07 novembre 2016

"Gameshow" de Two Door Cinema Club : end of the game...

Ne nous leurrons pas : nous savons tous que Two Door Cinema Club n'existe plus, cramé il y a 3 ou 4 ans de ça par un succès auquel les jeunes pieds tendres n'étaient pas préparés. "Gameshow" n'est - logiquement - qu'un médiocre ersatz de la grandeur passée du jeune trio irlandais, qui combine prises de tête de l'ami Alex ("mais qui suis-je, dans quel état j'erre ? ") et fascination ridicule pour le funk princier ou jacksonien des années 80, le tout produit à la truelle dans l'espoir que la brillance éblouissante des sons cachera la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 novembre 2016

"Mr. Robot - Saison 1" de Sam Esmail : David contre Goliath

"Mr. Robot" est une série importante, dans la façon dont elle nous parle de notre monde, de son inhumanité - la domination absolue de quelques méga-corporations, mais aussi notre individualisme fondamental qui bloque toute prise de conscience politique face à cet état de fait - comme de sa fragilité - Internet et la technologie comme outils de toute-puissance, mais, logiquement, comme talon d'Achille de la Société. Ne serait-ce que pour son propos, et la manière dont elle laisse entrevoir, dans le dernier épisode de cette première... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 novembre 2016

"Away" de Okkervil River : Lost !

J'aime profondément Will Sheff et son Okkervil River, et ce depuis une bonne dizaine d'années : mon amour a crû, au fil de disques (généralement) épatants - de superbes textes "réellement" littéraires embellis par des mélodies irrésistibles - et de concerts d'une intensité incroyable. Et puis la machine s'est mis à cahoter, et l'absence de réel succès public a rendu la fin - ou au moins la mutation - de Okkervil River indispensable. Voici donc "Away", le bien nommé, qui commence par enterrer le groupe (dès la première chanson :... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 novembre 2016

Slaves au Trabendo le mercredi 2 novembre

21 h 00 : Précédés par une introduction enregistrée qui me semble loucher du côté hip hop, le duo de Slaves entre sur la scène du Trabendo, et le public, désormais bien compact et bien remonté, explose de joie : Isaac martèle ses fûts avec une assurance martiale tout en vociférant dans son micro, tandis que Laurie balance la purée avec sa guitare punky bien lourde et bien distordue. Première réaction : bon dieu, ça fait du bien ! Le son est fort, mais pas excessivement, malheureusement… et surtout l’énergie est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 novembre 2016

"A Présent" de Vincent Delerm : sortez vos mouchoirs (comme au cinéma !)

Après le ravissement que m'avait causé son premier album, j'avais rapidement abandonné Vincent Delerm en faveur d'expériences un peu plus "goûteuses" : trop de gentillesse et de bonne éducation finissent par irriter l'éternel adolescent rocker en moi, je l'avoue honteusement... Les excellentes critiques de "A présent" m'ont donc ramené vers "le fils de..." : pas de surprise en fait avec cet album qui aurait pu finalement succéder à son premier sans choquer personne, on reste dans les ambiances mélancoliques, un peu précieuses (qui en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 novembre 2016

"Juste la Fin du Monde" de Xavier Dolan : éloge de la manipulation

Je n'aime pas être manipulé au cinéma par un réalisateur trop malin, qui joue de tous ses effets de style pour provoquer en moi des émotions exagérées, voire fausses, souvent au détriment de la construction de personnages cohérents ou d'une histoire crédible. Tous ces défauts - et d'autres encore (une certaine prétention auteuriste, une exagération inutile dans le jeu des acteurs poussés à la sur-interprétation permanente) - clairement présents dans "Juste la Fin du Monde" ne m'ont pourtant pas empêché de décoller émotionnellement à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 novembre 2016

"Palermo Hollywood" par Benjamin Biolay : Paris - Buenos Aires

C'est en partant qu'on se trouve : nombreux sont les artistes qui ont vérifié la pertinence de cet adage, en littérature (Hemingway à Paris en reste le modèle incontournable) comme en musique... Souvenons-nous combien Gainsbourg avait retrouvé la flamme, et le succès en passant par Kingston ! Biolay est donc parti enregistrer à Buenos Aires, et les sons de la capitale porteñole abreuvent "Palermo Hollywood" et transforment la "petite musique" du chanteur chic en quelque chose de plus troublant, de plus ouvert aussi : bien sûr, aucun... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 octobre 2016

"In May" de The Divine Comedy : l'album caché...

"In May" est un album "caché", ignoré par la critique, offert clandestinement (aucune mention promotionnelle de son existence sur la pochette) avec le brillant "Foreverland", de The Divine Comedy. Qui se risquera à l'écouter - en s'attendant probablement comme moi à de quelconques démos sans intérêt - tombera avec surprise sur une oeuvre à la fois marginale et, osons le dire, absolument majeure de Neil Hannon. Lecture chantée (je me comprends : Neil chante - et magnifiquement - le texte, mais il n'y a pas véritablement de mélodies au... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 octobre 2016

"Deepwater" de Peter Berg : Plate-forme...

Le genre du "film catastrophe", le vrai, pas les absurdités de Mr. Emmerich, semblant depuis longtemps passé de mode, on se rend avec un certain niveau d'attente (déraisonnable) au rendez-vous fixé par Peter Berg, qui veut nous conter l'édifiante histoire de la catastrophe de la plate-forme pétrolière BP dans le Golfe du Mexique. Dès le début, passée une introduction sommaire de deux personnages, on comprend que Berg nous la joue sérieux, et politique : si le jargon technique peut dérouter, il est indéniable que l'exposition des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 octobre 2016

"La Fille du Train" de Paula Hawkins : catastrophe ferroviaire

Même mesuré à l'aune de la qualité très relative des best sellers mondiaux, "la Fille du Train" est un livre des plus médiocres, au point que "l'honnête lecteur" (comme il y avait jadis des "honnêtes hommes") qui aura réussi à terminer l'épreuve que constitue sa lecture se sentira probablement presque épouvanté par l'idée du plébiscite global envers ce genre de "machin" aussi stupide qu'informe. Commençons par pointer l'unique intérêt de la première (et espérons le dernière, même si c'est plus qu'improbable) "oeuvre" de Paula Hawkins... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,