspices de Ghost Rider, passé dans sa quasi intégralité sur la sono avant de jouer la moindre note, est pour le moins... suicidaire : personnellement, je suis déjà entré en transe sur la voix d’Alan Vega quand Man of Moon, duo écossais post-punk / post-rock minimaliste, attaque son set… Oh, ils sont indiscutablement capables de marteler ces vieux clichés bruitistes ténébreux qui marchent encore et toujours sur nos âmes fatiguées ! Mais si la transe tour à tour butée et hébétée a son... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 mars 2018

"Violence" de Editors : Carrying the Fire

Editors, après un brillant démarrage ("The Back Room", "An End has a Start") qui les avait placés au coude à coude avec Interpol dans la course à l'héritage post-punk de la famille Joy Division, avait loupé son virage électronique, puis perdu et son aura et une grande partie de son public en banalisant sa musique dans un genre héroïque et fatigant : car soyons honnêtes, si notre nostalgie inextinguible envers Ian Curtis nous faisait aimer la voix de Tom Smith, qui a vraiment besoin d'un nouvel avatar de Simple Minds ? "Violence" sera... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 mars 2018

"There's a Riot Going On" de Yo La Tengo : le calme face à la tempête

Ces dernières années ont été, on le sait depuis "Popular Songs", puis "Fade", l'occasion d'une évolution paradoxale des New yorkais de Yo la Tengo, qui se sont progressivement éloignés des constructions soniques qui en avaient fait des compagnons de route de leurs voisins Sonic Youth, pour aller chercher la beauté dans une sérénité, tranchant singulièrement avec ce chaos du monde qui a toujours été l'un de leurs "grands sujets". Comme si, entre des atmosphères parfois quasi jazzy ou "bossa nova" et la poursuite des pistes... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 mars 2018

Lars Von Trier, l'homme qu'on aime haïr : "Antichrist" (2009)

J'ai très longtemps reculé devant l'idée de regarder "Antichrist", malgré le grand intérêt que je porte au travail déviant de Lars Von Trier, n'ayant pas particulièrement envie de souffrir devant les fameuses scènes déplaisantes amplement commentées à la sortie du film. Ayant finalement rassemblé assez de courage, j'ai donc affronté - les yeux parfois fermés - le délire sadique et gore du Danois fou et tenté de sauver de cet assemblage de moments sublimes et de bêtise crasse ce qui pouvait l'être. Car "Antichrist" confirme une fois de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 mars 2018

"Jessie" de Mike Flanagan : la grande évasion...

Dans les années 90, Stephen King s'éloigna de la veine purement fantastique qui avait établi sa réputation pour écrire quelques livres, passionnants mais souvent considérés comme secondaires dans son oeuvre, dénonçant les violences (sexuelles, domestiques, sociales) faites aux femmes, et "Gerald's Game" fut l'un des plus saisissants, avec son intrigue reserrée (comment survivre...) et ses thèmes souterrains subtilement amenés. Une adaptation cinématographique était forcément une gageure, "l'action" se passant principalement dans la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 mars 2018

King Gizzard & The Lizard Wizard au Bataclan (Paris) le jeudi 1er mars

20h50 : le Bataclan est bourré jusqu’à la gueule (pas de crash barriers, au premier rang on est collés contre la scène) et on retrouve vite son éternel problème d’atmosphère étouffante quand le septette de King Gizzard & The Lizard Wizard lance sa cérémonie. Le début est absolument stupéfiant, n’ayons pas peur des mots : Rattlesnakes, le fameux morceau d’introduction de "Flying Microtonal Banana", représente parfaitement la richesse du projet des Australiens : nous faire sauter au plafond d’excitation tout en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 mars 2018

Mild High Club le jeudi 1er mars au Bataclan en première partie de King Gizzard and The Lizard Wizard

19h50 : Mild High Club arrivent avec la crédibilité d'avoir fait un album avec King Gizzard (le jazzy "Sketches of Brunswick East") ... mais vont rapidement, et terriblement, nous décevoir : à la fin de leurs 30 minutes réglementaires, autour de moi, on parle de musique d'ascenseur (« …mais ça passe moins vite qu'un trajet en ascenseur ! ») ou de pizzeria (« …sauf qu'il n'y a même pas de pizza à manger ! »). Alex Brettin a l'air tout gentil et chante ses compos jazzy, lounge, mais molles de chez molles,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 mars 2018

"Lady Bird" de Greta Gerwig : l'effet Greta Gerwig

Greta Gerwig a bien de la chance : la critique l'adule aussi bien comme actrice, icône d'une nième vaguelette du ciné indie US - même quand elle ressasse les mêmes "trucs" d'interprétation - que comme auteur(e)-réalisatrice débutante - même si elle n'a pas forcément grand chose de nouveau à nous offrir. Plutôt "femme oiseau" ("Lady Bird") légère et gracieuse que "coccinelle" (Labybird) butée et cruelle, sa Christine de 17 ans accumule les stéréotypes du film de genre "passage à l'âge adulte" à un point qui deviendrait facilement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 mars 2018

Les films d'Eric Rohmer passeront-ils l'épreuve du temps ? "L'Arbre, le Maire et la Médiathèque" (1992)

"L'arbre, le maire et la médiathèque" est l'un de ces "petits" Rohmer atypiques, en forme de chemin de traverse dans une filmographie qui serait sans doute un peu trop "parfaite" sinon. Il sort à la veille des élections législatives de 1993, alors que le Mitterandisme agonise, et inscrit la parole et la méthode rohmeriennes dans l'arène politique, avec une vivacité qui reste séduisante 25 ans plus tard. Réflexions mi-sérieuses, mi-farfelues sur l'opposition villes et campagne, considérations écolos qui restent plutôt pertinentes,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,