24 mars 2018

"Annihiation" de Alex Garland : les couleurs tombées du ciel

Attention à ce que vous souhaitez, car ça pourrait bien se réaliser... Depuis 40 ans et le désastre intellectuel et artistique que fut pour la planète le succès de "Star Wars" (une sorte d'annihilation - du bon goût et de l'intelligence - si on y réfléchit bien...), le vieux fan de SciFi pure et dure que je suis espérait une (re)naissance du genre à l'écran. Eh bien, nous y voilà : les films de SF ambitieux se multiplient, aux mains qui plus est de jeunes auteurs talentueux qui connaissent leurs classiques (Kubrick, Tarkowski,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 mars 2018

"Hostiles" de Scott Cooper : Unforgiven (la Haine)...

Grande claque émotionnelle de ce premier trimestre 2018, "Hostiles" est avant tout un retour inattendu aux thématiques du grand western classique, puisqu'il est impossible de ne pas penser régulièrement à Ford, Walsh ou Mann devant ce récit patient d'un convoyage de prisonniers indiens à travers l'Ouest américain, doublé d'un trajet moral chez les deux protagonistes principaux, une veuve brisée par le massacre de sa famille et un "vieux"soldat consumé par la haine et la honte de toutes les horreurs vues et commises. Mais bien sûr,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 mars 2018

"True Detective - Saison 2" de Nic Pizzolatto : série noire...

La très mauvaise réception critique de la seconde saison de "True Detective" m'avait conduit à l'ignorer pendant 4 ans, avant que l'annonce du redémarrage d'une troisième saison ne remette la série au coeur de l'actualité. De fait, cette seconde saison, témoignant d'un retour vers une sorte de "classicisme" (relatif) du film noir, refaisant le parcours de Chandler à Elroy, est bien inférieure à la première. Ce qui ne veut pas dire qu'elle est aussi médiocre qu'on l'a généralement affirmé. Oui, l'intrigue policière, avec sa... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 mars 2018

Séance (tardive) de rattrapage : "Paterson" de Jim Jarmusch

10 choses que j'ai apprises (ou dont je me suis souvenu) en regardant "Paterson" : 1) La poésie sans rimes, c'est aussi de la poésie, même si c'est plus difficile à reconnaître 2) Le noir et blanc dans la déco d'intérieur, c'est terriblement surfait, et en fait ça peut même attaquer gravement le cerveau 3) Je ne supporte pas les chiens, surtout ceux qui bouffent tout ce qui leur tombe entre les pattes 4) Adam Driver reste définitivement mon acteur américain préféré de la "jeune génération" 5) Il n'y a finalement rien de plus beau que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 mars 2018

"Phantom Thread" de P. T. Anderson : Film of Love and Hate

Ne pas être un grand fan du cinéma - à mon sens lourd, pompier, arrogant - de P.T. Anderson jusqu'à ce jour, contribue certainement à la profonde jouissance qu'a provoqué en moi ce "Phantom Thread" surprenant de réserve, de minutie et d'élégance, en particulier lors de sa première heure, lorsque sont introduits les personnages avec une justesse de ton et une émotivité à fleur de peau stupéfiantes dans un cadre aussi formaliste, formel et convenu que celui de la haute couture, qui plus est dans la société anglaise des années 50 : la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 mars 2018

"Mindhunter - Saison 1" de Joe Penhall : Emmanuel Macron contre les Vampires

On sait bien que les films ou les séries de David Fincher n'ont véritablement qu'un seul sujet : l'intelligence et ce qu'on en fait. Et même si Fincher n'est pas le showrunner de ce "Mindhunter" mais "seulement" le réalisateur des deux premiers et deux derniers épisodes de cette série consacrée à la naissance et au développement par deux francs-tireurs du FBI des théories de profilage, face à la prolifération d'un nouveau type de tueurs, sa marque est littéralement partout : le sujet et son traitement minutieux et délibérément... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 mars 2018

"La Caméra de Claire" de Hong Sang-Soo : on the beach (again)...

Il est toujours douloureux d'admettre qu'un réalisateur qu'on aime profondément s'est égaré, et la bienveillance de la critique française envers le ratage complet qu'est "la Caméra de Claire" témoigne surtout de son attachement - justifié à mon sens - à l'ineffable Hong Sang-Soo... mais ne rendra service à personne : ni à un metteur en scène conforté dans un ressassement stérile de ses mécanismes de narration - tournant ici totalement à vide - et de son sentiment de culpabilité quant à sa relation "scandaleuse" avec la belle Kim... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 mars 2018

"Le Journal de Marianne" de Baptiste Chouët : vive la République !

Depuis quelques années, et c’est sans doute là un signe des temps, la BD est l’une des formes d’expression culturelle les plus pertinentes quant à sa capacité à prendre à bras le corps les grands sujets du moment, et à réagir le plus rapidement aux événements politiques ou sociaux qui nous occupent, bref à tenir une place que la « littérature traditionnelle » déserte de plus en plus. Nous savons que cette extension en « grand format » d’une pratique, finalement assez classique, de commentaire en images de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 mars 2018

"Celle qui fuit et celle qui reste" de Elena Ferrante : nous nous sommes tant aimés...

Avons-nous trop vite porté aux nues Elena Ferrante ? La déception, teintée d'un léger ennui que suscite "Celle qui fuit et celle qui reste", troisième volume un peu raté de cette "Amie Prodigieuse" au succès commercial étonnant, soulève la question. Sans doute pas, si l'on reconnaît que le style "entraînant" de Ferrante continue à jouer à plein régime sur un lecteur qui lâchera difficilement son livre et le dévorera à un rythme finalement plus typique de la lecture mécanique d'un polar commercial. Peut-être, si l'on établit le bilan... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 mars 2018

"Call Me By Your Name" de Luca Guadagnino : A nos amours...

2018 est une année cinéma qui commence d'une manière très particulière pour moi : après un flashback éprouvant sur des souvenirs d'enfance soigneusement enterrés ("Jusqu'à la garde"), voici qu'un obscur cinéaste italien vaguement arty réussit à immortaliser le plus bel été de ma vie. Oh, je ne prétends pas avoir su jamais jouer de la guitare comme Elio sait jouer du piano dans "Call me by your Name", ni évidemment avoir eu des parents aussi brillants intellectuellement que les siens... même si j'aurais, comme tout adolescent... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,