06 juin 2016

Films d'ailleurs : "Pusher III" de Nicolas Winding Refn (2006)

Je suis personnellement assez indifférent au cinéma de Refn, qui affole pourtant pas mal de jeunes cinéphiles : j'y vois beaucoup de formalisme pas très novateur au service de sujets triviaux. L'admiration générale envers la série des "Pushers" me paraît exagérée et les comparaisons avec Scorsese ou Tarantino (hein ?) totalement hors sujet. Ceci posé, "l'Ange de la Mort", qui clôt la dite trilogie, est un film relativement réussi, parce que Refn se concentre sur son personnage principal, un truand... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 juin 2016

"Chéri-Chéri" de Philippe Djian : Denis-Denise

Il me faut bien reconnaître que, au delà du vice de l'habitude (je vois un nouveau Djian en poche, je l'achète...), ma principale motivation pour ouvrir encore un livre de Djian est la curiosité : qu'est-ce que cet acharné de la "forme" va aller inventer cette fois ? Parce que, en ce qui concerne les sujets, il y a longtemps que ça ronronne, que ça tourne en rond ("Oh..." était une exception, mais il aura fallu le travail de Verhoevenpour révéler vraiment le potentiel profond de l'histoire...) dans un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 juin 2016

Séance de rattrapage : "Sicario" de Denis Villeneuve

Si j'aime bien le travail de Villeneuve, et si "Sicario" ne fera pas exception, ce film pointe aussi les limites de son talent : commençant par une demi heure magnifique de tension, de "réalisme éprouvant" (enfin ce que la fréquentation exagérée du cinéma hollywoodien fait désormais passer pour du réalisme...), puis se délitant doucement au fil d'un scénario sans doute insuffisant par rapport à son sujet, entre "Traffic" et "No Country for Old Men", "Sicario" reste en deçà de ses ambitions.Villeneuve est l'un des meilleurs... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 juin 2016

Ma discothèque bancale : "Grab That Gun" de The Organ (2004)

Les premiers titres de "Grab that Gun" sont extraordinaires : car entendre Deborah Harry chanter comme Morrissey sur des versions énergiques de titres inédits de The Cure, c'est tout bonnement irrésistible, non ? Aucune ironie non plus dans cette question, les références sont bel et bien là : si elles brouillent un peu les premières écoutes de l'album, force est de constater que, grâce à la conviction des filles de The Organ, et aussi au petit plus apporté en effet par cet instrument qui s'invite judicieusement au milieu de ce bal... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 juin 2016

"Vitesse Moderne" de Blutch : perdus dans la nuit avec Lola et Renée...

Je ne connaissais pas (assez... car j'avais quand même croisé son dessin dur et audacieux ça et là...) Blutch, dont l'excellente réputation critique faisait plus office de repoussoir sur moi qu'autre chose. La lecture de cet envoûtant "Vitesse Moderne" m'a convaincu que j'avais fait erreur en imaginant un auteur "branché" pour l'intelligentsia : car - ici, au moins -, on a affaire à une oeuvre substantielle, profonde, impactante aussi. Voici un livre qui semble rebuter la plupart des gens, mais qui en séduira durablement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 juin 2016

Séance (tardive) de rattrapage : "The Grandmaster" de Wong Kar Wai (2013)

Wong Kar Wai fut pendant une bonne décennie le réalisateur dont la singularité - thématique, esthétique - me toucha le plus. Force est de constater avec ce "The Grandmaster" que le génie (terme utilisé ici en toute connaissance de cause) de "Chungking Express", "Happy Together" ou "In the Mood for Love" ne transparaît plus que par brefs éclairs, formels ou émotionnels. Pourtant, malgré le triste sentiment d'un réel échec, le film impressionne par son ambition - le "Il était une fois le Kung Fu" publicitaire de l'affiche... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 mai 2016

Relisons les classiques de la BD franco-belge : "Le Charnier des Innocents - Masquerouge T2" de Cothias et Juillard (1984)

Second tome de la compilation des histoires courtes (une dizaine de planches) de "Masquerouge" parues dans Pif Gadget, "le Charnier des Innocents" se retrouve en fait constitué d'un récit principal de 37 pages - ayant donné son titre à l'album - complété par un autre court récit des plus anecdotiques (Masquerouge sauve un cerf poursuivi par des chasseurs et les ridiculise... Vraiment ?). Le récit principal, lui, engage notre héroïne sur la piste de conspirateurs assez caricaturaux, l'intrigue délirante éloignant maladroitement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 mai 2016

"Elle" de Paul Verhoeven : Oh...!

On connait bien désormais la méthode géniale de Verhoeven, utilisée avec succès à Hollywood (remember "Starship Troopers" ?) : se glisser dans la peau d'un cinéaste mainstream pour infuser dans ses films une perversion insensée, débouchant selon les cas sur un commentaire social ou politique radical. Et "Elle" - un nouveau chef d'oeuvre indiscutable du "Hollandais Violent" -, c'est exactement ça : une très légère déviation par rapport au livre de Djian ("Oh...") qu'il semble pourtant adapter fidèlement (comme le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 mai 2016

"L'Homme Chauve-Souris" de Jo Nesbø : découverte de l'Australie

"L'Homme Chauve-souris" commence par près de 200 pages formidables, durant lesquelles nous accompagnons, avec un indéniable sentiment de vacances sous le soleil australien, l'Inspecteur Harry Hole dans sa découverte de la culture et des paysages de ce grand pays. Et le plaisir du lecteur est total : avec un style vigoureux et pas mal d'humour, Nesbø accumule anecdotes drôlatiques et faits historiques, réussissant à nous passionner et nous divertir. On se dit qu'on n'est effectivement pas dans un polar scandinave commun -... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 mai 2016

"Julieta" de Pedro Almodóvar : doux ressassement...

  Sous l'égide de Sirk et Hitchcock, Almodóvar - le désormais mal aimé (la majorité des Espagnols, de droite comme de gauche, le haïssent, et sa popularité hors Espagne a sérieusement chuté depuis quelques années) - est entré dans l'ère du ressassement. "Julieta" ne nous offre rien de nouveau : du mélodrame à mèche lente (on s'en fout un peu et puis d'un coup, nous voilà bouleversés), un scénario trop riche (assemblage de plusieurs nouvelles, et ça se sent), une virtuosité technique de vieux maître, de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,