20 août 2012

"Breaking Bad - Saison 3" : des moments de pur génie !

La troisième saison de "Breaking Bad", peut-être la "dernière" grande série US, alors que la veine semble s'épuiser, en confirme la supériorité sur tous les fronts : scénario puissant, qui ne cède jamais à la facilité, et nous offre trois ou quatre épisodes vraiment sidérants avec des moments de pur génie, interprétation de premier plan (d'ailleurs il me semble que Bryan Cranson et Aaron Paul ont tous deux reçus des Emmy Awards pour cette saison) et surtout mise en scène ambitieuse, plus "cinématographique" que celle de 90% des séries... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 août 2012

"I Am A Hero 3" de Kengo Hanazawa : enfin, le projet de Hanazawa fait sens...

C'est dans le 3ème tome de "I Am A Hero" que - enfin, dirons certains - le projet de Hanazawa fait complètement sens : scènes d'angoisse profondément malaisantes, comme celle du taxi avec ses passagers contaminés, mais toujours tempérées d'un humour absurde revigorant, brèves explosions gore assez insupportables, et surtout magnifiques passages introspectifs, comme cette nuit de terreur que notre piètre héros passe dans la forêt des suicidés... Tout cela fonctionne à merveille au long de ce tome puissant et obsédant. On peut certes... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 août 2012

"Les Neuf Dragons" de Connelly : chute libre !

N'y allons pas par quatre chemins, "les Neuf Dragons" est le pire livre jamais écrit par Connelly, un Connelly dont on pensait pourtant qu'il avait retrouvé une certaine forme après le passage à vide d'il y a une dizaine d'années. Il ne s'agit malheureusement pas d'un livre ennuyeux cette fois, mais d'un véritable navet, débutant par une intrigue à LA d'une banalité confondante et enchaînant par un passage à Hong Kong défiant la logique la plus élémentaire. On passera par décence sur les considérations stéréotypées sur la difficulté... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 août 2012

Revoyons les classiques du cinéma : "The Matrix" des Wachowski Bros (1999)

"Matrix" fait partie de ces "films-jalons" de l'histoire du cinéma populaire qui transforment profondément celui-ci et qui du coup, semblent a posteriori avoir été vidés de leur essence même par la répétition infinie des codes nouveaux qu'ils ont créés. Avec "Matrix", était revenu le temps de la SF conceptuelle après l'abêtissement du genre post Star Wars  ; … avait débuté le triomphe de l'esthétique hong kongaise dans le film d'action occidental ; … on avait assisté à l'intégration de l'esthétique post punk dans l'imagerie... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 août 2012

"Piégée" de Steven Soderbergh : une seule bonne idée dans tout le film !

"Piégée" est vraiment un drôle d'objet cinématographique, une pièce de plus dans la filmo dérangée de Soderbergh, qui expérimente cette fois dans le "genre" du film d'action à la lisière de la série B. Il y a une bonne idée, une seule, dans le film, c'est de confier le rôle de ce Jason Bourne féminin à une vraie sportive et de lester littéralement chacun des nombreux combats au corps à corps qui structurent l'action de "Piégée" de leur poids en chair, en muscles et en fatigue. Ce réalisme tranche positivement avec l'habituel frénésie... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 août 2012

Revisitons la discographie des Stones : "Goat's Head Soup" (1973)

J'ai un rapport très particulier à "Goat's Head Soup", car cela a été, à 16 ans, mon premier album des Stones, celui du "dépucelage" après deux ans à écouter les Beatles, puis Bowie et Lou Reed. Mon premier réflexe fut alors de me demander pourquoi on faisait tant de cas de ces "Rolling Stones" qui me paraissaient si peu inspirés sur cet album aux titres interminables, dégageant si peu de magie. Avec le recul, si "Goat's Head Soup" reste un album difficile à défendre, caché derrière une pochette complètement loupée du pourtant célèbre... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 13:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 août 2012

Réécoutons les classiques du Rock : "London 0 Hull 4" de The Housemartins (1986)

J'ai toujours aimé l'Angleterre envers et contre tout, mais je l'ai surtout énormément aimée pour ces rébellions intenses mais sporadiques, ces poussées de rage de sa jeunesse, aussi mélodieuses que dérisoires : car en Angleterre, déclarer sa haine du "système" a toujours révélé une formidable soif de vivre et de chanter et d'exister. En 1986, les meilleurs de "l'agit-pop" s'appelaient The Housemartins, et si les sourds ne faisaient pas alors la différence entre eux et tant d'autres bons groupes "indies", c'était surtout quand les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 20:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 août 2012

Explorons les "Archives" de Neil Young : Volume 1, Disc 2 (Topanga 1)

Nous sommes fin1968, et le papillon Neil Young est en train d'émerger de la chrysalide Buffalo Springfield. Le premier album éponyme , qui restera globalement atypique, posera quelques jalons du futur "son" (électrique) et de la future "inspiration" (éclectique) du Loner. Le second, "Everybody Knows...", pas encore parfait, ouvrira l'ère des chefs d'oeuvre et nous emportera dans les premiers torrents du Crazy Horse. Le Disque 2 des "Archives" reprend à l'identique de larges extraits de ces deux albums, les magnifiant simplement (?)... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 août 2012

Gloire au cinéma nippon : "Voyage à Tokyo" de Yasujirô Ozu (1953)

L'Occident a découvert tardivement l'oeuvre d'Ozu avec ce "Voyage à Tokyo" qui est devenu emblématique des thèmes et du style du maître... ce qui ne signifie pas qu'il s'agisse de son meilleur film pour autant. On peut penser qu'il y manque cette touche d'humour un peu trivial qui est le nécessaire contrepoint de ses belles histoires de résignation face à la cruauté de la vie, ou que, paradoxalement, ce pur mélodrame est un peu plus pauvre en émotions que d'autres chefs d'oeuvre de la dernière période d'Ozu. Sans doute un peu... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 août 2012

"Underworld USA" de James Ellroy, curieuse conclusion de sa grande "trilogie américaine"...

Après les impressionnants (et foisonnants) "American Tabloid" et "American Death Trip" qui plongeaient le lecteur halluciné dans une histoire parallèle (mais très crédible) des "années Kennedy", Ellroy - quand même l'un des plus grands écrivains américains vivants, il ne faut pas l'oublier - mélange dans ce troisième et final chapitre de son ambitieuse "trilogie américaine" la grande Histoire (l'élection de Nixon, les émeutes noires et la liquidation des Black Panthers, la déchéance d'Edgar Hoover) et ses habituels fantasmes (serial... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,